Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !
Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !
-26%
Le deal à ne pas rater :
-26% Barre de son JBL Bar 2.1 Deep Bass
199 € 269 €
Voir le deal

 

 Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
LilyBart
Dingley Bell resident
LilyBart



Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27 Empty
MessageSujet: Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27   Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27 Icon_minitimeJeu 3 Fév - 13:28

Le chapitre 19 est marqué par le retour de Sir Thomas. Si de son côté il est enchanté de retrouver sa famille, ses enfants et leurs amis ne sont pas aussi enthousiastes à le voir revenir et craignent sa réaction face à leur projet théâtral. Sir Thomas ne se fâche pas (en tout cas pas ouvertement), mais désapprouve, comme l'avait anticipé Edmund, et le projet tout entier est annulé.

Quel est votre ressenti par rapport à ce retour et les changements qui en découlent ? Que pensez-vous des réactions diverses des personnages ?

Sir Thomas découvre Rushworth, le fiancé de sa fille Maria, et n'est pas convaincu des sentiments entre eux deux. Il propose à Maria d'annuler ses fiançailles si elle le souhaite, ce qu'elle refuse catégoriquement et le mariage a lieu. Jane Austen ne fait que mentionner ce mariage, presqu'en vitesse, sans y consacrer une scène à proprement parler.

Pourquoi pensez-vous que Maria décide de refuser la proposition d'annulation de ses fiançailles avec Rushworth ? Quelles sont vos impressions par rapport à ce mariage et à la façon dont il nous est relaté ?

Les chapitres suivants insistent beaucoup sur les changements survenus chez Fanny, et comment elle est perçue différemment par différents personnages (Sir Thomas, Mary Crawford et surtout Henry Crawford).

Trouvez-vous que Fanny a changé ? Ou plutôt que les perceptions des autres personnages envers elle ont changé ? Et qu'est-ce que cela révèle d'eux ?

Un élément majeur de l'intrigue est la décision d'Henry Crawford de séduire Fanny.

Etes-vous surprises de l'intention d'Henry Crawford de séduire Fanny ?

Si Fanny est surprise des changements d'attitudes envers elle, et doit apprendre à s'y habituer, elle n'a pas que cela comme préoccupation puisqu'un événement la réjouit grandement : le retour de son frère William.

Que pensez-vous du personnage de William et de la façon dont il nous est montré ?

Un bal se prépare en l'honneur de Fanny. Pour la première fois de sa vie, elle sera au centre de l'attention. Au cours des préparatifs, de nombreuses inquiétudes la traversent, notamment au sujet d'un pendentif qui lui a été offert par William, mais pour lequel elle manque d'une chaîne adéquate.

Selon vous, quels sont les enjeux autour de cette affaire de chaîne ? Comment interprétez-vous le cadeau de Mary Crawford (générosité ou coup monté avec son frère) ? Et comment interprétez-vous le cadeau que fait ensuite Edmund à Fanny ?

Avez-vous été particulièrement marquées par certaines scènes ?

N'hésitez pas à ajouter des questions ou des réflexions qui vous sont venues ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Shelbylee
Bookworm
Shelbylee



Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27 Empty
MessageSujet: Re: Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27   Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27 Icon_minitimeJeu 3 Fév - 16:31

Merci beaucoup !

Je reviens dessus ce weekend, ainsi que sur tous les autres quand j'aurais tout lu en anglais. J'ai fait un mélange début en français puis en anglais puis retour au français et franchement, ça me perturbe Embarassed

_________________
Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27 Master11
Revenir en haut Aller en bas
LilyBart
Dingley Bell resident
LilyBart



Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27 Empty
MessageSujet: Re: Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27   Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27 Icon_minitimeJeu 10 Fév - 18:25

Cette lecture commune est devenue très calme... Où en êtes-vous ? J'ouvrirais bien un topic pour la partie suivante, mais étant donné que plusieurs d'entre vous n'ont pas encore pu réagir aux deux précédentes je pense qu'il vaut mieux attendre un peu. Dites-moi quoi Wink
Revenir en haut Aller en bas
DViolante
Ironic Dandy
DViolante



Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27 Empty
MessageSujet: Re: Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27   Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27 Icon_minitimeVen 11 Fév - 6:18

Ne m'attendez pas, j'avance (très doucement ) à mon rythme.
J'ai terminé hier soir le chapitre 13.
En fait j'ai un problème avec mes deux traductions françaises.
Celle que j'avais commencé en Romans éternels : la traduction est plus fluide, plus agréable à lire, mais il manque des passages entiers !
Celle que j'ai reprise (Omnibus) que je trouve lourde et ampoulée. Hier soir j'ai relu trois fois la phrase suivante avant de la comprendre (bon j'étais fatiguée, mais la triple négation j'ai du mal) :
"il est impossible de ne pas regretter que la nouvelle de sa mort n'ait pas été passée sous silence pendant les trois jours qui nous faisaient défaut pour terminer".
Dans l'édition Romans éternels, une page entière a été coupée à cet endroit là et la phrase n'apparait pas...
Bref je continue donc la version Omnibus ..
Revenir en haut Aller en bas
Shelbylee
Bookworm
Shelbylee



Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27 Empty
MessageSujet: Re: Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27   Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27 Icon_minitimeVen 11 Fév - 19:10

Vas y @LilyBart tu peux, je suis en train de rédiger mes réponses mais je galère un peu depuis mon tel (d'habitude, je le fais de mon ordi).

Il y a une coupure pour la 3e partie mais c'est assez proche donc si tu vois une coupure logique (puisque j'ai vu que tu avais fini, n'hésite pas)

Je te confirme @Dviolante moi aussi, je relisais parfois 2 fois en français. Je posterai après la phrase que tu évoques en VO, ça n'a rien en à voir niveau de la construction...

_________________
Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27 Master11
Revenir en haut Aller en bas
Shelbylee
Bookworm
Shelbylee



Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27 Empty
MessageSujet: Re: Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27   Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27 Icon_minitimeDim 13 Fév - 9:21

Quel est votre ressenti par rapport à ce retour et les changements qui en découlent ? Que pensez-vous des réactions diverses des personnages ?

Avec ce retour, on voit combien les Bertram avaient gagné en liberté pendant l'absence de Sir Thomas. Ils faisaient des choses qu'ils n'avaient pas l'habitude de faire et qu'ils n'auraient pas eu le droit de faire, comme la pièce de théâtre évidemment.
D'ailleurs, tout leur semble terne, alors que comme leur dit Fanny, ils faisaient la même chose avant.
J'ai bien aimé les changements de Sir Thomas par rapport à Fanny. D'ailleurs, est-ce qu'il a vraiment changé ou c'est juste que Fanny a un peu moins peur de lui. Sûrement des 2.
J'aime aussi qu'au final, il ne s'en prenne pas à ses enfants, comprenant sans doute qu'il faut que jeunesse se passe, par contre, il en veut à Mrs Norris, ce qui m'a fait bien plaisir.


Pourquoi pensez-vous que Maria décidé de refuser la proposition d'annulation de ses fiancailles avec Rushworth ? Quelles sont vos impressions par rapport à ce mariage et la façon dont il nous est relaté ?

J'ai eu un peu pitié de Maria au début. Elle est tellement persuadée que Henry va se déclarer. Mais, je l'ai trouvée au final très réaliste et au final sensée. Elle se fait une raison (rapidement d'ailleurs) et comprend bien qu'il vaut mieux qu'elle mette la main sur Rushworth que de se retrouver vieille fille.
Elle y voit une forme de liberté, notamment par rapport au retour de son père et le fait d'avoir de l'argent, son argent à disposition et on peut difficilement l'en blâmer vu la condition des femmes à l'époque. Sans doute aussi qu'elle se dit qu'elle pourra facilement mener Rushworth par le bout du nez.
Le mariage est très rapide et peu détaillé au final. J'ai relu 2 fois pour me dire ah oui, c'est bien ça.

Trouvez-vous que Fanny a changé ? Ou plutôt que les perceptions des autres personnages envers elle ont changé ? Et qu'est-ce que cela révèle d'eux ?

Un peu des 2. Jane Austen souligné que Fanny est plus jolie, plus épanouie physiquement, plus rayonnante. Étant donné qu'elle a 18 ans, cela ne semble pas incongru ce changement.
Mais sans aucun doute, le fait qu'il n'y ait qu'elle à regarder fait que les autres la remarque plus. Ils se font une raison de lui parler, pour au final découvrir qu'elle est intéressante.
Cela révèle d'eux qu'ils sont un peu (ou beaucoup) superficiels et qu'ils ne se tient qu'aux apparences (Elle est plus jolie donc plus intéressante...)

Etes-vous surprise de l'intention d'Henry Crawford de séduire Fanny ?

En faisant comme si je ne le savais pas, oui quand même. Même si au départ, c'est plus un pari pour combler son ennui, au final, il se prend au jeu. Nul doute tout de même que c'est la "résistance" de Fanny par son manque d'intérêt qui faut qu'il s'intéresse d'autant plus à elle.

Que pensez-vous du personnage de William et de la façon dont il nous est montré ?

C'est le frère parfait. Gentil, attentif et le seul qui n'a pas oublié sa soeur. Il est repéré qu'elle n'a pas de nouvelles a des autres. Il fait évidemment penser à un portrait en creux du frère de Jane Austen qui était marin.
Je suis contente de Sir Thomas l'apprécie et veuille leur faire plaisir.

Selon vous quels sont les enjeux autour de cette affaire de chaîne ? Comment interprétez-vous le cadeau de Mary Crawford (générosité ou coup monté avec son frère) ? Et comment interprétez-vous le cadeau que fait ensuite Edmund à Fanny ?

Pour la chaîne, c'est forcément avec une arrière-pensée dans la tête que Mary fait ce cadeau à Fanny. Elle participe au jeu de son frère, même si les Crawford ne sont pas aussi détestables qu'ils pourraient être. C'est un peu hors-sujet, mais Mary fait clairement comprendre à Edmund que c'est fini quand elle voit qu'il va bien devenir clergyman. Elle ne joue pas avec (bon évidemment, c'est aussi pour préserver sa réputation, elle n'a pas la même liberté que son frère)
Pour Edmund, c'est dans la droite lignée de ce qu'il fait depuis le départ avec Fanny (lui offre du papier à lettres, des livres, un cheval...). Il fait attention à ses petites choses (ce qui rend le contraste avec ce qu'il ne voit pas encore plus important)



Avez-vous été marquées par certaines scènes ?

Je dirai par Mrs Norris. Je crois que c'est l'un des personnages austeniens que je déteste le plus sans nuances. Ce qu'elle dit encore à Fanny (surtout ne pas penser qu'on l'a invitée pour elle, ne pas être ingrate, ne pas avoir la voiture...) m'a fait marqué dans la marge la s...rie. Je suis rarement vulgaire envers les personnages, mais elle, quelle femme horrible.

_________________
Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27 Master11
Revenir en haut Aller en bas
LilyBart
Dingley Bell resident
LilyBart



Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27 Empty
MessageSujet: Re: Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27   Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27 Icon_minitimeMer 16 Fév - 17:42

Quel est votre ressenti par rapport à ce retour et les changements qui en découlent ? Que pensez-vous des réactions diverses des personnages ?

Je trouve qu'on sent très fort que le retour de Sir Thomas est synonyme du retour de l'ordre à Mansfield Park. Toutes les frivolités prennent fin et on revient à la normale.

Je trouve également que les différentes réactions en disent long sur les personnages. Maria et Julia qui sont loin de se réjouir de revoir leur père et auraient bien continué de s'amuser autour d'Henry Crawford. Pour elles deux, c'est le rappel de la réalité, en particulier pour Maria, qui "redevient" en quelque sorte la fiancée de Rushworth, ce qu'elle avait l'air de prendre plaisir à oublier. Pour Edmund c'est un retour à l'ordre bienvenu, mais des suites duquel il craint des remontrances. Il est le personnage le plus lucide sur ses propres erreurs. Quant aux Crawfords, je trouve qu'on peut lire pas mal de choses derrière leur départ en douce aussitôt que le maître de maison revient. Ca ressemble beaucoup à une fuite, comme les fauteurs de trouble qui s'éclipsent par la porte arrière avant les retombées de leurs actes. Et sur une touche plus comique, Mr. Yates est totalement aveugle à la situation, et continue de croire en son projet théâtral, allant jusqu'à en parler avec enthousiasme à Sir Thomas quand les autres font tout pour mettre le sujet sous silence. S'il y a bien un personnage qui manque de perception et de considération, c'est bien lui ! Razz

Shelbylee a écrit:
J'aime aussi qu'au final, il ne s'en prenne pas à ses enfants, comprenant sans doute qu'il faut que jeunesse se passe, par contre, il en veut à Mrs Norris, ce qui m'a fait bien plaisir.

J'ai aussi été ravie de voir Mrs. Norris en prendre pour son grade. Elle s'illusionne sans arrêt sur ses bonnes actions, et pour une fois, elle est confrontée à sa propre inefficacité. Elle est aussi rappelée, ouvertement, qu'elle est loin d'avoir à cœur les meilleurs intérêts des autres, mais qu'elle agit toujours dans son propre intérêt.

Pourquoi pensez-vous que Maria décide de refuser la proposition d'annulation de ses fiançailles avec Rushworth ? Quelles sont vos impressions par rapport à ce mariage et à la façon dont il nous est relaté ?

Contrairement à toi, Shelbylee, je n'ai pas vu la décision de Maria comme sensée ni raisonnable. C'est une question d'interprétation, qui je pense, est volontairement laissée ouverte par Jane Austen. Mon impression est qu'elle a trop de fierté, et que rompre ses fiançailles à ce moment-là, sans proposition de la part d'Henry, serait admettre qu'elle s'est laissée embobiner. A mes yeux, elle veut envoyer à Henry, et à tout le monde, le message : je n'ai jamais pris Henry au sérieux, tout comme lui. C'est un peu une question de garder sa dignité.

Quant au mariage lui-même, qui semble se dérouler en marge de l'intrigue du roman, je trouve que son traitement en dit long. C'est une affaire rapide et sans grande incidence. J'ai aussi été frappée par le vocabulaire utilisé dans ce passage, qui a beaucoup attrait au monde du théâtre : chacun joue son rôle à la perfection, la scène se déroule devant l'audience de façon appropriée, etc. Tout cela donne un caractère très artificiel à ce moment, presque une mise en scène mécanique où tout se déroule selon un plan préétabli.

Trouvez-vous que Fanny a changé ? Ou plutôt que les perceptions des autres personnages envers elle ont changé ? Et qu'est-ce que cela révèle d'eux ?

Je trouve aussi que les différences d'attitudes envers Fanny sont un signe (pour la plupart des personnages) de leur superficialité. A l'exception de Sir Thomas, qui me semble sincère, ils semblent tous "découvrir" Fanny, simplement parce qu'il n'y a plus qu'elle. Derrière, il n'y a pas de réelle reconnaissance des qualités de sa personne, plus un vide qu'il faut combler à tout prix (surtout pour Mary Crawford).

A ce titre, un passage m'a frappée comme étant très évocateur :

Citation :
"This is pretty - very pretty," said Fanny, looking around her as they were thus sitting together one day: "Every time I come into this shrubbery I am more struck with its growth and beauty. Three years ago, this was nothing but a rough hedgerow along the upper side of the field, never thought of as anything, or capable of becoming anything; and now it is converted into a walk, and it would be difficult to say whether more valuable as a convenience or an ornament; and perhaps in another three years we may be forgetting - almost forgetting what it was before. How wonderful, how very wonderful the operations of time, and the changes of the human mind!"

Le parallèle entre le jardin et Fanny elle-même est évident, et invite le lecteur à en analyser les origines et les conséquences. Le fait qu'elle insiste sur les termes "convenience" et "ornament" sont tout à fait évocateurs de la façon dont elle est traitée désormais : comme un instrument par Mary Crawford, comme un joli amusement par Henry Crawford. Et son étonnement, non seulement des "operations of time" et les changements qu'il apporte (disons naturellement), mais aussi des "changes of the human mind", montre combien c'est aussi l'esprit humain, changeant et instable, qui donne ou non de l'importance à certaines choses ou certaines personnes. Elle est rendue plus importante, pas vraiment parce qu'elle a gagné en valeur, elle a toujours été constante dans ses qualités, mais surtout parce que le regard des autres a changé. Je trouve ce passage un très beau commentaire de son expérience, dans un monde où les perceptions des autres sont la jauge de la valeur d'une personne, tout comme l'utilisation qu'on fait d'un jardin lui donne de l'importance.

Etes-vous surprise de l'intention d'Henry Crawford de séduire Fanny ?

Comme toi Shelbylee, je vois vraiment comment Henry s'est lancé dans cette poursuite pour vaincre l'ennui, et puis comment il s'est fait prendre à son propre piège. J'admire énormément la constance de Fanny tout au long de cette courre qui la surprend et la répulse. Au milieu de tous ces personnages changeants comme des girouettes au gré du vent, elle est remarquablement stable dans ses valeurs et ses principes. Et j'apprécie également sa modestie. Elle n'envisage pas immédiatement qu'Henry soit sérieux, et même quand il apparaît que contrairement à ses autres badinages il est réellement épris d'elle, ça ne lui donne aucun sentiment d'importance ni de plus-value. Cela montre à quel point elle est différente de ses cousines, qui auraient donné n'importe quoi pour être celle qui allait réformer ce séducteur et être celle à marier. Elle connaît le caractère d'Henry, et ne voit aucune constance dans ses sentiments.

Que pensez-vous du personnage de William et de la façon dont il nous est montré ?

Je le vois un peu comme l'équivalent de Fanny mais sans les restrictions qu'elle s'impose par doute d'elle-même. Il est généreux, sensible, lucide et fin dans ses perceptions des autres (on pense comme il a vite cerné Mrs. Norris !), mais contrairement à Fanny, il l'est de façon ouverte et franche. Il est vocal et honnête dans ses sentiments, là où Fanny est discrète et les garde cachés. Mais fondamentalement, ils ont les mêmes qualités et la même sincérité. Je pense qu'ils sont similaires et complémentaires à la fois, ce qui fait qu'ils s'entendent si bien.

Et j'ai énormément apprécié ces passages, parce qu'ils apportent un tel soulagement pour Fanny. Avec son frère, elle peut enfin être elle-même, sans crainte ni retenue. Dans tous ces autres rapports, elle doit maintenir certaines conventions et elle est dans la peur constante de mal faire (si on observe par exemple ses ressentis à chaque fois qu'elle entre dans une pièce pour y retrouver d'autres personnages, tous les signes de l'inquiétude y sont : le cœur qui s'emballe, les doutes, etc.). Alors que pour la première fois, avec William, elle peut être spontanée et sans le moindre calcul. J'ai d'ailleurs noté un morceau de phrase, au tout premier moment où il arrive à Mansfield Park, et où Jane Austen nous dit : "and there being neither ceremony nor fearfulness...".

Selon vous quels sont les enjeux autour de cette affaire de chaîne ? Comment interprétez-vous le cadeau de Mary Crawford (générosité ou coup monté avec son frère) ? Et comment interprétez-vous le cadeau que fait ensuite Edmund à Fanny ?

Les deux cadeaux sont en contraste l'un avec l'autre. Le premier, celui de Mary Crawford (ou, devrais-je dire, d'Henry Crawford), implique un jeu de manipulation et est donné en attente de quelque chose. C'est plus une chaîne qui lie Fanny qu'un véritable don généreux. Celui d'Edmund est entièrement gratuit. Là où les Crawford ont saisi une opportunité de faire vaciller Fanny, Edmund montre son attention envers elle en comprenant sa difficulté sans s'être concerté avec elle à ce sujet. Il devance ses besoins, et ça révèle une très belle compatibilité entre eux !

J'ai été particulièrement touchée par la façon dont Fanny chérit encore plus le petit mot qu'il avait commencé à écrire, plus que la chaîne elle-même. C'est évidemment le geste qui la touche, qu'il y ait pensé, qu'il y ait mis sont affection et son souci d'elle, plus que l'objet, qui a de la valeur.

Shelbylee a écrit:
Il fait attention à ses petites choses (ce qui rend le contraste avec ce qu'il ne voit pas encore plus important)

C'est très vrai ce que tu dis. Il remarque des détails aussi infimes que le souci de Fanny de ne pas avoir de chaîne pour son pendentif, mais il reste aveugle à des choses bien plus importantes ! Je trouve que le personnage d'Edmund oscille entre grande lucidité et aveuglement. Toute son attitude autour de la pièce de théâtre tournait déjà autour de cette oscillation : il désapprouvait par principe, mais il participait à cause de son éblouissement pour Mary. Je pense qu'elle lui en met plein la vue, et que son jugement est partiellement obscurci par cet étourdissement.

Avez-vous été marquées par certaines scènes ?

Comme mentionné plus haut, j'ai été énormément émue par l'émotion de fanny devant le cadeau, et surtout le morceau de lettre, d'Edmund.
Revenir en haut Aller en bas
Barbara
Mr Beveridge's Maggot
Barbara



Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27 Empty
MessageSujet: Re: Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27   Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27 Icon_minitimeVen 11 Mar - 9:35

Quel est votre ressenti par rapport à ce retour et les changements qui en découlent ? Que pensez-vous des réactions diverses des personnages ?
J'aurais aimé qu'ils jouent la pièce en fait Very Happy mais ce retour a été l'occasion d'aller plus loin dans les personnages: leurs réactions (ou silence) face au père qui rentre, dont tous attendent des remontrances (parce qu'au fond, ils savent bien que jouer une piece dans son bureau n'est pas ce qu'il attend d'eux): qui se tait, qui prend la parole etc...
Et Fanny qui ne se sent qu'invitée (et à peine tolérée, pas au même niveau que ses cousines comme sa tante sait si gentiment le lui rappeler) se place dans le même groupe que les autres, celui des coupables. J'ai été contente que Sir Thomas lui donne une importance.
Mr Yates m'a fait bien rire, tellement obnubilé par sa pièce, ne se rendant pas compte qu'il s'enfonce au fur et a mesure qu'il parle.
Ce projet de pièce, c'était vraiment "quand le chat n'est pas là...", et on peut les comprendre aussi, un peu de rigolade face à la vie austère qu'impose ce patriarche, qui en même temps (et cela fait plaisir de le lire) semble sincèrement apprécier Fanny.

Shelbylee a écrit:
J'aime aussi qu'au final, il ne s'en prenne pas à ses enfants, comprenant sans doute qu'il faut que jeunesse se passe, par contre, il en veut à Mrs Norris, ce qui m'a fait bien plaisir.
Tout a fait d'accord, et elle se prend les pieds dans le tapis, c'est bien fait!

Pourquoi pensez-vous que Maria décide de refuser la proposition d'annulation de ses fiançailles avec Rushworth ? Quelles sont vos impressions par rapport à ce mariage et à la façon dont il nous est relaté ?
Elle refuse car elle n'a finalement aucune confiance en Henry, elle se sent trahie et à la limite pense lui jouer un mauvais tour en acceptant d'en épouser un autre.
S'il revenait plus tard, repentant, elle serait celle qui aurait eu le dernier mot et dont on ne peut pas se jouer. De plus, elle aurait pris un trop grand risque de perdre argent et indépendance (on imagine qu'elle peut faire ce qu'elle veut de son mari).
Et puis surtout, ayant goute à la liberté en l'absence de Sir Thomas, elle ne veut qu'une chose: quitter Mansfield. Ce mariage, aisé, lui convient donc sur plusieurs plans.
On voit aussi que les 2 soeurs sont rapides à se reconcilier après le départ d'Henry et vont se distraire sans sembler trop souffrir.
Quant à la cérémonie, elle est juste expédiée, comme une check list: les uns a droite, les autres a gauche etc sans aucune emotion.

Trouvez-vous que Fanny a changé ? Ou plutôt que les perceptions des autres personnages envers elle ont changé ? Et qu'est-ce que cela révèle d'eux ?
Elle grandit et embellit d'une part et d'autre part les autres la remarquent car c'est la seule fille qui reste. Comme vous dites, c'est un signe de leur superficialité.
Je me suis demandé aussi si ce changement n'était pas aussi un peu du à l'attitude de Sir Thomas envers elle, qui fait que les autres suivent.
Elle fait figure de bouche trou comblant l'ennui de Mary qui a besoin de nouveauté. Ce dont Fanny n'est pas dupe car elle comprend bien que l'autre n'éprouve pas sincèrement l'affection qu'elle prétend.
Mme Bertram, d'un égoïsme navrant, continue de la déplacer au gré de ses besoins, ce que personne ne semble trouver anormal. En ce sens, rien ne change, c'est le pot de fleurs utile ici, qui ne gênerait pas la, du moment que cela arrange tout le monde. Et tout cela est dit en sa presence.
Les autres décident pour elle de sa présence ou non au diner au presbytère, cela m'a choquée, est ce normal a l'age de Fanny?
Je ne connais pas bien l'étiquette de l'époque à ce sujet. scratch
En tous les cas, ces expériences (pseudo amitié avec Mary, le diner etc...) confirment l'intelligence de Fanny qui continue de percevoir son entourage avec justesse.
Mme Norris ne change pas et toutes les scenes où elle explique à Fanny de ne pas s'illusionner sur une invitation etc sont vraiment interessantes, évidemment détestables. C'est méchant et gratuit. Personne ne lui dit rien sauf Sir Thomas et encore, je trouve qu'elle arrive quand même àl'embobiner.

Etes-vous surprise de l'intention d'Henry Crawford de séduire Fanny ?
Oui et non. Il aime séduire, c'est sur, on la vu avec les 2 soeurs (ce dont Mary est consciente voire complice).
Mais je ne pensais pas qu'il allait vouloir jouer avec Fanny (sciemment "faire un trou dans son coeur" dans la V.O), proie a priori trop facile pour lui: elle est timide, gentille, ne connait pas le monde, sort peu.
Il la juge naive et facile à conquérir. Le fait qu'elle ne tombe pas tout de suite dans ses filets crée cette résistance motivant Henry. Il n'a donc rien d'autre a faire...? Rolling Eyes

Que pensez-vous du personnage de William et de la façon dont il nous est montré ?
Il est dégourdi, ayant passé du temps sur un bateau et ne semble pas impressionné par quiconque tout en gardant son rang et sans se prendre au sérieux. Son métier lui donne une aise et une forme de reconnaissance de la part des membres de la famille.
C'est une bouffée d'air frais pour Fanny qui peut être elle meme avec quelqu'un au lieu de marcher sur des oeufs (même avec Edmund).

Selon vous quels sont les enjeux autour de cette affaire de chaîne ? Comment interprétez-vous le cadeau de Mary Crawford (générosité ou coup monté avec son frère) ? Et comment interprétez-vous le cadeau que fait ensuite Edmund à Fanny ?
Coup monté ! Sinon avec le frère, au moins pour lui faciliter la tache dans son projet de séduction. Cela dénote d'un esprit assez mauvais, et Fanny remarque chez elle une expression qui n'est ni celle d'une amie sincère ni celle d'une femme bien, lorsqu'elle repart avec le collier.
Edmund a la délicatesse de comprendre que William n'a pas les moyens d'offrir plus que le pendentif et que celui ci a besoin d'une chaine pour être porté, et il agit. Comme il comprend l'attachement de Fanny à son frère et, de ce fait, à ce cadeau, c'est généreux de sa part de faire plaisir à sa cousine.
il reste aveugle à des choses bien plus importantes ! Je trouve que le personnage d'Edmund oscille entre grande lucidité et aveuglement.
Tout a fait!! i


Avez-vous été marquées par certaines scènes ?
Celles qui impliquent la tante sont terribles! J'espère qu'elle ne s'en sortira pas!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27 Empty
MessageSujet: Re: Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27   Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 19 à 27
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 1 à 9
» Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 10 à 18
» Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 28 à 36
» Lecture commune de Mansfield Park : chapitres 37 à 48
» Lecture commune de Mansfield Park

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and drink a cup of tea :: Club de lecture :: Mansfield Park, lecture commune-
Sauter vers: