Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !
Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !
-22%
Le deal à ne pas rater :
REALME 8 5G 64 Go à prix cassé
179 € 229 €
Voir le deal

 

 The Watch That Ends the Night (Allan Wolf)

Aller en bas 
AuteurMessage
LilyBart
Byronic Hero
LilyBart


The Watch That Ends the Night (Allan Wolf) Empty
MessageSujet: The Watch That Ends the Night (Allan Wolf)   The Watch That Ends the Night (Allan Wolf) Icon_minitimeLun 15 Mar - 16:06

The Watch That Ends the Night (Allan Wolf) 41cpjl10

The Watch That Ends the Night - Voices From the Titanic par Allan Wolf est un roman époustouflant, entièrement écrit en vers. Il fait revivre le périple du Titanic de l'intérieur, à travers les expériences de ceux qui étaient à son bord : vingt-quatre réels passagers et membres d’équipage reçoivent une voix unique, crédible et résonnante. Tour à tour, ces voix alternent, s'exprimant sur leur vécu, leurs aspirations, leurs craintes et leurs passions, retraçant de manière hautement réaliste les quelques jours depuis le lancement du Titanic jusqu'à la nuit fatidique que l'on connaît tous.

Le texte est sublime, et souvent à couper le souffle. Si chaque voix se distingue des autres par ses propres particularités (syntaxiques, lexicales, même au niveau des accents, ou des métaphores), les motifs communs relient le tout en un chœur transcendant d’humanité et de vérité. Les voix semblent se répondre, se faire écho et se juxtaposer dans une unique ode à la vie et à la mort. Une de mes "voix" préférées est sans conteste celle attribuée à l'iceberg lui-même (ça peut déconcerter, mais pour moi ça fonctionnait merveilleusement !), en voici un extrait :

Citation :
I am the ice. I watched Titanic's birth.
I saw the mighty iron keel laid down.
Beneath the gantry and giant floating cranes
it rose, as the limestone pyramids rose
(to transport the souls of the royal and rich)
amid the din of many bustling men.
[...]
Titanic is my compass needle's North.
For no sooner did this wondrous ship take shape
than it dumbly took its toll of human lives.

Il y a évidemment énormément de préfiguration du désastre à venir, et la comparaison entre le paquebot et un cercueil ou un monument funéraire sont nombreuses, comme dans l'extrait ci-dessus. Quant aux poèmes de l'iceberg, vers la fin, tandis qu'il fond progressivement, ils deviennent eux-mêmes de plus en plus courts. Allan Wolf donne également une voix à d'autres entités inattendues : aux ponts promenade qui voient passer les passagers, ou bien à un rat qui se cache à bord. Il arrive même à faire de la poésie avec du code morse quand Harold Bride (un des deux télégraphistes) s'exprime. Par exemple pendant que le Titanic coule et que le signal devient de plus en plus faible, et que le message envoyé par les télégraphistes devient progressivement :

Citation :
MGY MGY SOS CQD
MGY MGY SOS CQD

MGY MG- -OS CQD

MGY -G- -OS C-D

MGY -G- -OS --D

M-Y -G- -O- --D

M-Y -G- -O- --D

M-Y -G- -O- --D

(MGY est le code pour Titanic, CQD était le signal de détresse en usage à l'époque, en cours de remplacement par le désormais connu SOS).

Et Allan Wolf ne se contente pas d’écrire de la poésie brillante, il livre dans son roman un compte-rendu véridique et extrêmement bien documenté du parcours du Titanic. Je m'intéresse à ce sujet depuis pas mal d'années, et mes nombreuses lectures m'ont amenée à avoir un petit bagage de connaissances sur le Titanic, je pouvais donc aisément constater à quel point le récit d'Allan Wolf est fidèle à la réalité. L’authenticité jusque dans les détails, les paroles reprises ou paraphrasées que l’on retrouve dans les témoignages, la justesse dans la représentation des personnes… Sa dévotion à la réalité donne encore plus de force à son récit. Quant à la poétisation et à la "fictionnalisation" des faits, elles leur donnent d’autant plus d’impact et leur permettent de faire davantage écho dans le cœur du lecteur.

Moi qui ne lis (pratiquement) jamais de livres "young adult", je dois dire que j'ai été énormément surprise par cette lecture. Je trouve honnêtement que rien dans ce roman n'indiquait qu'il est plus destiné à des jeunes qu'à des adultes et je n'aurais pas soupçonné qu'Allan Wolf était un écrivain pour la jeunesse si je ne l'avais pas lu dans sa bio. C'est un roman de grande qualité et de grande envergure, qui peut toucher des lecteurs de n'importe quel âge. Un chef-d’œuvre à lire et à relire ! The Watch That Ends the Night (Allan Wolf) 94134
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


The Watch That Ends the Night (Allan Wolf) Empty
MessageSujet: Re: The Watch That Ends the Night (Allan Wolf)   The Watch That Ends the Night (Allan Wolf) Icon_minitimeMer 17 Mar - 13:05

Je n'avais jamais entendu parler de ce titre mais je le note. Le concept est sacrément original !

_________________
The Watch That Ends the Night (Allan Wolf) Falc10
Revenir en haut Aller en bas
 
The Watch That Ends the Night (Allan Wolf)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MU] Monster Wolf [2011 - DVDRiP - TrueFR] [-16]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and live the American dream :: Littérature américaine jeunesse-
Sauter vers: