Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez | 
 

 Papa-longues-jambes, Jean Webster.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Cathy
Swoon addict
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Mar 23 Aoû - 13:05

Emjy a écrit:
Ravie que tu aies apprécié ce roman, Cathy ! cheers C'est vrai que c'est un vrai petit bonheur de lecture, je savais qu'il te plairait ! Very Happy
C'est plus que du bonheur : c'est de la joie !! Si tu en connais d'autre d'aussi bien, n'hésites pas à me les signaler Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
auchat
heroine in training
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Mar 23 Aoû - 20:24

je l'ai lu étant plus jeune, il fait parti de ces livres qui m'ont donné envie de lire
vraiment très bon roman !

et j'ai des bref souvenir de l'animé mais ce que j'en ai vu m'a vraiment plus Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Mer 4 Avr - 19:20

J'ai plongé avec délice dans Daddy-long-legs (je comprends maintenant pourquoi Malika Ferdjoukh en a fait une référence fondamentale de son dernier roman!) et c'est un vrai coup de coeur.
Je ne l'ai pas encore achevé même si j'ai de très forte présomption sur l'identité de ce cher Daddy. En revanche j'aurai une question à celles et ceux qui l'ont lu:

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cathy
Swoon addict
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Mer 4 Avr - 20:05

Hélas, je ne peux rien te dire sans te révéler des choses. Je préfère te laisser continuer ta lecture Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xel0u_le_l0up
Star-crossed lover
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Ven 6 Avr - 6:20

Je l'ai commencé aussi, après avoir lu le livre de Malika, mais je ne l'ai pas terminé au profit d'autres histoires Sad je vais le reprendre bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Ven 6 Avr - 9:36

Gros coup de coeur pour moi

Voila encore un classique jeunesse que je n'ai découvert qu'à l'âge adulte. La première fois que j'ai entendu parlé de "Daddy-long-legs", c'est dans Chaque soir à 11 heures de Malika Ferdjoukh que j'avais littéralement dévoré/adoré. Maintenant que j'ai lu ce roman épistolaire je comprends pourquoi Malika en fait une référence phare de son roman.

Si j'étais un peu dubitative au début du roman, la forme épistolaire unique est un peu déstabilisante (en effet il n'y a jamais de réponse du Daddy) j'ai très vite accroché avec le personnage de Judy! C'est une jeune fille de 19 ans au commencement de l'histoire que l'on va voir grandir mais l'intérêt de ce personnage réside vraiment dans son caractère léger et enjoué et dans sa franchise d'écriture. On ne peut s'empêcher de rire lorsqu'elle passe d'un courrier très formel aux cajoleries.
Ces lettres sont un pur concentré de bonne humeur car Judy, après avoir vécu 19 ans dans un orphelinat, considère que tous les bonheurs donnés sont les meilleurs. A travers ses lettres, nous découvrons l'université et ses amies Sally et Julia, ses voyages à la ferme et sa rencontre avec le beau Mr. Jervie (que j'imagine comme Benedict Cumberbatch ne demandez pas pourquoi, moi-même je n'en sais rien!)

J'ai beaucoup aimé le fait que l'histoire se déroule sur 3 ans, nous avons le temps de la voir grandir, évoluer, changer et ses relations avec ces amies se transformer. J'aime beaucoup ses accès d'humeur et ses grandes envolées lyriques.

J'avoue avoir eu du mal à définir la relation entre les personnages et même si en achevant le roman j'en comprends mieux la portée, un certain flou pendant la lecture m'a titillée. Je pense que c'est dû à la nature complètement insaisissable de Daddy Long legs car nous n'avons jamais de contact avec lui et l'univers même du roman ne nous ai connu que par les lettres de Judy. Nous n'avons jamais de confrontation directe avec Sally, Julia ou Monsieur Jervie. Cela dit, les crises de jalousies de Daddy sont assez drôle et je pense que le lecteur devine vite beaucoup plus de choses que Judy qui a "le nez dedans".

J'aime aussi beaucoup Mr. Jervie, il fait parti de ces personnages qu'on aimerait connaître pour de vrai et flâner dans les rues de New York avec lui.

Je compte bien lire la suite (savez-vous si elle est toujours éditée?) et voir le film avec Fred Astaire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Sam 7 Avr - 18:58

Double post pour la bonne cause!
J'ai vu hier soir le film avec Fred Astaire et je suis tombée amoureuse de lui. Même si cette version est très différente de ce que j'ai imaginé à la lecture (je ne vois pas Daddy comme ça) le film était un régal (et puis il y a un pan français donc on soutient par principe!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kary
Locataire de Netherfield
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Sam 7 Avr - 21:06

Je suis contente que ce livre ait fait de nouvelles adeptes ! Il est tellement bien !

Citation :
Je compte bien lire la suite (savez-vous si elle est toujours éditée?) et voir le film avec Fred Astaire!
Perséphone, je pense que tu peux le trouver en occasion sur des sites de revente pour pas grand-chose car il est plutôt difficile à trouver dans les petites boutiques voire quasi impossible. En tout cas la suite Mon Ennemi chéri est tout aussi délicieuse même si elle raconte une autre histoire.

Pour le film, il serait temps pour moi de le voir !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Lun 30 Avr - 11:17

Papa-Longues-Jambes est un roman que j'ai trouvé très sympathique et rafraîchissant. Une véritable bouffée de fraîcheur !

L'histoire est très plaisante à suivre, en grande partie du fait qu'elle se compose de lettres et d'illustrations (certaines sont plutôt drôles d'ailleurs). De plus, je trouve que ce roman est un bel hommage aux livres et à la littérature, aussi bien à travers les aspirations d'écrivains de Judy que par les nombreuses références disséminées au fil de la correspondance.
Le personnage de Judy est vraiment adorable et j'ai beaucoup aimé lire certaines de ses réflexions, de ses traits d'esprit : la capacité avec laquelle elle change de ton et de style d'une lettre à l'autre est assez étonnante. Sa naïveté par rapport au monde qui l'entoure et aux études est drôle et touchante, et son enthousiasme est assez communicatif : les descriptions de Lock Willow donnent vraiment envie d'y être, et j'ai beaucoup aimé la manière est retranscrite la vie à l'université.
J'ai juste été un peu déçue par la fin : peut-être que j'ai un regard trop XXIe siècle mais
Spoiler:
 

Je ne connaissais ce roman que de nom (en partie pour les avis élogieux que j'ai lu) et j'avoue que ce fut une très agréable découverte Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haydée
Star-crossed lover
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Lun 30 Avr - 14:03

@Perséphone: Malika Ferdjoukh l'évoquait déjà par le biais de Muguette dans Quatre Soeurs. Elle doit beaucoup l'aimer, je suppose.

@sandie : J'avais le même sentiment que toi sur la fin avant de lire le roman
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Lun 30 Avr - 14:10

@Haydée: merci pour la précision. Ca ne m avait pas marqué à l'époque je suppose.

@Sandie: je suis d'accord avec Haydée. Pour moi Daddy est un journal intime, il n'y a pas d'échange entre eux alors que Mr Jervie est une figure masculine bien présente et pas du tout paternelle. Et puis la différence d'âge ne me gêne pas. Ils ont 15 ans d'écart ça ne me choque pas. Elle est quand même majeure! Ce n'est pas une adolescente n'ont plus Judy!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Mer 18 Juil - 9:37

Il y a quelques semaines, j'ai lu Mon ennemi chéri, la suite de Papa-Longues-Jambes.

Là encore, il s'agit d'un roman épistolaire mais cette fois, Judy est la principale destinataire des lettres de... Sally Mac Bride!! Vous savez, l'amie de Judy à l'université!
Sally a un caractère bien trempé, beaucoup d'humour et ses lettres sont à son image : drôles, passionnées et mordantes.

Notre héroïne envisage de se marier à un riche homme politique (pour résumer : un bon parti) jusqu'à ce que Judy lui propose de prendre la tête de l'orphelinat dans lequel elle a grandi et qui a besoin d'un sacré dépoussiérage.
Sally hésite car ses plans sont bien différents mais elle finit par accepter. Ce qui est amusant et original, c'est qu'au départ, elle explique clairement qu'elle n'est pas très à l'aise avec les enfants et qu'elle n'arrive pas à les trouver attachants. Étonnant pour une héroïne de cette époque, non? Bien sûr, au fil des pages, elle fait connaissance de chacun d'eux et peine ensuite à s'en séparer...
Ses mésaventures sont drôles et le ton est enjoué. La romance est charmante et l'ennemi en question plutôt séduisant sous ses allures d'homme froid et distant.

Toutefois, j'ai quelques critiques à émettre et ce n'est pas de gaieté de cœur car dans l'ensemble, j'ai trouvé ce roman très sympathique.
Tout d'abord, Judy semble avoir perdu de sa fantaisie et le personnage s'est beaucoup affadi.
Ensuite, ce qui m'a le plus dérangé lors de ma lecture, ce sont ces petites réflexions sur l'éducation et l'idée que la personnalité d'un individu est déterminée par celle de ses parents en sachant que l'alcoolisme, par exemple, est une tare qui se transmet génétiquement. L'enfant dont les parents ont eu de mauvaises mœurs sera doté d'un caractère faible voire mauvais et d'un physique ingrat... Je vous passe les détails mais c'est réellement choquant.

Malgré tout, je vous conseille la lecture de Mon ennemi chéri car Sally est un personnage haut en couleur, non conventionnel et vraiment très drôle.


Dernière édition par josephinemarch le Mer 18 Juil - 17:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Mer 18 Juil - 9:45

Merci pour ton avis ! sunny Je ne sais pas si je le lirai, c'est vrai que le déterminisme dont a l'air de faire preuve ce roman est assez choquant Shocked

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Mer 18 Juil - 9:51

Oui, c'est très choquant et dérangeant. Ca gâche un peu le roman qui est pourtant très sympathique! No


Dernière édition par josephinemarch le Mer 18 Juil - 17:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Summerday
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Mer 18 Juil - 12:15

Oh c'est vraiment dommage que ces remarques gâchent le roman. Quelqu'un a-t-il lu Trois petites américaines? Je ne le trouve pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Mer 18 Juil - 12:34

Wait a minute... Wait a minute... J'ai lu Mon ennemi chéri dans la bibliothèque verte (donc adapté) dans les années 60 et je ne l'ai jamais refeuilleté depuis mais...
Es-tu bien sûre, josephinemarch? Ne sont-ce pas des paroles mises dans la bouche d'un personnage mais pas forcément ce que pense Jean Webster...?
Parce que, lorsqu'on lit Daddy-LL, c'est tout le contraire, n'est-ce pas ! L'héroïne, orpheline, issue d'un endroit où tout est laid et difficile, s'en sort grâce à ses études et ses lectures. En outre, Jean Webster est née et a été élevée dans la famille de Mark Twain qui était un grand progressiste et grand chantre de la libération par l'école. Donc... donc...
Donc, je me demande ! ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Mer 18 Juil - 15:16

Juniper Sling a écrit:
Wait a minute... Wait a minute... J'ai lu Mon ennemi chéri dans la bibliothèque verte (donc adapté) dans les années 60 et je ne l'ai jamais refeuilleté depuis mais...
Es-tu bien sûre, josephinemarch? Ne sont-ce pas des paroles mises dans la bouche d'un personnage mais pas forcément ce que pense Jean Webster...?
Parce que, lorsqu'on lit Daddy-LL, c'est tout le contraire, n'est-ce pas ! L'héroïne, orpheline, issue d'un endroit où tout est laid et difficile, s'en sort grâce à ses études et ses lectures. En outre, Jean Webster est née et a été élevée dans la famille de Mark Twain qui était un grand progressiste et grand chantre de la libération par l'école. Donc... donc...
Donc, je me demande ! ?

Effectivement, c'est très différent de "Papa Longues Jambes". Je suis allée lire d'autres avis sur des blogs anglais/américains et de nombreuses lectrices ont eu la même impression que moi.

Voici un extrait mais j'essaierai d'en trouver d'autres à l'avenir :

Avant que le docteur eût le temps d'accourir, elle avait à peu près épuisé sa fureur. Il l'a soulevée éreintée, haletante et l'a portée dans un des berceaux de l'infirmerie. Lorsqu'il l'a vue assoupie, il est descendu à ma bibliothèque pour consulter les archives.
Loretta a 13 ans : depuis trois ans qu'elle est ici, elle a eu cinq attaques du même genre pour lesquelles on l'a sévèrement punie. Son hérédité n'est pas compliquée : " Mère morte de folie alcoolique à l'asile de Bloomingdale. Père inconnu." Le docteur a longuement médité sur la page du registre en fronçant les sourcils :
"Avec une ascendance pareille, est-il juste de châtier l'enfant parce qu'elle a un système nerveux détraqué?
- Non certes, ai-je répondu avec fermeté, nous retaperons son système nerveux.
- Si nous pouvons...
- Nous lui ingurgiterons de l'huile de foie de morue; nous l’inonderons de rayons de soleil : nous lui trouverons une gentille et bonne mère adoptive qui aura pitié de la pauvre petite..."
Mais là-dessus, les mots se sont arrêtés dans ma gorge à la pensée du visage de Loretta, de ses orbites caves, son gros nez, sa bouche ouverte, son menton fuyant, ses cheveux ficelles, ses oreilles décollées. On ne saurait trouver nulle part une mère adoptive pour aimer une enfant qui a cette allure.
Je me mis à gémir :
- Oh! Pourquoi le bon Dieu ne m'envoie-t-il pas des orphelins aux yeux bleus, à la chevelure bouclée, de nature affectueuse? J'en pourrais placer un million de ce genre dans des maisons aimantes, mais personne ne veut de Loretta!
- J'ai grand peur que le bon Dieu n'ait rien à faire dans la venue de Loretta sur cette terre. Le diable s'en est chargé.


Dernière édition par josephinemarch le Mer 18 Juil - 15:37, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Mer 18 Juil - 15:22

Il y a aussi ce passage que je n'arrive pas à retrouver dans le livre mais que je me souviens avoir lu en français :

It seems that feeblemindedness is a very hereditary quality, and science isn't able to overcome it. No operation has been discovered for introducing brains into the head of a child who didn't start with them. And the child grows up with, say, a nine-year brain in a thirty-year body, and becomes an easy tool for any criminal he meets. Our prisons are one-third full of feeble-minded convicts. Society ought to segregate them on feeble-minded farms, where they can earn their livings in peaceful menial pursuits, and not have children. Then in a generation or so we might be able to wipe them out.


Bien sûr, ce sont les réflexions de Sally mais c'est assez gênant tout de même. D'autant qu'il s'agit là de l'héroïne, très attachante au demeurant, du roman.

@Summerday : Je n'ai pas encore lu Trois petites américaines mais je compte bien me le procurer dès que possible! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Mer 18 Juil - 17:00

Il va falloir que je le relise.
Mais, franchement, josephinemarch, je ne vois rien, là, qui préjuge d'un quelconque déterminisme de la part de l'auteur! Cela pourrait tout aussi bien être une pensée ironique puisque totalement impossible ("ah si tous mes orphelins étaient des têtes blondes!". Moi, je trouve que c'est un trait d'humour! Car, de fait, il devait être plus facile à l'époque de faire adopter un petit bébé blond qu'un petit bébé noir! ) Et même s'il s'agit de l'héroïne... elle a le droit d'avoir une évolution. Elle peut penser ainsi en cours de roman et penser différemment par la suite.
Bon. Je vais le relire! ça me turlupine.... Je me méfie des bruits qui courent sur internet. Je préfère vérifier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Mer 18 Juil - 17:07

Oui, ça m'intéresserait de connaître ton avis. Et je suis d'accord, il vaut mieux se méfier de ce qu'on lit sur les blogs...
Je me suis moi aussi demandée s'il n'y avait pas un peu d'ironie derrière ces réflexions. Je n'en ai pas eu l'impression mais tu me fais douter. scratch
J'attends donc ton avis pour m'éclairer! Wink (mon édition : Hachette)
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Mer 18 Juil - 17:27

Hâte d'avoir ton avis sur Mon cher ennemi, Juniper ! Wink

C'est vrai qu'il est parfois difficile de se faire un avis sur les idées d'un auteur à travers son oeuvre. Ca me rappelle, notre discussion au sujet de 101 Dalmatiens de Dodie Smith, Josephinemarch.Wink Nous avions toutes les deux été choquées par certaines remarques qui nous paraissaient pour le moins misogynes. J'ignore si ce que l'auteur a écrit est le reflet de sa pensée mais si c'est le cas, il y a de quoi être choqué. Mais I Capture the castle, ainsi que son autobiographie, sont très différents, l'auteur n'y fait pas preuve de cet humour que je qualifierais de très limite ...

Désolée pour le HS ... Laughing

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Ven 20 Juil - 10:37

Emjy a écrit:


C'est vrai qu'il est parfois difficile de se faire un avis sur les idées d'un auteur à travers son oeuvre. Ca me rappelle, notre discussion au sujet de 101 Dalmatiens de Dodie Smith, Josephinemarch.Wink Nous avions toutes les deux été choquées par certaines remarques qui nous paraissaient pour le moins misogynes. J'ignore si ce que l'auteur a écrit est le reflet de sa pensée mais si c'est le cas, il y a de quoi être choqué. Mais I Capture the castle, ainsi que son autobiographie, sont très différents, l'auteur n'y fait pas preuve de cet humour que je qualifierais de très limite ...

Désolée pour le HS ... Laughing

J'ai également pensé à notre conversation sur les 101 Dalmatiens car finalement, ma critique de mon ennemi chéri est assez similaire : un roman charmant un peu "gâché" par des remarques gênantes.

Attendons l'avis de Juniper Sling. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Cathy
Swoon addict
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Ven 20 Juil - 12:07

Que de débats sur cette suite dont j'ignorai l'existence. Du coup, ça me donne moins envie de la lire et je préfère rester sur ma très bonne impression de DLJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Ven 20 Juil - 15:42

Le fait qu'elle l'ait écrit en 1914 ne peut pas "jouer en sa faveur"? Je veux dire, dans Sherlock Holmes ont retrouve ce genre de considération envers les "indiens inférieurs" qui est très dérangeant pour nous mais qui était "normal" pour l'époque.
Je dis peut-être quelque chose de bête mais si un auteur écrit maintenant ce genre de chose en connaissance de cause je vais être choquée mais si je lis Céline, je sais que c'est révoltant mais qui appartient à une autre époque, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haydée
Star-crossed lover
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Ven 20 Juil - 16:05

Je pense comme Perséphone. Dans ce genre de cas j'ai plutôt tendance à sourire et à me demander comment on pouvait penser ainsi mais ça ne me choque pas parce que les modes de pensées d'une époque c'est un peu de l'époque. Il faut les accepter je crois, en plus ça aide à visualiser une époque avec ses bons et ses mauvais côtés. Wink

Je ne me souviens pas avoir été interloquée de certaines remarques dont vous parlez dans les 101 dalmatiens... scratch Je suis vraiment très tolérante peut-être ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Papa-longues-jambes, Jean Webster.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Papa-longues-jambes, Jean Webster.
» Judy (Papa longues jambes)
» Judy et Jervis (Papa longues jambes)
» Papa-Longues-Jambes de Jean Webster
» Papa longues jambes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and live the American dream :: Littérature américaine jeunesse-
Sauter vers: