Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !
Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !
Le deal à ne pas rater :
Codes promo Cdiscount : -25€ dès 299€ d’achat
Voir le deal

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 

 Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.

Aller en bas 
+3
sandie
Freyja
Popila
7 participants
AuteurMessage
Popila
Bookworm
Popila



Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Empty
MessageSujet: Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.    Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Icon_minitimeLun 6 Aoû - 19:28

Je n'ai pas encore eu l'occasion de me replonger dans le roman, mais j'ai fait de mon mieux pour que ma présentation ne soit pas trop bancale. Parce qu'il serait quand même temps de l'ouvrir, ce topic pour la lecture de groupe, non ? Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  101297

Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Tumblr10

Citation :
À 17 ans, après une enfance et une adolescence passée dans le presbytère de Fullerton à jouer au cricket avec ses nombreux frères ou à parcourir la campagne anglaise à cheval, la jeune et naïve Catherine Morland est invitée par des voisins de ses parents, Mr. et Mrs. Allen, à séjourner avec eux pendant quelques semaines à Bath, ville thermale chic, très prisée de la bonne société anglaise.

Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Balbus12

Arrivée à Bath, Catherine fait la connaissance d'un jeune homme plein d'esprit, Henry Tilney, que lui présente Mr King, maître des cérémonies des Lower Rooms de Bath. C'est également aux Assembly Rooms qu'elle rencontre Isabella Thorpe, jeune fille charmante et avertie des choses du monde, ainsi que son frère John, fort imbu de sa personne, mais qui se révèle être un ami de James Morland, l'un des frères de Catherine. Outre ses vantardises, John Thorpe révèle bientôt une fâcheuse propension aux mensonges les plus éhontés, auxquels il recourt pour convaincre Catherine de l'accompagner dans son gig lors d'une excursion à Blaize Castle (chapitre 11).

Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Balbus10

Après la piteuse conclusion de cette excursion avortée, Catherine répond avec empressement à la proposition d'Eleanor et d'Henry Tilney de se joindre à eux pour une promenade à pied à Beechen Cliff, la colline ombragée de verdure située juste au sud de Bath, de l'autre côté de l'Avon qu'elle surplombe. Là, une longue discussion littéraire et philosophique se déroule entre Henry, Eleanor et Catherine, à laquelle cette dernière prend le plus grand plaisir (chapitre 14).

Cependant, Catherine et Isabella, devenues très vite les meilleures amies du monde et unies par un intérêt commun pour le roman gothique, voient leur amitié se porter à son comble lorsque Isabella apprend à Catherine qu'elle et James se sont mutuellement déclaré leur flamme. John Thorpe en profite alors pour commenter l'événement à Catherine, en lui faisant remarquer que le mariage est décidément une bien belle chose (chapitre 15)...

Quelques pistes de lecture :

Arrow Lisez-vous en français ou en anglais ? Dans quelle édition ? (N'hésitez pas à poster une couverture de cette dernière).
Arrow Comment l'héroïne est-elle présentée ? Catherine Morland vous paraît-elle particulièrement attachante ? La trouvez vous semblable ou différente des autres héroïnes austeniennes que vous connaissez déjà ? Qu'en est-il des personnages secondaires qui gravitent autour d'elle au début du livre, et plus particulièrement de Mrs Allen ?
Arrow Jane Austen évoque Bath dans seulement deux de ses ouvrages : Persuasion, et Northanger Abbey. Quelle image donne-t-elle de cette ville d'eau touristique dans ce roman écrit au tout début de sa carrière ? Quel est l'intérêt d'avoir placé l'essentiel de l'intrigue dans ce lieu ?
Arrow Que pensez-vous des différents personnages avec lequels Catherine se lie, à savoir Henry et Eleanor Tilney d'une part, Isabella et John Thorpe d'autre part ? Les trouvez-vous sympathiques ou antipathiques ? Quelconques, ou atypiques ? Vous font-ils penser à d'autres personnages austeniens ? Si oui, lesquels ?
Arrow Quelle est selon vous l'opinion de Jane Austen au sujet des romans gothiques et de la lecture des romans en général ? Que pensez-vous de son point de vue ?
Arrow Y a t-il un passage / une citation qui ait plus particulièrement retenu votre attention ?
Arrow Êtes-vous prêts à enchaîner avec la suite ?




_________________
Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Freyja
Swoon addict
Freyja



Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Empty
MessageSujet: Re: Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.    Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Icon_minitimeMer 8 Aoû - 22:10

Lisez-vous en français ou en anglais ? Dans quelle édition ? (N'hésitez pas à poster une couverture de cette dernière).

Je lis en français, dans l'édition 10/18.

Comment l'héroïne est-elle présentée ? Catherine Morland vous paraît-elle particulièrement attachante ? La trouvez vous semblable ou différente des autres héroïnes austeniennes que vous connaissez déjà ? Qu'en est-il des personnages secondaires qui gravitent autour d'elle au début du livre, et plus particulièrement de Mrs Allen ?

Catherine est présenté de façon très ironique. Contrairement aux autres héroïnes de Jane Austen, elle n'a rien de particulier pour la différencier des autres: elle n'est pas exceptionnellement belle, exceptionnellement intelligente, exceptionnellement perspicace...
Malgré cela, Catherine est attachante. Peut-être justement sa normalité qui la rend attachante. Ses réactions et ses réflexions me semblent être celles que je pourrais avoir si je me retrouvais dans une même situation. Du coup, elle est assez différentes des autres héroïnes de Jane Austen que j'ai pu découvrir jusque là. Toutes avaient une qualité bien particulière qui leur permettait d'être au-dessus du lot et donc d'être remarqué par un homme.
Mrs Allen n'a pas l'air très intelligente et n'est pas vraiment un excellent chaperon...Elle se range toujours à l'avis de la majorité et ne se préoccupe vraiment que des robes. Catherine n'est pas très aidé par ses conseils...

Jane Austen évoque Bath dans seulement deux de ses ouvrages : Persuasion, et Northanger Abbey. Quelle image donne-t-elle de cette ville d'eau touristique dans ce roman écrit au tout début de sa carrière ? Quel est l'intérêt d'avoir placé l'essentiel de l'intrigue dans ce lieu ?

Si Catherine apprécie Bath, il me semble quand même ressentir toute la futilité de ce lieu. L'intérêt du lieu me semble être de pouvoir y faire de nouvelles rencontres, et qu'il y ait régulièrement des activités: théâtre, bal...Cela donne des occasions de rencontre entre l'héroïne et le héros. C'est aussi un bon endroit pour montrer la naïveté de Catherine. Elle n'a pas encore au fait de tous les jeux et les manipulations possibles à Bath.

Que pensez-vous des différents personnages avec lequels Catherine se lie, à savoir Henry et Eleanor Tilney d'une part, Isabella et John Thorpe d'autre part ? Les trouvez-vous sympathiques ou antipathiques ? Quelconques, ou atypiques ? Vous font-ils penser à d'autres personnages austeniens ? Si oui, lesquels ?

J'adore Henry Tilney, c'est difficile d'être objective! J'adore sa répartie et sa façon de taquiner Catherine. Je suis totalement conquise par ce personnage. Sa soeur me laisse plus indifférente même si elle est une amie plus fiable pour Catherine qu'Isabelle. Cette dernière, et son frère John, m'insupporte. Isabelle est un monstre d'égoïsme et John est un mythomane. Mon amour va donc entièrement aux Tilney et les Thorpe me sont entièrement antipathiques. Je n'aime pas la façon dont ils manipulent Catherine.

Quelle est selon vous l'opinion de Jane Austen au sujet des romans gothiques et de la lecture des romans en général ? Que pensez-vous de son point de vue ?

On ne sait pas toujours si Jane Austen aime ou pas les romans gothiques. Elle se moque bien souvent de la naïveté de Catherine de comparer la réalité aux romans gothiques. Pourtant, Jane Austen semble accorder qu'il ne fait pas de mal de lire des romans, tant peut-être que l'on lit d'autres choses et que l'on reste ouvert au monde extérieur et à la réalité, afin de mûrir sa réflexion et ses jugements.

Y a t-il un passage / une citation qui ait plus particulièrement retenu votre attention ?

J'aime beaucoup les moments où Isabelle veut se faire passer pour ce qu'elle n'est pas et la façon dont Jane Austen montre la futilité, l'hypocrisie et l'égocentrisme de cette jeune fille.
J'ai aussi adoré la première promenade entre Catherine, Eleanore et Henry Tilney. J'ai plus particulièrement apprécié les réflexions d'Henry Tilney sur le vocabulaire et la façon dont il taquinait les jeunes femmes sur leur incompréhension au sujet de la sortie d'un futur roman.

Êtes-vous prêts à enchaîner avec la suite ?

Oui, je m'y plonge dès demain!
Revenir en haut Aller en bas
sandie
Bookworm
sandie



Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Empty
MessageSujet: Re: Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.    Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Icon_minitimeJeu 9 Aoû - 12:07

Lisez-vous en français ou en anglais ? Dans quelle édition ?

Je lis en français, édition 10/18.

Comment l'héroïne est-elle présentée ? Catherine Morland vous paraît-elle particulièrement attachante ? La trouvez vous semblable ou différente des autres héroïnes austeniennes que vous connaissez déjà ? Qu'en est-il des personnages secondaires qui gravitent autour d'elle au début du livre, et plus particulièrement de Mrs Allen ?

La première fois que j'ai lu Northanger Abbey, j'ai été très surprise par le portait qui nous est donné de Catherine Morland : d'habitude, on présente l'héroïne à travers ses qualités et sa beauté. Ici c'est tout le contraire : Catherine nous est présentée comme quelqu'un d'insignifiant, sans qualités... C'est presque un boulet. Toutefois, je trouve que cela la rend incroyablement attachante : sa banalité la rend crédible (on a plus de chances de rencontrer des filles comme elles que des Elizabeth Bennet) et après un portrait aussi caustique, on a envie de l'aimer cette pauvre Catherine !
Si je devais comparer avec les autres héroïnes austeniennes, je dirais que Catherine semble plus avoir le caractère de l'amie de l'héroïne que de l'héroïne elle-même : son caractère (et surtout sa naïveté) me rappellent beaucoup Harriet Smith d'Emma.
Les personnages secondaires sont plus « classiques », à savoir qu'ils servent à apporter de l'humour et avoir un rôle un peu « éducatif » : Mrs Allen fait découvrir Bath et ses codes à Catherine, et son caractère et ses réactions ridicules (notamment lors de la soirée où elles ne connaissent personne) sont très drôles.

Jane Austen évoque Bath dans seulement deux de ses ouvrages : Persuasion et Northanger Abbey. Quelle image donne-t-elle de cette ville d'eau touristique dans ce roman écrit au tout début de sa carrière ? Quel est l'intérêt d'avoir placé l'essentiel de l'intrigue dans ce lieu ?

L'image de Bath donnée ici est radicalement différente de celle de Persuasion : là où ce dernier nous dépeignait une ville horriblement superficielle où l'apparence et les relations dominent, le Bath de Northanger Abbey me semble plus accueillant et plus divertissant, même si on retrouve un peu ce côté futile (surtout avec les propos de Mrs Allen). Bath apparaît comme LE lieu à la mode, où l'on peut faire des rencontres et se divertir.
Cependant, je trouve que cela correspond bien à l'intrigue de Northanger Abbey : Catherine, les Tilney et les Thorpe sont de jeunes gens et Bath correspond bien à leurs caractères et à leurs attentes. Sans parler que Catherine apprend à devenir une « héroïne » et à fréquenter la bonne société : quel endroit est plus approprié que Bath pour cela ?

Que pensez-vous des différents personnages avec lesquels Catherine se lie, à savoir Henry et Eleanor Tilney d'une part, Isabella et John Thorpe d'autre part ? Les trouvez-vous sympathiques ou antipathiques ? Quelconques, ou atypiques ? Vous font-ils penser à d'autres personnages austeniens ? Si oui, lesquels ?

Les Tilney et les Thorpe me semblent très complémentaires, car ils sont l'exacte opposé les uns des autres.
J'aime beaucoup les Tilney, car outre leur grande gentillesse, ils ne sont pas superficiels (comme peuvent l'être les Thorpe par moments) et sont désintéressés : on sent qu'ils apprécient Catherine pour elle-même, pas parce qu'elle peut servir leurs dessins. J'aime beaucoup la relation qui existe entre eux, très amicale et chaleureuse : comme l'écrit Jane Austen à un moment, on est presque dans une relation fraternelle. De plus, Catherine s'épanouit auprès d'eux et ils lui sont de bon conseil (au sujet des livres par exemple).
Mes sentiments sont beaucoup plus mitigés à l'égard des Thorpe : dès le début j'ai détesté John, que je trouve horriblement imbu de lui-même, sans parler de son obsession pour les chevaux et les voitures. J'ai l'impression que c'est le genre de personne qui aime s'entendre parler. Isabella me semble un peu plus sympathique même si on s'aperçoit rapidement que son amitié pour Catherine n'est pas désintéressée : j'ai l'impression que Catherine lui sert surtout à se mettre en valeur. Mais le passage où je les déteste le plus est celui où ils forcent Catherine à venir en promenade avec eux (en utilisant d'ailleurs des méthodes pas très honorables) alors qu'elle a rendez-vous avec les Tilney. D'ailleurs, il est évident que les Thorpe sont jaloux des Tilney.

Si je devais les comparer à d'autres personnages austeniens, je dirais que les Thorpe ressemblent un peu aux Elton d'Emma. Isabella, de par sa façon d'utiliser Catherine à son profit, a également des points communs avec Emma. Par contre, j'ai plus de mal pour les Tilney scratch Peut-être que les Tilney sont incomparables Razz

Quelle est selon vous l'opinion de Jane Austen au sujet des romans gothiques et de la lecture des romans en général ? Que pensez-vous de son point de vue ?

Northanger Abbey me semble être un hommage à la littérature et à la lecture : j'ai rarement vu un roman qui accorde tant de place à la lecture et fasse autant de références à d'autres œuvres.
Le message que j'y décèle serait qu'il ne faut pas dénigrer ou repousser les livres et la lecture, car ils nous permettre d'apprendre, de forger notre caractère mais aussi nous divertir. D'autre part, Jane Austen nous montre qu'il n'y pas de genre mineur ou majeur : tous les livres se valent, le plus important est qu'ils nous plaisent. Toutefois, j'y vois aussi une mise en garde contre « l'abus » de lecture ou tout du moins une attitude un peu trop passionnée, à travers Catherine et son amour pour Les Mystères d'Udolphe : à la lecture, on se rend compte que l'auteur se moque un peu de cette fille qui ne jure que par ce livre et que cela va lui jouer des tours.

Il va sans dire que c'est une opinion que je partage entièrement Very Happy

Y a t-il un passage / une citation qui ait plus particulièrement retenu votre attention ?

J'aime beaucoup les premières pages, où l'auteur nous présente Catherine et sa famille : je les trouve très drôles pour la façon dont Catherine nous est dépeinte, comme une fille vraiment banale, sans intérêt, sans qualités... C'est tellement savoureux à lire.
La rencontre entre Catherine et Mr Tilney est un autre de mes passages préférés : la façon dont il se moque de l'attitude des jeunes filles de la bonne société (le journal intime, les conversations un peu futiles...) est un régal, tout comme son aveu de sa passion pour les vêtements.

Êtes-vous prêts à enchaîner avec la suite ?

Ouiiiii bounce

_________________
Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Banwd610
Revenir en haut Aller en bas
misscoco
Vicar's daughter
misscoco



Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Empty
MessageSujet: Re: Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.    Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Icon_minitimeVen 10 Aoû - 17:19

-Lisez-vous en français ou en anglais ? Dans quelle édition ? (N'hésitez pas à poster une couverture de cette dernière).

Je lis ce livre en français édition 10/18 et je dois avouée que la couverture est horrible.

-Comment l'héroïne est-elle présentée ? Catherine Morland vous paraît-elle particulièrement attachante ? La trouvez vous semblable ou différente des autres héroïnes austeniennes que vous connaissez déjà ? Qu'en est-il des personnages secondaires qui gravitent autour d'elle au début du livre, et plus particulièrement de Mrs Allen ?

Catherine apparaît comme un personnage extrêmement naïf, elle est aussi joyeuse et surtout à une imagination débordante. Je trouve que la façon dont elle est décrit fait qu'on s'y attache très facilement.
Catherine est, je trouve différente des autres héroïnes austéniennes car elle ne donne pas l'impression d’être très intelligente et réfléchie.
Mrs Allen est le type de personnage secondaire typique que l'on retrouve dans les roman de Jane Austen, elle est frivole et superficielle et ne s’intéresse qu'au apparence.

-Jane Austen évoque Bath dans seulement deux de ses ouvrages : Persuasion, et Northanger Abbey. Quelle image donne-t-elle de cette ville d'eau touristique dans ce roman écrit au tout début de sa carrière ? Quel est l'intérêt d'avoir placé l'essentiel de l'intrigue dans ce lieu ?

Jane Austen évoquait déjà Bath, au début de sa carrière comme une ville très attaché au apparence et où tout est centré sur ce qui est à la " mode " même si j'ai l'impression qu'elle est moins sévère que dans Persuasion.
Avoir placé l'intrigue à Bath, accentue la naïveté de Catherine et correspond à l'image que l'on se fait des personnage secondaire.

-Que pensez-vous des différents personnages avec lequels Catherine se lie, à savoir Henry et Eleanor Tilney d'une part, Isabella et John Thorpe d'autre part ? Les trouvez-vous sympathiques ou antipathiques ? Quelconques, ou atypiques ? Vous font-ils penser à d'autres personnages austeniens ? Si oui, lesquels ?

Tout d'abord il y a Henry qui est un personnage que j'adore, il est drôle et se moque gentillement des gens et surtout de Catherine ainsi que des habitude de la société comme lorsqu'il pose les question sur ce qu'elle a fait à Bath, il n'est pas superficielle. Il est différent des autres héros que l'on peut rencontrer. Quant a sa soeur elle est très gentille et est elle aussi dénué de superficialité.
Les Thorpe sont eux tout les contraire je trouve, ils sont superficielles, égoïstes et de plus il mente allègrement et sans aucun remord.

-Quelle est selon vous l'opinion de Jane Austen au sujet des romans gothiques et de la lecture des romans en général ? Que pensez-vous de son point de vue ?

Je dirais que Jane Austen prône la lecture des romans mais avec modération, il ne faut pas tomber dans l'excès comme Catherine le fait. Elle donne l'impression de mettre an garde les gens contre ce qui est raconté dans les romans qui bien souvent bien loin de la vrais vie.
Pour moi, son opinion au sujet des romans gothique n'est pas clairement définie, elle les dénigre quelque fois et d'autres fois aux contraires, elle en fait des compliments.
Je partage sont avis au niveau des romans que j'adore lire mais il ne faut pas trop s'y attendre à rencontrer les récit exact de la réalité.

-Y a t-il un passage / une citation qui ait plus particulièrement retenu votre attention ?

Je ne dirais pas qu'il y est un passage qui est retenue mon attention mais j'aime les moments au Henry taquines Catherine.

-Êtes-vous prêts à enchaîner avec la suite ?

OUI!!!
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina



Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Empty
MessageSujet: Re: Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.    Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Icon_minitimeLun 13 Aoû - 8:45

Arrow Lisez-vous en français ou en anglais ? Dans quelle édition ? (N'hésitez pas à poster une couverture de cette dernière).
Je lis le roman en anglais, dans la collection Penguin Popular Classics.

Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Vignette
Arrow Comment l'héroïne est-elle présentée ? Catherine Morland vous paraît-elle particulièrement attachante ? La trouvez vous semblable ou différente des autres héroïnes austeniennes que vous connaissez déjà ?
Catherine est présentée comme une anti-héroïne : elle n’a rien de très marquant à son sujet, à part son côté un peu « garçon manqué » et son ignorance de tous les détails que devaient maîtriser les jeunes filles de l’époque (des soins du ménage à ma coquetterie). Je pense que cela facilite m’identification des lectrices à cette héroïne. Je me sens beaucoup plus proche d’elle, dans sa maladresse, que d’une Emma ou d’une Lizzie.
Elle est en plus vraiment très jeune, très inexpérimentée. C’est encore presqu’une enfant.

Arrow Qu'en est-il des personnages secondaires qui gravitent autour d'elle au début du livre, et plus particulièrement de Mrs Allen ?
Les parents de Catherine sont décrits comme des gens d’un solide bon sens. Ils sont très occupés et doivent aller directement à l’essentiel. Au contraire de Mrs Allen, qui est merveilleusement idiote et n’agit jamais. Elle est toujours convaincue par le dernier qui a parlé.
Ce que j’apprécie beaucoup dans ce roman, c’est la manière dont Jane Austen fait passer la dérision. Catherine est tellement naïve et gentille qu’elle ne peut pas avoir le regard piquant d’une Lizzie Bennet, par exemple. Et pourtant, bien que nous regardions les différents personnages à travers ses yeux, Jane Austen arrive à nous dévoiler la suprême bêtise de Mrs Allen. Atteindre ce degré de maîtrise pour une si jeune auteur, moi je dis « Chapeau bas » !


Arrow Jane Austen évoque Bath dans seulement deux de ses ouvrages : Persuasion, et Northanger Abbey. Quelle image donne-t-elle de cette ville d'eau touristique dans ce roman écrit au tout début de sa carrière ? Quel est l'intérêt d'avoir placé l'essentiel de l'intrigue dans ce lieu ?
C’est un regard qui est beaucoup plus positif que celui de Anne Eliott dans Persuasion. Bath est une ville de plaisirs, où on vient pour s’amuser, voir et être vu. Alors que Anne, blessée et déçue, méprisait ce genre d’activité, Catherine le voit avec le regard émerveillé d’une gamine qui n’a encore rien vécu.
L’intérêt de Bath est qu’elle permet des rencontres. Elle aurait pu peut-être faire la connaissance d’Isabella et John Thorpe grâce à son frère ; mais sans Bath et le côté « tout y est possible », jamais elle n’aurait pu parler à Tilney.

Arrow Que pensez-vous des différents personnages avec lequels Catherine se lie, à savoir Henry et Eleanor Tilney d'une part, Isabella et John Thorpe d'autre part ? Les trouvez-vous sympathiques ou antipathiques ? Quelconques, ou atypiques ? Vous font-ils penser à d'autres personnages austeniens ? Si oui, lesquels ?
C’est très intéressant d’avoir la comparaison entre ces deux couples de frères et sœurs. Les Tilney sont charmants alors que les Thorpe sont toujours mal élevés. Ils feront toujours ce qui n’est pas convenable : courir après un garçon, faire voyager en tête à tête des jeunes gens qui ne se connaissent pas…
Comme je le disais déjà sur le topic dédié à Tilney, j’aime énormément la relation qu’ils ont entre eux. Ce sont deux êtres fins, sensibles, intelligents et ils se nourrissent l’un l’autre de cette bonté. Au contraire les Thorpe sont mesquins, intéressés, et incroyablement égoïstes. Leurs défauts font d’autant mieux ressortir les qualités des Tilney.

Arrow Quelle est selon vous l'opinion de Jane Austen au sujet des romans gothiques et de la lecture des romans en général ? Que pensez-vous de son point de vue ?
Au contraire de l’opinion couramment acceptée à l’époque, Jane Austen aime les romans et les défend bec et ongles. Tout le monde lit : Isabella et Catherine échangent sur Udolphe, que Tilney a commencé de lire à haute voix à sa sœur. John Thorpe aime les choses un peu plus corsées, avec Le Moine… Ca me fait un peu penser au genre de discussion qu’on peut avoir maintenant sur des films à succès, ou à l’essor de la littérature de vampires.
La littérature crée du lien entre les êtres. C’est une assez belle vision qui correspond très bien à la philosophie du forum !

Et puis, Jane Austen sait qu’on a tous besoin de fictions, de se raconter des histoires. Et même si elles ne sont pas toutes merveilleusement écrites, même si certains rebondissements sont plus risibles qu’autre chose, ça nous fait plaisir et c’est ça qui compte.


Arrow Y a t-il un passage / une citation qui ait plus particulièrement retenu votre attention ?
Lors de ma lecture, j’ai noté
Citation :
« Mrs Allen was one of that numerous class of females, whose society can raise no other emotion than surprise at there being any men in the world who could like them well enough to marry them. »

Arrow Êtes-vous prêts à enchaîner avec la suite ?
Je l’ai déjà fini !
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila



Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Empty
MessageSujet: Re: Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.    Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Icon_minitimeMar 14 Aoû - 16:09

J'ai profité de mon séjour à la campagne pour relire Northanger Abbey ; je crois que jusqu'ici je n'avais guère dû le lire plus d'une ou deux fois. Wink

Globalement, j'ai bien apprécie cette relecture, même si passages m'ont paru limite ennuyeux Embarassed (mais ils concernent surtout la IIème partie du livre, j'en reparlerai donc dans le topic ad hoc). Very Happy

Mon édition.

Etant quelqu'un de foncièrement paresseux et peu calé en anglais, j'ai relu Northanger Abbey dans mon édition 10/18, que Misscoco juge à juste titre hideuse – disons que je n'ai rien contre les tableaux préraphaélites, mais ils sont particulièrement inadaptés pour illustrer les livres de Jane Austen. Ceci dit, en matière de couvertures de livres, on a hélas vu pire... Rolling Eyes

La couv' :

Spoiler:
 

Le début de l'oeuvre - Catherine Morland - Mrs Allen.

J'ai beaucoup aimé le début de l'œuvre, et la présentation très ironique (mais sans méchanceté) que Jane Austen nous fait de son héroïne, Catherine Morland, dont la caractéristique principale est qu'elle n'a justement rien d'une héroïne romanesque. Wink Comme vous l'avez dit avant moi, c'est une antihéroïne sans qualités particulière – elle n'a ni une parenté, ni un physique, ni une intelligence, ni des conditions de vie exceptionnelles, mais sa gentillesse et sa simplicité en font un personnage très attachant.

Je me demande d'ailleurs dans quelle mesure Jane Austen ne s'est pas dépeinte elle-même en décrivant Catherine Morland, dans la mesure où cette dernière vit dans une famille nombreuse et que l'éducation qui lui est donnée peut paraître un peu « légère » au vu des critères de l'époque (je pense à tous ceux qu'énumère Caroline Bingley dans Orgueil et Préjugés). scratch Catherine a beau ne pas avoir la curiosité intellectuelle et le brillant d'une Elizabeth Bennet, elle me semble partager avec elle et avec Jane Austen elle-même quelques points communs. J'ai toujours supposé (peut-être à tort) que Jane Austen avait mis un peu d'elle-même dans chacune de ses héroïnes, et qu'elles illustrent en partie au moins certaines facettes de sa personnalité.

Je ne trouve pas que Catherine Morland ressemble à une héroïne austenienne en particulier, mais je constate que comme elles toutes (excepté Emma), ses revenus financiers ne sont pas très élevés. Ses parents, s'ils sont issus de la gentry et vivent assez confortablement, ne roulent pas non plus sur l'or (on songe aux Bennet), et il y a beaucoup de garçons et de filles à doter. Mr et Mrs Allen, l'oncle et la tante de l'héroïne, ont certes de l'argent, mais on ne peut s'attendre à ce qu'ils créent une situation confortable pour chacun de leurs neveux et nièces.

Concernant les Allen, justement, ils ont beau être des personnages secondaires, ils ont néanmoins une certaine importance dans l'œuvre, puisqu'ils permettent à Catherine de découvrir Bath et d'élargir son cercle de relations. De ce point de vue, ils me font songer au couple Gardiner dans Orgueil et Préjugés, qui permettent à Jane, puis Elizabeth, d'élargir leur cercle de relations, en emmenant la 1ère à Londres, la 2de dans le Derbyshire. Les Allen et les Gardiner sont en quelque sorte des « pourvoyeurs » de soupirants et de maris. lol! Mr Allen n'est guère décrit, mais il apparaît comme un homme raisonnable et sensé ; son épouse en revanche a beau être très gentille, c'est un personnage très creux qui n'a aucune opinion propre ; comme une girouette, elle se contente de répéter l'avis de tout un chacun et n'en a aucun sur quoi que ce soit, hormis sur tout ce qui est relatif aux toilettes et aux chiffons. J'avoue que Jane Austen la dépeint de manière très amusante Wink ; elle se contente le plus souvent de rapporter les propos de Mrs Allen ; en quelques traits, le lecteur arrive sans peine à se faire une image d'elle. C'est un personnage secondaire qui peut faire songer, dans un autre style, à Miss Bates dans Emma.

Bath.

Tout comme vous, je trouve la description de Bath bien moins féroce que dans Persuasion, écrit plus tardivement. Il y a même des précisions quasi documentaires sur cette ville. Néanmoins, la ville est présentée comme un endroit artificiel. L'intérêt pour Jane Austen de placer l'intrigue dans ce lieu, c'est bien sûr de permettre à Catherine Morland son entrée dans le monde. Le problème, c'est que cette entrée se révèle assez ardue, dans la mesure où Catherine et Mrs Allen ne connaissent absolument personne dans cette ville, et que des usages assez stricts veulent qu'on n'adresse pas la parole à des personnes à qui l'on n'a pas été présenté. C'est finalement l'institution du bal qui va permettre à Catherine de faire la connaissance de Mr Tilney, et au cours de la danse, où ils conversent très naturellement (contrairement à Darcy, qui a plus de mal à la faire avec Elizabeth), Henry se livre à une parodie de la fatuité et du snobisme de ceux qui séjournent à Bath. Wink

Les Thorpe et les Tilney.

Catherine se lie également avec Isabella Thorpe, une très jolie peste, même si Catherine mettra du temps à s'en apercevoir, et à son frère, John Thorpe, que seules les voitures et les chevaux intéressent, ou presque, et qui est très mal élevé. Jane Austen ridiculise ces personnages avec un talent certain ; le plus souvent, elle se contente de reproduire leurs discours pour mieux mettre en évidence leurs contradictions et leurs ridicules.

Eleanor Tilney est un personnage à peine esquissé, mais elle est à l'image de son frère quelqu'un de simple et de droit. sunny

Jane Austen a manifestement voulu créer un contraste entre ces couples de personnages, pour mieux faire ressortir les défauts des uns et les qualités des autres. Par certains aspects, ce schéma peut faire songer aux Crawford dans Mansfield Park, qui sont construits en parfaite opposition avec Edmund Bertram et Fanny Price. Le goût pour les voitures de John Thorpe traduisent les préoccupations de la jeunesse « branchée » de l'époque ; Willoughby, qui partage cette passion, serait un modèle tout trouvé pour John Thorpe, qui cherche manifestement à imiter ce genre de type élégant et branché. J'avoue que le personnage de John Thorpe m'a beaucoup fait rire ; Jane Austen l'a parfaitement croqué ! Razz Quant à Isabella, elle me fait penser à un mélange de Lydia Bennet et de Caroline Bingley ; c'est manifestement une coureuse de garçons et une manipulatrice encore mal aguerrie ! Evil or Very Mad

Les romans.

Le début de Northanger Abbey est également intéressant en ce qu'il contient une défense du genre romanesque, qu'il était de bon ton de décrier alors. Henry Tilney aime lire des romans et le revendique, à la grande surprise de Catherine qui sait parfaitement que la plupart du temps, les gens pensent que les romans sont des lectures féminines et que les messieurs doivent se tourner vers des lectures plus sérieuses. Les auteurs que lit Catherine sont intéressants : il y a Fanny Burney, que Jane Austen admirait beaucoup, et deux des représentants les plus illustres de la littérature gothique, alors en vogue à l'époque : Elizabeth Radcliffe et Matthew G. Lewis (je précise, pour ceux qui ne connaîtraient pas encore ces auteurs, qu'ils sont chacun un topic qui leur est consacré sur le forum). study

Mes passages préférés. Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  557349

J'aime beaucoup le début de l'oeuvre, la découverte de Bath, et les scènes de discours rapportés, qui sont très vivantes, qu'il s'agisse des dialogues entre Henry et Catherine, ou des discours tenus par Isabella et John Thorpe, souvent en contradiction avec leurs actes. A ma grande surprise, j'ai trouvé la promenade à Beechen Cliff beaucoup moins ennuyeuse que dans mon souvenir. Embarassed Et les tentatives pataudes de John Thorpe pour la demander en mariage m'ont beaucoup fait rire : la pauvre Catherine n'y comprend goutte ! Razz

Le passage qui m'a le plus marquée est le suivant [la scène se déroule au chapitre 14, lors de la promenade de Catherine, Henry et Eleanor à Beechen Cliff, où Henry et Eleanor parlent peinture et paysages] :

Citation :
Catherine avait sincèrement honte de son ignorance. C'était une honte absurde. Lorsqu'on désire plaire à quelqu'un, il faudrait toujours être ignorant. Trop d'instruction équivaut à une incapacité totale à flatter la vanité des autres, ce qu'une personne intelligente souhaitera toujours éviter. Une femme surtout, si elle a le malheur de savoir quoi que ce soit, devra le dissimuler aussi bien que possible.


[S'ensuit tout un passage sur une amie romancière de Jane Austen (Fanny Burney ?) qui a mis en évidence les avantages d'une sottise naturelle chez une jolie fille, qui met les hommes à leurs pieds].

La 1ère fois que j'ai lu cette remarque, je l'ai trouvé très incisive et très mordante. Dans la mesure où Jane Austen se livre à une généralisation, difficile de ne pas y voir une opinion personnelle que la question, formulée de manière très ironique.

Le chapitre en lui-même est intéressant, car pour la 1ère fois, Catherine éprouve une forme de curiosité intellectuelle ; étant amoureuse d'Henry, elle a envie de se hisser à son niveau (alors que dans son enfance, son ignorance ne lui faisait aucunement honte, étant donné qu'il n'y avait pas vraiment d'émulation là où elle vivait).

Pardon pour ce long pavé Embarassed (je n'ai jamais eu l'esprit de synthèse) ; je m'en vais de ce pas ouvrir le topic qui sera consacré à la IIème partie de Northanger Abbey. Wink

_________________
Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
sandie
Bookworm
sandie



Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Empty
MessageSujet: Re: Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.    Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Icon_minitimeMar 14 Aoû - 16:21

Popila a écrit:
Etant quelqu'un de foncièrement paresseux et peu calé en anglais, j'ai relu Northanger Abbey dans mon édition 10/18, que Misscoco juge à juste titre hideuse – disons que je n'ai rien contre les tableaux préraphaélites, mais ils sont particulièrement inadaptés pour illustrer les livres de Jane Austen.

Je suis tout à fait d'accord avec toi : j'aime bien les préraphaélites (et notamment Rossetti) mais j'ai du mal à comprendre l'association avec Jane Austen scratch D'autant plus qu'ils n'ont pas toujours pris les plus beaux (je pense en particulier à la couv du tome qui regroupe Lady Susan, Les Watson et Sanditon qui est vraiment immonde Suspect ).
Toutefois, je dois dire que pour Northanger Abbey cela me choque moins : je ne sais pas si c'est la dominante de sombre ou la jeune femme, mais je trouve que ce tableau a un petit côté gothique. Non ?

_________________
Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Banwd610
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila



Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Empty
MessageSujet: Re: Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.    Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Icon_minitimeMar 14 Aoû - 16:35

sandie a écrit:
Je suis tout à fait d'accord avec toi : j'aime bien les préraphaélites (et notamment Rossetti) mais j'ai du mal à comprendre l'association avec Jane Austen scratch D'autant plus qu'ils n'ont pas toujours pris les plus beaux (je pense en particulier à la couv du tome qui regroupe Lady Susan, Les Watson et Sanditon qui est vraiment immonde Suspect ).
Ah bon ? Razz

Je ne l'ai pas, cette édition là. Wink

Citation :
Toutefois, je dois dire que pour Northanger Abbey cela me choque moins : je ne sais pas si c'est la dominante de sombre ou la jeune femme, mais je trouve que ce tableau a un petit côté gothique. Non ?
Oui, c'est vrai. Et puis, c'est quand même un beau tableau. Wink

_________________
Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Constance
Bookworm
Constance



Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Empty
MessageSujet: Re: Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.    Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Icon_minitimeVen 17 Aoû - 16:36

J'arrive après la bataille, ce qui m'évite de reprendre tout ce que vous avez déja dit!

Lisez-vous en français ou en anglais ? Dans quelle édition ?
Je lis l'édition de La pléiade, paru en 2000- Et ça me permet de lire beaucoup de notes et de détails concernant le roman.
Il se trouve que NA, édité à titre posthume, fût le premier roman écrit par Jane Austen dès 1792 et la romancière le retravailla à plusieurs reprises et à plusieurs moments différents, notamment lorsqu'elle sejournât à Bath avec sa famille. Une sombre affaire d'achat du manuscrit, non publié n'a pas permis de le faire connaître du vivant de l'auteure. Et pourtant, je trouve finalement très réussi NA, il révèle l'intelligence de cette romancière, ce que j'apprécie vraiment lorsque je la lis.

Dans NA, le lecteur n'échappe pas au traditionnel exposé, que j'ai pu retrouvé dans mes précédentes lectures à savoir : Comment, une jeune femme de bonne éducation peut-elle réussir à contracter un mariage heureux et argenté? Le préférable étant que les deux conditions soient réunies, même si par essence la condition première prime.

Le début de l'oeuvre - Catherine Morland - Mrs Allen.

Je n'ai rien à ajouter à ce qui est dit sur la présentation de Catherine par vous toutes, je la trouve simple, et avec quelques qualités, plutot passionnée et elle m'apparait très amicale, tout du moins elle lie facilement connaissance. Son principal défaut est sa naiveté et le fait qu'elle soit incapable de cerner les intentions de ses intercoluteurs, elle a peu l'habitude de la vie sociale, ce qui est normal, elle va d'ailleurs en faire les frais.
La situation de Catherine ressemble en tout point à celle d'Austen, à savoir un père pasteur, une éducation dans une famille nombreuse, habiter loin de toute vie mondaine à la campagne, des distractions culturelles.

Le couple Allen, représente l'opportunité d'échapper à son quotidien, des voisins plus fortunés et sans enfants, sans cela Catherine n'aurait pas l'opportunité de gagner Bath, certes le personnage de Mrs Allen est ridicule mais sans elle, le sort de Catherine serait conditionné à vivre chez elle et se contenter des rencontres de passage.

Jane Austen évoque Bath dans seulement deux de ses ouvrages : Persuasion, et Northanger Abbey. Quelle image donne-t-elle de cette ville d'eau touristique dans ce roman écrit au tout début de sa carrière ? Quel est l'intérêt d'avoir placé l'essentiel de l'intrigue dans ce lieu ?

Bath, la station thermale ou les Londoniens aisés séjournent pour se reposer et prendre les eaux, ville mondaine, Mrs Allen et Catherine investisssent ensemble la Pump room ou les habitants prennent les eaux et le soir, les Upper assembly rooms, les salles de bals, dans l'objectif de nouer des relations.
J'avais même en prime un plan ou j'avais avec précision les différents endroits ou logeaient les Allen, les Thorpe et les Tilney. En plus, j'y suis passée rapidemment sans m'arrêter et les maisons y sont magnifiques, tout en pierre, et entourée de verdure.


Que pensez-vous des différents personnages avec lequels Catherine se lie, à savoir Henry et Eleanor Tilney d'une part, Isabella et John Thorpe d'autre part ? Les trouvez-vous sympathiques ou antipathiques ? Quelconques, ou atypiques ? Vous font-ils penser à d'autres personnages austeniens ? Si oui, lesquels ?


Lorsque je lis Austen, je suis rarement sous le charme des personnages, j'ai remarqué que vous utilisiez la qualificatif normal, pour moi c'est plutot banal, ils n'ont rien d'exceptionnel, leur psychologie est peu étoffée. Ca ne me gêne pas vraiment d'ailleurs

Pourtant, Jane Austen se débrouillent pour dévoiler petit à petit leur maladresse au regard des convenances et c'est là ou elle excelle, car disons le clairement là ou certains sombrerait dans la médisance, elle non, elle reste sur le fil, elle connait la limite à ne pas franchir, elle fait preuve d'un bon sens, elle décrit les attitudes, les comportements, les postures de ses personnages, le plus simplement du monde sans un mot de trop, ce qui la rend moderne. Elle reste sur l'apparence, sans commettre d'impairs.


Car lorsqu'elle décrit les frères, soeurs Thorpe et Tilney, tout est dans le contraste, chacun se comportant de manière si différente envers Catherine, qu'il est aisé de deviner l'issue de telles relations. Le portrait des Thorpe est cinglant, sans pour autant les mettre au pilori, chez Austen l'écriture ne juge pas, elle démontre.

A la lire, je trouve que ces comportements sont toujours d'actualité, même si cette époque de convenances est révolu, l'intérêt financier et les occasions de saisir des opportunités sous quelque formes existent toujours. Et c'est réllement cela que j'apprécie lors de ma lecture de cette auteure, ce qu'on appelle son humour, je la trouve si intelligente, que je ne crois pas à ce jour avoir lu aussi bien qu'elle quand il s'agit de décrire le comportement humain et son côté ridicule, peut-être Molière!


Quelle est selon vous l'opinion de Jane Austen au sujet des romans gothiques et de la lecture des romans en général ? Que pensez-vous de son point de vue ?


Bien entendu, vu la passion de catherine pour le roman gothique, et la manière dont elle s'amuse avec ce personnage, la question se pose sur les intentions d'Austen concernant la satire de ce type de romans. Pour ma part, je trouve ce détail de l'intrigue fort amusant. Les notes de l'édition, précisent qu'Austen a écrit NA avant la parution du roman d'Ann Radcliffe-Madame Lefroy avait conseillé la lecture des mystères d'Udolpho à Austen- la version initiale a donc été re-écrite en introduisant dans l'intrigue ce trait de caractère, fantasque chez Catherine.


Pour ma part, Jane Austen m'a donné très envie de lire Ann Radcliffe. Elle sait susciter la curiosité sans dévoiler grand chose de ce roman.
Je trouve là aussi que la satire est excellente et pondérée, mais je crois qu'on l'apprécie pleinement dans le volume 2

Y a t-il un passage / une citation qui ait plus particulièrement retenu votre attention ?

La discussion entre Catherine et Henri sur les romans, on sent que leur ames se rencontrent et également la série de mensonge de John Thorpe pour compromettre volontairement Catherine sa ballade avec les Tilney.

Pour la suite, j'ai aussi vu l'adaptation, et elle est trooooooop réussie!

Je reviendrai sur un idée de Popila concernant l'amalgame entre Jane Austen, sa vie et les romans qu'elle écrit, parfois ça m'a un peu dérangé cependant en lisant Popila et en me rappelant la biographie de Claire sur Jane, je me dis qu'il y a peu de cela et la vision de Popila me plait beaucoup
Citation :
Jane Austen avait mis un peu d'elle-même dans chacune de ses héroïnes, et qu'elles illustrent en partie au moins certaines facettes de sa personnalité.
Revenir en haut Aller en bas
Scarlatiine
Bookworm
Scarlatiine



Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Empty
MessageSujet: Re: Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.    Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Icon_minitimeMer 22 Aoû - 7:59

Arrow Lisez-vous en français ou en anglais ? Dans quelle édition ? (N'hésitez pas à poster une couverture de cette dernière).

Je lis en français (je suis un peu comme Popila, flemmarde de lire en anglais, surtout pour une première lecture Razz) chez 10/18. En ce qui concerne la couverture, je suis bien d'accord : elle ne reflète pas du tout le livre. De plus - et ceci vient de quelqu'un qui n'y connaît rien en penture préraphaélité - je trouve à toutes ces charmantes dames un regard quelque peu... vide. On a l'impression qu'elles s'ennuient sur leurs couvertures. Ça me frappe toujours quand je prends un de mes exemplaires. Maintenant, comme dit plus haut, je n'y connais rien, c'est juste un ressenti Wink

Arrow Comment l'héroïne est-elle présentée ? Catherine Morland vous paraît-elle particulièrement attachante ? La trouvez vous semblable ou différente des autres héroïnes austeniennes que vous connaissez déjà ? Qu'en est-il des personnages secondaires qui gravitent autour d'elle au début du livre, et plus particulièrement de Mrs Allen ?

Le début du livre est très drôle quand Jane Austen essaie de nous persuader que son héroïne n'a, justement, rien d'une héroïne. Même si elle ne reste pas le "garçon manqué" de ses débuts... Certes, elle aime la lecture, mais n'est pas plus intelligente que ça. Elle n'est pas non plus d'une beauté éblouissante, n'est pas richement dotée, est terriblement naïve. Bref, elle n'a pas grand-chose pour elle. Mais de mon côté, sa passion pour la littérature me la rend attachante, impression qui sera renforcée par la suite. Et le fait qu'elle ne soit pas "parfaite" aide à bien l'aimer (c'est peut-être pour ça que j'ai toujours eu un peu de mal avec Emma, du livre éponyme, que je trouve trop bien faite de sa personne Razz).

Mr. Allen nous est présenté comme un homme plein de bon sens, contrairement à Mrs. Allen, femme futile qui est loin d'avoir inventé l'eau tiède, ça c'est sûr lol! Quand elle essaie de se rappeler si les parents des jeunes Tilney sont à Bath, puis s'ils sont bien vivants, elle m'a bien fait rire Laughing

Arrow Jane Austen évoque Bath dans seulement deux de ses ouvrages : Persuasion, et Northanger Abbey. Quelle image donne-t-elle de cette ville d'eau touristique dans ce roman écrit au tout début de sa carrière ? Quel est l'intérêt d'avoir placé l'essentiel de l'intrigue dans ce lieu ?

Si le Bath de Persuasion nous était présenté comme ennuyeux et sombre, celui de Northanger Abbey est moins sévère, conformément à l'opinion que Catherine ressent pour cette ville. Mais elle a 17 ans, et pour la petite campagnarde qu'elle est, Bath représente la "vraie" vie, celle qui lui ouvrira les portes du monde. Cependant, cela n'empêche pas Jane Austen de nous livrer un portrait sans équivoque de cette ville où les apparences sont reines et où la futilité y est bien présente.

Arrow Que pensez-vous des différents personnages avec lequels Catherine se lie, à savoir Henry et Eleanor Tilneyd'une part, Isabella et John Thorpe d'autre part ? Les trouvez-vous sympathiques ou antipathiques ? Quelconques, ou atypiques ? Vous font-ils penser à d'autres personnages austeniens ? Si oui, lesquels ?

Quand nous faisons la connaissance d'Isabelle Thorpe, rien ne laisse présager que cette jeune femme élégante un peu plus âgée que Catherine est en réalité une coquette portée sur le flirt et les hommes et qu'elle est prête à tout pour arriver à ses fins - un avant-goût de Lydia Bennet, en somme. Quant à son frère, John Thorpe, il ne s'intéresse qu'à ses chevaux, à son argent, à son paraître, et on comprend vite qu'il ment comme un arracheur de dents quand ça l'arrange. La scène où ils essaient de convaincre Catherine de faire leur promenade alors qu'elle a déjà promis aux Tilney est bien représentative de leur comportement. Ils se fichent des convenances tant qu'elles ne servent pas leurs intérêts Evil or Very Mad (J'étais contente de la résistance de Catherine, et bien heureuse qu'elle ait gain de cause par la suite cheers )
Évidemment, face aux Thorpe, les jeunes Tilney nous apparaissent charmants. Si Eleanor est un peu effacée dans cette première partie, Henry nous est tout de suite sympathique. Il est attachant, plein d'humour, prévenant... UN vrai héros et on ne s'étonne pas que Catherine fasse tout pour lui plaire.

Arrow Quelle est selon vous l'opinion de Jane Austen au sujet des romans gothiques et de la lecture des romans en général ? Que pensez-vous de son point de vue ?

La surprise de Catherine quand Henry lui avoue lire des romans est compréhensible. Les romans sont alors des lectures féminimes et peu d'hommes auraient avoué ce "penchant"... ce qui rend Tilney encore plus attachant, je trouve Par contre, je dois bien avouer que je n'y connais rien en roman gothique, que je ne savais même pas ce que c'était avant Northanger Abbey Embarassed mais que maintenant, j'ai bien envie de découvrir Les Mystères d'Udolphe Very Happy (et savoir ce qui se cache derrière ce fameux voile noir Razz)

Arrow Y a t-il un passage / une citation qui ait plus particulièrement retenu votre attention ?

J'ai particulièrement aimé la rencontre entre Catherine et Henry qui y paraît drôle et plein d'esprit. Une belle entrée en matière pour nos deux héros.

Un passage m'a bien fait rire aussi, quand John Thorpe parle mariage à Catherine, qui ne voit pas du tout où il veut en venir lol!

Arrow Êtes-vous prêts à enchaîner avec la suite ?

C'est déjà fait, et je m'en vais de ce pas répondre aux questions de la deuxième partie !
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila



Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Empty
MessageSujet: Re: Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.    Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Icon_minitimeMer 22 Aoû - 10:59

Ah tiens Constance, heureusement que Scarlatiine a fait remonter le sujet ; je n'avais pas vu que tu avais posté ton avis. Wink

Je n'ai pas l'édition des oeuvres de jane Austen ; je me demande si c'est un investissement qui en vaut la peine ou pas ? Question

Constance a écrit:
Pourtant, Jane Austen se débrouillent pour dévoiler petit à petit leur maladresse au regard des convenances et c'est là ou elle excelle, car disons le clairement là ou certains sombrerait dans la médisance, elle non, elle reste sur le fil, elle connait la limite à ne pas franchir, elle fait preuve d'un bon sens, elle décrit les attitudes, les comportements, les postures de ses personnages, le plus simplement du monde sans un mot de trop, ce qui la rend moderne. Elle reste sur l'apparence, sans commettre d'impairs.
Je trouve que c'est très juste, ce que tu écris là ; Jane Austen est en permanence dans la suggestion ; elle laisse le lecteur tirer lui-même les conclusions. Au fond, il y a toujours une morale qui sous-tend son oeuvre, mais elle n'apparaît jamais comme une donneuse de leçons.

Citation :
A la lire, je trouve que ces comportements sont toujours d'actualité, même si cette époque de convenances est révolu, l'intérêt financier et les occasions de saisir des opportunités sous quelque formes existent toujours. Et c'est réllement cela que j'apprécie lors de ma lecture de cette auteure, ce qu'on appelle son humour, je la trouve si intelligente, que je ne crois pas à ce jour avoir lu aussi bien qu'elle quand il s'agit de décrire le comportement humain et son côté ridicule, peut-être Molière!
👍

Scarlatiine a écrit:
De plus - et ceci vient de quelqu'un qui n'y connaît rien en penture préraphaélite - je trouve à toutes ces charmantes dames un regard quelque peu... vide. On a l'impression qu'elles s'ennuient sur leurs couvertures.
C'est pas faux ; certaines ont effectivement un air assez dédaigneux et ennuyé qui ne laisse pas forcément présager à quel point on va se régaler à la lecture ! lol!

Citation :
Sa passion pour la littérature me la rend attachante, impression qui sera renforcée par la suite. Et le fait qu'elle ne soit pas "parfaite" aide à bien l'aimer (c'est peut-être pour ça que j'ai toujours eu un peu de mal avec Emma, du livre éponyme, que je trouve trop bien faite de sa personne Razz).
Il faudrait qu'on ouvre un sujet sur Emma ; je suis sûre que plein de choses en ressortiraient. Wink

Citation :
Mr. Allen nous est présenté comme un homme plein de bon sens, contrairement à Mrs. Allen, femme futile qui est loin d'avoir inventé l'eau tiède, ça c'est sûr lol! Quand elle essaie de se rappeler si les parents des jeunes Tilney sont à Bath, puis s'ils sont bien vivants, elle m'a bien fait rire Laughing
C'est un passage très amusant, en effet ! lol!

Sinon, entièrement d'accord avec ton analyse d'Isabella et de John Thorpe. Wink

Citation :
Un passage m'a bien fait rire aussi, quand John Thorpe parle mariage à Catherine, qui ne voit pas du tout où il veut en venir lol!
J'ai beaucoup ri aussi à la lecture de ce passage, dont je ne me souvenais plus du tout. Wink



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Empty
MessageSujet: Re: Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.    Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture de groupe : Northanger Abbey - chapitres 1 à 15.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and drink a cup of tea :: Club de lecture :: Persuasion & Northanger Abbey-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: