Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !
Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !
Le Deal du moment : -50%
-50% Nike Jordan Air 200E
Voir le deal
67.47 €

 

 La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Emjy
Bookworm
Emjy



La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Empty
MessageSujet: La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch    La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Icon_minitimeJeu 12 Juil - 21:18

Summerday a écrit :

Citation :
Récemment j'ai vu La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch avec Gary Cooper et Claudette Colbert. Cette comédie est un vrai régal! Cela faisait longtemps que je n'avais pas autant ri. Un milliardaire américain et une aristocrate française se rencontrent dans un magasin de la Côte d'Azur. Lui souhaite n'acheter que le haut d'un pyjama, et elle accepte de n'acheter que le bas, ça tombe bien non?! Lui, tombe fou amoureux, elle se laisse séduire... jusqu'à ce qu'elle découvre que son beau banquier a déjà été marié sept fois. L'amour du couple sera mis à mal par la jalousie et l'argent, brouillant leurs véritables sentiments. C'est l'amour vache avec des baisers à l'oignon, des bagarres, une histoire de baignoire et une adaptation de Shakespeare ayant peu de résultats. Vraiment une excellente comédie, et je m'étonne qu'elle ne soit pas si souvent citée dans la filmo de Lubitsch.

_________________
La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  16482110
Revenir en haut Aller en bas
Summerday
Bookworm
Summerday



La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Empty
MessageSujet: Re: La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch    La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Icon_minitimeVen 13 Juil - 7:23

Pour vous donner encore plus envie de le voir je peux aussi vous dire qu'il y a une super scène au bord de la mer où Gary Cooper fait du pédalo en costume Razz
Je pense qu'il s'agit plus d'une farce que d'une screwball comedy (je ne suis toujours pas sûre d'avoir bien saisi ce que recoupait cette désignation) mais je la trouve bien sympathique même si l'on n'est pas toujours dans l'humour et les répliques les plus fines.

Quelques images :

La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Garyco10

La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Bluebe11
Le fameux haut de pyjama

La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Bluebe10

La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Photo-10
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy



La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Empty
MessageSujet: Re: La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch    La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Icon_minitimeVen 13 Juil - 7:45

J'ai le DVD dans un coffret Lubitsch qu'on m'a offert. Il faudrait vraiment que je me décide à le voir. Au vu de ton avis enthousiaste (et de la présence de Gary Cooper dans ce film), ça ne devrait plus tarder, à mon avis Razz

_________________
La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  16482110
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Empty
MessageSujet: Re: La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch    La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Icon_minitimeVen 13 Juil - 8:27

@Summerday : oui, c'est bien une screwball. Il existe aussi, indéniablement, une dimension farce, absurde, et burlesque dans le terme de "screwball comedy".

C'est pourquoi Arsenic et vieilles dentelles, malgré l'absence de motif sentimental, en est une malgré tout.
Et, pour répondre à une question antérieure (de Popila, je crois?) To Be or not to be n'en est pas une, malgré son ton absurde, car il y a une dimension évidente de tragédie qui l'empêche de se situer dans le genre.

Pour ce qui est de La 8e femme de B.B, j'adore la première partie qui est un feu d'artifice de réparties et de situations lubitschiennes. En revanche, ça "ronronne" davantage dans le dernier tiers du film. Ce qui l'empêche à mon avis d'être totalement réussi. Le film se regarde malgré tout avec plaisir grâce à une mise en scène percutante , mais le vrai problème, c'est le scénario. Désolée, il a beau être de Billy Wilder et Charles Brackett, je le redis : ça mouline nettement en bout de course.

Heureusement, ces 2 génies se rattrapent (avec quel brio! quelle intelligence! ) sur des dialogues flamboyants!

Pour conclure, un film "pas entièrement" réussi du grand Ernst, reste tout de même de la très haute voltige élégante !
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila



La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Empty
MessageSujet: Re: La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch    La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Icon_minitimeVen 13 Juil - 11:54

Juniper Sling a écrit:
@Summerday : oui, c'est bien une screwball. Il existe aussi, indéniablement, une dimension farce, absurde, et burlesque dans le terme de "screwball comedy".
C'est pourquoi Arsenic et vieilles dentelles, malgré l'absence de motif sentimental, en est une malgré tout.
Et, pour répondre à une question antérieure (de Popila, je crois?) To Be or not to be n'en est pas une, malgré son ton absurde, car il y a une dimension évidente de tragédie qui l'empêche de se situer dans le genre.
Ce sont quand même deux comédies à part, à cause des raisons que tu donnes ; je vais donc les laisser dans leur coin (au lieu de les déplacer dans la partie "screwball comedy").

En revanche, je vais déplacer ce topic dans "La machine à remonter le temps", où elle a davantage sa place, je pense. Wink

J'avoue que cette présentation me donne très envie de découvrir cette comédie ; je crois que je vais l'inclure dans ma prochaine commande Amazon. sunny

PS : Juniper Sling, ta bannière m'intrigue beaucoup... que représente-t-elle ? Question

_________________
La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy



La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Empty
MessageSujet: La Huitième Femme de Barbe Bleue d'Ernst Lubitsch (1938)   La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Icon_minitimeJeu 18 Oct - 19:30

Toujours dans le cadre de notre challenge Lubitsch Touch, j'ai découvert La Huitième femme de Barbe Bleue. Cette comédie sentimentale délicieusement loufoque est considérée comme une oeuvre mineure d'Ernst Lubitsch. Je m'attendais à être un peu déçue ou en tous cas moins enthousiaste que pour les autres films du réalisateur, mais au final j'ai étré plus qu'agréablement surprise. Car comme le disait si justement François Truffaut : "Dans le gruyère Lubitsch, chaque trou est génial !" Wink

Citation :
Nice. Dans un magasin de vêtements où "on parle anglais, on comprend l'américain", Michael Brandon (Gary Cooper), milliardaire américain, veut n'acheter que la veste d'un pyjama. Une aristocrate ruinée, Nicole de Loiselle (Claudette Colbert), jeune aristocrate française offre d'acheter le pantalon. Scandale, le vendeur refuse de céder le lot séparé en deux. L'affaire "monte" jusqu'au président-directeur-général de l'entreprise... et devient une véritable aventure amoureuse.

La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Poster - Bluebeard's Eighth Wife (1938)_03

J'ai écouté il y a quelques jours l'émission de radio consacrée à Ernst Lubitsch diffusée sur France Culture (et conseillée par Juniper Sling) et j'ai retenue une délicieuse expression empoyée par le journaliste pour définir l'univers du cinéaste. Il disait quelque chose comme Lubitsch, c'est du bonheur en petites pilules et en pyjamas en soie ! C'est tout à fait ça, et encore plus dans le cas de ce film puisque le pyjama de soie en question est le moteur de l'intrigue. C'est grâce à lui que nos deux amoureux se rencontrent. Very Happy

La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Tumblr_m46lvlfJfQ1qbgyx2o1_400

Je ne sais pas si La Huitième femme de Barbe Bleue peut-être considéré comme une screwball comedy. Mais il semble en tous cas en avoir toutes les caractéristiques. Les deux personnages sont sans cesse placés dans des situations cocasses, s'aiment à la folie puis se haissent de toutes leurs forces avant de tomber (littéralement) dans les bras l'un de l'autre. Les dialogues sont dynamiques et plein de verve, et l'alchimie entre Gary et Claudette palpable. Les allusions au sexe sont subtiles, comme toujours le réalisateur contourne avec audace et ingénuosité les contraintes établies par le Code Haynes. La ruse narrative de Lubitsch fait décidément des merveilles !
J'ai été ravie de retrouver Edward Everett Horton (un acteur habitué des films de Lubitsch) dans le rôle du père de Nicole, un marquis désargenté et fantasque. Ce second rôle est absolument savoureux, chacune de ses apparitions est un pure délice.

Le film n'est peut-être pas le plus subtil ni le plus sophistiqué du cinéaste mais j'ai pris un immense plaisir à le voir.

Et j'ai maintenant très envie de découvrir d'autres films avec Claudette Colbert. Après le génial New York Miami de Capra, c'est le 2ème que je vois avec l'actrice et je la trouve délicieuse !

La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Tumblr_m2umatQvuW1qbuwpuo1_400

Je rejoins donc l'avis enthousiaste de Summerday ! Very Happy

_________________
La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  16482110


Dernière édition par Emjy le Mer 24 Oct - 9:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Miss Virginia
Bookworm
Miss Virginia



La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Empty
MessageSujet: Re: La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch    La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Icon_minitimeJeu 18 Oct - 20:08

Comme souvent, j'aimerais découvrir ce film!!
Revenir en haut Aller en bas
Miss Virginia
Bookworm
Miss Virginia



La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Empty
MessageSujet: Re: La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch    La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Icon_minitimeLun 5 Nov - 9:19

post J'ai vu ce film hier. Je dois dire que si la première partie du film m'a beaucoup plu, la deuxième manquait de rythme. Les dialogues sont toujours aussi bons, mais j'ai moins aimé ce film que les autres que j'ai pu voir.
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy



La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Empty
MessageSujet: Re: La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch    La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Icon_minitimeLun 5 Nov - 12:35

Merci pour ton avis, Miss Virginia ! C'est marrant, je n'ai pas trouvé que la seconde partie du film manquait de rythme.Razz Même s'il ne fait sans doute pas parti des meilleurs de Lubitsch, je l'ai vraiment beaucoup apprécié. Mais c'est peut-être aussi parce que j'avais vu Illusions Perdues auparavant, lequel est (à mon avis) inférieur Wink

_________________
La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  16482110
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Empty
MessageSujet: Re: La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch    La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Icon_minitimeLun 5 Nov - 13:17

Emjy a écrit:
Mais c'est peut-être aussi parce que j'avais vu Illusions Perdues auparavant, lequel est (à mon avis) inférieur Wink

Ah oui, y a pas photo ! Le scenario de Barbe-Bleue est cent coudées au-dessus de Illusions ! Et ça reste néanmoins un excellent film. Mais bon, on est forcément plus exigeant avec quelqu'un qui vous promène en Rolls et vous a habitué au meilleur !
Barbe-Bleue s'étire un peu , en effet, dans sa deuxième moitié. Les motivations des uns et des autres sont un peu artificielles, un peu tirées par les cheveux... et ça finit par se voir.
Mais je t'accorde que c'est plus flagrant encore dans Illusion perdues.
Revenir en haut Aller en bas
Miss Virginia
Bookworm
Miss Virginia



La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Empty
MessageSujet: Re: La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch    La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Icon_minitimeLun 5 Nov - 17:42

@JuniperSling: c'est exactement ce que je lui reproche, les motivations des personnages sont un peu confuses...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Empty
MessageSujet: Re: La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch    La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La huitième femme de barbe bleue de Lubitsch
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ninotchka de Lubitsch
» Ernst Lubitsch : présentation
» To be or not to be de Lubitsch
» Lubitsch en DVD
» Le Ciel peut attendre de Lubitsch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and live the American dream :: Cinéma américain :: L'Age d'or hollywoodien :: Ernst Lubitsch-
Sauter vers: