Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !
Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !
Le Deal du moment : -27%
Bosch – Jeu d’embouts de vissage et ...
Voir le deal
15.19 €

 

 Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ...

Aller en bas 
+2
Shelbylee
Emjy
6 participants
AuteurMessage
Emjy
Bookworm
Emjy


Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Empty
MessageSujet: Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ...   Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Icon_minitimeMer 2 Juil - 19:30

Maria Edgeworth, née en 1767 dans le Oxfordshire et morte en 1849 à Edgeworthstown, est une romancière anglo-irlandaise. On dit souvent que Jane Austen lui aurait fait de l'ombre et l'aurait empêchée de passer à la postérité ... J'ai toutefois très envie de découvrir ses romans !

Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... 220px-Maria_Edgeworth_by_John_Downman_1807

Ses deux romans les plus renommés sont disponibles en anglais chez Sort of Books. J'aime beaucoup les couvertures.

Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... 7923473

Citation :
She was the bestselling author of Regency England. Admired by Jane Austen whose fame she eclipsed and dubbed ‘Our Great Maria’ by Sir Walter Scott. John Ruskin declared her work, ‘The most re-readable in existence’. Isn’t it time we started reading Maria Edgeworth?
Written in 1834, Helen was the last and most psychologically powerful of Edgeworth’s novels.
Newly orphaned Helen Stanley is urged to share the home of her childhood friend Lady Cecilia. This charming socialite, however, is withholding secrets and soon Helen is drawn into a web of ‘white lies’ and evasions that threaten not only her hopes for marriage but her very place in society.
A fascinating panorama of Britain’s political and intellectual elite in the early 1800s and a gripping romantic drama. Helen was the inspiration for Elizabeth Gaskell’s Wives and Daughters.



Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... 11795081

Citation :
Meet the Percys and Falconers, neighbouring families, each with three sons and two daughters to launch into Regency society. The hardworking, independently minded and dutiful Percys are happy to work their way up in the world but are undermined by their scheming rivals who use patronage to grab at instant fame and fortune. With their sons eased into lucrative but ill-suited diplomatic and clerical jobs, and their daughters bankrupting themselves to scale the heights of fashion, the Falconers are heading for a tumble; while the moral steadiness and strong family ties of the Percys allow them to attain both the heights of their chosen professions and a glittering match.A Regency bestseller with a clear message for our times.

un article intéressant publié chez Guardian : http://www.theguardian.com/books/2011/aug/14/patronage-maria-edgeworth-review-austen

Château-Rackrent est quant à lui disponible en français ...

_________________
Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Ban13
Revenir en haut Aller en bas
Shelbylee
Bookworm
Shelbylee


Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Empty
MessageSujet: Re: Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ...   Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Icon_minitimeMer 2 Juil - 19:49

Jamais entendu parler, merci pour la découverte.
Il y en a un certain nombre en ebook, je me laisserai sûrement tenter un jour.

_________________
Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Master11
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Empty
MessageSujet: Re: Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ...   Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Icon_minitimeMer 2 Juil - 20:35

Je commencerai sûrement par Helen  study 

_________________
Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Ban13
Revenir en haut Aller en bas
WithinMyDreamingSide
Locataire de Netherfield
WithinMyDreamingSide


Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Empty
MessageSujet: Re: Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ...   Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Icon_minitimeMer 2 Juil - 20:55

Les grands esprits se rencontrent : j'avais sorti Château-Rackrent à la bibliothèque il y a quelques jours !  Laughing J'ai entendu parler pour la première fois de cette auteure dans la préface d'Evelina, apparemment Catherine Morland la cite dans Northanger Abbey.
Revenir en haut Aller en bas
Miss Virginia
Bookworm
Miss Virginia


Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Empty
MessageSujet: Re: Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ...   Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Icon_minitimeJeu 3 Juil - 7:06

Je la connais de nom mais n'ai rien lu.
Revenir en haut Aller en bas
WithinMyDreamingSide
Locataire de Netherfield
WithinMyDreamingSide


Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Empty
MessageSujet: Re: Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ...   Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Icon_minitimeJeu 3 Juil - 8:03

Je me permets de vous citer des extraits de la préface de Pierre Leyris pour l'édition de 1964 de Château Rackrent, ça peut donner envie :
Citation :
C'est à elle qu'on doit des nouvelles et des romans traitant de gens et de choses d'Irlande, où l'observation est aiguë, la critique sociale et psychologique aussi pénétrante qu'impartiale, la faculté de sympathie infaillible, l'humour exquis.
Parmi eux, Château Rackrent est hors pair. Cette chronique de famille où se condense la matière de plusieurs petits romans, prend une saveur unique à être placée dans la bouche d'un vieil intendant campagnard. [...]
Si loin que l'on soit de la Russie, on songe à Leskov, à Gogol. Cette gentillhommerie détentrice des terres, responsable des âmes, mais le plus souvent inconsciente - sinon tout simplement absente - la voici peu à peu se démettre, se défaire au gré de ses passions, de ses faiblesses, et, trahissant son rôle, manquant à l'Histoire, consommer sa propre ruine. Maria appartenant à cette caste et ne la reniant en aucune manière, on ne peut douter qu'elle se soit regardée elle-même dans le miroir qu'elle lui tend. [...]
Château Rackrent est de 1800 et cet autre roman irlandais de Maria, The Absentee, de 1812. Walter Scott a rendu publiquement hommage par trois fois à leur auteur dans ses préfaces et post-scriptum à l'ensemble des Waverley novels en déclarant que "sans nourrir l'espoir de rivaliser avec le riche humour, la tendresse pathétique et l'admirable tact dont ses œuvres accomplies étaient empreintes", il avait été amené par leur lecture à tenter de "dépeindre le caractère écossais comme elle avait dépeint le caractère irlandais". A sa suite, Tourgueniev devait accuser pareille dette envers Maria et reconnaître que son grand exemple, si tôt venu, avait été au principe des Récits d'un Chasseur.
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Empty
MessageSujet: Re: Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ...   Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Icon_minitimeJeu 3 Juil - 13:05

Et bien, ça donne envie !  cheers Merci pour cet extrait WithinMyDreamingSide  Very Happy 

_________________
Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Ban13
Revenir en haut Aller en bas
Miss Charlie
Star-crossed lover
Miss Charlie


Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Empty
MessageSujet: Re: Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ...   Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Icon_minitimeVen 4 Juil - 7:21

Merci pour cette découverte, je n'avais jamais entendu parler de cette contemporaine de Jane Austen. Il existe en effet plusieurs ebook fançais de cette auteure, comme L'absent et Belinde. Je me laisserai surement tenter  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Empty
MessageSujet: Re: Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ...   Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Icon_minitimeVen 8 Aoû - 14:59

Je la connais aussi de nom, mais sans avoir rien lu d'elle. Helen me tente beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Empty
MessageSujet: Re: Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ...   Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Icon_minitimeJeu 20 Nov - 10:03

J'ai lu Helen (en 3 mois ... hum hum) de Maria Edgeworth et mon avis est un peu mitigé.
On suit Helen, une jeune fille bien sous tous rapports, après la mort de son oncle, qui s'est occupée d'elle depuis qu'elle est orpheline. Bien qu'héritière, elle décide de dépenser presque toute sa fortune pour rembourser les dettes de son oncle chéri et se retrouve sans le sous. Heureusement, son amie d'enfance, Cecilia, l'accueille et elle retrouve la famille de Cecilia, Lady Davenant sa mère, en particulier, qui a toujours chérit Helen comme sa fille. Mais elle y retrouver aussi le général Clarendon, le nouvel époux de Cecilia, un homme austère, bien éloigné de la gaieté et de l'insouciance de Cecilia. Et bien sûr, Beauclerc, la pupille de Clarendon, qui ne va pas laisser Helen indifférente.

C'est un roman que j'ai mis un temps infini à lire : clairement, il y a des longueurs, en particulier au milieu. Se piquant de décrire le monde intellectuel de son époque, Edgeworth nous embarque dans des imbroglios politiques sans intérêt, qui n'apportent pas grand chose à l'histoire : comment Helen va-t-elle réussir à épouser Beauclerc, empêtrée comme elle est dans les mensonges de Cecilia ?
Et cette partie là est vraiment intéressante et se lit avec plaisir. Elle est effectivement assez proche de (certains aspects en tout cas de) l'intrigue de Wives and Daughters : une jeune fille innocente et franche comme l'or se fait embarquer pour aider une amie dans des mensonges à n'en plus finir qui se retournent contre elle et éloignent son bonheur. Bien sûr, on se doute que tout finira bien, mais les tourments d'Helen m'ont vraiment fait compatir. Cependant, Edgeworth manque de la finesse psychologique de Gaskell, et ses personnages apparaissent trop tranchés dans un sens ou dans un autre.

Il n'y a qu'un personnage que je trouve merveilleusement réussi : Lady Davenant. Cette femme intelligente, humaine et cultivée, mène dans l'ombre de son mari une carrière politique brillante. Mais, dans une problématique extrêmement moderne, elle est déchirée entre son ambition méritée et les soins qu'elle devrait apporter à Cecilia pour parfaire son éducation. Si la réponse qu'apporte le roman est totalement victorienne, le personnage de Lady Davenant est furieusement féministe - et la tendresse que l'auteur a pour cette belle femme moderne me laisse penser que Maria Edgeworth n'était pas loin de partager ses idées.

Bref, c'est un roman anglais sympathique. Il est bourré de bonnes choses, de bonnes idées mais n'atteint pas pour autant la qualité qu'on retrouve chez une Austen, une Gaskell ou un Trollope.
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Empty
MessageSujet: Re: Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ...   Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Icon_minitimeJeu 20 Nov - 17:51

Merci pour ton avis ! Je le lirai bien un jour, je l'ai dans ma PAL (avec Patronage qui est encore plus gros), mais je crois que je n'en ferai pas une priorité.
Ce que tu dis du manque de finesse dans la psychologie des personnages me rappelle un peu les écrits de Fanny Burney mais il me semble qu' Helen a été écrit plus tard ... Et est-ce que Maria Edgeworth fait preuve d'humour ?

Citation :
Bref, c'est un roman anglais sympathique. Il est bourré de bonnes choses, de bonnes idées mais n'atteint pas pour autant la qualité qu'on retrouve chez une Austen, une Gaskell ou un Trollope.
Ca ne m'étonne pas, Maria Edgeworth a clairement été éclipsée par tous ces grands noms.

_________________
Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Ban13
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Empty
MessageSujet: Re: Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ...   Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Icon_minitimeJeu 20 Nov - 18:00

Le style fait plus années 1830 que XVIIIème siècle. J'ai plus pensé à des auteurs romantiques en la lisant qu'à Austen ou Burney.

Emjy a écrit:
Et est-ce que Maria Edgeworth fait preuve d'humour ?
Pas vraiment, il n'y a que quelques personnages qui font sourire (Churchill, Lady Katrine et sa soeur), mais c'est plus dans la satire morale que dans l'humour.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Empty
MessageSujet: Re: Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ...   Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ... Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Maria Edgeworth, dans l'ombre de Jane Austen ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Course à la mort (Death Race 1 et 2 ) [FR DVDRiP]
» [FREE] The Karaté Kid-2010 [DVDRiP]
» [FREE] The Interceptor [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and fake a British accent :: Littérature britannique (XIXème siècle et antérieure)-
Sauter vers: