Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !
Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !
Le Deal du moment : -24%
OPPO Reno7 128Go 4G Noir
Voir le deal
249 €

 

 La prisonnière des Sargasses - Jean Rhys

Aller en bas 
+9
Emjy
Akina
Miss Artemis Holmes
Bagatelle
Miss Virginia
Damien
Séverine
Popila
resmiranda
13 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
kary
Locataire de Netherfield
kary



La prisonnière des Sargasses - Jean Rhys - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La prisonnière des Sargasses - Jean Rhys   La prisonnière des Sargasses - Jean Rhys - Page 2 Icon_minitimeVen 10 Mai - 22:15

Je viens de relire La Prisonnière des Sargasses et j'ai mieux apprécié qu'à ma première lecture. Du coup j'ai aussi relu les passages où Rochester parle de cette période dans Jane Eyre, et je me rends compte que Jean Rhys a pris quelques libertés par rapport à l'histoire "originale". C'est amusant de voir ce qu'elle a fait des éléments donnés dans le roman de Charlotte Brontë. (Bertha n'est en fait pas si jeune quand elle épouse Rochester, elle a cinq ans de plus que lui ; Richard Mason n'est que son beau-frère dans La Prisonnière et d'autres petites choses.)

Quand vous parlez de Philippine, c'est de Christophine qu'il s'agit, non ? (A moins que le nom change selon les traductions françaises ?) Et vu que je l'ai lu en traduction française...

Au fait, je ne sais pas si c'était courant à l'époque, mais j'ai l'impression que La Prisonnière des Sargasses est une des premières formes de prequel dans la littérature classique (on en a à la pelle aujourd'hui !). Je me demande comment cela a été perçu à l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
sandie
Bookworm
sandie



La prisonnière des Sargasses - Jean Rhys - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La prisonnière des Sargasses - Jean Rhys   La prisonnière des Sargasses - Jean Rhys - Page 2 Icon_minitimeJeu 16 Jan - 17:53

J'ai lu La Prisonnière des Sargasses et j'ai bien aimé même si il y quelques petites choses qui m'ont gêné : je me retrouve d'ailleurs dans de nombreux avis précédents, donc je vais essayer de faire court pour ne pas qu'il y ait trop de redites.

Le principal attrait de ce roman pour moi réside dans son ambiance : on a l'impression d'être plongé en plein coeur des Caraïbes, l'auteur nous propose de magnifiques descriptions de paysages, de la mentalité et de la culture de ses habitants... Il y a presque un côté documentaire, je trouve. On a aussi l'impression de ressentir la chaleur et la moiteur du climat caribéen à la lecture, ce qui renforce le côté oppressant et étouffant de l'intrigue.
C'est d'ailleurs un autre aspect qui m'a plu dans ce roman : le côté sombre de l'intrigue, ainsi que le "flou" qui y règne. Une fois la dernière page lue, de nombreuses questions restent en suspens, notamment sur le caractère et les motivations des personnages : j'aurais du mal à dire qui est coupable dans cette affaire, qui est le méchant et la victime entre Rochester et Antoinette / Bertha. Je pense que c'est le genre de romans pour qui plusieurs lectures sont nécessaires pour bien en apprécier toutes les nuances...
Cette complexité est sans doute le seul reproche que je ferai à ce roman : je le trouve assez ardu à lire par moments, notamment dans les passages parfois un peu abrupts de narrateur (c'est parfois au bout de 3 ou 4 lignes que j'ai compris qui parlait). D'autre part, je ne suis pas sûre que j'aurais deviné qu'il s'agissait d'un prequel de Jane Eyre si je ne l'avais pas su avant (même si c'est un parti pris intéressant de ne jamais citer les noms de Rochester ou de Thornfield).

_________________
La prisonnière des Sargasses - Jean Rhys - Page 2 Banwd610
Revenir en haut Aller en bas
DViolante
Ironic Dandy
DViolante



La prisonnière des Sargasses - Jean Rhys - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La prisonnière des Sargasses - Jean Rhys   La prisonnière des Sargasses - Jean Rhys - Page 2 Icon_minitimeDim 21 Aoû - 16:16

Je viens de terminer ce livre qui était dans ma bibliothèque depuis ... 1981 ! (à cette époque je notais la date d’achat dans mes livres...). Je l'avais acheté après avoir étudié un extrait de Voyage au bout de la nuit à la fac... et oublié ensuite. Il y a deux ans ma fille a étudié en licence d'anglais Jane Eyre et Wide Sargasso Sea et c'est là que j'ai découvert le lien avec Jane Eyre... oui, je suis un boulet, mais la dernière de couverture de mon Folio ne le précisait pas...

Bon j'ai quand même attendu le Challenge Brontë pour le lire malgré tout. J'ai bien aimé l'idée de chercher à connaître l'histoire de ce personnage (pas si) secondaire du roman de Charlotte Brontë. Cest quand même elle qui conditionne la vie à Thornfield, le fait que Rochester ne peut pas se marier et surtout lui a forgé ce caractère désabusé et amer...

Je ne sais pas où vous avez vu que Bertha est le prénom de la mère d'Antoinette. Dans ma traduction (Yvonne Davet, 1971) la mère s'appelle Annette (et dans la VO aussi après vérification) et lorsqu'Antoinette demande à son mari pourquoi il l'appelle Bertha, il répond :

" Parce que c'est un nom que j'aime particulièrement. Je pense à vous comme Bertha." (p.147 éd. Folio).
" Because it's a name I'm particularly fond of. I think of you, as Bertha." (p.86, ed Penguin 2001)

Dire qu'on a aimé le livre est difficile, car il laisse un goût amer dans la bouche, comme un véritable gâchis. L'enfance malheureuse de cette petite fille, à peine élevée par la servante Christophine, qui se sent plus créole que béké, mais qui est détestée par les domestiques, comme sa mère et les colons en général. On sent aussi le racisme de l'époque (Rochester qui ne comprend pas comment sa femme peut toucher une noire, mais lui  finira quand même par coucher avec l'une d'elle).
"Rochester" n'est pas plus sympathique que dans Jane Eyre, mais il a l'excuse de sa jeunesse, de sa méconnaissance des Antilles et de leurs mœurs et de son climat. De plus il s'est quand même bien fait emplumer par son père, et il a de quoi avoir la rage...
Les caractères et éducation des deux époux sont si différents que ce mariage arrangé ne pouvait que mal finir malgré tout. J'ai aimé la scène où ils tentent de discuter, mais trop tard et peut-être aussi pas l'habitude pour chacun d'accepter des points de vue différents.

On sent aussi dans les descriptions des paysages la nostalgie de Jean Rhys pour le pays où elle a vécu son enfance. Elle a totalement réussi son portrait d'une déracinée...
Revenir en haut Aller en bas
Titine75
Helstone rose
Titine75



La prisonnière des Sargasses - Jean Rhys - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La prisonnière des Sargasses - Jean Rhys   La prisonnière des Sargasses - Jean Rhys - Page 2 Icon_minitimeLun 22 Aoû - 7:37

C'est vrai que c'est un roman que l'on peut lire sans connaître le lien avec "Jane Eyre" (ce fut mon cas, rien n'est indiqué dans la 4ème de couverture, je l'ai su après ma lecture). Mais bien entendu, il devient encore plus passionnant lorsque l'on connait le projet de Jean Rhys. J'avais beaucoup aimé ce livre âpre, cruel et violent. Le cauchemar du mariage, la solitude profonde et l'incommunicabilité des deux époux, la folie qui ronge peu à peu Antoinette, tout cela est parfaitement rendu par l'écriture de Jean Rhys. J'ai beaucoup aimé également la description de la nature luxuriante, un cadre paradisiaque pour une tragédie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





La prisonnière des Sargasses - Jean Rhys - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La prisonnière des Sargasses - Jean Rhys   La prisonnière des Sargasses - Jean Rhys - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La prisonnière des Sargasses - Jean Rhys
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Bonjour Minuit, de Jean Rhys
» La prisonnière du temps de Kate Morton
» Jonathan Rhys Meyers
» A dangerous crossing (Une Vie meilleure) de Rachel Rhys
» These charming ladies ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and fake a British accent :: Charlotte, Emily et Anne Brontë :: Charlotte Brontë :: Les oeuvres dérivées-
Sauter vers: