Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez
 

 Le mystère d'Edwin Drood

Aller en bas 
AuteurMessage
Perséphone
Bookworm
Perséphone


Le mystère d'Edwin Drood Empty
MessageSujet: Le mystère d'Edwin Drood   Le mystère d'Edwin Drood Icon_minitimeMar 26 Avr - 16:45

Je voulais vous parler du dernier ouvrage de Dickens: "Le mystère d'Edwin Drood" roman qu'il n'a pas pu achever puisqu'il est mort après avoir écrit seulement 6 des 12 livraisons du roman prévues.

C'est apparemment (je dis apparemment parce que je ne l'ai pas encore lu, il n'existe plus en français semble-t-il donc j'attends de pouvoir me le procurer en anglais) un de ses ouvrages où Dickens joue le rôle de pionner car contrairement à ces autres romans, Edwin Drood, est un roman policier où le rythme est très différent de celui d'Oliver Twist ou de David Copperfield.

Voici un bref résumé de l'histoire:
Le livre tire son nom de la disparition du personnage principal (et pourtant absent) Edwin Drood, jeune homme affable, comblé par la vie (fiancée charmante et oncle généreux maître de choeur à la cathédrale de Cloisterham)
L'enquête est mené par Jasper, l'oncle d'Edwin et les soupçons se portent bientôt sur tout l'entourage d'Edwin y comprit Jasper.

Malheureusement la fin nous en sera à jamais inconnue. Bien des experts débattent depuis des années sur l'interprétation du roman, mais il me semble que chacun à désormais le droit de se faire sa propre opinion.

Un livre autour d'Edwin Drood a été publié par deux auteurs italiens: L'affaire D. ou Le crime du faux vagabond par Carlo Fruttero et Franco Lucentini (décédé en 2002):

Citation :
Le 9 juin 1870, Charles Dickens mourait dans sa maison de campagne de Gadshill sans avoir résolu Le Mystère d'Edwin Drood.
Cent vingt ans plus tard, Fruttero & Lucentini, ayant décidé de relever le défi, nous offrent un formidable roman à six mains où l'Enquête se mêle au Mystère, le croise et le complète, créant un double suspens irrésistible.
Afin de tenter une fois pour toutes de percer l'énigme, le tandem italien a imaginé une réunion pour le moins extraordinaire : celle, à Rome et sous le patronage de sponsors japonais, des plus grands détectives de tous les temps. A quelle conclusion aboutiront Holmes, Maigret, Poirot, Marlowe et tous les autres ? Le point final de cette affaire n'est autre qu'une lettre : D.

Si quelqu'un l'a lu, peut-il (elle) nous dire ce qu'elle a pensé de ce dernier Dickens?
Revenir en haut Aller en bas
Constance
Bookworm
Constance


Le mystère d'Edwin Drood Empty
MessageSujet: Re: Le mystère d'Edwin Drood   Le mystère d'Edwin Drood Icon_minitimeSam 28 Mai - 17:41

Je ne l'ai pas lu, j'ai repéré un roman L'abime co écrit par Dickens avec Wilkie Collins, je n'en sais pas plus!

En tout cas, ça m'intrigue beaucoup et dommage que ce roman soit inachevé!
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Bookworm
Perséphone


Le mystère d'Edwin Drood Empty
MessageSujet: Re: Le mystère d'Edwin Drood   Le mystère d'Edwin Drood Icon_minitimeSam 28 Mai - 17:47

Oui! Surtout que d'après les spécialistes Edwin Drood alait matquer un tournant dans le style de Dickens...et je ne savais pas qu'il avait écrit un livre avec Collins!.
Revenir en haut Aller en bas
Agathe
Indian Shawl
Agathe


Le mystère d'Edwin Drood Empty
MessageSujet: Re: Le mystère d'Edwin Drood   Le mystère d'Edwin Drood Icon_minitimeLun 16 Avr - 12:06

Exclamation Juste un petit message pour vous dire que le livre est sorti en VF aux éditions Archi Poche Le mystère d'Edwin Drood 557349
Revenir en haut Aller en bas
Constance
Bookworm
Constance


Le mystère d'Edwin Drood Empty
MessageSujet: Re: Le mystère d'Edwin Drood   Le mystère d'Edwin Drood Icon_minitimeMer 18 Avr - 21:03

Merci Agathe, Je rajoute la couverture

Le mystère d'Edwin Drood Le_mys10
Revenir en haut Aller en bas
Agathe
Indian Shawl
Agathe


Le mystère d'Edwin Drood Empty
MessageSujet: Re: Le mystère d'Edwin Drood   Le mystère d'Edwin Drood Icon_minitimeJeu 19 Avr - 6:51

Super ça je sais pas faire ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
tina
Delicious silence
tina


Le mystère d'Edwin Drood Empty
MessageSujet: Re: Le mystère d'Edwin Drood   Le mystère d'Edwin Drood Icon_minitimeDim 30 Déc - 15:46

Je l'ai acheté. Bientôt je compte le lire, mais je sais que la fin a été travaillée par un autre auteur.
J'aimerais voir comment Dickens a construit son intrigue.

J'ai en 10/18 un livre co-écrit avec W. Collins "Voie sans issue". Pas encore lu mais c'est du genre policier également.
Revenir en haut Aller en bas
tina
Delicious silence
tina


Le mystère d'Edwin Drood Empty
MessageSujet: Re: Le mystère d'Edwin Drood   Le mystère d'Edwin Drood Icon_minitimeDim 27 Jan - 15:46

Le mystère d'Edwin Drood


Dernier livre de Dickens, qui mourut avant de le finir. C'est une énigme puisque le personnage du titre disparaît et que personne ne sait quelle était l'intention de l'auteur. Y a t-il eu meurtre, fuite ou autre ?
De nombreux écrivains ont tenté d'imaginer la fin du scénario à partir des faibles indices laissés par Dickens.
Notamment quand son fils, à l'époque, lui avait demandé si M. Drood était finalement mort : il avait répondu "oui".

Sauf que ce n'est pas si simple.
L'histoire : Edwin est "promis" à épouser Rosa, qui vit chez les religieuses. Leurs pères respectifs ont tout organisé avant leur mort. Seul hic : les jeunes gens ne sont pas amoureux. Ils s'aiment bien, sans plus.

Interviennent d'autres personnages, comme le ténébreux Jasper, oncle d'Edwin, maître de choeur à la cathédrale de Cloisterham, très épris (en cachette) de Rosa. Se serait-il débarrassé de l'encombrant neveu, qu'il adore pourtant ?

Ce livre voulait-il concurrencer les intrigues de W. Collins, l'ami admiré ? Est-ce un de ces whodunit du moment, genre nouveau pour le populaire Dickens ?

Il est malaisé de répondre. J'ai trouvé de très bons passages, avec des dialogues très vifs, mais il y a aussi une lenteur, comme une atonie même, qui nuit au rythme général. Dickens ne sait pas faire dans le suspens, car on décroche assez vite, faute de pouvoir bien saisir la psychologie des personnages.

De ce livre, Henry James a dit qu'il était laborieux. Certains jugements sont sévères : on sent un écrivain fatigué, qui a perdu sa fougue. D'autres encensent au contraire le côté dissolvant de l'ambiance car Jasper est un opiomane.

J'avoue avoir vite décroché et j'ai persisté pourtant. Mais je ne le recommande pas aux vrais amateurs du bonhomme car on ne retrouve pas les qualités littéraires habituelles.

L'auteur tâtonne et est mal à l'aise. L'histoire est décousue. Malgré de bons morceaux (il y a un pastiche gothique, des références aux colonies, quelques coups de griffe bien sentis etc...), tout s'essouffle, faute d'unité.


Ou bien Dickens était épuisé, ou bien il a été très maladroit avec un genre qui a ses propres codes.

Je reste très perplexe.


Revenir en haut Aller en bas
Constance
Bookworm
Constance


Le mystère d'Edwin Drood Empty
MessageSujet: Re: Le mystère d'Edwin Drood   Le mystère d'Edwin Drood Icon_minitimeLun 10 Fév - 18:40

J'ai terminé ce roman et j'ai beaucoup aimé.

L'intrigue démarre dans une fumerie d'opium au cœur du quartier de Bloomsbury.
Ensuite le lecteur fait connaissance avec les habitants de Cloisterham, et du cadre de vie des personnages haut en couleur, un chanoine mineur Crisparkle, un maitre de chœur Mr Jasper, oncle d'Edwin Drood, le mayor Mr Sapsea, un gardien de cimetière Durdless, une tenancière de fumerie d'opium surnommée SAR la princesse bouffarde ....

Je me suis installée dans l'intrigue sans problèmes, je n'ai pas vu les pages défiler, c'est vrai que le rythme est lent cependant on prend le temps de s'installer, Dickens nous ballade entre Londres et Cloisterham, bien sur certains personnages sont plus agréables que d'autres, il y a quelques passages croustillants, et la description des lieux fait parfois froid dans le dos notamment la visite du cimetière avec Durdless, Jasper et le jeune vaurien de Deputy, que j'ai adoré. Certains passages sont vraiment très agréables à dévorer.


Jusque à la disparition de Drood, j'ai senti une forme d'unité dans le récit.
Par la suite, c'est beaucoup plus troublant, Drood est à peine évoquer, il y a bien des incohérences que l'on peut pointer (notamment l'absence de la bague de fiançailles de Rosa) cependant rien ne permet d'affirmer ce qui est arrivé à Drood, et l'intrigue se déplace sur Londres ??? (j'ai beaucoup aimé ce jeun d'aller retour entre Londres et Cloisterham), beaucoup de données clés semblent échapper au lecteur, d'autant plus que le récit n'est pas construit sur un principe déductif, il n'y a pas vraiment d'enquêteur, le mystère sur Drood reste entier j'ai eu le sentiment que plusieurs intrigues secondaires peuvent être développées, cependant je ne suis pas prête d'oublier la dernière scène sur laquelle se termine le récit, ou son SAR la princesse bouffarde semble accuser l'un des personnages sans équivoque.

Pour la lecture, Archipoche présente une fin possible à l'intrigue par le traducteur, bien motivée par l'auteur avec ce souci de fidélité à Dickens. Je ne remet pas en cause son scénario, j'aurai préféré qu'elle ne figure pas dans la continuité du roman car on sent très bien la différence entre la narration de Dickens et la sienne ... D'autres versions sont disponibles sans proposition de fin, à vous de choisir, je précise que la préface de la version Archipoche est intéressante.

Pour la suite j'aime à penser que nul doute, Dickens avait de quoi nous embarquer dans une intrigue avec de multiples rebondissements en délocalisant le cœur de l'histoire à Londres, d'autant que  certains personnages n'ont pas eu le temps de briller dans l'intrigue, Helena Landless, Jasper John, notamment ... En tout cas cette lecture restera une véritable énigme, car il faut un peu gérer le coté frustration de ne pas en connaitre le dénouement.

Bref, j'ai très envie de lire Drood de Dan Simmons un de ces 4, car je crois que je partage la théorie de cet auteur quant à la disparition de Drood ...
Revenir en haut Aller en bas
Shelbylee
Bookworm
Shelbylee


Le mystère d'Edwin Drood Empty
MessageSujet: Re: Le mystère d'Edwin Drood   Le mystère d'Edwin Drood Icon_minitimeDim 1 Juin - 14:57

Le livre s’ouvre de manière très originale sur le délire d’un adepte d’une fumerie d’opium qui imagine que les bords du lit sont les tours d’une cathédrale. On découvre rapidement que cet adepte est John Jasper, personnage qui m’a totalement fascinée. Chantre de la cathédrale le jour, il se livre la nuit à des activités beaucoup plus énigmatiques (comme par exemple, visiter la cathédrale). Totalement dévoué à son jeune neveu, Edwin Drood, il est pourtant amoureux de la fiancée de celui-ci. Personnage aux deux visages (j’ai lu quelque part – mais je ne retrouve plus où – qu’il aurait inspiré Stevenson), on a du mal à le saisir. Tout le désigne comme coupable, mais on n’a aucune preuve. De plus, on ne sait pas ce qui l’a poussé à consommer de l’opium.

J’ai beaucoup aimé le couple Rosa – Edwin. Les deux personnages sont un peu insipides, mais leur relation est originale : ils sont destinés à se marier dès l’enfance et cela leur pèse, car ils n’ont pas le choix. Mais, ils ont tout de même de l’affection l’un pour l’autre et on pourrait se demander ce n’est pas le fait qu’ils soient obligés de se marier qui fait qu’ils ne sont pas amoureux. Si Rosa est un peu gourde, les passages avec John sont très intéressants puisque elle le soupçonne dès le début d’être malveillant et d’être capable d’avoir une influence sur elle (peut-être même de pratiquer le mesmérisme).

Au fur et à mesure de l’histoire, viennent s’ajouter des personnages énigmatiques. Tout d’abord, les jumeaux Landless (littéralement sans terre), originaires de Ceylan, qui vont bouleverser la petite ville bien tranquille de Cloisterham. Ils ne sont pas particulièrement bien vus parce qu’ils sont étrangers, mais aussi parce que Neville a un comportement assez violent et s’en prend à Edwin.
Deux autres personnages arrivent tardivement dans le récit et semblent sortis de nulle part : il s’agit de Mr Tartar et surtout de Dick Datchery qui va enquêter sur la disparition d’Edwin. Qui sont-ils ? Sont-ils vraiment des inconnus ? Quels rôles ont-ils à jouer dans le récit ?

Enfin, il y a toute une galerie de personnages croquignolesques comme habituellement chez Dickens : du pseudo-philanthrope Honeythunder (quel patronyme !), le maire donneur de leçons Sapsea, la « bergère de porcelaine » Mrs Crisparkle, les oppositions entre Mrs Billickin et Mrs Twinkleton, le tailleur de pierres Durdles qui parle de lui à la 3e personne ou bien encore le jeune Deputy qui passe son temps à jeter des cailloux aux adultes.

Bref, je ne vois pas trop comment on peut dire que Dickens avait perdu la main (même si c’est Henry James qui le dit).

Reste le problème de la résolution de l’énigme. Est-ce un roman policier ou un roman à suspense psychologique ? Est-ce qu’Edwin a été tué ou a-t-il seulement disparu ? Qui est Dick Datchery ? Quel est le passé des protagonistes ? Dickens allait-il abandonner ses traditionnels dénouements où tout est lié ?

J’ai apprécié le dénouement proposé par Paul Kinnet, même si pour moi cela manque un peu de « tout est lié »
Spoiler:
 

Même s’il est inachevé, les personnages et l’ambiance crées par Dickens méritent qu’on découvre ce livre, pour laisser ensuite place à notre imagination.

_________________
Le mystère d'Edwin Drood Master11
Revenir en haut Aller en bas
Constance
Bookworm
Constance


Le mystère d'Edwin Drood Empty
MessageSujet: Re: Le mystère d'Edwin Drood   Le mystère d'Edwin Drood Icon_minitimeLun 2 Juin - 19:50

Shelbylee, je pense que j'ai été plus sévère que toi concernant le dénouement proposé par Kinnet sûrement parce que
Spoiler:
 


j'ai trouvé son introduction vraiment très intéressante, son fair play également, Kinnet présente très bien les différentes options possibles quant à l'issue de l'intrigue,  il m'a donné sacrément envie de lire Drood de Simmons


Shelbylee a écrit:
Dickens allait-il abandonner ses traditionnels dénouements où tout est lié ?
je suis contente que tu poses la question,
j'en suis persuadée, mais bon ce n'est que mon avis et peut être que c'est juste mon imagination qui le souhaite.

J'aimerai bien des explications sur la bague, rien ne m'a satisfait jusqu'à présent.

Oui la dualité chez Jasper est flagrante, l'homme d'église, qui fréquente les fumeries d'opium, je suis persuadée que Dickens nous réservait plus avec ce personnage ...

j'ai aussi trouvé génial que l'intrigue se déplace sur Londres.

Je reste persuadée à la lecture de ce roman que Dickens était un écrivain de l'instant, qu'il n'écrivait pas selon un plan déterminée et qu'il se laissait le choix de faire évoluer son intrigue comme bon le lui semblait ...

Datchery reste aussi une énigme.


Dernière édition par Constance le Mar 3 Juin - 19:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shelbylee
Bookworm
Shelbylee


Le mystère d'Edwin Drood Empty
MessageSujet: Re: Le mystère d'Edwin Drood   Le mystère d'Edwin Drood Icon_minitimeMar 3 Juin - 15:32

Je pensais ouvrir un sujet qu'est-il arrivé à Edwin Drood vos théories (peut-être tout à l'heure).

Je ne suis pas complètement convaincue
Spoiler:
 

Sinon, j'ai commencé Drood et c'est franchement super, le début commence par l'accident de train de Dickens et on s'y croirait.

_________________
Le mystère d'Edwin Drood Master11
Revenir en haut Aller en bas
Constance
Bookworm
Constance


Le mystère d'Edwin Drood Empty
MessageSujet: Re: Le mystère d'Edwin Drood   Le mystère d'Edwin Drood Icon_minitimeMar 3 Juin - 19:21

Shelbylee a écrit:
Sinon, j'ai commencé Drood et c'est franchement super, le début commence par l'accident de train de Dickens et on s'y croirait.
Je ne suis pas étonnée,  lol! 
il est dans le haut de ma pile, juste lu les premières lignes par curiosité, l'atmosphère m'a beaucoup plu.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le mystère d'Edwin Drood Empty
MessageSujet: Re: Le mystère d'Edwin Drood   Le mystère d'Edwin Drood Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mystère d'Edwin Drood
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le mystère d'Edwin Drood
» (Coll) Historique,Aventure et Mystère( Dupuis)
» 2 couvertures dans la série "mystères"
» Coin daté mystère
» [Tristante,Jeronimo] Le mystère de la Maison ARANDA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and fake a British accent :: Littérature britannique (XIXème siècle et antérieure) :: Charles Dickens-
Sauter vers: