Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !
Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !
-17%
Le deal à ne pas rater :
Plaque de cuisson induction OCEANIC 3 foyers L60 x P52 cm à 99,99€
99.99 € 119.99 €
Voir le deal

 

 La littérature de cape et d'épée

Aller en bas 
+6
Akina
Emjy
sandie
Seirên
Belstaff
Miss Virginia
10 participants
AuteurMessage
Miss Virginia
Bookworm
Miss Virginia



La littérature de cape et d'épée Empty
MessageSujet: La littérature de cape et d'épée   La littérature de cape et d'épée Icon_minitimeSam 29 Juin - 17:22

La littérature de cape et d'épée Le-Capitaine-Fracasse-affiche-6719

La littérature de cape et d'épée tire son nom des Comedias de capa y espada, très populaires durant le Siècle d'or en Espagne (16ème-17ème siècle). Ces pièces de théâtre mettaient en scène des aristocrates vêtus de pourpoints et s'enveloppant dans des capes pour se dissimuler aux regards et prompts à dégainer leur épée pour venger leur honneur.

C'est en 1855 que Ponson du Terrail publie un roman ayant pour titre La cape et l'épée, et est ainsi le premier à employer ce terme pour un livre.

Mais les critiques s'accordent à donner la paternité du genre à Théophile Gautier. Alexandre Dumas permettra au genre de prendre de l'essor, tout en créant l'archétype du héros de cape et d'épée grâce à D'Artagnan.

Dans les romans de cape et d'épée, le déguisement tient une place importante, et les duels à l'épée font partie intégrante du récit, permettant de valoriser le héros, d'en montrer ses faiblesses face à plus fort que lui, de lutter contre le Mal (les romans de cape et  d'épée présentent souvent une vision assez manichéenne), et de dénouer l'intrigue.

Aux origines du genre:

La dama duende de Calderon de la Barca
La littérature de cape et d'épée 566969

El vergonzoso en palacio de Tirso de Molina
La littérature de cape et d'épée 51GUa5CC2OL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_AA300_SH20_OU08_

Théophile Gautier

Mademoiselle de Maupin
La littérature de cape et d'épée Gautier-mademoiselle-de-maupin-gf

Le capitaine Fracasse
La littérature de cape et d'épée 517GHM4ZCRL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_AA300_SH20_OU08_


Alexandre Dumas

Les trois mousquetaires
La littérature de cape et d'épée 23668346_3892744

Paul Féval : Le Bossu
La littérature de cape et d'épée 9782253144212

Le capitan de Zevaco
La littérature de cape et d'épée RO90076479

La série du Capitaine Alatriste (7 tomes pour l'instant) De Pérez Reverte
La littérature de cape et d'épée Capitaine-Alatriste---livre

Aimez-vous ce genre? Quelles oeuvres connaissez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Belstaff
Helstone rose
Belstaff



La littérature de cape et d'épée Empty
MessageSujet: Re: La littérature de cape et d'épée   La littérature de cape et d'épée Icon_minitimeSam 29 Juin - 18:17

Miss Virginia a écrit:

La littérature de cape et d'épée tire son nom des Comedias de capa y espada, très populaires durant le Siècle d'or en Espagne (16ème-17ème siècle). Ces pièces de théâtre mettaient en scène des aristocrates vêtus de pourpoints et s'enveloppant dans des capes pour se dissimuler aux regards et prompts à dégainer leur épée pour venger leur honneur.

C'est en 1855 que Ponson du Terrail publie un roman ayant pour titre La cape et l'épée, et est ainsi le premier à employer ce terme pour un livre.

Mais les critiques s'accordent à donner la paternité du genre à Théophile Gautier. Alexandre Dumas permettra au genre de prendre de l'essor, tout en créant l'archétype du héros de cape et d'épée grâce à D'Artagnan.

Dans les romans de cape et d'épée, le déguisement tient une place importante, et les duels à l'épée font partie intégrante du récit, permettant de valoriser le héros, d'en montrer ses faiblesses face à plus fort que lui, de lutter contre le Mal (les romans de cape et  d'épée présentent souvent une vision assez manichéenne), et de dénouer l'intrigue.

Faudrait vérifier dans un Lagarde et Michard, mais La cape et l'épée est un roman d'Amédée Achard paru en 1875 ...study 

Je trouve que le roman de cape et d'épée est une notion plutôt latine, et est en fait un sous-genre du roman historique.

En effet, dans la liste des auteurs cités, il manque à mon humble avis l'écossais Walter Scott, dont les romans bien que ne situant pas tous entre la fin de la Renaissance, le Siècle des lumières et les guerres napoléoniennes, relèvent largement du roman d'aventure historique et du genre cape et d'épée : Rob Roy, Ivanhoé, Quentin Durward.

La littérature de cape et d'épée 86662410
Revenir en haut Aller en bas
Seirên
Overbearing Master
Seirên



La littérature de cape et d'épée Empty
MessageSujet: Re: La littérature de cape et d'épée   La littérature de cape et d'épée Icon_minitimeSam 29 Juin - 21:51

Ah, Jean Marais...lorsque je pense "Cape et épée", deux images viennent se superposer dans mon esprit: Jean Marais en Bossu et Gérard Philipe en Fanfan La Tulipe. Razz

Miss Virginia, je note La dama duende dans ma Liste à lire car je connais uniquement le Calderon auteur de La Vie est un songe.

En ce qui concerne mes lectures cape et épée, j'ai beaucoup aimé Les Trois Mousquetaires (il me tarde de lire la suite!) de Dumas et Le Bossu de Paul Féval. D'ailleurs, Le Bossu a été une agréable surprise de lecture et j'ai été littéralement transportée par les aventures de Lagardère. Idem pour Le Capitaine Fracasse de Gautier qui a été, là encore, un vrai petit coup de coeur. Sinon, il y a très longtemps, j'ai lu un petit "Dumas", La Tulipe Noire, qui, si je me souviens bien peut entrer dans cette catégorie Cape et épée.

Pour des lectures à venir, outre la suite des aventures de d'Artagnan et compagnie, j'aimerais me plonger dans la série des Mémoires d'un médecin, toujours de l'infatigable Alexandre Dumas. Cette série se déroule sous le règne de Louis XV et conte les aventures à multiples rebondissements de Balsamo, un brin sorcier, un peu magnétiseur.

Enfin, mis à part les "classiques", j'aimerais découvrir des romans modernes portant sur ce sujet: je prends note du Capitaine Alatriste et je pense lire dans quelque temps, le premier tome des Lames du Cardinal.
Revenir en haut Aller en bas
Miss Virginia
Bookworm
Miss Virginia



La littérature de cape et d'épée Empty
MessageSujet: Re: La littérature de cape et d'épée   La littérature de cape et d'épée Icon_minitimeDim 30 Juin - 7:21

@Belstaff: effectivement, Amédée Achard est l'auteur d'un roman intitulé La cape et l'épée, mais celui-ci est postérieur à celui de Ponson du Terrail publié en feuilleton entre 1855 et 1856.

Quentin Durward et Ivanhoe, je les ai lus petite, mais je les aurais plutôt classés dans le genre du roman de chevalerie.

@Seirên: si tu ne lis pas en espagnol, la dama duende existe en français sous le titre La dame lutin. C'est bien différent des romans, puisque les pièces présentent des situations souvent assez cocasses dans lesquelles le travestissement a une place très importante, où les quiproquos s'enchaînent.

Le Capitaine Alatriste, je ne peux que te conseiller, j'adore! Ça change des romans de cape et d'épée qui se déroule à Versailles au 17eme... J'avais ouvert un sujet à l'auteur sur le forum, mais je ne sais pas comment on insère des liens....

Je note La tulipe noire.
Revenir en haut Aller en bas
Belstaff
Helstone rose
Belstaff



La littérature de cape et d'épée Empty
MessageSujet: Re: La littérature de cape et d'épée   La littérature de cape et d'épée Icon_minitimeDim 30 Juin - 11:56

Ah ben au temps pour moi alors.
Revenir en haut Aller en bas
sandie
Bookworm
sandie



La littérature de cape et d'épée Empty
MessageSujet: Re: La littérature de cape et d'épée   La littérature de cape et d'épée Icon_minitimeDim 30 Juin - 12:06

J'aime beaucoup ta présentation Miss Virgina Very Happy Elle est très complète et donne furieusement envie de se mettre au roman de cape et d'épée cheers 

Pour l'instant, je n'ai lu que le premier tome du Capitaine Alatriste, dont je garde un excellent souvenir ! Ce qui m'a notamment plu, c'est le fait que cela se passe en Espagne : comme tu l'as souligné, ça change un peu de la France et cela permet d'apprendre d'autres choses sur cette période. Je vais essayer de me procurer la suite...

_________________
La littérature de cape et d'épée Banwd610
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy



La littérature de cape et d'épée Empty
MessageSujet: Re: La littérature de cape et d'épée   La littérature de cape et d'épée Icon_minitimeDim 30 Juin - 12:10

Merci pour cette alléchante présentation, Miss Virginia ! Que de belles lectures en perspective cheers 
Je viens de commencer Les Trois Mousquetaires (il n'est jamais trop tard pour bien faire, je ne l'avais lu qu'en version abrégée jusqu'ici ...) et je me régale ! La littérature de cape et d'épée 557349 Je pense lire aussi cet été Le Capitaine Fracasse (je m'attends au meilleur vu le coup de coeur que j'ai eu pour Mademoiselle de Maupin du même Théophile. Wink )
Le Bossu de Féval me fait bien envie aussi, mais je ne sais pas si j'aurais le temps de le lire, surtout que je compte également découvrir Alatriste, quelques BD du genre et de la littérature jeunesse.

Dans les classiques, je vous conseille la lecture d'une pièce de théâtre, Le Timide au palais de l'espagnol Tirso de Molina, célèbre pour avoir créé le mythe de Don Juan. C'est fin, drôle et spirituel. J'en parle ici : Arrow

Sinon, est-ce que quelqu'un connaît, dans les oeuvres contemporaines, Le Dernier Amour d'Aramis par Jean-Pierre Dufreigne ? J'ai lu quelques bonnes critiques à son sujet sur le net ... Il a d'ailleurs obtenu le Prix Interallié en 1993 Arrow

Et est-ce que quelqu'un a déjà lu du Michel Zévaco ?

_________________
La littérature de cape et d'épée 16482110
Revenir en haut Aller en bas
Miss Virginia
Bookworm
Miss Virginia



La littérature de cape et d'épée Empty
MessageSujet: Re: La littérature de cape et d'épée   La littérature de cape et d'épée Icon_minitimeDim 30 Juin - 12:19

Merci les filles!

@sandie: Perez-reverte est un auteur très efficace, car il arrive à être assez pointu au niveau des références historiques tout en construisant un texte divertissant.

@Emjy: je ne connais pas cet auteur et n'ai jamais lu de Zevaco.
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina



La littérature de cape et d'épée Empty
MessageSujet: Re: La littérature de cape et d'épée   La littérature de cape et d'épée Icon_minitimeLun 1 Juil - 11:23

J'ai eu une période très De cap et d'épée quand j'étais ado : après avoir dévoré Le capitaine Fracasse (un de mes chouchous, mais je me demande si j'aimerais autant maintenant Smile ), je me suis enfilée la série des Trois Mousquetaires, 20 ans après, le Vicomte de Bragelonne avec beaucoup de bonheur (et totalement séduite par Athos ...).
Mais il me reste Le bossu à lire, et vu ce qu'en pense Pickwick, je vais sans doute le piocher comme lecture d'été !
Sinon, cet hiver, j'ai lu Le chevalier d'Harmenthal, de Dumas, qui ne peut nier sa parenté avec les Trois Mousquetaires, et qui est très plaisant.
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila



La littérature de cape et d'épée Empty
MessageSujet: Re: La littérature de cape et d'épée   La littérature de cape et d'épée Icon_minitimeLun 1 Juil - 12:34

Merci pour cette présentation très alléchante, Miss Virginia ! Wink

J'aime bien les romans de cape et d'épée, même si je suis loin de les avoir tous parcourus. J'aime beaucoup Les trois mousquetaires, qui se déroule à l'époque de Louis XIII, un peu moins la suite (Le Vicomte de Bragelonne, Vingt ans après) que je trouve plus désabusée. Je ne sais pas si ça relève à proprement parler du roman de cape et d'épée, mais du même, je me souviens avoir beaucoup apprécié ma lecture du Comte de Monte-Cristo, de La reine Margot, du Collier de la reine, et du Chevalier de maison rouge. La Tulipe Noire m'a moins marquée.

Sinon, j'aime beaucoup Le Bossu de Paul Féval, le livre comme le film avec Daniel Auteuil, Fabrice Luchini...

J'aurais assez envie de découvrir Le capitaine Fracasse de Théophile Gautier, et certains romans de Walter Scott - Ivanhoé, par exemple.

_________________
La littérature de cape et d'épée Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy



La littérature de cape et d'épée Empty
MessageSujet: Re: La littérature de cape et d'épée   La littérature de cape et d'épée Icon_minitimeLun 1 Juil - 12:48

Akina a écrit:
je me suis enfilée la série des Trois Mousquetaires, 20 ans après, le Vicomte de Bragelonne avec beaucoup de bonheur (et totalement séduite par Athos ...).
Il nous faudrait un topic-sondage pour voter pour notre mousquetaire préféré ! Razz

Sinon, je note Le chevalier d'Harmenthal !

@ Popila : Très envie de découvrir cette adaptation du Bossu, ainsi que celle avec Jean Marais ...

_________________
La littérature de cape et d'épée 16482110
Revenir en haut Aller en bas
Zahlya
Ironic Dandy
Zahlya



La littérature de cape et d'épée Empty
MessageSujet: Re: La littérature de cape et d'épée   La littérature de cape et d'épée Icon_minitimeLun 1 Juil - 14:55

J'ai adoré lire Les trois mousquetaires, Le Bossu (si on excepte les chapitres sur l'invention des billets qui m'avaient passablement barbés à l'époque), le Chevalier de Maison-Rouge... et j'ai dans ma PAL Les lames du cardinal, qui me semble en plein dans le thème Razz Je découvrirais volontiers le Capitaine Fracasse et le Chevalier Alatriste si j'ai le temps également.
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Bookworm
Perséphone



La littérature de cape et d'épée Empty
MessageSujet: Re: La littérature de cape et d'épée   La littérature de cape et d'épée Icon_minitimeLun 1 Juil - 15:20

Emjy a écrit:
Sinon, est-ce que quelqu'un connaît, dans les oeuvres contemporaines, Le Dernier Amour d'Aramis par Jean-Pierre Dufreigne ? J'ai lu quelques bonnes critiques à son sujet sur le net ... Il a d'ailleurs obtenu le Prix Interallié en 1993 Arrow

Je l'ai lu il y a quelques années et j'avais vraiment plus qu'adoré un vrai coup de cœur mais ce n'est pas un roman de cape et d'épée. Aramis est un vieil homme aveugle et il s'agit plutôt d'un dialogue avec sa pupille. C'est un brin érotique aussi mais très finement écrit. Il rend bien hommage au personnage d'Aramis et à sa dualité/ambiguïté je trouve.

j'avais écrit une critique à l'époque
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy



La littérature de cape et d'épée Empty
MessageSujet: Re: La littérature de cape et d'épée   La littérature de cape et d'épée Icon_minitimeLun 1 Juil - 15:27

Merci pour le lien, Perséphone. Tu me donnes très envie de découvrir ce roman. Wink 

_________________
La littérature de cape et d'épée 16482110
Revenir en haut Aller en bas
Pickwick
Swoon addict
Pickwick



La littérature de cape et d'épée Empty
MessageSujet: Re: La littérature de cape et d'épée   La littérature de cape et d'épée Icon_minitimeLun 1 Juil - 16:59

J'ai peut être mal lu mais il me semble que vous oubliez le Comte de Montechristo qui entre pour moi dans le roman de Cape et d'Epée (même s'il y a peu d'épée et beaucoup de capes) et qui est pour moi le meilleur avec le Bossu. J'en déferre à votre bon jugement afin de déterminer s'il s'agit bien d'un roman de cape et d'épée.

Je garde un souvenir inoubliable de ces lectures lorsque j'étais petit garçon (j'ai dévoré ça au kilomètre et je pense que c'est mon amour pour ces romans qui m'a poussé à m'intéresser à la fantasy !)

Il me semble que l'une des nouvelles des Diaboliques de Barbey d'Aurevilly pourrait se rapprocher du genre (quoique de très loin). Il s'agit d'une très belle nouvelle sur une jeune femme particulièrement brillante à l'épée dont la vie parait quelque peu sulfureuse !



Revenir en haut Aller en bas
Seirên
Overbearing Master
Seirên



La littérature de cape et d'épée Empty
MessageSujet: Re: La littérature de cape et d'épée   La littérature de cape et d'épée Icon_minitimeLun 1 Juil - 18:54

Emjy a écrit:

Il nous faudrait un topic-sondage pour voter pour notre mousquetaire préféré !

👍 Je serais curieuse de savoir quel est votre Mousquetaire favori La littérature de cape et d'épée 874389 

En lisant le topic, je me rends compte qu'il y a de plus en plus de Dumas que j'ai envie de lire! Sa bibliographie est tout simplement impressionnante! La Tulipe Noire est un de mes premiers "Classiques", il me faudrait le relire car j'étais encore toute jeunette lorsque j'ai lu ce roman. En parlant auteur classique, Le Cinq-Mars d'Alfred de Vigny sera sans doute une autre de mes prochaines lectures Cape et épée. Je vous mets le résumé.

Citation :


Le 13 juin 1639, alors que la France fait la guerre à l'Espagne, le jeune Henri d'Effiat, marquis de Cinq-Mars, quitte le château familial de Chaumont pour se rendre au siège de Perpignan où Richelieu, ami de son père récemment disparu, doit le présenter à Louis XIII. Le cardinal, dont les relations avec le roi se sont dégradées, espère bien manoeuvrer Cinq-Mars, mais il déchante très vite car Louis XIII ramène le jeune homme avec lui à Paris où il devient son favori et se convainc peu à peu que le cardinal exerce une puissance néfaste. En 1642, le grand-écuyer Cinq-Mars et ses amis persuadent Gaston d'Orléans, frère du roi, qu'il convient de débarrasser le pays de Richelieu.

Pickwick: J'ai toujours hésité à classer Le Comte de Monte-Cristo dans la catégorie du roman de cape et d'épée à cause du contexte historique: pour moi, le roman de cape et d'épée doit se dérouler au XVIIème ou au XVIIIème siècle, à une époque durant laquelle la noblesse d'épée avait encore un poids "politique" et pouvait se servir de l'épée pour résoudre des conflits. Le Comte de Monte-Cristo, à mon avis, est un roman montrant les valeurs "nobles" comme celles possédées par d'Artagnan (le courage, le coeur généreux...) en plein déclin, piétinées par la ruse et le pouvoir de l'argent. Enfin, ce n'est qu'un avis personnel Wink 

En ce qui concerne la nouvelle de Barbey d'Aurevilly, s'agit-il du Bonheur dans le crime? Un titre très "maupassantien" pour une nouvelle assez immorale: celle d'une jeune femme Hauteclaire, douée à l'épée qui s'incruste dans la vie de son amant marié et qui parvient à s'attirer la sympathie de l'épouse. study 





Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy



La littérature de cape et d'épée Empty
MessageSujet: Re: La littérature de cape et d'épée   La littérature de cape et d'épée Icon_minitimeLun 1 Juil - 18:58

Oh, cette nouvelle de Barbey d'Aurevilly me tente beaucoup ! J'adore cet auteur !

_________________
La littérature de cape et d'épée 16482110
Revenir en haut Aller en bas
Seirên
Overbearing Master
Seirên



La littérature de cape et d'épée Empty
MessageSujet: Re: La littérature de cape et d'épée   La littérature de cape et d'épée Icon_minitimeLun 1 Juil - 19:09

Wink J'aime beaucoup Barbey d'Aurevilly également! Sa Vieille Maîtresse est un de mes romans favoris. Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila



La littérature de cape et d'épée Empty
MessageSujet: Re: La littérature de cape et d'épée   La littérature de cape et d'épée Icon_minitimeLun 1 Juil - 20:28

Pickwick a écrit:
J'ai peut être mal lu mais il me semble que vous oubliez le Comte de Montechristo qui entre pour moi dans le roman de Cape et d'Epée.
Tu as mal lu ; je l'ai cité ! Razz

Il faudrait d'ailleurs que je le relise car je n'en garde que peu de souvenirs Embarassed  (je l'ai lu très jeune). Wink

Je n'aurais pas pensé à Barbey d'Aurevilly pour ce topic, mais ses nouvelles valent le détour - Les diaboliques en particulier, qui comporte 6 nouvelles, dont Le bonheur est dans le crime, que Seirên a présenté un peu plus haut.

Et sinon, il y a aussi... Zorro !

La littérature de cape et d'épée 250px-10

Qui, paraît-il, s'inspire du Mouron rouge de la baronne Orczy. Mais le 1er auteur américain a en avoir parlé, c'est Johnston McCulley, dans les pages de la revue bon marché All-Story Weekly, en 1919 (Merci Wikipédia ! Wink)

Parue en cinq épisodes, sous le titre Le Fléau de Capistrano, l'histoire a gagné les écrans l'année suivante avec le film Le Signe de Zorro. Devant l'immense succès du film, All-Story Weekly a publié l'histoire en un roman titré La Marque de Zorro. Publié pour la première fois en 1920, le livre est devenu un best-seller vendu à 50 millions d'exemplaires.

Je n'ai jamais lu les romans, mais j'avais bien aimé le film avec Antonio Banderas et Catherine Zeta-Jones sorti en 2005...

_________________
La littérature de cape et d'épée Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Belstaff
Helstone rose
Belstaff



La littérature de cape et d'épée Empty
MessageSujet: Re: La littérature de cape et d'épée   La littérature de cape et d'épée Icon_minitimeLun 1 Juil - 20:45

Il y a aussi une version de Zorro avec Alain Delon ...

La littérature de cape et d'épée El-zor10
Revenir en haut Aller en bas
Seirên
Overbearing Master
Seirên



La littérature de cape et d'épée Empty
MessageSujet: Re: La littérature de cape et d'épée   La littérature de cape et d'épée Icon_minitimeVen 12 Juil - 12:56

J'ai déniché deux romans parfaits pour ce challenge à la bibliothèque: Zorro d' Isabel Allende et Les Louves de Machecoul d'Alexandre Dumas.

D'ailleurs ce roman que je ne connaissais pas de Dumas est publié dans la collection Héros, cape et épée de la maison d'édition Alteredit et propose des titres tels que: Le Cavalier Fortune de Paul Féval, Belle-Rose et La Cape et l'Epée de Amédée Achard, La jeunesse du roi Henri de Pierre Alexis Ponson de Terrail et les romans de Michel Zévaco.
Revenir en haut Aller en bas
Miss Virginia
Bookworm
Miss Virginia



La littérature de cape et d'épée Empty
MessageSujet: Re: La littérature de cape et d'épée   La littérature de cape et d'épée Icon_minitimeVen 12 Juil - 13:04

Merci pour ces précisions! Je ne connaissais pas cette maison d'édition.

J'ai vu qu'Omnibus avait édité une intégrale des aventures du Bossu. En effet, le fils de Paul Feval avait écrit des suites...
Revenir en haut Aller en bas
Miss Virginia
Bookworm
Miss Virginia



La littérature de cape et d'épée Empty
MessageSujet: Re: La littérature de cape et d'épée   La littérature de cape et d'épée Icon_minitimeVen 12 Juil - 14:07

post 

Je pense que Le maître d'escrime de Perez Reverte peut aussi être considéré comme un roman de cape et d'épée.
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila



La littérature de cape et d'épée Empty
MessageSujet: Re: La littérature de cape et d'épée   La littérature de cape et d'épée Icon_minitimeSam 13 Juil - 9:57

Miss Virginia a écrit:
J'ai vu qu'Omnibus avait édité une intégrale des aventures du Bossu. En effet, le fils de Paul Feval avait écrit des suites...
Il paraît qu'elles sont moins réussies que le roman original, et que ça s'essouffle un peu au fur et à mesure... à voir.

_________________
La littérature de cape et d'épée Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Miss Virginia
Bookworm
Miss Virginia



La littérature de cape et d'épée Empty
MessageSujet: Re: La littérature de cape et d'épée   La littérature de cape et d'épée Icon_minitimeSam 13 Juil - 10:18

@Popila: ça ne m'étonnerait pas...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





La littérature de cape et d'épée Empty
MessageSujet: Re: La littérature de cape et d'épée   La littérature de cape et d'épée Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La littérature de cape et d'épée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les BD de Cape et d'épée
» De Cape et de Crocs
» The cape, un héros masqué
» Les films de cape et d'épée
» De Cape et de Mots de Flore Vesco

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and drink a cup of tea :: Animations thématiques :: A la pointe du fleuret :: la littérature de cape et d'épée-
Sauter vers: