Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !
Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon EB12.5 : commander le coffret ...
Voir le deal

 

 La vie rêvée de Virginia Fly, d'Angela Huth

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
adtraviata
heroine in training
adtraviata



La vie rêvée de Virginia Fly, d'Angela Huth Empty
MessageSujet: La vie rêvée de Virginia Fly, d'Angela Huth   La vie rêvée de Virginia Fly, d'Angela Huth Icon_minitimeLun 20 Fév - 15:04

Présentation de l’éditeur :

Souvent, debout face à ses élèves ou allongée sur son lit, Virginia Fly a la vision merveilleuse d’une main d’homme caressant son corps, déclenchant un frisson le long de son épine dorsale. Que ferait-elle si un inconnu apparaissait à la fenêtre, pénétrait dans la pièce et la séduisait? Car à trente et un ans, Virginia, toujours vierge, vit sagement chez ses parents, dans la banlieue de Londres. Il y a bien son ami Hans, un professeur mélomane, mais ce n’est pas lui qui assouvira ses fantasmes. Non, celui qu’elle attend, c’est Charlie, son correspondant américain, dont la visite s’annonce enfin après douze années d’échanges épistolaires. Seulement cette arrivée coïncide aussi avec la diffusion d’un reportage télévisé sur Virginia, qui se prend à rêver que, parmi les opportunités tout à coup florissantes, il en est une – peut-être le charmant Ulick Brand? – qui saura combler ses attentes.

[i]La Vie rêvée de Virginia Fly[i] est un roman finement observé, à la fois tendre, un peu cruel et d’un humour malicieux. Écrit en 1972, il est étonnant de modernité.



Dès la première page (que j’ai notée ci-dessous), on se rend compte que Virginia Fly est un personnage complètement atypique, dans ses rêves ou plutôt ses fantasmes, ses relations avec les hommes ou même ses propres parents et on a beau savoir que le roman est paru en 1972, à une époque où la libération sexuelle commence seulement, on n’en reste pas moins bouche bée devant la naïveté de cette jeune femme de trente-et-un ans, qui se révèle d’un physique assez quelconque pour ne pas dire ingrat, et dont les émotions dominent sans doute la raison et même une certaine forme d’instinct de survie qui semble lui faire cruellement défaut. Si on relisait le roman en en connaissant la fin, je suis sûre qu’un réel sentiment de malaise s’emparerait du lecteur. Mais bien évidemment, je ne vous révélerai pas la fin… A vous de découvrir les « aventures » amoureuses ? érotiques ? platoniques ? violentes ? Barrez la mention inutile mais n’oubliez jamais qu’un fantasme pittoresque attend toujours Virginia Fly au moment le plus inattendu.

Du raide professeur qu’elle accompagne au concert, du veule correspondant américain ou du charmant ami présenté par une fan, lequel des trois finira par emporter le coeur de Virginia ? (Non, son prénom ne s’invente pas.) A la fin, quand nous avons enfin accès aux véritables pensées de la demoiselle, nous nous rendons compte à quel point les rêves peuvent se fracasser sur la réalité, et c’est terriblement cruel, je trouve, mais comment ils peuvent aussi aider à vivre une fille prise au piège comme un papillon dans un bocal étriqué. Angela Huth passe ainsi de l’humour limite féroce à la cruauté dans un ballet brillamment mené.

" Virginia Fly se faisait violer, en esprit, en moyenne deux fois par semaine. Ces assauts imaginaires survenaient n’importe quand dans la journée : si elle n’y était jamais préparée, elle ne s’en étonnait jamais non plus. Ils s’évanouissaient aussi vite qu’ils surgissaient, sans laisser sur elle aucune trace néfaste. Elle avait cette vision merveilleuse d’une main d’homme lui caressant le corps, lui causant le long de l’échine dorsale le genre de frisson qui incitait ses doigts à fermer machinalement les trois boutons de son cardigan, et l’instant d’après elle s’entendait déclarer, avec un calme admirable :
‘Miranda, je crois que c’est ton tour d’effacer le tableau.’ "
(p. 9)

Angela HUTH, La vie rêvée de Virginia Fly, traduit de l’anglais par Anouk Neuhoff, Quai Voltaire, 2017
Revenir en haut Aller en bas
Fanny
Bookworm
Fanny



La vie rêvée de Virginia Fly, d'Angela Huth Empty
MessageSujet: Re: La vie rêvée de Virginia Fly, d'Angela Huth   La vie rêvée de Virginia Fly, d'Angela Huth Icon_minitimeLun 20 Fév - 18:40

J'ai lu ce roman il y a quelques semaines et ce fut une belle surprise! Je rejoins d'ailleurs l'avis de adtraviata. Wink

Le lecteur fait la rencontre de Virginia Fly, vieille fille vivant chez ses parents. Elle est la cible de tous les regards du voisinage. Ce phénomène s’amplifie lorsqu’elle participe à une émission de télévision qui met en avant sa virginité. De rencontre en rencontre, de rebondissement en rebondissement et de déception en déception nous entrons dans la vie de Virginia Fly qui n’est finalement pas si plate que cela. Loin de la!

Angela Huth est parfois bien cruelle avec son héroïne surtout lorsqu’elle nous la montre sous un jour franchement pathétique. En effet, Virginia a la fâcheuse tendance de nourrir des fantasmes sans réussir à les assouvir. Sous ses abords de jeune fille bien sous tout rapport Virginia Fly nous surprend souvent. Elle peut se montrer fougueuse mais aussi cinglante grâce à des remarques piquantes et bien senties. Nous avons donc affaire à un personnage principal qu’on prend plaisir à suivre. La fin douce-amère fait réfléchir et met aussi quelque peu mal-à-l’aise. Pas sûre qu’après toutes ces expériences Virginia Fly soit véritablement heureuse. Mais toujours est-il qu’elle fait un choix. Elle est ainsi le reflet de la pression sociale que subissent les femmes d’une certaine époque.

J’ai beaucoup aimé ce roman plus profond qu’il n’y parait. Tantôt cruel, tantôt cocasse et satirique, le lecteur fait la connaissance d’une antihéroïne. Nous la suivons avec beaucoup de plaisir mais aussi d’accablement parfois dans ces aventures entre Londres et sa banlieue. Une lecture drôle et piquante à la fois!

_________________
La vie rêvée de Virginia Fly, d'Angela Huth Sans_t17
Revenir en haut Aller en bas
adtraviata
heroine in training
adtraviata



La vie rêvée de Virginia Fly, d'Angela Huth Empty
MessageSujet: Re: La vie rêvée de Virginia Fly, d'Angela Huth   La vie rêvée de Virginia Fly, d'Angela Huth Icon_minitimeLun 20 Fév - 19:05

Beau billet de lecture, Fanny !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





La vie rêvée de Virginia Fly, d'Angela Huth Empty
MessageSujet: Re: La vie rêvée de Virginia Fly, d'Angela Huth   La vie rêvée de Virginia Fly, d'Angela Huth Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie rêvée de Virginia Fly, d'Angela Huth
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Filles de Hallows Farm d'Angela Huth
» Quand rentrent les marins d'Angela Huth
» Valse hésitation d'Angela Huth
» Angela Huth, Un fils exemplaire
» Mentir n'est pas trahir d'Angela Huth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and fake a British accent :: Littérature britannique contemporaine - 1970 à nos jours :: Angela Huth-
Sauter vers: