Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez | 
 

 John Green, auteur de la fascination adolescente

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Summerday
Bookworm
avatar


MessageSujet: John Green, auteur de la fascination adolescente   Mer 11 Aoû - 14:08

Je viens d'achever le second roman traduit en français de John Green, La face cachée de Margo, et je me demandais si certains d'entre vous connaissaient cet auteur et quel était votre avis?

Cet auteur américain avait été acclamé dès son premier roman, Qui es-tu Alaska, que j'ai aussi lu mais qui m'avait moins plu.


Les deux romans ont une trame et des sujets plutôt semblables : un personnage principal, un ado, voit son quotidien bouleversé par la rencontre d'une jeune fille étonnante, bien plus téméraire que lui et qui incarne à la fois un fantasme et un alter-ego idéal. Dans le premier livre Miles débarque dans un petit pensionnat d'Alabama où il fait la rencontre d'Alaska, une fille mystérieuse et sans peur, mais bien plus fragile qu'il n'y parait. Le livre évoque le deuil, la fugacité de certains destins, et la construction de l'identité à travers des modèles aussi différents que les camarades de classe, les professeurs et les écrivains. Si ce roman pour ados n'est pas timide et classique, il ne m'a pourtant pas plu dans sa totalité. En effet le personnage-même d'Alaska me semblait facile à démasquer, et par conséquent peu intéressant.

Le second roman est aussi une quête, celle de Quentin, un élève de terminale de la ville d'Orlando, qui décide de retrouver sa voisine Margo, en fuite. Cette fois l'enquête est plus captivante car Margo, qui avait entraîné Quentin dans une nuit inoubliable avant de disparaître, a laissé des indices. Peu à peu on découvre le vrai visage de cette jeune fille qui ne laissait rien transparaitre de ses vraies passions ou sa réelle personnalité au lycée. Quentin doit donc aller chercher dans ses souvenirs et deviner ce qui pouvait guider cet esprit tortueux, et se remémorer par la même occasion un lourd secret de leur enfance.

Ce que je trouve très intéressant dans ces deux ouvrages, même s'ils sont loin d'être parfaits, c'est leur structure en forme d'enquête et la façon dont John Green décrit la fascination de ces jeunes garçons pour ces esprits libres et sans entraves. Remises en question, doutes et émancipation vis à vis de cette emprise sont peut-être les éléments les plus passionnants. D'autant que dans La face cachée de Margo, le dénouement est assez vague et ne nous donne pas de morale nette. Pas de revirement conservateur ni de fuite en avant. C'est une chose que j'apprécie. Et au fond on s'attache moins aux secrets de Margo, qu'au regard que Quentin pose sur elle, et qui est finement décrit et très réaliste.

Des avis sur cet auteur et ces livres?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summerday
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: John Green, auteur de la fascination adolescente   Lun 5 Sep - 14:53

Je remonte ce topic du fond du forum! Au cas où certains ne l'aient pas vu et seraient intéressés (surtout que Qui es-tu Alaska est sorti en gallimard jeunesse poche il y a quelques temps), mais surtout pour évoquer la sortie du nouveau roman de John Green début 2012. C'est vraiment un auteur très intéressant et il s'attaque cette fois à un sujet glissant : la maladie. Enfin, je trouve qu'il y a déjà eu pas mal de choses sur le sujet mais j'espère que l'auteur arrivera à donner sa touche si particulière à cette histoire. Il innove aussi en choisissant une héroïne et non pas un ado comme protagoniste!

Citation :
In the winter of my 16th year, my mother decided I was depressed presumably because I rarely left the house, spent quite a lot of time in bed, read the same book over and over, ate infrequently and devoted quite a bit of my abundant free time to thinking about death.

The Fault in Our Stars sera certainement très sarcastique. En effet la première ligne citée du bouquin est assez drôle quand on sait que l'héroïne a en fait un cancer. Le roman racontera l'histoire d'Hazel Grace, 16 ans, fan d'American Top Model, qui a un cancer et se retrouve dans un groupe de soutien pour cancéreux parce que sa mère la trouve déprimée.

Edit : la couverture vient de sortir.



Dernière édition par Summerday le Sam 22 Oct - 19:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séverine
Overbearing Master
avatar


MessageSujet: Re: John Green, auteur de la fascination adolescente   Lun 5 Sep - 17:57

J'ai toujours voulu emprunter Qui es-tu Alaska? mais il a un succès fou à la bibliothèque de Belfort car à chaque fois que j'y vais, il est systématiquement emprunté. Je pense le réserver au final, ça sera plus simple. Je ne sais pas s'il y a le deuxième mais j'irais voir à l'occasion.

Le résumé du dernier a l'air vraiment bien aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summerday
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: John Green, auteur de la fascination adolescente   Lun 5 Sep - 21:27

Je suis contente de te voir sur ce topic Séverine! Razz Et j'espère surtout que tu aimeras les romans de John Green bien sûr. J'ai hâte de lire ton avis sur l'un de ses titres, pour ma part j'ai un faible pour La face cachée de Margo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liz Lemon
Vicar's daughter
avatar


MessageSujet: Re: John Green, auteur de la fascination adolescente   Lun 30 Jan - 22:48

J'ai vu sur la version américaine du site Amazon que The Fault is our stars est la meilleure vente actuelle dans sa catégorie (teen love and romance books).
Ce roman est suivi par Twilight, je suis assez surprise : cet engouement pour la saga ne semble pas vouloir s’essouffler !

Pour revenir à John Green, j'espère que ce dernier roman paru sera bientôt traduit en Français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: John Green, auteur de la fascination adolescente   Mar 31 Jan - 9:05

On m'a offert les deux premiers romans mais j'avoue que je ne les ai pas encore lu, je pense que ce sera pour cette année ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summerday
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: John Green, auteur de la fascination adolescente   Sam 25 Fév - 8:55

J'ai lu The Fault in our Stars cette semaine et ce fut un énorme coup de coeur. Je me permets de vous recopier plus ou moins ce que j'ai écris sur mon blog.

J'ai adoré les premiers romans de John Green décrits plus haut dans le topic, cependant, malgré leurs qualités, ces premiers récits possédaient un ton assez distant et même un peu froid parfois. Avec The Fault in our Stars le romancier réussit à allier une bonne histoire avec davantage d'humour et d'émotion, tout en traitant un sujet difficile qui est la maladie et la mort, sans jamais tomber dans le pathétique et le misérabilisme. L'autre réussite de ce livre est de débuter sur une tonalité très cynique pour nous abandonner tout retournés par l'émotion dans une sensation d'apaisement, incroyable au regard des premiers chapitres.

C'est l'histoire d'Hazel Grace, une adolescente américaine de 16 ans, malade d'un cancer, qui survit miraculeusement depuis plusieurs années. Retirée de l'école elle passe ses journées au Community College ou à regarder des émissions de télé-réalité, sa préférée étant American Top Model. Sa mère l'incite désespérément à fréquenter un groupe de soutien pour les jeunes survivants du cancer. Bien malgré elle elle s'y rend et rencontre Augustus, un ami d'Isaac, un autre patient. Augustus a lui aussi été malade, et même s'il y a laissé une jambe, il déborde désormais d'énergie. C'est l'histoire d'une fille avec un tube à oxygène dans le nez, d'un type avec une seule jambe et de leur ami aveugle. Dit comme ça cela semble pathétique, en fait pas du tout. Bien au contraire, c'est une histoire pleine de vie et délicate.

Hazel aime passionnément un roman qui parle d'une malade comme elle qui n'a malheureusement pas survécue. Le livre s'arrête brutalement sur une phrase non achevée, comme si l'héroïne était morte ou trop faible pour continuer son journal. Depuis, Hazel est obsédée par ce récit et n'a qu'un souhait : que l'écrivain qui refuse de communiquer avec ses lecteurs, lui raconte ce qui se passe ensuite pour le reste des personnages. Augustus va l'aider à réaliser ce souhait. L'occasion d'évoquer avec intelligence le poids de certaines histoires sur nos vies, la déception que certaines réponses peuvent entraîner et la nécessité de se demander s'il faut d'ailleurs toujours courir après ces réponses.

The Fault in our Stars est plus qu'une amourette d'adolescents. Ce livre vous laisse sur un sentiment très fort en interrogeant le lecteur sur les réalités de la mort et de la trace que l'on laisse derrière soit. Le romancier utilise pour cela une très belle image de la cicatrice, qui n'est pas sans me rappeler le magnifique film sorti l'an dernier et qui traitait aussi de la mort : Restless, par Gus Van Sant. C'est un récit fébrile sur les joies de la vie malgré la maladie, qui n'est pas tout rose et ne se gêne pas non plus pour décrire des choses dures et laides : la déchéance physique, la douleur, la vision de l'autre dans la souffrance, ou l'incapacité à partager certaines choses avec sa famille.

Le livre nous embarque des Etats-Unis jusqu'à Amsterdam pour un récit initiatique littéraire et existentialiste qui fait preuve non seulement d'une analyse très fine des infinités et des échelles de la vie, mais propose aussi un texte souple, divers, qui ose juxtaposer des dialogues anodins avec des passages de poésie, tout cela en quelques pages. Et puis j'aime la contemporanéité de cette histoire qui brasse des tas de références culturelles, de Fitzgerald à V for Vendetta, Shakespeare et Emily Dickinson. Un excellent ouvrage!

Un extrait, qui j'espère vous donnera envie de découvrir ce roman, malheureusement pas encore traduit en français :
Citation :
Late in the winter of my seventeenth year, my mother decided I was depressed, presumably because I rarely left the house, spent quite a lot of time in bed, read the same book over and over, ate infrequently, and devoted quite a bit of my abundant free time to thinking about death.

Whenever you read a cancer booklet or website or whatever, they always list depression among the side effects of cancer. But, in fact, depression is not a side effect of cancer. Depression is a side effect of dying. (Cancer is also a side effect of dying. Almost everything is, really.) But my mom believed I required treatment, so she took me to see my Regular Doctor Jim, who agreed that I was veritably swimming in a paralyzing and totally clinical depression, and that therefore my meds should be adjusted and also I should attend a weekly Support Group.

This Support Group featured a rotating cast of characters in various states of tumor-driven unwellness. Why did the cast rotate? A side effect of dying.

The Support Group, of course, was depressing as hell. It met every Wednesday in the basement of a stone-walled Episcopal church shaped like a cross. We all sat in a circle right in the middle of the cross, where the two boards would have met, where the heart of Jesus would have been.

I noticed this because Patrick, the Support Group Leader and only person over eighteen in the room, talked about the heart of Jesus every freaking meeting, all about how we, as young cancer survivors, were sitting right in Christ's very sacred heart and whatever.

So here's how it went in God's heart: The six or seven or ten of us walked/wheeled in, grazed at a decrepit selection of cookies and lemonade, sat down in the Circle of Trust, and listened to Patrick recount for the thousandth time his depressingly miserable life story—how he had cancer in his balls and they thought he was going to die but he didn't die and now here he is, a full-grown adult in a church basement in the 137th nicest city in America, divorced, addicted to video games, mostly friendless, eking out a meager living by exploiting his cancertastic past, slowly working his way toward a master's degree that will not improve his career prospects, waiting, as we all do, for the sword of Damocles to give him the relief that he escaped lo those many years ago when cancer took both of his nuts but spared what only the most generous soul would call his life.

AND YOU TOO MIGHT BE SO LUCKY!


J'espère que le livre séduira d'autres lecteurs ici!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: John Green, auteur de la fascination adolescente   Sam 25 Fév - 9:09

Très belle présentation Summerday!


Dernière édition par Perséphone le Sam 25 Fév - 9:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: John Green, auteur de la fascination adolescente   Sam 25 Fév - 9:34

Comment résister à une présentation aussi enthousiasmante ? Razz Allez hop, dans ma PAL !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séverine
Overbearing Master
avatar


MessageSujet: Re: John Green, auteur de la fascination adolescente   Dim 26 Fév - 15:05

Ben dis donc... Tu sais donner envie toi...
J'ai Qui es-tu Alaska ? dans mon PàL (au final, je l'ai acheté) et je vais le lire très vite.
En attendant, j'espère qu'on aura une traduction de The Fault in our Stars. Il faut que je vois Restless absolument aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xel0u_le_l0up
Star-crossed lover
avatar


MessageSujet: Re: John Green, auteur de la fascination adolescente   Lun 2 Avr - 12:02

Je viens de dévorer La face cachée de Margo, qui est une très très belle surprise. J'ai a-do-ré !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summerday
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: John Green, auteur de la fascination adolescente   Lun 2 Avr - 14:44

Ravie de voir une autre amatrice de John Green désormais Wink J'espère que son dernier roman sera rapidement traduit en France, il devrait vraiment en séduire plus d'une!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xel0u_le_l0up
Star-crossed lover
avatar


MessageSujet: Re: John Green, auteur de la fascination adolescente   Mer 4 Avr - 5:56

Je discutais avec une libraire hier, qui me disait qu'il était quand même inégal dans ce qu'il écrivait. Du coup, j'ai peur de lire d'autres livres de lui qui ne me plairaient pas...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: John Green, auteur de la fascination adolescente   Mer 23 Jan - 19:27

Bonne nouvelle : The Fault in our stars, le dernier John Green, sort enfin en français. cheers Ce sera pour le 21 février.



Citation :
Entre rire et larmes, le destin bouleversant de deux amoureux de la vie.
Hazel, 16 ans, est atteinte d'un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l'évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C'est là qu'elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d'Hazel, qui a peur de s'impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d'amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summerday
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: John Green, auteur de la fascination adolescente   Mer 23 Jan - 19:38

Ayant adoré ce roman je vous le conseille et suis heureuse d'apprendre sa traduction en français. Quelle terrible traduction du titre par contre ! Ça sonne mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: John Green, auteur de la fascination adolescente   Jeu 24 Jan - 15:19

Je comptais le commander prochainement avec The Divinners de Libba Bray (qui doit sortir en petit format en Mars d'apres Amazon), j'opterais pour la VF peut être .... En tout cas j'ai très très très envie de le lire.

C'est vrai que la traduction du titre n'est pas géniale, cependant ils ont conservé la même couverture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: John Green, auteur de la fascination adolescente   Jeu 24 Jan - 16:04

Constance a écrit:
Je comptais le commander prochainement avec The Divinners de Libba Bray (qui doit sortir en petit format en Mars d'apres Amazon)
C'est drôle, je l'ai acheté en poche il y a un moment, moi scratch

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: John Green, auteur de la fascination adolescente   Dim 3 Mar - 11:44

J'ai lu The Fault in our Stars il y a quelques jours et tout comme Summerday, je vous le conseille vivement. Very Happy C'est un roman Young Adult intelligent, riche, poignant (et encore, le mot est faible je crois) et très évocateur. Hazel et Gus sont deux être passionnés et terriblement vivants, malgré la maladie qui les ronge. J'ai moi aussi ressenti comme une impression de fébrilité à la lecture du roman. Les héros sont faibles, fragiles, leurs blessures, aussi bien physiques que psychologiques, sont douloureuses et manquent de les consummer complètement mais le récit n'est pas pour autant mélodramatique et le ton jamais doucereux. Il est grave, âpre, et n'épargne pas son lecteur (pourquoi le ferait-il d'ailleurs ?) Néanmoins, et c'est ce qui fait l'une de ses grandes réussites, il est aussi radieux qu'il est désespérant. John Green a réussi à construire son récit à travers ce paradoxe. Les personnages choisissent d'aimer et de dévorer la vie à pleines dents malgré leur terrible lucidité.
La description du séjour de Hazel et Gus en Hollande est assez merveilleuse. La scène de leur premier baiser dans la maison d'Anne Frank m'a absolument charmée. Je crois que je m'en souviendrai encore longtemps. J'ai aussi apprécié la relation entre Hazel et ses parents, décrite avec subtilité et sensibilité (à l'image de l'ensemble du roman, en fait). Le personnage d'Isaac est aussi incroyablement attachant. On a envie de le serrer très fort et de le consoler après son chagrin d'amour.
Les échanges (amoureux mais pas seulement) entre Hazel et Gus font sans doute parti des meilleurs moments du récit. Je ne suis pas certaine qu'on puisse croiser aussi facilement des ados dans la vie réelle qui puissent s'exprimer de cette manière sur la vie et la mort, et avec autant de sensibilité et de perspicacité, mais je crois qu'on s'en fiche un peu, non ? Il faut accepter le parti prix de l'auteur, ne pas chercher la crédibilité à tout prix, et se laisser charmer par la personnalité de ces adolescents. Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunaë
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: John Green, auteur de la fascination adolescente   Sam 9 Mar - 13:25

Merci beaucoup Summerday pour m'avoir fait découvrir cet auteur!
J'ai lu Nos étoiles contraires et j'ai énormément apprécié ce livre. Il est touchant, poignant, drôle, plein de vie malgré la tristesse et le poids de la maladie. Bref un livre à lire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summerday
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: John Green, auteur de la fascination adolescente   Dim 10 Mar - 0:12

Je constate que les avis sont 100% positifs pour Nos étoiles Contraires. Cela me fait plaisir. Maintenant je me dis que John Green va avoir un sacré challenge pour dépasser ou ne serait-ce qu'égaler un tel roman. Comme je vous le disais plus tôt dans le topic c'est pour moi son livre le plus abouti jusque là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Virginia
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: John Green, auteur de la fascination adolescente   Dim 10 Mar - 17:57

J'ai lu Nos étoiles contraires, et j'ai beaucoup aimé. J'avoue que j'appréhendais un peu cette lecture en raison du thème, mais j'ai trouvé ce récit à la fois poignant et drôle. J'ai adoré certains passages, le voyage en Hollande par exemple... Les personnages sont très attachants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scarlatiine
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: John Green, auteur de la fascination adolescente   Ven 15 Mar - 13:27

Je viens de finir Nos étoiles contraires et j'ai adoré ! Je ne sais pas trop quoi dire qui n'a pas été dit. Le voyage en Hollande - même s'il ne se déroule pas exactement comme nos héros l'auraient voulu - m'a particulièrement charmée. Maintenant, je rêve d'aller à Amsterdam I love you Les relations entre les personnages sont très bien décrites, et comme Emjy, j'aime celle d'Hazel et de ses parents. Elle est à la fois réaliste et très forte. Bref, un livre que je recommande, et qui je pense, me suivra encore longtemps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zadig
Ecrivain en herbe
avatar


MessageSujet: Alaska   Dim 17 Mar - 12:40

Ayant lu un avis très positif à propos de Qui es tu Alaska sur un blog, je me l'étais acheté il y a un moment. Je viens seulement de le lire, terminé hier. Moui, bof bof. Il y a des choses qui m'ont plues, d'autres moins.
J'ai aimé le côté "cultivé", les citations d'auteurs célèbres, les réflexions sur le pourquoi du comment, l'Humanité, les religions.
Je n'ai pas aimé le personnage d'Alaska, trop stéréotypée, la fille sûre d'elle, grande gueule, sexy, entreprenante, courageuse mais fragile et à la limite de l'hystérie. L'ado qui veut se faire remarquer et qui y parvient, en gros. Je la trouve trop conventionnelle, trop facile, elle n'est pas un personnage surprenant, et je l'ai trouvé faussement complexe. "Je suis forte mais au fond très fragile"... un peu facile non?
Cependant, les autres personnages, secondaires, sont plus intéressants, notamment le Colonel, et l'Aigle, surtout. Miles, le narrateur, m'a paru fade et pas original du tout au contraire.

Pour ce qui est du roman à proprement parler, je l'ai lu assez vite, car je me suis laissée prendre à la narration fluide, au récit simple, au thème assez "universel"... on es tous passé par cette phase un peu compliquée de l'adolescence, ce besoin de sensations fortes, de se sentir vivre, en bande... Ce roman n'est pas désagréable à lire. On rentre plutôt bien dedans, en tous cas pour ce qui est de la première partie. J'ai moins accroché avec la deuxième, après LE tournant du livre. J'ai trouvé que ça piétinait un peu. Que ça n'avait plus trop d'intérêt.

Un avis en demi teinte pour moi, donc. Certains éléments m'ont beaucoup plu, d'autres m'ont vraiment rebutée. En tous cas, je ne suis pas restée indifférente, et c'est aussi en ça que la littérature est magique.

J'ai lu avec beaucoup d'intérêt vos divers avis sur les deux autres romans de l'auteur. Je me dis qu'il faut nuancer mon avis sur ce premier roman, car il est le premier, justement, et que l'auteur a pu développer son talent et son style par la suite.
J'ai très envie de découvrir The Fault is our Stars justement, après avoir découvert les avis enthousiastes que vous en avez donné!!

Merci à ce forum, car sans lui je me serai arrêtée là avec John Green, or, je vais lui donner une seconde chance et, je ne sais pas pourquoi, je crois que je vais changer d'avis sur ses romans ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summerday
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: John Green, auteur de la fascination adolescente   Dim 17 Mar - 14:09

C'est bien que tu te lances dans un autre roman de John Green car tu verras qu'il s'améliore de livre en livre. Le dernier en date, The fault in our stars, est indéniablement réussi, comme le prouvent tous les avis positifs sur ce forum Very Happy Je suis tout à fait d'accord avec toi sur Qui es tu Alaska. Le romancier nous embarque assez facilement mais ce qui s'avérait intriguant au départ est au fond très prévisible, notamment le personnage d'Alaska. Ce que j'aime le plus c'est le regard du narrateur sur Alaska, c'est quelque chose que John Green maîtrise et qui s'avère plus intéressant que le personnage-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haydée
Star-crossed lover
avatar


MessageSujet: Re: John Green, auteur de la fascination adolescente   Lun 15 Avr - 18:45

J'ai lu Nos étoiles contraires et je n'arrivais pas à m'en détacher une seconde. Littéralement si, mais quand je le posais je continuais d'y penser imaginant la suite en attendant de pouvoir le lire de nouveau. Je ne m'attendais pas du tout à ça et j'ai été très surprise de ce que j'ai découvert, et de m'entendre rire à plusieurs reprises. J'ai l'impression qu'on pourrait dire beaucoup de choses mais je n'arrive pas à ordonner mes idées et donc à les dire. Et je me demande si ce n'est pas mieux comme ça. Après tout il n'y a plus rien à dire. J'ai trouvé ce roman excellent point.

(Ma signature actuelle colle bizarrement bien Shocked Pas fait exprès ! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: John Green, auteur de la fascination adolescente   

Revenir en haut Aller en bas
 
John Green, auteur de la fascination adolescente
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» John Green, auteur de la fascination adolescente
» QUI ES TU ALASKA ? de John Green
» John Green
» John GREEN (Etats-Unis)
» WILL & WILL de John Green et David Levithan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and live the American dream :: Littérature américaine jeunesse-
Sauter vers: