Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez | 
 

 Nancy Huston

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Nancy Huston    Dim 27 Juin - 16:26

Nancy Huston est née au Canada mais comme ses romans sont écrits en français, je me suis dit qu'elle aurait davantage sa place dans cette partie du forum.

Nancy Huston est un auteur publié chez Actes Sud et très souvent primé. On l'a notamment récompensé du prix Goncourt des Lycéens pour Instruments des Ténèbres et du prix Fémina pour Lignes de Faille.
C'est un auteur au talent très particulier. On reconnaît très bien son style. Je trouve qu'elle a une vraie "patte stylistique". Sa plume est alerte et généreuse.


J'ai découvert cet auteur avec Instruments des Ténèbres. C'est un roman à deux voix, l'une contemporraine, l'autre du XVIIIème siècle.
On y suit les destins croisés (à trois siècles de distance) de deux héroïnes. L'une d'elle est une servante de ferme violée par son maître et accusée de sorcellerie, à l'époque de Louis XIV. L'autre est une romancière, jeune femme affranchie, qui vit en 1996. Les deux jeunes femmes trouvent l'une dans l'autre le miroir de leurs souffrances et de leurs errances.

D'elle, j'ai aussi lu et beaucoup aimé L'Empreinte de l'Ange (bouleversante histoire d'amour entre une jeune allemande et un luthier juif dans la France des années 50) et La Virevolte (ou l'histoire d'une femme qui abandonne sa famille pour vivre sa passion pour la danse !)

Et je me suis récemment plongée dans son dernier roman en date, sorti cette année : Infrarouge. On y suit les pérégrinations toscanes d'une artiste, reporter-photographe en compagnie de son père âgé et de sa belle-mère. C'est un roman sur les fantasmes, l'art, les relations hommes-femmes, la sexualité (oui, tout ça à la fois !) extrêmement sulfureux. Encore une fois, il est très bien écrit mais je n'ai pas réussi à m'immerger complètement dans cette histoire ...
A noter que ce roman est aussi un hommage à la photographe américaine Diane Arbus.



Et vous, avez-vous lu Nancy Huston ?

_________________


Dernière édition par Emjy le Mer 4 Déc - 14:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Nancy Huston    Jeu 22 Juil - 19:06

Infrarouge traîne dans toutes les bonnes librairies, mais j'avoue que ce livre ne me tente pas vraiment. Par contre, il existe un film sur Diane Arbus avec Nicole Kidman qui lui me tente assez :


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Nancy Huston    Jeu 22 Juil - 19:09

Je ne conseillerais pas Infrarouge pour une première lecture de Nancy Huston mais plutôt mon trio de tête à savoir Instruments des Ténèbres, L'Empreinte de l'ange et La Virevolte

Je n'ai pas vu Fur mais ce n'est pas l'envie qui m'en manque. En plus, y a Robert Downey Jr dedans ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nancy Huston    Mar 23 Nov - 11:47

Laughing
Grâce à Instruments des ténèbres, j'ai gagné un concours de lecture au lycée. Par groupe de 5 environ, on devait défendre ou démolir un livre qui faisait partie d'une liste d'une dizaine de bouquins très différents. Nous avions choisi de prendre la défense de celui-ci, jouant aux critiques littéraires. L'écriture est certes crue par moment, mais j'avais assez bien aimé, surtout l'idée d'un démon avec qui la narratrice dialogue. Rolling Eyes L'idée de miroir est bien menée également.
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Nancy Huston    Dim 6 Mar - 19:46

Bonne nouvelle pour les admirateurs de Nancy Huston : le mercredi 9 mars sortira son premier roman pour ados, chez Thierry Magnier (un gage de qualité !) :


J'aime beaucoup la couverture !

Citation :
Ce 29 juillet 1936, Lucy fête ses treize ans. Elle décide d'écrire dans son carnet tout ce qu'elle ne peut pas dire, son amour des mots, sa rébellion contre l'ordre familial, les convenances, son ambition pour plus tard. La crise économique sévit durement aussi au Canada et si ce n'est pas encore la famine personne ne mange vraiment à sa faim. Le pasteur Larson est généreux, il nourrit les malheureux et accepte d'héberger le docteur Beauchemin, malgré sa réputation. Lucy trouve bientôt un interlocuteur à sa mesure, plus même, un ami qui se confie... Dans la chaleur de l'été, c'est un tout autre sentiment qui envahit bientôt Lucy, qu'elle va devoir comprendre, qui va lui ouvrir les portes du monde des adultes, malgré eux. Journal d'une jeune fille qui s'éveille, à la fois petite fille et jeune femme. Ce court roman est le premier roman pour adolescents de Nancy Huston.

Une de mes prochaines lectures, à coup sûr ! cheers

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nancy Huston    Lun 21 Mar - 10:36

J'ai récemment fini de lire Ultraviolet, et j'ai beaucoup aimé;

Ultraviolet, est un roman jeunesse très court et qui se lit d'une traite. Lucy est une jeune fille de treize ans très intelligente et vive d'esprit, qui se pose mille et une questions sur tout et n'importe quoi et dans son village isolé, elle n'a que peu voir pas d'amis, surtout que son statut de fille de pasteur, l'empêche surement de s'exprimer librement et franchement sur certains sujets.

l'arrivée de ce docteur est une vraie bouffée d'air frais durant cet été rude qui apporte étouffement et sécheresse. Le docteur Beauchemin est ouvert d'esprit, tolérant et ne considère pas Lucy comme une gamine ignorante qui ne dirait que des idioties. Entre eux, une vraie amitié nait. Ils discutent, échangent des idées, d'égale à égale. Mais le docteur Beauchemin a un passé trouble qui ne va pas tarder à le rattraper.

Nancy Huston a une sacrée plume, elle écrit vraiment très bien et rend passionnant quelques pensées adolescentes. Le roman ne se déroule que sur quelques mois, et il est tellement court qu'on a plus l'impression d'avoir à faire à un extrait de roman; Ultraviolet se concentre sur un épisode de la vie de Lucy, court mais qui aura son importance. Une jolie lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Nancy Huston    Lun 21 Mar - 13:22

J'ai aussi lu Ultraviolet et je ne peux que vous le conseiller ! cheers Nancy Huston étant un de mes auteurs préférés depuis déjà presque 10 ans, je savais que j'allais une fois de plus me retrouver devant un roman écrit de main de maître. Ce court récit nous plonge dans les pensées d'une (pré-)adolescente de 13 ans, Lucy, vivant au Canada dans les années 30. Lucy est une jeune fille vive d'esprit et sensible qui nous dévoile presque sans aucune pudeur et faux semblant ses pensées les plus intimes par le biais d'un journal. Si la forme n'apparaît pas, au premier abord en tous cas, très originale, le contenu, lui, vaut son pesant d'or. Nancy Huston, avec le talent stylistique qu'on lui connaît, prête sa voix pleine de délicatesse et d'humanité à une héroïne attachante mais qui peut aussi s'avérer par moments agaçante et pétrie de préjugés.
Lucy est la fille d'un pasteur, il n'est pas toujours facile pour elle d'exprimer ses sentiments. Elle est tenue de faire preuve de bonne volonté quelque soient les circonstances. Mais Lucy a la langue bien pendue et de l'imagination à revendre, en témoigne ce journal plein de verve et d'impertinence dans lequel elle aime se plonger.
Lorsque le jeune et séduisant Docteur Beauchemin, aux idées avancées sur son temps, fait irruption dans sa famille et dans sa vie, Lucy est toute émoustillée ! Il n'en faut pas moins à la jeune fille pour tomber amoureuse et voir le monde qui l'entoure à travers un autre regard !

Une très joli roman d'apprentissage. Il n'a qu'un seul défaut : sa brièveté !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Bookworm
avatar


MessageSujet: Ultraviolet-Nancy Houston   Mer 30 Mar - 19:21


Citation :
Ce 29 juillet 1936, Lucy fête ses treize ans. Elle décide d'écrire dans son carnet tout ce qu'elle ne peut pas dire, son amour des mots, sa rébellion contre l'ordre familial, les convenances, son ambition pour plus tard. La crise économique sévit durement aussi au Canada et si ce n'est pas encore la famine personne ne mange vraiment à sa faim. Le pasteur Larson est généreux, il nourrit les malheureux et accepte d'héberger le docteur Beauchemin, malgré sa réputation. Lucy trouve bientôt un interlocuteur à sa mesure, plus même, un ami qui se confie... Dans la chaleur de l'été, c'est un tout autre sentiment qui envahit bientôt Lucy, qu'elle va devoir comprendre, qui va lui ouvrir les portes du monde des adultes, malgré eux. Journal d'une jeune fille qui s'éveille, à la fois petite fille et jeune femme. Ce court roman est le premier roman pour adolescents de Nancy Huston


J'ai lu Ultraviolet dans le cadre du challenge jeunesse, Emjy avait parlé de la sortie de ce roman et je l'ai trouvé le week end dernier en librairie.

Lucy se confie à nous, ses secrets de pré-adolescente, cette envie intérieur, qu'elle réprime, de fuir cette famille, tout l'insupporte. Humaine, la petite Lucy, au départ ses confidences se résument à nous expliquer l'éthymologie de quelque mots, de s'affranchir gentiement du discours religieux de son père, tout ce qu'elle pense au fond d'elle et ne peut pas ouvertement le dire, elle le confie à son journal.

Jusqu'au jour ou le père ramène le Docteur Beauchemin, un vrai faux docteur, trouvé par le Pasteur. Qui est il vraiment, une brebis égarée? Lucy lui prête beaucoup d'attention, apprend à le connaître et s'ouvre aux autres. De cette rencontre entre cette jeune fille et cet adulte va découler une relation complice qui va changer le regard de Lucy sur son existence.

Je n'avais jamais lu Nancy Huston, j'avais très envie de découvrir ce texte. C'est un roman sur la découverte de soi, cette transition indispensable de se construire intérieurement et de d'effleurer simplement que même si l'adolescence est une étape de rebellion elle conduit à la liberté . Bref Nancy huston écrit très bien et sait avec merveille parler des évènements de la vie avec une simplicité, qui touche au coeur!





Citation :
- Tu ne t'en rends pas compte Lucy, mais les adultes sont jaloux des parents

- Ce serait plutot l'inverse les enfants envient aux adultes leur liberté!

- Ils ont tort, car la plupart des adultes ne sont pas libres. Ils tournent en rond, font la même chose tous les jours sans avancer Au mieux ils peuvent voir au bout d'un an d'effors qu'ils ont avancé un petiti peu, mais ça ne l'empêche pas de se retrouver au point zéro l'année suivante. Ca les rend furieux. ils se rappellent leur enfance. A quel poin chaque journée comptait. En l'espace d'une semaine ils étaient capables d'absorber mille choses nouvelles. Et le passage d'une année leur faisait subir une métamorphose totale.Oh oui, ma Lucy si belle et intelligente : les adultes en veulent beaucoup aux enfants, dont l'éclosion irrésistible les oblige à reconnaître leur propre stagnation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Nancy Huston    Mer 30 Mar - 20:24

Constance, je me suis permise de fusionner ton sujet avec celui consacré à Nancy Huston, où nous avions d'ailleurs parlé d'Ultraviolet Wink
Contente que tu aies aimé en tous cas ! J'espère que tu te laisseras tenter par un de ses romans adultes. La plupart de ceux que j'ai lus (présentés dans mon post d'ouverture) sont merveilleux

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Nancy Huston    Jeu 31 Mar - 11:48

Oui désolée je me suis égarée dan les topics...En plus je n'avais pas lu vos avis ! Je vais essayer de lire l'empreinte de l'ange sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Nancy Huston    Mar 3 Déc - 21:10

J'ai lu Danse Noire, le dernier roman de Nancy Huston. Une lecture que j'aurais du mal à conseiller.



Nancy Huston nous propose de raconter la vie de Milo Noirlac, au seuil de la mort. Avec son amant Paul Schwarz, réalisateur ils écrivent le scénario de la vie de Milo. Ils vont suivre trois fils narratifs, celui de la vie de Milo, celui de sa mère Awanita, une indienne cri et celui de Neil Kerrigan immigré irlandais après les évènements politique de  1916 au Québec et grand père de Milo. L'occasion d'entremêler des passages de la vie de chacun sur trois générations et à des époques différentes.

Seulement Nancy Huston n'a pas choisit une trame narrative linéaire, elle choisit de mettre en scène cette histoire comme un film, le texte est ponctué d' "artifices cinématographiques", comme les passages en langue anglaise, en joual, et langage argotique parlé par Awanita (que je n'ai pas toujours très bien compris d'ailleurs) qui sont lus ou à lire comme les sous titres d'un film. Elle parsème son texte de "On coupe" assez agaçant au fil des pages. La structure du roman devient plus complexe plus on avance, puis après 200 pages, Nancy Huston lève le voile sur ses intentions, le style devient un peu plus narratif sans toutefois abandonner les différents passages en langues étrangères.

J'ai trouvé ces doubles lectures à bien des égards pesantes, je me suis souvent questionné, j'ai souvent nagé dans le bouillard. Si j'ai apprécié le portrait du grand père Neil, c'est en référence à la littérature, cet homme qui se rêvait homme de lettres et poète, passionné par Yeats, il se voit comme anéanti par son exil forcé, il n'arrivera jamais à percer comme écrivain, ne pourra jamais oublier son pays. Irlandais à l'intérieur, il voudra à tout prix transmettre sa culture d'origine à l'un de ses fils, sans épouser totalement la culture de son pays d'adoption, par défauts il choisira son petit fils Milo.


Les autres portraits sont beaucoup plus distants, surtout celui d'Awanita sans cesse ramener à sa condition dégradante de prostituée, un portrait très ténébreux. Et Milo n'a pas su me toucher, enfance meurtrie, Milo peine à se construire au sein de cette famille, il ne connait pas ses parents, sa réussite en tant que scénariste ne parviendra pas à le contenter, un personnage qui trouve un apaisement dans cette Danse Noire qu'est la Capoeira.

Au final, pour arriver à lier l'histoire de ces trois personnages, il faut être tenace, ne pas avoir peur de ne pas comprendre le langage de ces mêmes personnages, (même si le thème du langage est très développé dans ce roman, ainsi que l'oralité du langage) suivre aveuglément Nancy Huston dans le cadre imposé de ce roman, à la fin j'étais contente d'y être arrivée, mais j'ai une grande envie de me précipiter sur une intrigue policière d'Agatha Christie, remplie de mystère, avec une certaine logique, qui m'échappera peut être, mais qui me sera dévoilée au final.

Je ne peux pas dire que ce roman m'ait plu, ni déplu. Nancy Huston force le respect par sa manière d'écrire, elle attache de l'importance au style, parfois peut être le fait passer avant l'intrigue, elle pousse le lecteur un peu contre son gré à la réflexion, sa manière d'aborder la prostitution m'a laissé un peu perplexe, par sa crudité, et  l'absence de relation entre Milo et Awanita durant tout le roman m'a gênée, j'avais du mal à connecter toutes ses idées qui naissaient dans mon esprit sans savoir quoi en faire. Au bout d'un moment, j'ai arrêté de me prendre la tête, pour me laisser porter vers la fin.

Je ne sais pas si j'ouvrirai à nouveau un roman de Nancy Huston, peut être pas de suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Nancy Huston    Mar 3 Déc - 21:27

Bon, je crois que je vais faire l'impasse sur ce roman Wink ... Le dernier livre que j'ai lu de cet auteur est Infrarouge et je ne l'ai pas vraiment apprécié, même si la thématique (à savoir la photographie) aurait pu m'intéresser. Je crois que je préfère rester sur les bons souvenirs que m'ont laissée ses premiers romans, Instruments des Ténèbres, La Virevolte et L'Empreinte de l'ange que j'avais trouvés excellents.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Nancy Huston    Mar 3 Déc - 21:45

Emjy, tu as peut être raison pour celui-ci. Franchement, je l'aurai stopper au bout de 100 pages, si je l'avais emprunté. Je trouve qu'elle a de bons sujets, ici le cinéma et des idées à foisons.

Popila, l'avis était à poster pour le 1er Décembre. Ecrire un avis n'a pas été facile pour moi, alors bon courage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Nancy Huston    Mer 4 Déc - 14:19

@ Constance : Ah, d'accord... Merci, je vais tâcher de la rédiger aujourd'hui (en espérant que ça passe). scratch 

Je n'avais jamais lu de livres de Nancy Huston, mais j'entends parler de cet écrivain depuis de nombreuses années, aussi me suis-je laissée tenter par son dernier ouvrage. Qui a failli me tomber des mains au bout du 2ème chapitre. J'ai dû m'accrocher pour parvenir au bout de ce roman, dont la lecture a représenté pour moi un véritable pensum.

Sur le papier, pourtant, l'histoire est intéressante, mais tout comme Constance, je n'ai pas apprécié sa mise en scène soi-disant cinématographique (le narrateur et Milo, sur son lit d'hôpital, sont en effet en train de bâtir un scénario de film à partir de la vie de ce dernier - c'est le point de départ) qui permet de justifier beaucoup d'approximations et de dialogues creux et mal écrits.

De plus, le mélange des langues (le texte est écrit tantôt en français, tantôt dans un anglais abâtardi traduit en bas de page) est assez pénible ; je pense qu'il aurait fallu choisir entre les deux et que sans doute l'anglais aurait mieux convenu. Au début, j'ai fait l'effort de lire les passages rédigés en anglais, mais j'ai vite renoncé pour me contenter des traductions en bas de page réalisées par l'auteur. Le va-et-vient permanent entre texte et notes devenait, à la longue, lourd et fastidieux.

A la fin du livre, le lecteur assiste à un vague retournement
Spoiler:
 
- hum, tout ça pour ça ? L'auteur a l'air d'être très contente de son dénouement ; pour ma part, je me suis sentie grugée (mais j'avais eu le temps de m'habituer à ce sentiment depuis les 1ères lignes du livre...).

J'ai été sensible au personnage de Neil pour les mêmes raisons que Constance ; les autres m'ont laissée plus froide, même si Awinita est assez touchante.
Spoiler:
 

Il y a un certain nombre de scènes de sexe, qui sont assez pénibles et ennuyeuses à lire, car essentiellement glauques et très peu érotiques.

L'auteur n'écrit pas mal ; elle a du savoir-faire, c'est incontestable ; mais son écriture est froide et impersonnelle. Tous les passages relatifs à la Capoeira, cette danse noire qui donne son titre et sa structure au roman, m'ont laissée de marbre : il n'y a pour ainsi dire pas de sensualité dans ce roman, que ce soit dans ses thèmes ou son écriture.

Les thèmes du livre (le métissage entre trois époques et trois cultures, etc) sont pourtant intéressants, mais en ce qui me concerne, la mayonnaise n'a pas pris. Nancy Huston a voulu réaliser à travers ce livre un projet ambitieux qui n'a pas abouti, faute d'une écriture adaptée au(x) sujet(s) choisi(s). C'est à la fois dommage et décevant.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Nancy Huston    Mer 4 Déc - 16:42

J'hésitais à me plonger dans cette auteur, surtout que j'ai eu des avis assez variables sur sa qualité. Mais ce que tu m'en dis me convainc de ne pas perdre mon temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Nancy Huston    Mer 4 Déc - 19:23

@ Akina : Si tu veux faire la connaissance de cet auteur, je te conseille ses premiers romans. Ce qu'elle a écrit dernièrement n'est pas forcément ce qu'elle a fait de mieux Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Nancy Huston    Mer 4 Déc - 21:44

Popila a écrit:

Au début, j'ai fait l'effort de lire les passages rédigés en anglais, mais j'ai vite renoncé pour me contenter des traductions en  bas de page réalisées par l'auteur. Le va-et-vient permanent entre texte et notes devenait, à la longue, lourd et fastidieux.
 [/quote]Les passages les plus ardus sont ceux d'Awanita, là j'ai carrément décroché. Je suis persuadée qu'un 1/3 du roman est une redite en deux langues différentes. Le personnage d'Awanita m'a laissé dubitative, cette manière d'insister "Nous sommes Awanita" ça me plombait la lecture à chaque fois ...


popila a écrit:
A la fin du livre, le lecteur assiste à un vague retournement
Spoiler:
 
- hum, tout ça pour ça ? L'auteur a l'air d'être très contente de son dénouement ; pour ma part, je me suis sentie grugée (mais j'avais eu le temps de m'habituer à ce sentiment depuis les 1ères lignes du livre...). .
Alors là tu as éclairé ma lanterne Popila, Enfin une explication cohérente sur la fin, j'ai cherché en vain Razz   je n'étais pas sure d'avoir compris les lignes en question, je m'attendais à des révélations sur Milo et sa maladie, et je me suis demandé si je n'avais pas loupé un passage, une explication, et je me suis demandée comment Paul avait pu écrire l'histoire avec Milo vu ces révélations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Nancy Huston    Jeu 5 Déc - 8:40

Emjy a écrit:
@ Akina : Si tu veux faire la connaissance de cet auteur, je te conseille ses premiers romans. Ce qu'elle a écrit dernièrement n'est pas forcément ce qu'elle a fait de mieux Wink
Merci Smile On verra plus tard, dans un second temps !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Nancy Huston    Jeu 5 Déc - 17:08

Constance a écrit:
Je suis persuadée qu'un 1/3 du roman est une redite en deux langues différentes.
👍

Constance a écrit:
Le personnage d'Awinita m'a laissé dubitative, cette manière d'insister "Nous sommes Awanita" ça me plombait la lecture à chaque fois ...
C'est très gênant. Je ne comprends pourquoi l'auteur force son lecteur à subir ça !

Constance a écrit:
Alors là tu as éclairé ma lanterne Popila, Enfin une explication cohérente sur la fin, j'ai cherché en vain Razz   je n'étais pas sure d'avoir compris les lignes en question, je m'attendais à des révélations sur Milo et sa maladie, et je me suis demandé si je n'avais pas loupé un passage, une explication, et je me suis demandée comment Paul avait pu écrire l'histoire avec Milo vu ces révélations.
En même temps, il y a quand même un gros blanc / un grand trou dans l'histoire... scratch 

J'ai renvoyé ma critique à Oliver Moss, qui m'a dit que malgré le retard, ça passerait ; il a ajouté que le bouquin de N. Huston avait récolté beaucoup de notes / d'avis négatifs de la part des lecteurs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nancy Huston    

Revenir en haut Aller en bas
 
Nancy Huston
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jack Huston pour jouer Royce King II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and French it up :: Littérature française contemporaine-
Sauter vers: