Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !
Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !
-43%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS – Machine à café dosette SENSEO Original HD6554/53 + 64 ...
39.99 € 69.99 €
Voir le deal

 

 Longbourn de Jo Baker ou Pride & Prejudice du point de vue des domestiques

Aller en bas 
+15
Fanny
AnGee
Shelbylee
Anne Dashwood
Miss Charlie
Constance
Rebus
Popila
sandie
Akina
Miss Woodhouse
Summerday
Miss Virginia
Scarlatiine
Emjy
19 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Miss Virginia
Bookworm
Miss Virginia



Longbourn de Jo Baker ou Pride & Prejudice du point de vue des domestiques - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Longbourn de Jo Baker ou Pride & Prejudice du point de vue des domestiques   Longbourn de Jo Baker ou Pride & Prejudice du point de vue des domestiques - Page 5 Icon_minitimeJeu 1 Sep - 13:15

Merci pour ton avis et contente que tu aies aimé!
Revenir en haut Aller en bas
Mellana
Vicar's daughter
Mellana



Longbourn de Jo Baker ou Pride & Prejudice du point de vue des domestiques - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Longbourn de Jo Baker ou Pride & Prejudice du point de vue des domestiques   Longbourn de Jo Baker ou Pride & Prejudice du point de vue des domestiques - Page 5 Icon_minitimeDim 1 Nov - 20:25

Pour ma part, j'ai tout simplement adoré ce roman.
J'ai été très agréablement surprise de le trouver aussi bien écrit, je m'en suis d'ailleurs fait la réflexion à plusieurs reprises, et c'est un point d'autant plus fort que je n'en attendais pas énormément. Je pensais qu'il s'agirait d'une austenerie sympathique, que j'ai eu envie de découvrir en raison de mon amour pour la série Downton Abbey et la perspective des domestiques, mais au-delà de ça, ce roman est une oeuvre à part entière, qui peut plaire à d'autres lecteurs que les fans de P&P.
Le lien avec le roman original est la cerise sur la gâteau, qui offre un rappel et un suivi du scénario de Jane Austen par touches, ce qui a ajouté de l'intérêt à une lecture qui n'en manquait pas. D'ailleurs, l'autrice est particulièrement attentive à rendre son propre scénario crédible par-rapport au roman d'origine, qu'il s'agisse des domestiques déjà existants, des laps de temps, ou d'aspects moins glamours. Elle propose un éclairage nouveau mais plausible au vu des us et coutumes de l'époque (à mon goût), tant sur M.Bennet (ni mauvais ni parfait, seulement égoïste comme beaucoup d'hommes de sa classe), que sur Wickham (je ne trouve pas son goût pour les très jeunes filles improbables, même si cela noircit le personnage) ou sur M.Hill : personnellement j'ai été touchée par le traitement de sa problématique délicate à l'époque, et même émue par son personnage et sa fin.
Les personnages principaux de P&P gardent bien leur essence ici, que ce soit Darcy, qui garde son aspect hautain avec les domestiques (je ne pourrais l'imaginer autrement), la charmante Lizzie ou encore M.Collins, que j'ai eu la surprise de trouver plutôt attendrissant ici : l'autrice se permet d'apporter un contrepoids à la plume délicieuse mais féroce de Jane Austen.
La plongée dans les guerres napoléoniennes m'a beaucoup plu aussi. Même si elle vient interrompre de façon frustrante le cours du scénario, c'est un élément souvent évoqué dans les romans d'Austen mais seulement de façon lointaine, aseptisée et héroïque. Ce n'est pas étonnant pour une fille de pasteur et une sœur de marins, mais l'encensement de la Marine dans Persuasion peut sembler quelque peu naïf quand on pense à la citation attribuée à Churchill, selon laquelle la Marine "n'est que rhum, sodomie et fouet". Évidemment un roman de Jane Austen ne serait quoi qu'il en soit pas l'endroit idéal pour découvrir les coulisses de l'armée, ce que fait ce roman. Je ne suis pas assez versée en histoire pour déterminer la véracité des éléments rapportés, mais du peu que je connais des horreurs en temps de guerre, celles rapportées par le roman ne me paraissent pas exagérées et je trouve que cette image plus sombre des soldats s'insère bien dans l'ensemble qui décrit les dessous des romans austeniens.
Pour en revenir à des choses plus gaies, j'ai craqué pour James, le nouveau valet/cocher des Bennet. Le personnage est particulièrement touchant et attrayant, entre les mystères de son passé et ses qualités morales. Je ne sais pas pourquoi mais je l'ai imaginé sous les traits de l'acteur Grant Lawrens, peut-être parce que dans La Petite Histoire de France il interprète un jeune homme du XIXème siècle.
En tout cas j'ai fondu pour lui drunken et j'étais bien prise par l'histoire d'amour, bien racontée et pas niaise pour un sou.

Le roman regorge de multiples détails et anecdotes sur la marche d'une maison à cette époque, et suit patiemment le fil des saisons comme le roman original. J'ai particulièrement apprécié que les domestiques aient leur propre vie et leurs propres soucis qui ne tournent pas seulement autour de leurs employeurs, voire même qui éclipsent complètement ces derniers, comme lorsque Sarah se soucie peu des fiançailles de Lizzie en comparaison de ses propres peines. C'est aussi ce qui fait que nous ne sommes pas du tout dans une redite de P&P : cette histoire a assez de valeur pour se suffire à elle-même car l'autrice a fourni un véritable effort et ne s'est pas contentée d'apposer une pastiller "austenerie" sur son oeuvre pour faire vendre.
Son travail est particulièrement bon, réaliste et très bien documenté, construit sur une intrigue captivante et j'ai personnellement eu du mal à lâcher le livre ; c'est un savant mélange entre pédagogie et scénario.
Le seul défaut que je lui vois est la présence de plusieurs coquilles, mais c'est un défaut qui incombe à l'éditeur.
Revenir en haut Aller en bas
 
Longbourn de Jo Baker ou Pride & Prejudice du point de vue des domestiques
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and fake a British accent :: Jane Austen :: Oeuvres dérivées-
Sauter vers: