Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !
Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !
-20%
Le deal à ne pas rater :
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – 480Go – 2,5″
39.99 € 49.99 €
Voir le deal

 

 George Cukor, a double life de Patrick McGilligan

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Shelbylee
Bookworm
Shelbylee



George Cukor, a double life de Patrick McGilligan Empty
MessageSujet: George Cukor, a double life de Patrick McGilligan   George Cukor, a double life de Patrick McGilligan Icon_minitimeDim 28 Juin 2020 - 11:16

George Cukor, a double life de Patrick McGilligan George10

George Cukor, a double life de Patrick McGilligan est une biographie publiée pour la première fois en 1991.

George Cukor est l'un de mes réalisateurs préférés. Il est né en 1899 et mort en 1983. Il n'a jamais cessé de tourner, ce qui rend sa carrière extrêmement intéressante puisqu'elle va des débuts de l'âge d'or d'Hollywood jusqu'aux années 80.

Mais tout a commencé comme pour un très grand nombre de réalisateurs de l'époque au théâtre à New York et en tournée. J'adore cet aspect, cette description des théâtres, du choix des pièces (qui deviendront pour certaines des films), de la vie des acteurs (au début Cukor joue même des petits rôles).

Ensuite, on lui propose un contrat en or pour réaliser des films. Il pense qu'il part pour 6 mois sur la côte ouest. Il y restera toute sa vie.
Cukor devient un homme de studio. C'est très intéressant car Cukor n'est pas un scénariste, ni un producteur (il fondera à la fin de sa carrière une maison de production qui n'aboutira à aucun projet). Il ne place pas la caméra. C'est un réalisateur qui dirige les acteurs et leur donne des indications précises sur les intentions des personnages (parfois jusqu'à les noyer sous les informations ce qui inhibe certains). Très vite, il est catalogué comme un réalisateur pour les femmes dans le sens où il arrive à travailler avec des actrices réputées difficiles à gérer. Le fait que Cukor soit resté un homme de studio fait qu'il a parfois réalisé des films qui l'intéressaient peu et qui ne sont pas toujours des chefs d'oeuvre. On apprend aussi qu'on est passé à côté de merveilles car il a voulu réaliser My cousin Rachel avec Vivien Leigh, adapter un livre d'Edith Sitwell ou bien encore qu'il a demandé à Cary Grant de jouer le rôle de James Mason dans A star is born, mais que celui-ci a refusé après avoir réalisé une audition magnifique.

L'auteur évoque ses nombreuses amitiés. Pensez que lors de ses dîners il réunissait souvent Laurence Olivier, Vivien Leigh, Spencer Tracy, Katharine Hepburn ou bien encore Somerset Maugham ! Il évoque aussi ses rapports avec David O. Selznick et son renvoi d'Autant en emporte le vent sur fond d'homophobie de Clark Gable mais aussi de fin de contrat coûteux pour O. Selznick.

La vie privée de George Cukor est évoquée et reste absolument mystérieuse. George Cukor avait un nombre incalculable d'amis et était invité à absolument toutes les soirées possible et imaginable et pourtant ce qui ressort du livre est l'impression d'une immense solitude. George Cukor fonctionnait par cercles d'amis qui ne se croisait pas forcément. Si vous avez vu Hollywood sur Netflix, vous avez vu ses soirées aux bords de la piscine qui ont bien existées, mais qui sont décrites de manière très différentes (par exemple Vivien Leigh ne faisait pas partie de ce cercle là) et il n'aurait pas toléré que cela se termine en orgies. Patrick McGilligan a interviewé Katharine Hepbyurn, la grande amie de George Cukor, qui a même vécu sur sa propriété une grande partie de sa vie et elle a dit qu'elle ne savait pas vraiment que Cukor était homosexuel. Est-ce pour le protéger ? Ou est-ce qu'il y avait vraiment cette distance et ce côté hermétique entre ses relations ? On ne saura jamais et je pense qu'il n'aurait pas voulu qu'on le sache. D'ailleurs, il a voulu pendant des dizaines d'années écrire ses mémoires mais à toujours échoué car il n'a jamais pu se confier.

Reste l'image d'un homme énigmatique et fascinant qui a refusé d'être considéré comme un artiste, mais qui nous a quand même laissé en héritage un certain nombre de chefs d'oeuvre.

Ce livre n'est pas traduit en français contrairement à d'autres livres de Patrick McGilligan qui m'intéressent beaucoup (sur Hitchcock au hasard)

_________________
George Cukor, a double life de Patrick McGilligan Master11
Revenir en haut Aller en bas
Diana
Bookworm
Diana



George Cukor, a double life de Patrick McGilligan Empty
MessageSujet: Re: George Cukor, a double life de Patrick McGilligan   George Cukor, a double life de Patrick McGilligan Icon_minitimeDim 28 Juin 2020 - 20:02

@Shelbylee
Citation :
Le fait que Cukor soit resté un homme de studio fait qu'il a parfois réalisé des films qui l'intéressaient peu et qui ne sont pas toujours des chefs d'oeuvre. On apprend aussi qu'on est passé à côté de merveilles car il a voulu réaliser My cousin Rachel avec Vivien Leigh, adapter un livre d'Edith Sitwell ou bien encore qu'il a demandé à Cary Grant de jouer le rôle de James Mason dans A star is born, mais que celui-ci a refusé après avoir réalisé une audition magnifique.

Cet aspect doit être passionnant à lire Very Happy
Citation :


Ce livre n'est pas traduit en français contrairement à d'autres livres de Patrick McGilligan qui m'intéressent beaucoup (sur Hitchcock au hasard)

Je viens de regarder la liste des livres qu'il a écrit.
Une biographie sur James Cagney devrait être intéressante, tout comme celle sur Glenn Ford.

_________________
George Cukor, a double life de Patrick McGilligan 1632329029-dune-all-caracters-2
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shelbylee
Bookworm
Shelbylee



George Cukor, a double life de Patrick McGilligan Empty
MessageSujet: Re: George Cukor, a double life de Patrick McGilligan   George Cukor, a double life de Patrick McGilligan Icon_minitimeDim 28 Juin 2020 - 22:11

Diana a écrit:
@Shelbylee
Citation :
Le fait que Cukor soit resté un homme de studio fait qu'il a parfois réalisé des films qui l'intéressaient peu et qui ne sont pas toujours des chefs d'oeuvre. On apprend aussi qu'on est passé à côté de merveilles car il a voulu réaliser My cousin Rachel avec Vivien Leigh, adapter un livre d'Edith Sitwell ou bien encore qu'il a demandé à Cary Grant de jouer le rôle de James Mason dans A star is born, mais que celui-ci a refusé après avoir réalisé une audition magnifique.

Cet aspect doit être passionnant à lire Very Happy

Oui vraiment. D'ailleurs, selon McGilligan, Cukor en a voulu longtemps à Cary Grant de ne pas avoir voulu jouer le rôle alors qu'il lui allait comme un gant selon lui. Cukor avait dit à Cary de passer l'audition chez lui et que si après il refusait, Cukor ne lui en reparlerait plus. Cary a refusé, George ne lui en a plus reparlé mais il a du mal à le digérer (même si personnellement, j'aime James Mason dans ce rôle).

_________________
George Cukor, a double life de Patrick McGilligan Master11
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





George Cukor, a double life de Patrick McGilligan Empty
MessageSujet: Re: George Cukor, a double life de Patrick McGilligan   George Cukor, a double life de Patrick McGilligan Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
George Cukor, a double life de Patrick McGilligan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and live the American dream :: Cinéma américain :: L'Age d'or hollywoodien :: George Cukor-
Sauter vers: