Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !
Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !
-44%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS HD6563/64 – Machine à café SENSEO Viva Café
49.99 € 89.99 €
Voir le deal

 

 Green Dolphin Street de Victor Saville, adaptation d'Elizabeth Goudge (1947)

Aller en bas 
AuteurMessage
Shelbylee
Bookworm
Shelbylee


Green Dolphin Street de Victor Saville, adaptation d'Elizabeth Goudge (1947) Empty
MessageSujet: Green Dolphin Street de Victor Saville, adaptation d'Elizabeth Goudge (1947)   Green Dolphin Street de Victor Saville, adaptation d'Elizabeth Goudge (1947) Icon_minitimeJeu 30 Avr - 17:56

Green Dolphin Street de Victor Saville, adaptation d'Elizabeth Goudge (1947) Green-11

Green Dolphin Street est l'adaptation du roman d'Elizabeth Goudge Le pays du dauphin vert.

Elle a été réalisée par Victor Saville.

Je vais surtout parler du film pour lui-même plus qu'en tant qu'adaptation parce que mes souvenirs remontent un peu trop. Il y a des changements (les filles sont plus âgées quand l'histoire commencent) et des coupes (forcément pour un ouvrage de 800 pages), mais globalement je pense quand même que c'est plutôt réussi.

En tout cas, je l'ai aimé en tant que film.

Le film commence avec la mère supérieure d'un couvent qui va prévenir une femme, Sophie Patourel, que son amour de jeunesse Edmund Ozanne, est revenu à Saint Pierre. Sophie s'inquiète car sa famille n'est pas au courant.
Marianne et Marguerite Patourel, les filles de Sophie, ont déjà remarqué l'arrivée des leurs nouveaux voisins les Ozanne et vont leur rendre visite. Les deux jeunes femmes tombent sous le charme de William, le fils d'Edmond, qui lui n'a d'yeux que pour Marguerite.
Marianne décide de donner un sens à la vie de William et le fait engager dans la Navy grâce à l’influence de son père.

Green Dolphin Street de Victor Saville, adaptation d'Elizabeth Goudge (1947) Gds4_j10

J'ai adoré Lana Turner dans le rôle de Marianne. Elle est éblouissante. Elle est brune dans le film ce qui m'a beaucoup étonnée j'ai eu du mal à la reconnaître et je trouve que ça lui va très bien. Cela met encore plus en valeur son visage.
On la découvre en train de donner des conseils à son père pour diriger sa compagnie de bateaux. Elle est audacieuse et déterminée. Elle tente un peu de régenter la vie de tout le monde autour d'elle, mais elle reste sympathique. Il y a une scène où elle manipule son père pour qu'il fasse ce qu'elle veut en lui donner l'impression que c'est lui qui en a eu l'idée qui est magnifiquement écrite et interprétée  Green Dolphin Street de Victor Saville, adaptation d'Elizabeth Goudge (1947) 94134

J'ai beaucoup aimé Donna Reed dans le rôle de Marguerite, même s'il est quelque part un peu plus ingrat vu son destin.
Spoiler:
 

J'ai un peu moins aimé Richart Hart dans le rôle de William au départ à cause de son indécision au sujet de son avenir et à cause de son inconséquence par rapport aux deux jeunes femmes.

J'ai adoré Van Helflin dans le rôle de Timothy Haslam l'ami fidèle au grand coeur.


Green Dolphin Street de Victor Saville, adaptation d'Elizabeth Goudge (1947) Gds910

J'ai aussi beaucoup aimé les parents avec une scène magnifique mais un peu tire-larme (sur un lit de mort) mais où des secrets sont révélés. C'était franchement très émouvant (même si c'est fait pour) et c'était très bien joué.

Le livre nous emmène en Nouvelle-Zélande et j'avais un peu peur de la façon dont cela allait être représenté, mais au final, c'est assez réussi, car ils se sont contentés de recréer quelques petits décors. Il y a une scène avec un tremblement de terre qui a un peu mal vieilli et une scène avec de l'eau en cascade qui elle est toujours impressionnante. Le film a gagné l'oscar des meilleurs effets visuels à l'époque.
J'ai beaucoup aimé les passages en Nouvelle-Zélande, notamment au sujet des relations entre Marianne, William et Timothy ainsi que leur esprit d'entreprise.
Et puis, il y a cette scène.

Green Dolphin Street de Victor Saville, adaptation d'Elizabeth Goudge (1947) Gds710

Spoiler:
 

J'ai un tout petit moins aimé la fin dans la façon où s'est montré, car je trouve qu'on retrouve les "valeurs" holywoodiennes
Spoiler:
 

Les costumes sont splendides.
Green Dolphin Street de Victor Saville, adaptation d'Elizabeth Goudge (1947) Gds_810

C'est vraiment une jolie découverte.

Le film est disponible en replay sur TCM jusque mardi. Evidemment, il n'y a pas de dvd français.

Green Dolphin Street de Victor Saville, adaptation d'Elizabeth Goudge (1947) Gds10

_________________
Green Dolphin Street de Victor Saville, adaptation d'Elizabeth Goudge (1947) Master11
Revenir en haut Aller en bas
Shelbylee
Bookworm
Shelbylee


Green Dolphin Street de Victor Saville, adaptation d'Elizabeth Goudge (1947) Empty
MessageSujet: Re: Green Dolphin Street de Victor Saville, adaptation d'Elizabeth Goudge (1947)   Green Dolphin Street de Victor Saville, adaptation d'Elizabeth Goudge (1947) Icon_minitimeDim 3 Mai - 9:47

J'ai mis à jour ma présentation du film. J'ai vraiment passé un bon moment.

_________________
Green Dolphin Street de Victor Saville, adaptation d'Elizabeth Goudge (1947) Master11
Revenir en haut Aller en bas
 
Green Dolphin Street de Victor Saville, adaptation d'Elizabeth Goudge (1947)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and fake a British accent :: Littérature britannique contemporaine - 1900-1970 :: Elizabeth Goudge-
Sauter vers: