Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !
Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !
Le Deal du moment : -40%
-40% Nike Air Zoom Pegasus 39 Premium
Voir le deal
77.97 €

 

 Léon Tolstoï, Anna Karénine.

Aller en bas 
+7
Satine
Haydée
sookie
Séverine
Akina
Emjy
Popila
11 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Popila
Bookworm
Popila



Léon Tolstoï, Anna Karénine. Empty
MessageSujet: Léon Tolstoï, Anna Karénine.   Léon Tolstoï, Anna Karénine. Icon_minitimeDim 17 Jan - 16:31

J'ai lu cet ouvrage pour la première fois à l'âge de 16 ans, dans une traduction ancienne et pas forcément très bonne, et j'avais vu l'adaptation cinématographique quelques années auparavant : je suis complètement passée à côté de ce livre, alors que j'avais réussi à lire et à apprécier la même année Madame Bovary de Flaubert, ouvrage pourtant aussi ardu, abordant un thème similaire.

J'ai redécouvert Anna Karénine avec enchantement en septembre, et je n'ai eu aucun mal à aller jusqu'au bout du livre, contrairement à ce qui s'était passé les années précédentes. Léon Tolstoï, Anna Karénine. 557349

Anna Karénine est un livre très bien écrit : chaque phrase est savoureuse. Les personnages sont très bien peints, qu'il s'agisse de Lévine, Kitty, Anna, Vronsky, ou de personnages apparemment moins importants. Le style de Tolstoï tient le juste milieu entre un Stendhal pour l'aspect ingénu et spirituel, et un Flaubert pour l'aspect réaliste. La société de l'époque est décrite très précisément, et Tolstoï excelle dans les scènes de genre (dîner, chasse, courses, bal, mariage...) et sait les renouveler en leur apportant beaucoup de fraîcheur. L'auteur fait preuve d'une grande finesse psychologique ; il sait rendre ses personnages vivants, parfois en mentionnant un seul détail de leur physique ou de leur caractère.

L'architecture de ce roman de moeurs est à la fois très savante et très discrète ; Anna Karénine n'est pas le personnage principal du livre, contrairement à ce que le titre pourrait nous faire penser.

La structure repose en fait sur trois couples :

Arrow Stépane Arcadievitch Oblonsky et Daria Alexandrovna ;

Arrow Lévine et Kitty Chtcherbatzki ;

Arrow Anna Karénine, d'abord mariée à Alexis Alexandrovitch, et qui deviendra ensuite la maîtresse de Vronski.

Ces trois couples sont l'occasion pour Tolstoï de livrer au lecteur sa vision du monde et de se livrer à des réflexions métaphysiques, sans pour autant être didactique.

Lévine et Anna sont deux personnages qui seront amenés à se croiser dans le roman, et qui, bien que très différents, sont les vecteurs d'une même interrogation sur le monde et sur ce qui fait le sens de la vie. Sauf que Lévine aura plus de chance qu'Anna, parce qu'il est un homme, et elle une femme, et qu'ils vivent dans une société profondément inégalitaire de ce point de vue là.

Tolstoï a mis beaucoup de lui-même dans le personnage de Lévine, et il a su capturer à merveille l'essence d'Anna, ce personnage féminin si troublant, qu'il désapprouve d'un point de vue moral, mais qu'il justifie d'un point de vue romanesque. Même si Anna a un comportement que l'on ne peut juger qu'immoral pour l'époque, sa quête d'un sens à sa vie donne sa légitimité à ce personnage, malgré ses erreurs et ses errances.

L'adaptation avec Sophie Marceau ne rend que très imparfaitement justice à ce chef d'oeuvre littéraire, mais reste intéressante à analyser.

Edit : voici la scène du bal, où Kitty, éperdument amoureuse du bel et insouciant Vronsky, se précipite pour aller danser avec lui, et où elle se le fait "souffler" par sa cousine Anna, une femme mariée, qui a bien remarqué l'intérêt que lui acccordait le jeune officier lors de leur première rencontre.


_________________
Léon Tolstoï, Anna Karénine. Ban_em10


Dernière édition par Popila le Dim 17 Jan - 20:47, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy



Léon Tolstoï, Anna Karénine. Empty
MessageSujet: Re: Léon Tolstoï, Anna Karénine.   Léon Tolstoï, Anna Karénine. Icon_minitimeDim 17 Jan - 18:03

Ce livre est dans ma PAL depuis des années Léon Tolstoï, Anna Karénine. Icon_redface ... J'espère le lire dans les prochains mois !

Très belle présentation, Popila ! Léon Tolstoï, Anna Karénine. 911816

_________________
Léon Tolstoï, Anna Karénine. 16482110
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila



Léon Tolstoï, Anna Karénine. Empty
MessageSujet: Re: Léon Tolstoï, Anna Karénine.   Léon Tolstoï, Anna Karénine. Icon_minitimeDim 17 Jan - 20:15

Merci, Emjy ! sunny

Réellement, ce roman est très prenant ; quand on le lit, on se trouve transporté dans un autre univers. study

_________________
Léon Tolstoï, Anna Karénine. Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Léon Tolstoï, Anna Karénine. Empty
MessageSujet: Re: Léon Tolstoï, Anna Karénine.   Léon Tolstoï, Anna Karénine. Icon_minitimeLun 18 Jan - 19:34

La présentation donne envie de lire le livre... Mais Stendhal c'était hard pour moi Embarassed et j'hésite carrément à lire du Flaubert parce que j'ai pu supporter à peine un quart d'heure de l'adaptation de Mme Bovary avec Isabelle Huppert. Cela dit, je ne renonce pas et un jour je lirai et du Flaubert et du Tolstoï Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila



Léon Tolstoï, Anna Karénine. Empty
MessageSujet: Re: Léon Tolstoï, Anna Karénine.   Léon Tolstoï, Anna Karénine. Icon_minitimeLun 18 Jan - 20:40

Ne t'inquiète pas, Lise Bennet ; la première fois que j'ai lu Le Rouge et le Noir, c'était à l'âge de 16 ans, et j'ai eu du mal, surtout avec la première partie, mais après, j'y ai pris beaucoup de plaisir... Stendhal garde quelque chose de l'esprit du 17ème et du 18ème siècle, Tartuffe de Molière et Les Liaisons Dangereuses sont clairement à l'arrière plan de ce livre.

Le chassé croisé amoureux avec Mathilde est assez savoureux, cruel aussi (j'adore la scène où il doit aller la rejoindre dans sa chambre par la fenêtre au moyen d'une échelle et qu'il redoute de se faire assassiner par les amis de celle-ci, c'est une parodie de Roméo et Juliette en fait).

La Chartreuse de Parme est un livre plus lumineux, mais aussi plus difficile d'accès que Le Rouge et le Noir, du moins de mon point de vue.

Quant à Madame Bovary de Flaubert, commence d'abord par le livre plutôt que par l'adaptation : ça se lit très bien, c'est écrit dans un style très fluide. J'avais une élève dont la langue maternelle était le russe l'an dernier, et qui était loin de maîtriser parfaitement le français : lire Madame Bovary lui a apporté beaucoup de plaisir ; elle est venue me le dire à plusieurs reprises à la fin des cours.

L'adaptation de Chabrol est très fidèle, mais franchement glauque à regarder, surtout au niveau des couleurs, et Isabelle Huppert correspond si peu à la description physique du personnage du livre que je ne parviens toujours pas vraiment à me faire à son jeu.

Madame Bovary est mon livre préféré de Flaubert ; sa vision du monde est certes sombre et pessimiste, mais également très ironique, et les descriptions sont très "parlantes", très réalistes, très colorées. Et Emma fait quand même partie des grands personnages de la littérature...

Je suis en train de me dire que devrais peut-être ouvrir un topic sur Stendhal et un topic sur Flaubert.

_________________
Léon Tolstoï, Anna Karénine. Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Léon Tolstoï, Anna Karénine. Empty
MessageSujet: Re: Léon Tolstoï, Anna Karénine.   Léon Tolstoï, Anna Karénine. Icon_minitimeLun 18 Jan - 21:55

lol! Ca ressemble fort à du lobbying tout ça ^^. Je pense que de toute façon je vais avoir Mme Bovary à lire en lecture cursive à un moment cette année donc je partagerai mon opinion sur le futur topic Very Happy.
Pour Le Rouge et le Noir, si j'ai savouré certains passages (la relation avec Mathilde est terrible en effet ^^), j'ai eu beaucoup de mal avec d'autres, surtout dans la première partie mais aussi dans la deuxième un peu. En fait, il fallait s'accrocher surtout, ce que j'ai fait mais avec trop de peine pour que ce sentiment un peu désagréable soit atténué par les moments de plaisir dans mon souvenir de cette lecture silent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Léon Tolstoï, Anna Karénine. Empty
MessageSujet: Re: Léon Tolstoï, Anna Karénine.   Léon Tolstoï, Anna Karénine. Icon_minitimeJeu 4 Mar - 0:31

Anna Karénine, je l'ai commencé 5 fois, je pense. A chaque fois, je trouve ça brillant, et je suis très motivé à le lire ... J'aime beaucoup l'écriture de Tolstoï, et je dois avouer que l'auteur me fascine. Mais pour une raison mystérieuse, je bloque au bout d'un moment. Je sais pas trop pourquoi. Mais ta présentation m'a donné très envie de le reprendre, Popila. Je vais tâcher de le recommencer, et pour du bon, cette fois.
Alors je vais tenter la semaine prochaine, j'aurai un peu plus de temps ! Smile
Merci à toi ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila



Léon Tolstoï, Anna Karénine. Empty
MessageSujet: Re: Léon Tolstoï, Anna Karénine.   Léon Tolstoï, Anna Karénine. Icon_minitimeJeu 4 Mar - 16:40

Isidore Seldon a écrit:
Ta présentation m'a donné très envie de le reprendre, Popila.
J'en suis très heureuse ! sunny

Il y a des livres où il m'est arrivé la même chose qu'à toi, par exemple La Condition humaine de Malraux, ou La Chartreuse de Parme de Stendhal, sur les quels j'ai buté pendant des années - je relisais les premiers chapitres et je butais toujours au même endroit sans pouvoir me résoudre à les achever - et puis un jour, le déclic s'est fait, et j'y ai pris beaucoup de plaisir. J'espère que ce sera le cas pour toi. Wink

_________________
Léon Tolstoï, Anna Karénine. Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina



Léon Tolstoï, Anna Karénine. Empty
MessageSujet: Re: Léon Tolstoï, Anna Karénine.   Léon Tolstoï, Anna Karénine. Icon_minitimeJeu 4 Mar - 17:55

Popila a écrit:
ou La Chartreuse de Parme de Stendhal, sur les quels j'ai buté pendant des années - je relisais les premiers chapitres et je butais toujours au même endroit sans pouvoir me résoudre à les achever - et puis un jour, le déclic s'est fait, et j'y ai pris beaucoup de plaisir.

Oh ! Tu me donnes de l'espoir ... J'adore Stendhal, je suis une inconditionnelle, je crois que c'est le premier auteur pour lequel j'ai pris la décision de tout lire.
Et quand j'ai commencé La Chartreuse, blocage. J'ai réessayé plusieurs fois. Et bam, au bout de 150 p, je ne m'intéresse plus à l'histoire, j'ai pas envie de continuer.
Et tout le monde me dit que c'est merveilleux, son meilleur livre, un chef d'oeuvre etc. sauf que moi, je n'y retrouve pas l'univers de mon Stendhal d'amour.

PS : faudrait peut-être changer les derniers posts de place, car ils n'ont plus grand chose à voir avec Anna Karénine Wink
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila



Léon Tolstoï, Anna Karénine. Empty
MessageSujet: Re: Léon Tolstoï, Anna Karénine.   Léon Tolstoï, Anna Karénine. Icon_minitimeJeu 4 Mar - 18:42

Akina a écrit:
Oh ! Tu me donnes de l'espoir ... J'adore Stendhal, je suis une inconditionnelle, je crois que c'est le premier auteur pour lequel j'ai pris la décision de tout lire.
Et quand j'ai commencé La Chartreuse, blocage. J'ai réessayé plusieurs fois. Et bam, au bout de 150 p, je ne m'intéresse plus à l'histoire, j'ai pas envie de continuer.
Et tout le monde me dit que c'est merveilleux, son meilleur livre, un chef d'oeuvre etc. sauf que moi, je n'y retrouve pas l'univers de mon Stendhal d'amour.
Si cela peut te rassurer, j'ai buté au moins 15 fois dessus... Waterloo ne passait pas, et ce qui suit non plus. J'ai essayé pendant 5 ans, et le déclic s'est fait vers l'âge de 20 ans. En fait, ça va beaucoup mieux quand on fait la connaissance de la duchesse de Sanseverina : cette femme est l'une des héroïnes les plus extraordinaires de la littérature ! Et les passages qui mettent en scène Fabrice et Célia sont fort jolis. La Chartreuse, avec ses descriptions de l'Italie, c'est le roman du bonheur : le goût de l'auteur pour la musique est très présent, et Stendhal s'autorise tout, en termes d'invraisemblances : et le plus fort, c'est que ça passe !

Akina a écrit:
PS : faudrait peut-être changer les derniers posts de place, car ils n'ont plus grand chose à voir avec Anna Karénine Wink
Mais non, pourquoi ? C'est bien, les digressions ! Razz

Par contre, on pourrait peut-être ouvrir un topic sur les livres sur lesquels on bute, ou qu'on n'a jamais réussi à finir. Wink

_________________
Léon Tolstoï, Anna Karénine. Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Séverine
Overbearing Master
Séverine



Léon Tolstoï, Anna Karénine. Empty
MessageSujet: Re: Léon Tolstoï, Anna Karénine.   Léon Tolstoï, Anna Karénine. Icon_minitimeMar 30 Mar - 21:29

Anna Karénine est mon livre préféré depuis tellement d'années...
Je ne sais pas comment parler de ce livre et je serais bien incapable de pouvoir donner aux autres le goût de le lire alors pourtant que je l'aime par dessus tout et que je voudrais que tout le monde puisse découvrir ce roman fantastique.
Et puis passer après Popila et sa présentation en tous point parfaite, ça semble difficile.
Enfin bref...
Je vais tout de même tenter d'expliquer ça.
Tout d'abord, j'aurais bien voulu vous montrer mon vieux bouquin, lu, relu et rerelu et qui ne se tient encore qu'au moyen d'un élastique mais j'ai pas d'appareil photo alors du coup, je vous laisse juste imaginer...
J'ai reçu à Noël d'il y a deux ans un autre bouquin comme ça c'est bien plus simple. Et ça facilite les feuilletages et relectures futur(e)s.
Je l'ai relu pour la xième fois l'année dernière et j'ai encore une fois été transporté dans un autre monde (c'est tout à fait ça : on se retrouve vraiment dans un autre monde en le lisant). La magie a opéré encore une fois. M'en lasserais-je un jour? C'est peu probable. C'est comme de retrouver de vieux amis... Et même s'ils vivent toujours les mêmes situations, je me délecte toujours autant de les redécouvrir.
J'ai lu Anna pour la première fois à 16 ans aussi et ce fut un coup de foudre immédiat au contraire de toi, Popila. Et j'ajouterais même que j'ai détesté Madame Bovary, lu, lui aussi, à la même époque autant que je suis tombé sous le charma d'Anna Karénine.
Je me dis que si j'avais vraiment accroché à Emma, j'aurais peut-être pas aimé Anna.
Mais je vais relire Madame Bovary cette année, c'est prévu et j'espère sincèrement que je vais pouvoir l'apprécier. Je ne pouvais pas supporter cette pauvre Emma.
Et j'ai tellement aimé Anna, son personnage. Alors même que je conçois parfaitement qu'on puisse la trouver agaçante... Parce que moi aussi, elle m'a gavé. Croyez moi ! Mais je ne sais par quel formidable tour de magie j'arrivais à lui pardonner d'être elle, telle qu'elle est...
Je me faisais, avant d'attaquer le roman, tout un monde de l'écriture de Tolstoi et quelle ne fut pas ma surprise de constater qu'au contraire, son style est d'une fluidité, d'une limpidité et d'une beauté... J'en étais toute éblouie. Et quelle façon il a de parler des femmes et de ce qu'elles ressentent. C'est tellement vrai.
La scène de bal du début avec Anna et Kitty, c'est tellement ça. On s'y croirait. C'est vraiment l'un de mes scènes favorites. La justesse de ces propos me touche toujours et je la relis régulièrement juste pour le plaisir.
Le seul point un peu noir pour moi (et encore, ça reste léger), c'est une partie des passages concernant Lévine. Je n'ai pas toujours accroché à ces digressions sur la condition paysanne et sur la vie. Même si j'y ai trouvé de l'intérêt à certains moments (notamment de magnifiques scènes dans les champs, extrêmement poétiques), je me suis vraiment ennuyé à d'autres. Et j'ai allègrement sauté quelques passages.
Mais j'adore le couple qu'il forme avec Kitty et l'évolution de leur histoire d'amour est celle qui m'a le plus plu... Ils sont vraiment attachants tous les deux. Et c'est une belle image de constance dans les sentiments.
L'histoire d'Anna et Vronski m'a, bien évidemment, passionné. (De même que la peinture de cette société russe plutôt aisée, les descriptions des bals, dîners, conversations, etc...)
Mais bon, je n'ai pas tout aimé dans ce couple, j'avais parfois souvent envie de baffer Anna. Je comprenais pas toujours tous ces choix et sa jalousie maladive vis-à-vis de Vronski. C'est elle qui a tout foutu en l'air entre eux. C'est elle et ces choix qui ont gâché sa vie, l'ont éloigné de son fils... Mais, malgré ça, je l'adore. Alors que Vronski, lui, fait ce qu'il peut pour la combler... Il l'aime, c'est évident, ça crève les yeux mais le pauvre, il n'est qu'un homme...
Je trouve que malgré ça, (et paradoxalement puisqu'elle se suicide), elle a fait le choix de la vie en décidant de vivre, quoi qu'il arrive son amour avec Vronski... Après, on est d'accord ou pas...
D'ailleurs, la fin, avant qu'elle n'en vienne à se jeter sous le train, dans la calèche, c'est aussi un beau moment de littérature et l'entrée de Tolstoi dans l'esprit d'Anna est encore une fois d'une justesse ahurissante (enfin à mon goût)...

Voilà. C'est un beau pavé que j'ai écrit là (mon premier sur le forum) et j'espère avoir retranscrit correctement ce que j'ai pu ressentir à la lecture de ce livre et pourquoi il faut le lire. Et vous avoir donné envie bien évidemment.

Je vous laisse avec l'entrée en scène d'Anna (après une 90aine de pages quand même) et le coup de foudre avec Vronski (c'est aussi une de mes scènes préférés) :

"Avec le flair particulier d'un homme du monde, Vronski reconnu du premier coup d'oeil que cette personne appartenait à la haute société. Il s'excusa et pénétra dans la voiture, mais il éprouva le besoin de regarder la dame encore une fois, non à cause de sa beauté, de son élégance ou de la grâce discrète qui émanait de toute sa personne, mais parce qu'il avait remarqué, au moment où elle passait devant lui, l'expression douce et tendre du joli visage. Elle tourna aussi la tête au même moment. Ses yeux gris et brillants, qui semblaient noirs à cause des sourcils très épais, s'arrêtèrent amicalement et attentivement sur le visage de Vronski, comme si elle l'eût reconnu, et ensuite se reportèrent vers la foule en mouvement comme y cherchant quelqu'un. Dans ce coup d'oeil rapide, Vronski remarqua l'animation retenue qui se peignait sur le visage de la jeune femme et dans ses yeux brillants, et le sourire à peine visible qui glissait sur ses lèvres rouges.
Tout son être semblait déborder malgré elle, dans l'éclat de son regard et dans la joie de son sourire. Elle s'efforça d'atténuer le feu de son regard, mais il continua de briller à son insu, au fond du sourire imperceptible."

J'ajoute que j'ai dans ma PàV le dvd de la version d'Anna Karénine avec ma Vivien chérie que j'ai trouvé très récemment sur le site Cdiscount pour moins d'1€. J'ai hâte de la regarder. Je vois très bien Vivien en Anna en fait...
Je n'ai pas vu la version avec Sophie Marceau et je ne sais pas si je vais la voir, bien que je l'ai, ayant beaucoup de mal avec Sophie Marceau.
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila



Léon Tolstoï, Anna Karénine. Empty
MessageSujet: Re: Léon Tolstoï, Anna Karénine.   Léon Tolstoï, Anna Karénine. Icon_minitimeMer 12 Mai - 19:19

Séverine, merci pour ton avis sur ce livre, que je découvre seulement maintenant. Wink (je n'étais pas très disponible au moment où tu l'as posté).

Je trouve que tu as très bien su exprimer ce qui t'avait charmé dans ce roman : je te rejoins sur tout ; la seule chose en quoi mon avis diffère peut-être un peu du tien, c'est en ce que je trouve Vronski souvent beaucoup plus agaçant qu'Anna, parce qu'il se conduit en enfant gâté et irresponsable (même si la fin rachète tout ce que son comportement, qu'on peut comprendre - un homme a besoin d'action et n'apprécie pas spécialement d'être étouffé par une femme - avait de répréhensible).

J'espère que nous pourrons prochainement profiter de ton avis sur la version avec Vivien Leigh Wink (je ne te recommande pas vraiment celle avec Sophie Marceau : je ne l'ai pas trop aimée).

_________________
Léon Tolstoï, Anna Karénine. Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Léon Tolstoï, Anna Karénine. Empty
MessageSujet: Re: Léon Tolstoï, Anna Karénine.   Léon Tolstoï, Anna Karénine. Icon_minitimeDim 30 Mai - 12:43

Je suis justement en train de lire Anna Karénine et pour l'instant j'aime beaucoup sunny
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila



Léon Tolstoï, Anna Karénine. Empty
MessageSujet: Re: Léon Tolstoï, Anna Karénine.   Léon Tolstoï, Anna Karénine. Icon_minitimeMar 22 Juin - 11:21

Hâte d'avoir ton avis, Lambada ! Wink

Aujourd'hui, Patrice Gelinet consacre son émission sur France Inter, "2000 ans d'histoire", à Léon Tolstoï. Invité : Vladimir Fedorovski.

Pour écouter l'émission, cliquez ici :

Léon Tolstoï sur France Inter

_________________
Léon Tolstoï, Anna Karénine. Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
sookie
Bookworm
sookie



Léon Tolstoï, Anna Karénine. Empty
MessageSujet: Re: Léon Tolstoï, Anna Karénine.   Léon Tolstoï, Anna Karénine. Icon_minitimeLun 2 Aoû - 14:38

J'ai lu ce livre à la suite du visionnage du film de Julien Duvivier avec dans le rôle principal mon actrice fétiche Vivien Leigh (oui oui miss Scarlett Very Happy très bon film) et je dois dire que j'ai beaucoup aimé la lecture même si il est vrai qu'il y'a des longueurs descriptives qui peuvent rebuter. Et je trouve que Popila l'a très bien décrit..ça fait des années que je l'ai lu donc je dois dire que tout les tenants et aboutissements ne sont plus trop présent dans ma mémoire
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy



Léon Tolstoï, Anna Karénine. Empty
MessageSujet: Re: Léon Tolstoï, Anna Karénine.   Léon Tolstoï, Anna Karénine. Icon_minitimeDim 12 Sep - 12:26

Connaissez-vous l'adaptation BBC 1961 avec dans les rôles principaux Claire Bloom et Sean Connery ? J'ai lu bon nombres d'éloges à son sujet sur le net.

Léon Tolstoï, Anna Karénine. Sean-connory_1697106c

La BBC a eu l'heureuse idée de la sortir en DVD zone 2. Elle sera disponible dès le 27 septembre :

Léon Tolstoï, Anna Karénine. 5113pxJJDjL._SL500_AA300_

_________________
Léon Tolstoï, Anna Karénine. 16482110
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila



Léon Tolstoï, Anna Karénine. Empty
MessageSujet: Re: Léon Tolstoï, Anna Karénine.   Léon Tolstoï, Anna Karénine. Icon_minitimeDim 12 Sep - 15:48

Jamais entendu parler. scratch

Merci pour l'info, Emjy ! Very Happy

_________________
Léon Tolstoï, Anna Karénine. Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy



Léon Tolstoï, Anna Karénine. Empty
MessageSujet: Re: Léon Tolstoï, Anna Karénine.   Léon Tolstoï, Anna Karénine. Icon_minitimeJeu 28 Oct - 17:42

J'ai découvert ce roman dans le cadre du challenge "Duo de lecteurs" et je crois que c'est le pavé que j'ai lu le plus vite. Razz Tolstoï a un peu une réputation d'écrivain inaccessible. A mon (humble) avis, il est bien plus abordable qu'on ne l'imagine. J'ai lu Guerre et Paix quand j'étais à la fac et à part les scènes de bataille (et encore, pas toutes Wink ), j'ai trouvé ce roman largement moins ennuyeux que je ne le prévoyais ...
J'ai appris récemment que Tolstoï avait intitulé son oeuvre Deux Mariages avant d'opter pour Anna Karénine. On comprend aisément pourquoi. Ce roman m'a paru avant tout porter sur la psychologie amoureuse et familiale liée à cette institution. C'est aussi un superbe roman sur les femmes et la condition féminine. Anna Karénine est un personnage définitivement riche et ambivalent. C'est une épouse, une mère et une femme amoureuse. Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'à cette époque où la raison doit bien souvent l'emporter sur le coeur, elle peine à gérer ces trois conditions à la fois.
La liaison notoire qu'elle a avec Vronski la stigmatise aux yeux de la société. J'ai eu l'impression constante que ce qui choquait était plus son mépris affiché des conventions (et peut-être aussi par la même occasion son côté rebelle que j'irais presque jusqu'à qualifier d' "auto-destructeur") que sa relation illégitime.
Ce personnage se livre presque tout entier sur les pages du roman mais cela ne m'a pas empêchée d'avoir parfois quelques difficultés à la cerner. Il est dit plusieurs fois qu'elle n'aime tendrement que deux personnes : son amant et son fils. Elle s'occupe de sa petite fille mais est lucide quant aux sentiments qu'elle lui porte, elle la supporte plus qu'elle ne l'aime vraiment. J'ai trouvé ça assez troublant.
Anna Karenine est une femme aimante, généreuse et passionnée, mais qui peut aussi se montrer arrogante et sûre de son pouvoir de séduction. J'ai notamment souri lorsqu'elle avoue qu'elle avait délibérément voulu séduire Levine Wink ...
Je crois que la scène qui m'a le plus subjuguée et celle où Anna fait irruption dans son ancier foyer et dans la chambre de son petit Serge. Ce passage m'a tellement émue que j'en ai eu les larmes aux yeux. Tolstoï décrit ensuite les sentiments contradictoires qui tourmentent le petit garçon avec un style brillamment évocateur et une grande sensibilité. Ces passages - et bien d'autres - sont d'une finesse psychologique pour le moins impressionnante. Léon Tolstoï, Anna Karénine. 94134
Le roman m'a parue déconcertant sur bien des aspects, notamment du point de vue de sa structure narrative. Finalement, sur plus de 850 pages, Anna n'est pas si souvent présente. Je ne m'attendais pas forcément à ce que le récit s'éloigne ainsi de son héroïne éponyme. Je ne dirais pas que les passages ayant trait à Levine ou même à Stefane Ardievitch (le frère d'Anna), à Kitty et à Dolly m'aient ennuyée mais j'avoue que je voyais arriver ceux qui portaient sur l'histoire d'Anna avec plaisir. La scène de la chasse (ceux qui l'ont lu s'en souviennent peut-être) ne fait par exemple pas parti de mes préférés ...

Bon, désolée pour ce post très décousu. J'ai l'impression d'avoir "jeté" mes idées en vrac. Embarassed Cette lecture m'a laissée une foule d'impressions. Je ne peux pas vous livrer un compte-rendu clair et complet tant elles sont encore embrouillées dans mon esprit.
Ceci dit, je reviendrai sûrement en reparler dans le topic !

_________________
Léon Tolstoï, Anna Karénine. 16482110


Dernière édition par Emjy le Dim 7 Nov - 10:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila



Léon Tolstoï, Anna Karénine. Empty
MessageSujet: Re: Léon Tolstoï, Anna Karénine.   Léon Tolstoï, Anna Karénine. Icon_minitimeJeu 28 Oct - 22:12

Merci pour ton avias, Emjy ! Very Happy

Ne t'excuse pas pour le côté décousu, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce que tu as écrit, et puis le roman de Tolstoï est tellement riche qu'on peut difficilement en faire le tour en quelques traits de plume ! Wink

En tout cas, tu as été une coachée modèle : je n'ai rien eu à faire, le charme de l'écriture de Tolstoï a agi tout seul ! Razz

Effectivement, Anna Karénine est plus accessible que Guerre et Paix, qui contient des descriptions de bataille qui peuvent paraître longues au lecteur. Sleep

Emjy a écrit:
J'ai appris récemment que Tolstoï avait intitulé son oeuvre Deux Mariages avant d'opter pour Anna Karénine. On comprend aisément pourquoi. Ce roman m'a paru avant tout porter sur la psychologie amoureuse et familiale liée à cette institution. C'est aussi un superbe roman sur les femmes et la condition féminine. Anna Karénine est définitivement riche et ambivalent. C'est une épouse, une mère et une femme amoureuse. Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'à cette époque où la raison doit bien souvent l'emporter sur le coeur, elle peine à gérer ces trois conditions à la fois.
Je crois que tu as raison, c'est un roman sur le mariage : celui d'Anna et de Serge, avant qu'elle le trahisse pour Vronski ; celui de Levine avec Kitty, mais aussi celui de la soeur de Kitty avec le frère d'Anna. C'est aussi une réflexion sur la condition féminine, et j'ai trouvé intéressant que la préface de mon edition mentionne le fait que Tolstoï était en France au moment du prosès de Flaubert sur Madame Bovary. Il semble que Tolstoï ait lu ce livre, et que les premières ébauches de son livre condamnaient la femme adultère avant de changer complètement d'optique. Je crois que tu as raison quand tu dis que le personnage qui donne son nom au livre peine à être une épouse, un mère et une femme amoureuse. Elle essaie en tout cas de s'affirmer comme une femme amoureuse, mais cela s'avère être une erreur : sa passion est sans avenir.

Citation :
La liaison notoire qu'elle a avec Vronski la stigmatise aux yeux de la société. J'ai eu l'impression constante que ce qui choquait était plus son mépris affiché des conventions (et peut-être aussi par la même occasion son côté rebelle que j'irais presque jusqu'à qualifier d' "auto-destructeur") que sa relation illégitime.
Peut-être bien que la société l'aurait préférée davantage hypocrite plutôt que vivant sa liaison au grand jour : en tout cas, il ne fait pas bon être une femme adultère à cett époque ; cela revient à peu près à être considérée comme une pestiférée et une prostituée.

Citation :
Ce personnage se livre presque tout entier sur les pages du roman mais cela ne m'a pas empêchée d'avoir parfois quelques difficultés à la cerner. Il est dit plusieurs fois qu'elle n'aime tendrement que deux personnes : son amant et son fils. Elle s'occupe de sa petite fille mais est lucide quant aux sentiments qu'elle lui porte, elle la supporte plus qu'elle ne l'aime vraiment. J'ai trouvé ça assez troublant.
C'est un personnage complexe, en effet. Il y a des moments où l'on s'identifie à elle, et à d'autres, pas du tout. Je crois que si elle préfère son fils à sa petite fille, c'est parce que le premier est un garçon... et que son avenir lui semble plus intéressant que celui réservé à une jeune fille. Mais c'est vrai que c'est assez troublant, et pas forcément logique : l'amour maternel n'est pas décrit comme allant de soi.

Citation :
Anna Karenine est une femme aimante, généreuse et passionnée, mais qui peut aussi se montrer arrogante et sûre de son pouvoir de séduction. J'ai notamment souri lorsqu'elle avoue qu'elle avait délibérément voulu séduire Levine Wink ...
C'est une scène excellente ! bravo

Je trouve que Tolstoï est très vrai et très profond lorsqu'il écrit cela, et même inattendu. Au fond, Anna Karénine est une coquette, elle a besoin de l'admiration des hommes. Cette scène jette un jour nouveau sur son caractère, elle n'appparaît plus tellement comme une victime, mais comme quelqu'un de responsable de son malheur. Elle en devient presque pathétique.

Citation :
Je crois que la scène qui m'a le plus subjuguée et celle où Anna fait irruption dans son ancier foyer et dans la chambre de son petit Serge. Ce passage m'a tellement émue que j'en ai eu les larmes aux yeux. Tolstoï décrit ensuite les sentiments contradictoires qui tourmentent le petit garçon avec un style brillamment évocateur et une grande sensibilité. Ces passages - et bien d'autres - sont d'une finesse psychologique pour le moins impressionnante. Léon Tolstoï, Anna Karénine. 94134

👍 Les sentiments de l'enfant son très bien décrits, avec beaucoup de profondeur et d'acuité.

Citation :
Le roman m'a parue déconcertant sur bien des aspects, notamment du point de vue de sa structure narrative. Finalement, sur plus de 850 pages, Anna n'est pas si souvent présente. Je ne m'attendais pas forcément à ce que le récit s'éloigne ainsi de son héroïne éponyme. Je ne dirais pas que les passages ayant trait à Levine ou même à Stefane Ardievitch (le frère d'Anna), à Kitty et à Dolly m'aient ennuyée mais j'avoue que je voyais arriver ceux qui portaient sur l'histoire d'Anna avec plaisir. La scène de la chasse (ceux qui l'ont lu s'en souviennent peut-être) ne fait par exemple pas parti de mes préférés ...

Alors que moi, j'aime beaucoup ces scènes qui se déroulent à la campagne (mais qui m'avaient beaucoup ennuyée à la première lecture, je dois bien l'avouer, tant j'avais hâte de retrouver Anna et Vronski, qu'avec le recul je juge comme un odieux imbécile, même si par moment, j'arrive à me mettre dans sa peau et à le comprendre).

C'est un roman très riche, finalement, et ce que j'admire le plus, c'est la manière qu'a Tolstoï de peindre ses personnages à sa façon, qui lui est très particulière, et en même temps très vraie : on se retrouve dans ses personnages, et à la deuxième lecture, j'ai trouvé que les personnages intéressants n'étaient pas forcément Anna et Vronski - bien que cette dernière soit fascinante, mais que les deux autres couples méritaient tout autant qu'on s'y attache.

_________________
Léon Tolstoï, Anna Karénine. Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Haydée
Star-crossed lover
Haydée



Léon Tolstoï, Anna Karénine. Empty
MessageSujet: Re: Léon Tolstoï, Anna Karénine.   Léon Tolstoï, Anna Karénine. Icon_minitimeSam 1 Oct - 13:57

Eh bien, moi je me suis plus attachée à Levine et Kitty qu'à Anna et Vronski. Je n'arrive pas à trouver de relief en Vronski. Il ne m'a pas plu du tout, sans le haïr non plus ! Il était seulement un personnage pour moi. En revanche, j'aime beaucoup Levine. C'est sûr il est moins raffiné que Vronski, il fait plus fruste, rude, mais je l'aime mieux. Peut-être que ça tient au fait qu'on accède plus à ses pensées qu'à celles de Vronski. Si je me souviens bien, on n'a pas beaucoup le point de vue de Vronski, si ?
Je n'ai commencé à avoir de l'intérêt pour Vronski et Anna qu'à la fin (notamment avec la scène du peintre et du portrait d'Anna).

Tout comme Emjy et Popila j'ai beaucoup aimé les passages avec le fils d'Anna, mais aussi ceux avec les enfants de Dolly (mais j'adore les enfants dans les romans-pas pour rien que j'aime la littérature jeunesse ! Wink ).
J'avais beaucoup aimé Guerre et Paix (et avec une nette préférence pour la paix que la guerre Razz ) mais ma lecture est tellement loin derrière moi que je ne suis plus en mesure de comparer avec Anna Karénine. Mais l'un comme l'autre j'ai vraiment passé de bons moments et Tolstoï ne me semble pas un auteur inaccessible.
Revenir en haut Aller en bas
Satine
Locataire de Netherfield
Satine



Léon Tolstoï, Anna Karénine. Empty
MessageSujet: Re: Léon Tolstoï, Anna Karénine.   Léon Tolstoï, Anna Karénine. Icon_minitimeMer 10 Oct - 19:31

Voilà, Lundi, j'ai terminé ma lecture de 11 jours de Anna Karenina et ce fut vraiment une excellente lecture Léon Tolstoï, Anna Karénine. 557349 Ce roman suit dorénavant Jane Eyre et North & South dans mon top 3 Léon Tolstoï, Anna Karénine. 312935 Léon Tolstoï, Anna Karénine. 94134 bravo
Je suis toute admirative devant l'écriture de Tolstoï Léon Tolstoï, Anna Karénine. 94134 Je n'ai jamais lu un tel roman, aussi unique et riche de par son écriture Léon Tolstoï, Anna Karénine. 557349
C'est incontestablement un grand chef d'oeuvre de la littérature Léon Tolstoï, Anna Karénine. 94134

On rentre dans l'histoire dès la première phrase ("Toutes les familles heureuses se ressemblent. Chaque famille malheureuse, au contraire, l'est à sa façon.") et on en ressort pas jusqu'à la fin Razz

Vraiment un conseil aux personnes qui hésitent à le lire: N'ayez pas peur de la taille, je vous assure que vous ne vous rendez même pas compte des pages tellement c'est une histoire et écriture riche et fluide Léon Tolstoï, Anna Karénine. 312935 FONCEZ FONCEZ FONCEZ et ne manquez ce roman pour rien au monde Léon Tolstoï, Anna Karénine. 845338 Léon Tolstoï, Anna Karénine. 41657 Léon Tolstoï, Anna Karénine. 0469
Ca ne peut que vous plaire et marquer study

[Juste un exemple pour vous dire à quel point l'écriture de Tolstoï m'a marqué, la nuit de mon premier jour j'ai rêvé que j'allais à Moscou Pour moi c'est quand même quelque chose, car je n'ai jamais rêvé en rapport avec un roman jusqu'à maintenant et puis jusqu'à ce jour, la Russie était un pays qui ne m'intriguais pas beaucoup, je n'avais pas une envie particulière de le découvrir mais depuis ma lecture de Anna Karénine, j'ai un grand intêret à ce pays et veut beaucoup le visiter tellement que je rêve de ça quand même Vraiment l'écriture de Tolstoï est très très très puissante]


Avant je n'avais aucunement l'intention de lire "Guerre et Paix", mais j'avoue que maintenant, j'ai sincèrement l'intention d'essayer de le lire .... Twisted Evil

C'est je pense le seul ou un des très rare roman où j'ai aimé autant de personnage ....
J'ai trouvé que presque tous les personnages sont attachants à leur façon !
J'ai adoré suivre l'évolution de chacun des personnages et surtout suivre les sentiments et propos d'autant de personnage Léon Tolstoï, Anna Karénine. 312935
C'est un roman très féministe et qui fait beaucoup réfléchir bravo

Malgré le fait qu'Anna devienne un peu agaçante vers la fin, désormais, elle est mon personnage littéraire préféré. C'est un personnage très humain, vrai et très très attachant Léon Tolstoï, Anna Karénine. 557349 dont je me suis beaucoup identifiée Léon Tolstoï, Anna Karénine. 874389

J'ai également regardé l'adaptation 1997 avec Sophie Marceau et Sean Bean. Et j'ai vraiment beaucoup aimé bravo cheers
D'ailleurs je ne comprend pas pourquoi cette adaptation a autant de mauvaises critiques scratch
Globalement je l'ai trouvé très fidèle. Certes beaucoup de passages sont coupés, mais cela ne m'a aucunement gêné car j'ai trouvé les raccourcis très réussit. J'ai juste regreté l'absence de la scène de théâtre avec Anna.
Seul, certaines scènes telles que
Spoiler:
qui auraient pu être mieux filmé, plus en longueur car ainsi, elles ont perdu de leur émotion. Trop court à mon goût ....
Par contre j'ai adoré la scène du bal Léon Tolstoï, Anna Karénine. 312935 , leur premier rencontre à la gare, la scène du concert ainsi que leurs querelles ...
J'ai beaucoup aimé Sean Bean en Vronsky Léon Tolstoï, Anna Karénine. 557349 et j'ai vraiment beaucoup aimé Sophie Marceau également bravo Je ne m'attendais pas à autant l'apprécier mais à mon avis elle a su très bien capté le personnage, pas parfaitement mais très bien toute de même ... Ca a été une bonne surprise cheers
Et puis j'ai été également ravie de voir que l'historie de Lévine et Kitty n'est pas été délaissé Léon Tolstoï, Anna Karénine. 744240 bravo Et j'ai vraiment beaucoup aimé l'idée du voix-off de Lévine et vraiment beaucoup aimé la scène finale d'Anna bravo


Tout ça, m'impatiente et m'inquiète de plus en plus pour la nouvelle adaptation Léon Tolstoï, Anna Karénine. 704966
Revenir en haut Aller en bas
mila
Vicar's daughter
mila



Léon Tolstoï, Anna Karénine. Empty
MessageSujet: Re: Léon Tolstoï, Anna Karénine.   Léon Tolstoï, Anna Karénine. Icon_minitimeMer 10 Oct - 19:55

Il y a beaucoup de smileys Very Happy

Je comprends Wink TolstoÏ au sommet et porté par la grâce ! Léon Tolstoï, Anna Karénine. 94134

Pour le film nos opinions divergent No

Et j'adore Jane Eyre aussi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila



Léon Tolstoï, Anna Karénine. Empty
MessageSujet: Re: Léon Tolstoï, Anna Karénine.   Léon Tolstoï, Anna Karénine. Icon_minitimeMer 10 Oct - 20:36

@ Satine : ton enthousiasme fait plaisir à voir ; j'espère qu'il sera contagieux ! Very Happy

Satine a écrit:
Avant je n'avais aucunement l'intention de lire "Guerre et Paix", mais j'avoue que maintenant, j'ai sincèrement l'intention d'essayer de le lire ....
C'est un très bon roman également ; si tu survis à la lecture de la 1ère scène de bataille, tu peux tout enchaîner d'un coup d'un seul. Wink

Citation :
J'ai également regardé l'adaptation 1997 avec Sophie Marceau et Sean Bean. Et j'ai vraiment beaucoup aimé bravo cheers
D'ailleurs je ne comprend pas pourquoi cette adaptation a autant de mauvaises critiques scratch
Globalement je l'ai trouvé très fidèle. Certes beaucoup de passages sont coupés, mais cela ne m'a aucunement gêné car j'ai trouvé les raccourcis très réussit. J'ai juste regreté l'absence de la scène de théâtre avec Anna.
J'ai vu cette adaptation à 16 ans, et honnêtement, j'ai trouvé les deux acteurs principaux assez mauvais. Mais sinon, c'est une adaptation tout à fait honnête. Et puis, je serais peut-être amenée à la réévaluer de manière positive vu le messacre qui se prépare avec la nouvelle adaptation qui va sortir... (désolée, j'ai pas pu m'empêcher de l'écrire). Razz

_________________
Léon Tolstoï, Anna Karénine. Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
mila
Vicar's daughter
mila



Léon Tolstoï, Anna Karénine. Empty
MessageSujet: Re: Léon Tolstoï, Anna Karénine.   Léon Tolstoï, Anna Karénine. Icon_minitimeMer 10 Oct - 20:57

Popila a écrit:
@ Satine : ton enthousiasme fait plaisir à voir ; j'espère qu'il sera contagieux ! Very Happy

Satine a écrit:
Avant je n'avais aucunement l'intention de lire "Guerre et Paix", mais j'avoue que maintenant, j'ai sincèrement l'intention d'essayer de le lire ....
C'est un très bon roman également ; si tu survis à la lecture de la 1ère scène de bataille, tu peux tout enchaîner d'un coup d'un seul. Wink

Citation :
J'ai également regardé l'adaptation 1997 avec Sophie Marceau et Sean Bean. Et j'ai vraiment beaucoup aimé bravo cheers
D'ailleurs je ne comprend pas pourquoi cette adaptation a autant de mauvaises critiques scratch
Globalement je l'ai trouvé très fidèle. Certes beaucoup de passages sont coupés, mais cela ne m'a aucunement gêné car j'ai trouvé les raccourcis très réussit. J'ai juste regreté l'absence de la scène de théâtre avec Anna.
J'ai vu cette adaptation à 16 ans, et honnêtement, j'ai trouvé les deux acteurs principaux assez mauvais. Mais sinon, c'est une adaptation tout à fait honnête. Et puis, je serais peut-être amenée à la réévaluer de manière positive vu le messacre qui se prépare avec la nouvelle adaptation qui va sortir... (désolée, j'ai pas pu m'empêcher de l'écrire). Razz

Il n y aura pas massacre j'en suis convaincue ! Tom Stoppard a écrit le scénario Cool donc ça ne peut pas être pire que la version Marceau/Bean Wink ! pardon Satine ! J'aime bien le Karénine tout en nuance de Jude (encore une fois d'après la BA) , car on s'évertuait tjs à le faire passer pour le méchant ! Alors qu'il ne l'est pas loin de là !

Un petit truc qui m'agace chez les éditeurs ! le titre c'est "Anna Karenina" franchement !
Revenir en haut Aller en bas
Satine
Locataire de Netherfield
Satine



Léon Tolstoï, Anna Karénine. Empty
MessageSujet: Re: Léon Tolstoï, Anna Karénine.   Léon Tolstoï, Anna Karénine. Icon_minitimeJeu 11 Oct - 0:40

J'espère aussi que mon enthousiasme sera contagieux lol! Et merci, ce que tu dis sur G&P me motive beaucoup quand même Very Happy

Et pour la nouvelle version, je ne sais pas trop à quoi m'attendre mais j'espère que Joe Wright ne me decevra pas Razz
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Léon Tolstoï, Anna Karénine. Empty
MessageSujet: Re: Léon Tolstoï, Anna Karénine.   Léon Tolstoï, Anna Karénine. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Léon Tolstoï, Anna Karénine.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Anna Karénine de Tolstoï - Quatrième partie.
» Anna Karénine, de Tolstoï - Cinquième Partie.
» Léon Tolstoï, Guerre et Paix.
» Anna Karénine de Tolstoï - Septième partie.
» Anna Karénine de Joe Wright (avec Keira Knightley)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and travel on :: Auteurs d'autres nationalités :: Culture russe :: Léon Tolstoi-
Sauter vers: