Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez
 

 Quattrocento- Stephen Greenblatt

Aller en bas 
AuteurMessage
Constance
Bookworm
Constance


Quattrocento- Stephen Greenblatt Empty
MessageSujet: Quattrocento- Stephen Greenblatt   Quattrocento- Stephen Greenblatt Icon_minitimeMer 10 Juil - 20:15

Stephen Greenblatt est un universitaire américain, professeur de littérature et spécialiste de Shakespeare. Il a publié Quattrocento, titre original The Swerve-How began the Renaissance ?

Quattrocento- Stephen Greenblatt Images10

Résumé

Citation :
Et si la Renaissance était née d’un livre ? Un livre perdu, connu par fragments, recopié par quelques moines et retrouvé par un humaniste fou de manuscrits anciens ? L’idée, audacieuse, vertigineuse, ouvre les portes de l’histoire de Poggio Bracciolini, dit le Pogge, qui découvrit une copie du De rerum natura de Lucrèce dans un monastère allemand. C’était à l’aube du xve siècle.
Le Pogge n’était pas seulement un bibliophile passionné et un copiste hors pair. Il aimait les arts et il avait écrit des Facéties grivoises. Il aimait les femmes et était père de dix-neuf enfants. Il n’aimait pas l’Église mais il était secrétaire d’un pape diaboliquement intelligent et corrompu. Ainsi s’ouvre à nous un monde inouï, celui d’une cour papale où s’agitaient agents cupides, moines séducteurs, filous, femmes de petite vertu et humanistes d’exception : un monde à la fois sévère et dépravé, contraignant mais libre. En découvrant, copiant et diffusant l’œuvre de Lucrèce, le Pogge aura levé le voile sur les Temps modernes, et influencé des esprits aussi puissants que Montaigne ou Machiavel. Car tout, selon Lucrèce, est fait d’atomes en mouvement, qui s’entrechoquent au hasard, se séparent et se rencontrent à nouveau. Telle fut l’intuition géniale du poète latin, une célébration de la danse de la matière et un bréviaire d’athéisme qui allaient bouleverser le Moyen Âge finissant.
Conteur né, érudit et brillant, Stephen Greenblatt emporte le lecteur au cœur de ce Quattrocento qui fit revivre l’Antiquité pour la porter jusqu’à nous



C'est une lecture assez inattendue, l'entrée en matière m'a très vaguement rappelé Le nom de la Rose d'Umberto Ecco, cependant la comparaison s'arrête là ce n'est pas un roman.


Il ne faut pas s'attendre à une intrigue, l'auteur déroule une biographie de Le Pogge, officiellement secrétaire apostolique du très controversé pape Jean XXIII, officieusement chasseur de manuscrits anciens, et retrace habilement la "mise en circulation" d'un texte philosophique païen De Rerum Natura, De La Nature écrit par Lucrèce disciple d'Epicure, datant de l'époque Antique, environ 50 ans avant JC.

Cet ouvrage écrit par une "pointure" reste accessible, le but n'est pas d'endormir le lecteur ou de le noyer dans les ténèbres de cette époque médiévale du XVe siècle.

à l'origine Le Pogge a débuté comme copiste, a gravi les échelons de la curie Romaine sans pour autant endosser l'habit religieux, pour accéder au poste le plus élève pour un laïc, le secrétaire du Pape.


Après le destitution de Jean XXIII, il décide de se consacrer à la bibliophilie, et la recherche de textes philosophiques anciens, non tolérés par le Vatican, il est lui même un grand admirateur de Cicéron. Il fait partie de ces hommes, qui au cours du Moyen Age, grâce à leur connaissance précise et exact du latin et de leur soif de connaissances développent et véhiculent un courant humaniste, en contraste de la terreur, peur des maladies, du châtiment d'outre-tombe, et de l'obscurantisme propre au Moyen Age, maintenue par l'Eglise grâce à la puissante Inquisition dans le but de maintenir souveraine la Chrétienté.

Le Pogge arrive dans un monastère allemand, il n'est pas ecclésiastique et cherche à consulter les livres de la bibliothèque du monastère, il va devoir gagner les faveurs de la communauté pour accéder à la bibliothèque et en consulter les ouvrages, et il découvre ce texte de Lucrèce, un texte sublime, et moderne de part les idées exprimées, comme le souligne l'auteur. Il met la main sur ce texte de Lucrèce, et en fait réaliser une copie par son assistant scribe.

A partir de l'histoire de cet homme, S Greenblatt va exposer plusieurs thématiques; composant les différents chapitres. Il remonte à l'antiquité: les conversations des philosophes, l'histoire du livre se décline en tant que support, la vie des scribes, des bibliothécaires et la grandeur de la bibliothèque d'Alexandrie, la vie d'Hypathie y est également évoquée, puis la diffusion des ouvrages, la vie dans les monastères et le travail des moines copistes.
Cette partie est assez captivante pour les néophytes, comme moi.

Puis, il aborde la biographie de Le Pogge, sa vie à la Curie Romaine, et le déchainement du pouvoir au sein du Vatican. L'homme est complexe, détestant l'Eglise, il accède cependant à de hautes fonctions à la Curie, qu'il conservera durant de nombreuses années. Le Pogge n'aimait pas les moines, qu'ils trouvent "ignorants et d'une paresse désespérante", pour lui les monastères sont remplis "d'inadaptés à la vie en société".

Il explique ensuite le fameux texte De La nature, en expliquant sommairement le contenu et la portée, et en quoi ce texte a pu transformer les consciences, sauf que "la police de la pensée est à l'œuvre", et De La Nature est jugée comme une fable, un texte sans danger par les ecclésiastiques soucieux de maintenir la chrétienté, le danger est ailleurs car la réforme est en marche. Le texte n'est pas accessible au commun des mortels, il nécessite une maitrise de la langue latine.

Pourtant, Le Pogge sembla avoir trouvé dans ce texte, une forme de réponse comme d'autres après lui, Erasme, Botticelli, Thomas Moore, Machiavel, Molière, Thomas Moore, Shakespeare, poètes anglais jusqu'à Thomas Jefferson inspirés par le message de ce texte ont trouvé une former d'inspiration.

Outre la plongée dans le Moyen Age très intéressante, et le portrait de cet homme, amoureux de livres, l'auteur a su mettre le projecteur sur l'idée de pérennité d'un livre, nul doute que ce texte De La Nature aurait pu disparaitre comme tant d'autres, il a survécu au temps, la probabilité qu'il parvienne jusqu'à nous résulte d'un concours de circonstances aléatoires ou peut être tout simplement à sa beauté.

Autant dire que résumer cet ouvrage est impossible, il faudrait en citer pas mal de passages, et relire le chapitre sur le texte "De La Nature", son contenu reste très philosophique, pas inaccessible, dense surtout. Cet ouvrage reste assez atypique dans un contexte ou le livre devient un véritable produit de consommation.


Dernière édition par Constance le Jeu 18 Juil - 19:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
sandie
Bookworm
sandie


Quattrocento- Stephen Greenblatt Empty
MessageSujet: Re: Quattrocento- Stephen Greenblatt   Quattrocento- Stephen Greenblatt Icon_minitimeJeu 11 Juil - 11:45

Merci pour ton avis très complet Constance ! Le résumé de ce livre a piqué ma curiosité, d'autant plus que j'adore la Renaissance. Je l'ajoute à ma PàL de ce pas Smile

_________________
Quattrocento- Stephen Greenblatt Banwd610
Revenir en haut Aller en bas
Constance
Bookworm
Constance


Quattrocento- Stephen Greenblatt Empty
MessageSujet: Re: Quattrocento- Stephen Greenblatt   Quattrocento- Stephen Greenblatt Icon_minitimeJeu 11 Juil - 12:23

De rien, il devrait te plaire!

Tu as quelques passages religieux, sur les règles monastiques et le concile de Constance, que l'on peut sans problème survoler. Ensuite, l'explication du texte De La nature reste le cœur de cet ouvrage, pas facile d'accès.

Si tu aimes La Renaissance, tu as aussi Cesare, un manga. Je n'ai lu que les deux premiers tomes pour l'instant.
J'ai un vrai coup de cœur, les dessins, et le talent de la dessinatrice pour restituer l'architecture de Florence, Pise Quattrocento- Stephen Greenblatt 557349 
Revenir en haut Aller en bas
sandie
Bookworm
sandie


Quattrocento- Stephen Greenblatt Empty
MessageSujet: Re: Quattrocento- Stephen Greenblatt   Quattrocento- Stephen Greenblatt Icon_minitimeSam 15 Mar - 16:39

J'ai énormément aimé Quattrocento et je rejoins Constance sur un point : ce livre est un inclassable, ce n'est pas un roman mais pas vraiment un documentaire historique, c'est un genre de mélange entre les deux mais en beaucoup plus érudit.

L'auteur part d'un événement historique réel, la redécouverte au XVe siècle de De rerum natura de Lucrèce (un ouvrage antique que l'on croyait disparu) et nous dresse un portrait incroyablement complet et documenté de cette époque, de façon parfois un peu anarchique : on part du travail des moines copistes dans les monastères au contexte politico-religieux de l'époque (les hérésies, la déposition du pape Jean XXIII...) en passant par la vie à Florence au XVe siècle ou la redécouverte de Pompéi au XVIIIe siècle et les méthodes utilisées pour déchiffrer les œuvres sur rouleaux de papyrus qu'on y a retrouvé.
Cela semble un peu décousu et ardu à suivre, mais je pense qu'il faut se laisser porter par ce livre et laisser l'auteur nous instruire sur cette époque : personnellement tous ces développements m'ont passionné, c'est un univers et une époque qui m'intéressent complètement, j'ai appris des choses et j'en ai révisé d'autres.
L'auteur n'en oublie pourtant pas complètement son point de départ, car il y a également une analyse du De rerum natura de Lucrèce et notamment de l'impact de sa redécouverte pour les générations suivantes, notamment dans le mouvement de la Renaissance et dans celui des découvertes scientifiques. On a également un portrait du "découvreur", Poggio Bracciolini, qui se révèle être un homme fort intéressant et qui a eu une vie bien remplie.

Je ne regrette vraiment pas d'avoir lu Quattrocento, donc merci à Constance pour l'avoir présenté !

_________________
Quattrocento- Stephen Greenblatt Banwd610
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


Quattrocento- Stephen Greenblatt Empty
MessageSujet: Re: Quattrocento- Stephen Greenblatt   Quattrocento- Stephen Greenblatt Icon_minitimeDim 16 Mar - 11:04

Ce livre a l'air passionnant !
Revenir en haut Aller en bas
Constance
Bookworm
Constance


Quattrocento- Stephen Greenblatt Empty
MessageSujet: Re: Quattrocento- Stephen Greenblatt   Quattrocento- Stephen Greenblatt Icon_minitimeMer 19 Mar - 22:16

Contente que tu te sois lancée dans l'aventure Sandie  Wink 

Bien sur, on s'y perd un peu au début, on a l'impression d'être dans les coulisses d'"Au nom de la rose", cependant le livre exprime très bien que les autorités religieuses se sont liguées pour effacer certains inscrits à portée universelle, et l'intérêt de la connaissance ...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Quattrocento- Stephen Greenblatt Empty
MessageSujet: Re: Quattrocento- Stephen Greenblatt   Quattrocento- Stephen Greenblatt Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Quattrocento- Stephen Greenblatt
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and have a seat :: Passions, Hobbies et autres Loisirs :: Histoire-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: