Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez | 
 

 Papa-longues-jambes, Jean Webster.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Perséphone
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Dim 23 Déc - 14:30

J'adore ton enthousiasme Pickwick!!

Par contre, retourne toi, je crois que j'aperçois Akina avec une kalachnikov mais c'est peut-être mon imagination Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Somnambule
Ironic Dandy



MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Lun 31 Déc - 13:44

J'ai entamé la relecture de ce roman que j'ai lu quand j'étais enfant. Mon Dieu, d'un coup, ça fait bizarre de me dire que ça doit faire au moins 15 ans que j'ai lu ce bouquin ! lol! J'avais un peu peur de m'y replonger et de ne plus y retrouver le charme de l'époque. Mais vu les allusions plus que répétées à ce roman sur WD, voilà que je suis allée le rechercher dans ma bibliothèque et...

J'ai l'impression que la lectrice enfant que j'étais à l'époque et la lectrice adulte que je suis aujourd'hui se mêlent dans cette lecture...
En effet, je retrouve à la fois le charme, la spontanéité et la surprise (pcq après 15 ans je dois bien reconnaître que j'ai un peu oublié certaines choses), mais je profite aussi pleinement des évocations littéraires égrenées au fil du roman pcq aujourd'hui j'ai lu plusieurs des titres cités. Et ce, récemment pour la plupart ! Ainsi, je viens de savourer le passage où Judy parle de sa lecture d'Emily Brontë... Je viens de lire Les Hauts de Hurlevent et je peux aujourd'hui tout à fait comprendre ce que ressent le personnage à ce propos.

Allez, sur ce, je retourne illico à ma lecture ! Je voudrais finir ce livre aujourd'hui, mais je ne suis pas certaine que j'en aurai le temps.

EDIT :

Je viens de terminer la deuxième année d'université de Judy. Je commence à retrouver souvenirs ! Et j'ai beaucoup souri en lisant son passage sur Jane Eyre que j'ai moi aussi découvert récemment, décidément. J'aime beaucoup le parallèle fait entre Lowood et le vécu de Judy dans son orphelinat. Le passage que j'ai préféré dans cette partie est celui où elle parle de la valeur de l'imagination Very Happy :

Vous savez, Papa, je crois que la qualité qui nous est la plus nécessaire, c'est l'imagination. Elle seule permet de se mettre à la place des autres. Elle seule rend les gens aimables, ouverts et compréhensifs. C'est la qualité qu'il faut développer chez les enfants. Mais le Foyer John Grier étouffait instantanément dès son apparition, la moindre lueur d'imagination. La seule qualité que l'on encourageât était le sens du devoir. Or je ne crois pas que c'est un mot dont on devrait enseigner le sens aux enfants. C'est un terme odieux, haïssable. On ne devrait rien faire que par amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Somnambule
Ironic Dandy



MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Mar 1 Jan - 11:30

J'ai terminé ma relecture juste avant de partir réveillonner et je suis vraiment heureuse d'avoir tenté de plonger à nouveau dans ce roman. Dans cette dernière partie de ma lecture, j'ai souri à l'évocation de Samuel Pepys... !! Tiens, tiens, Helen Hanff n'était pas la première à l'évoquer dans ses lettres study C'est comique pcq à ce moment-là, je me suis dit que, même si c'est un autre style, le ton enjoué, l'humour et l'impertinence de Judy n'étaient pas si éloignés de cette chère Helen. Heureuse donc d'avoir relu ce roman à l'âge adulte pcq j'ai pu à la fois y retrouver la fraîcheur et la simplicité que j'avais aimée enfant tout en étant capable d'y apprécier à leur juste valeur, aujourd'hui, (presque) toutes les subtiles allusions littéraires évoquées (bon, Pepys, je ne l'ai pas lu, mais ce n'était pas un inconnu au bataillon).


Dernière édition par Somnambule le Lun 7 Jan - 21:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Lun 7 Jan - 21:12

@ Somnambule : Moi aussi, j'ai bien aimé retrouver cette référence dans le texte, et j'ai tout de suite pensé à Helene Hanff Wink

J'ai dévoré ce roman en l'espace d'une soirée. J'ai beaucoup aimé le ton impertinent, frais et drôle des lettres envoyées par Judy à son bienfaiteur. C'est un vrai bonheur de lecture, ce livre ! cheers

Et Pickwick a raison, les dessins de Judy sont juste extras ! I love you

Ce qui m'a frappée à la lecture, ce sont les idées progressistes présentes dans le texte, qui date, je crois, de 1912 ; il y a en effet une mise à distance de la religion de la part de Judy à plusieurs reprises, et M. Jervie, qui est issu d'un milieu très favorisé, est présenté comme un socialiste. Notre héroïne a d'ailleurs un petit côté féministe - elle entend bien préserver son indépendance quand elle est menacée à un moment donné dans le texte.

En revanche, je dirais que cet aspect "moderniste" ne s'étend pas à tous les aspects du texte :

Spoiler:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pickwick
Swoon addict
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Mar 8 Jan - 14:18

Concernant le coté un peu manipulateur/cruel de Jervie, je suis un peu ambivalent. D'un certain point de vue (et uniquement celui deJudy) il peut parfois apparaître comme tel. Cependant, comme Popila le dit très justement nous n'avons jamais accès à son point de vue.

Si nous nous mettons une minute à sa place, les choses me paraissent prendre une autre tournure. Il est évident à ce moment qu'il est totalement en train de craquer sur elle et comment imaginer qu'il puisse ne pas faire tout ce qui est en son pouvoir pour l'empêcher de tomber dans les bras d'un autre ?

Je pense aussi qu'il ne peut pas lui répondre. Supposons une minute qu'il le fasse: que peut-il bien lui dire ? Il est très rapidement attiré par elle et toute révélation de son attirance serait malvenue car elle dépend complètement de lui. Il suit la seule route possible qui est de la rencontrer incognito en espérant que le sentiment amoureux naitra chez elle avant qu'elle n'apprenne la vérité. Enfin, s'il ne lui envoie jamais de lettre, il lui répond plusieurs fois par de petites attentions, un peu d'argent pour un chapeau, des fleurs quand elle est malade etc.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Mar 8 Jan - 14:25

Pickwick a écrit:
Concernant le coté un peu manipulateur/cruel de Jervie, je suis un peu ambivalent. D'un certain point de vue (et uniquement celui deJudy) il peut parfois apparaître comme tel. Cependant, comme Popila le dit très justement nous n'avons jamais accès à son point de vue.

Si nous nous mettons une minute à sa place, les choses me paraissent prendre une autre tournure. Il est évident à ce moment qu'il est totalement en train de craquer sur elle et comment imaginer qu'il puisse ne pas faire tout ce qui est en son pouvoir pour l'empêcher de tomber dans les bras d'un autre ?

Je pense aussi qu'il ne peut pas lui répondre. Supposons une minute qu'il le fasse: que peut-il bien lui dire ? Il est très rapidement attiré par elle et toute révélation de son attirance serait malvenue car elle dépend complètement de lui. Il suit la seule route possible qui est de la rencontrer incognito en espérant que le sentiment amoureux naitra chez elle avant qu'elle n'apprenne la vérité. Enfin, s'il ne lui envoie jamais de lettre, il lui répond plusieurs fois par de petites attentions, un peu d'argent pour un chapeau, des fleurs quand elle est malade etc.


Je suis entièrement de ton avis Pickwick.
Finalement je le trouve très sain de ne jamais répondre aux lettres de Judy. De la sorte il crée deux personnalités distinctes: le Daddy d'une part, entité multiple (grand-mère, oncle père) et Jervie lui-même homme à part entière, qu'elle connait et qui la séduit d'une façon "conventionnelle" on va dire. Lui répondre ce serait mélanger les deux personnalités et là cela devient malsain. Je pense que pour Judy il y a deux hommes différents, c'est d'ailleurs sûrement pour ça qu'elle écrit sa dernière lettre, une façon de mettre définitivement de la distance entre les deux entités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Mar 8 Jan - 16:14



Citation :
Concernant le coté un peu manipulateur/cruel de Jervie, je suis un peu ambivalent. D'un certain point de vue (et uniquement celui deJudy) il peut parfois apparaître comme tel. Si nous nous mettons une minute à sa place, les choses me paraissent prendre une autre tournure.

Oui, ça me paraît très juste.

Citation :
Je pense aussi qu'il ne peut pas lui répondre. Supposons une minute qu'il le fasse: que peut-il bien lui dire ? Il est très rapidement attiré par elle et toute révélation de son attirance serait malvenue car elle dépend complètement de lui. Il suit la seule route possible qui est de la rencontrer incognito en espérant que le sentiment amoureux naitra chez elle avant qu'elle n'apprenne la vérité.
Je crois que si on lisait ses lettres à lui, ce ne serait pas intéressant ; comme tu le dis, il ne peut pas vraiment lui dévoiler ses sentiments (question de délicatesse, vu leurs positions respectives), et du coup, il ne pourrait guère énoncer que des platitudes.

Pickwick a écrit:
Nous n'avons jamais accès à son point de vue.
Du coup, nous sommes obligés d'imaginer ! Very Happy

Persephone a écrit:
Finalement je le trouve très sain de ne jamais répondre aux lettres de Judy. De la sorte il crée deux personnalités distinctes: le Daddy d'une part, entité multiple (grand-mère, oncle père) et Jervie lui-même homme à part entière, qu'elle connait et qui la séduit d'une façon "conventionnelle" on va dire. Lui répondre ce serait mélanger les deux personnalités et là cela devient malsain.
C'est très vrai ; j'ajouterai que le plaisir du lecteur vient
Spoiler:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pickwick
Swoon addict
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Mar 8 Jan - 16:27

Popila a écrit:


notre personnage masculin ne joue pas vraiment franc jeu - je le sens quelque peu jaloux et possessif. Wink


C'est le jeu Wink il n'allait quand même pas laisser passer l'occasion de préserver son crush contre la concurrence Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Mar 8 Jan - 17:20

Pickwick un Jervie en puissance? Akina je serai toi je me méfierai!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pickwick
Swoon addict
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Mar 8 Jan - 17:28

suis moins riche ... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Mar 8 Jan - 17:39

Pickwick a écrit:
suis moins riche ... Sad
lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Woodhouse
Mad Hatter
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Sam 2 Fév - 12:53

Je viens de terminer papa longues jambes et un vrai petit bonbon ce livre !
Une jolie récréation après avoir lu Nord et Sud !!

J'ai souvent ri surtout quand Judy se vexe et écrit des brèves bien senties !
Je me suis doutée de l'identité du papa en question et j'avoue m'être prise au jeu.

Une joyeuse découverte pour une fan de Punkie Brewster ! lol!

Plus sérieusement j'ai été aussi amusée lorsque Jean Webster s'interroge sur la source d'inspiration de Charlotte Brontë.
et j'ai noté les références données par Judy !! :face:

Merci pour cette découverte ! I love you

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laly
Mad Hatter
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Mar 5 Fév - 8:41

Papa-longues-jambes : lecture terminée hier soir, j'ai le bouquin juste à côté de moi.

Pour prendre la défense de Jervie Pendleton :
1/Il a 14 ans de plus que Judie (lettre du 3 octobre, soit quelques jours avant la dernière lettre), donc 14 ans, c'est une différence d'âge "correct" entre une jeune femme de 21 ans et un homme de 35 ans.
2/en amour (presque) tous les coups sont permis Wink . Donc gentiment évincer un prétendant de Judy ne me choque pas plus que ça.

De toute façon, ça faisait un bout de temps que Judie était amoureuse sans le savoir de Jervie Pendleton, et le moins qu'on puisse dire, c'est que ce dernier sait qu'elle ne l'aime pas pour son nom, vu que la famille Pendleton s'en prend plein la tête pendant tout le roman lol! .

C'est une très jolie histoire. J'ai énormément apprécié l'évolution de la maturité de Judie.

Ce livre doit rejoindre ma bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cathy
Swoon addict
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Mar 5 Fév - 14:21

Je vois que ce livre a encore fait des émules cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haydée
Star-crossed lover
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Mer 3 Avr - 10:46

Après avoir lu Mon ennemi chéri, j'ai regretté qu Jean Webster ait fait prendre ce chemin à Judy. En réalité, on ne la voit pas du tout, on ne lit même pas de lettres de sa main. Nous n'avons que ce que Sally dit dans les lettres qu'elle lui adresse. Franchement, elle fait petite épouse limite à suivre son mari comme un toutou. J'exagère un peu mais à peine. Sally, qui combat le "machisme" de son politicard de fiancé en tenant son orphelinat d'une main ferme (même si parfois découragée) semble bien avoir pris la place de Judy pour jouer les madame porte la culotte. Donc le roman est sympa parce que Sally a un fort caractère et est très sympathique. Que le docteur bougon prête à sourire. Que les déboires de l'orphelinat n'en finissent pas. Parce que les histoires émouvantes des orphelins font rire et pleurer (il y a un peu des deux comme ça tout le monde est content). Mais Judy.... c'est juste vraiment dommage d'avoir envisagé cette vie pour elle. Elle n'a pas l'air de s'en plaindre mais moi je le fais pour elle.
Un autre aspect qui m'a un peu gêné dans ma lecture c'est que les lettres sont toutes de la main de Sally. Ok, comme Judy dans PLJ. Mais là, Sally a des réponses ! Mais nous on ne les a pas. ça rend le propos parfois elliptiques.Sauf quand Sally résume à son correspondant ce qu'il lui a dit dans sa lettre précédente. Si, si, parfois c'est ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Mer 3 Avr - 19:01

Haydée a écrit:
Après avoir lu Mon ennemi chéri, j'ai regretté qu Jean Webster ait fait prendre ce chemin à Judy. En réalité, on ne la voit pas du tout, on ne lit même pas de lettres de sa main. Nous n'avons que ce que Sally dit dans les lettres qu'elle lui adresse. Franchement, elle fait petite épouse limite à suivre son mari comme un toutou.
Bon, eh bien cette suite ne rejoindra pas ma PAL, au vu de ce que tu en dis ! Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haydée
Star-crossed lover
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Ven 5 Avr - 11:15

Popila : pour Judy c'est décevant mais pour Sally, son évolution tout au long du roman par rapport à son implication dans l'orphelinat et son envie de partir ou rester, c'est très chouette à lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scarlatiine
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Dim 26 Jan - 19:35

Que j'ai aimé lire ce charmant roman épistolaire !    Judy - qui n'est pas sans me rappeler une certaine Anne Shirley Wink- manie avec brio l'humour et j'ai adoré ses anecdotes sur la vie à l'université. Bon, j'ai très vite deviné qui était Papa-Longues-Jambes (notre héroïne est bien naïve, quand même Laughing), mais ça ne m'a pas vraiment gâché la fin du livre.

Spoiler:
 

Maintenant, j'ai tellement aimé ce livre qu'après l'avis de Haydée, je ne sais pas si j'ai envie de lire sa suite. J'ai envie de rester sur ma bonne impression de Judy. A voir, donc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seirên
Overbearing Master
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Lun 3 Fév - 17:49

lol! à cause de toi (grâce à toi?) Scarlatiine, je me suis replongée ce week-end dans Papa Longues Jambes. Je me suis même achetée la série animée de 1990 pour poursuivre ce plaisir coupable  Razz Une chose m'étonne: il y a très peu d'adaptations de ce livre...je me demande pourquoi personne ne veut l'adapter de nos jours? Parce qu'entre nous, j'imagine fort bien Benedict Cumberbatch dans les chaussures de Jervis!  Laughing 

Plus sérieusement, ma relecture a fait débat avec un de mes amis qui ne comprend absolument pas mon amour pour ce livre! Il trouve le sujet quand même limite et est quelque peu choqué de voir Judy s'éprendre de son protecteur. Selon lui, ça le met à l'aise car il a l'impression que Jervis "manipule" Judy tout en l'empêchant de s'attacher à un autre homme (Jimmy par exemple). C'est pas faux mais je n'arrive pas à me convaincre que Jervis n'est qu'un manipulateur. Certes, il est jaloux et fait en sorte que Judy se tienne loin de Jimmy Mc Bride mais je suis persuadée qu'il agit par "amour". Je pense qu'au début, il ne voyait qu'en "elle", une pupille avec un talent certain pour l'écriture. Poussé par la curiosité, il a voulu la rencontrer...avant d'en tomber amoureux...bon après, mon attachement pour ce roman m'empêche d'être objective et Jervis restera à jamais le Jervis qui faisait battre mon coeur de petite fille. 

Il est vrai que les réactions de Jervis manquent au texte...on a bien les journaux intimes du colonel Brandon et de Darcy, pourquoi aucune auteur n'a écrit le journal intime de Jervis Pendleton? Je serais une des premières à me jeter dessus!   Razz


Dernière édition par Seirên le Mar 4 Fév - 23:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunaë
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Mar 4 Fév - 20:17

Seirên a écrit:
Il est vrai que les réactions de Jervis manquent au texte...on a bien les journaux intimes du colonel Brandon et de Darcy, pourquoi aucune auteur n'a écrit le journal intime de Jervis Pendleton? Je serais une des premières à me jeter dessus!   Razz

Ho oui ça serait bien!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seirên
Overbearing Master
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Dim 23 Mar - 13:12

En désespoir de cause, je vous lance une bouteille à la mer, chères daisies. Voilà, après ma dernière lecture de ce roman, je me suis posée la question de savoir s'il existait des romans pour la jeunesse (ou même adultes!) reprenant un des thèmes du roman: à savoir une correspondance entre une jeune fille et un homme mystérieux...ou du moins, s'il existait des romans faisant référence à Papa Longues Jambes. J'avoue que pour le moment, mes recherches se sont révélées vaines...peut-être n'ai-je pas suffisamment cherché du côté de la littérature américaine non traduite en français. Alors si vous avez des titres à me communiquer, je suis preneuse.  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Dim 23 Mar - 15:06

Il y a Dear Mr Knightley de l'américaine Katherine Reay dont j'ai parlé ici : Arrow



Je ne l'ai pas encore lu mais ce n'est pas l'envie qui m'en manque !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seirên
Overbearing Master
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Dim 23 Mar - 15:58

Emjy, tu es un ange   Je me suis empressée de voir le sujet consacré à ce roman et me voilà grandement intéressée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kary
Locataire de Netherfield
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Sam 6 Déc - 22:17

Je ne sais pas si on l'a signalé quelque part mais je viens de tomber sur ça :


Citation :
Présentation de l'éditeur

Jerry, jeune touriste américain en vacances en Italie, voudrait bien faire la connaissance de Constance, qui habite la villa voisine. Mais celle-ci aime tellement la couleur locale qu'elle ne veut parler qu'avec des italiens. Prêt à tout pour la séduire, Jerry se déguise en ânier pittoresque et lui propose ses services pour une excursion en montagne... Ce qui avait commencé comme une blague innocente devient bientôt un imbroglio sentimental où le mensonge flirte avec la vérité et l'amour avec le hasard.
Quiproquos, coïncidences et dialogues pétillants sont au rendez-vous de ce délicieux roman qui nous transporte sous le radieux soleil d'Italie pour une histoire d'amour et d'humour tout en finesse.

A propos de l'auteur

Jean Webster est l'auteur du célèbre roman Papa-faucheux (ou Papa-longues-jambes). Ses romans, pleins d'humour et de fraîcheur, mettent en scène des jeunes filles volontaires et attachantes.

Il est sorti cet été et n'est disponible que dans le format Kindle. Ça m'intéresse beaucoup même si ça fait un peu beaucoup Harlequin à cause de la couverture...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   Dim 7 Déc - 8:21

Ah c'est une sacrée trouvaille que tu as fait là Razz J'espère que tu n'hésiteras pas à nous en dire plus si tu te décides à le lire Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Papa-longues-jambes, Jean Webster.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Papa-longues-jambes, Jean Webster.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Papa-longues-jambes, Jean Webster.
» Judy (Papa longues jambes)
» Judy et Jervis (Papa longues jambes)
» Papa-Longues-Jambes de Jean Webster
» Papa longues jambes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and live the American dream :: Littérature américaine jeunesse-
Sauter vers: