Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !
Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !
-50%
Le deal à ne pas rater :
JBL Tune 115 TWS – Écouteurs sans fil Bluetooth 5.0
49.99 € 99.99 €
Voir le deal

 

 Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019)

Aller en bas 
5 participants

Je vote pour :
La version avec Winona Ryder
Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Vote_lcap140%Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Vote_rcap1
 40% [ 2 ]
La version avec Saoirse Ronan
Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Vote_lcap160%Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Vote_rcap1
 60% [ 3 ]
une autre version (à préciser)
Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Vote_lcap10%Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Vote_rcap1
 0% [ 0 ]
Total des votes : 5
 

AuteurMessage
Emjy
Bookworm
Emjy



Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Empty
MessageSujet: Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019)   Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Icon_minitimeMar 31 Mar - 16:08

Tout est dans le titre ! Venez voter pour votre adaptation cinématographique préférée de Little Women parmi les 2 plus populaires.
Si vous préférez une autre version (au ciné ou à la télé), n'hésitez pas à le préciser dans le sondage et votre message.


Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) 15720512-95b6-417b-a614-376426c7a0b0

_________________
Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Ban13
Revenir en haut Aller en bas
Diana
Bookworm
Diana



Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Empty
MessageSujet: Re: Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019)   Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Icon_minitimeMar 31 Mar - 20:26

J'ai voté pour la version de Greta Gerwig qui m'a paru plus inventive et plus rythmée que celle de Gillian Armstrong qui reproduisait fidèlement le livre (et ce n'est pas une critique de ma part)

Il me semble que la version de Gillian Anderson est la 1ere version que j'ai vu et c'est grâce à elle que j'ai appris qui finalement se marie avec Laurie, car je n'avais lu que Little women et pas ses suites à ce moment là. Rolling Eyes
Le film est bien et les acteurs sont bien choisi, notamment Winona Ryder et Christian Bale.

Ce qui aurait pu faire bouger la balance entre les deux films concernent l'acteur choisi pour interpréter Friedrich Bhaer. Gabriel Byrne est pour moi le choix parfait Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) 312935 , tellement différent d'un jeune et impétueux Christian Bale.
Et même si j'aime beaucoup Louis Garrel, je préfère nettement Gabriel Byrne pour le rôle.
Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Gabrie10
Mais mon choix reste sur la version de Greta Gerwig qui est très enlevé et qui évite l’écueil de l'adaptation à la lettre.

A noter que j'ai regardé un téléfilm de 1978 et le professeur Bhaer était joué par William Shatner Very Happy 
Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Willia10

_________________
Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) 1632329029-dune-all-caracters-2
Revenir en haut Aller en bas
Arwen
Helstone rose
Arwen



Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Empty
MessageSujet: Re: Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019)   Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Icon_minitimeMer 1 Avr - 20:17

Eh bien j'ai voté pour la version de Gillian Armstrong, qui est plus académique, plus linéaire aussi que celle de Greta Gerwig. Je comprends tout à fait qu'on puisse préférer le film de Greta Gerwig mais je trouve que, pour ceux et celles qui n'auraient pas lu le(s) livre(s), on risque plus de ne pas s'y retrouver totalement.
Revenir en haut Aller en bas
Marianne Brandon
Ecrivain en herbe
Marianne Brandon



Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Empty
MessageSujet: Re: Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019)   Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Icon_minitimeVen 3 Avr - 21:59

Même si j'ai grandi avec l'adaptation de 1994 et que je trouve Winona Ryder, Kirsten Dunst et Gabriel Byrne parfaits dans leurs rôles respectifs, j'ai choisi la version de Greta Gerwig Very Happy

Pour avoir revu la version de 1994 quelques semaines avant de voir la dernière adaptation, c'est le rythme du film de Greta Gerwig qui l'a emporté, ainsi que l'absence de "niaiserie". J'adore le film de Gillian Armstrong, mais je trouve certains dialogues un peu niais Smile Cependant je rejoins Arwen quand elle dit que c'est une adaptation qui ne déroutera pas ceux qui ne connaissent pas l'histoire et c'est une bonne chose ! Very Happy
Mais justement, dans l'adaptation de 1994, je ressens toujours une cassure lorsque Meg se marie et que les sœurs se retrouvent chacune de leur côté. Alors certes, ça montre leur évolution, que la vie change, mais j'ai préféré les sauts dans le temps de la version de 2020 parce qu'on voit davantage les quatre soeurs ensemble grâce aux souvenirs de Jo.
Donc, dans l'ordre, je dirai que "Little Women" 2020 vient en 1er, celle de 1994 en second, et celle de 2017 en troisième Smile Après, j'ai la version de 1949 dans ma PAV donc rien n'est figé Wink
Revenir en haut Aller en bas
LilyBart
Dingley Bell resident
LilyBart



Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Empty
MessageSujet: Re: Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019)   Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Icon_minitimeDim 5 Avr - 8:12

J'ai voté pour le film de 1994. Pour moi c'est celui-là qui est le plus fidèle au roman : pas seulement dans le respect de l'intrigue et sa linéarité, mais dans l'atmosphère générale qui est chaleureuse, domestique, bienveillante, féminine et élégante mais en toute simplicité. C'est pour moi tout cela qui se dégage des pages du livre, et que ce film a pu retranscrire à l'écran Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) 312935

J'ai relu le livre peu après avoir vu le film de Greta Gerwig, et avec tout cela frais dans ma tête, des deux versions c'est celle de 1994 qui est au plus près de ce que m'évoque le livre. Je parlais de l'atmosphère générale, mais le film a aussi beaucoup moins de moments qui me font me dire "quoi !? C'est comme ça qu'ils représentent cette scène/ce personnage/cette relation ! Shocked " Comme il a déjà été dit, Greta Gerwig s'est approprié l'histoire et en a fait une interprétation toute personnelle, mais à mon sens, au détriment de l'authenticité (ou en tout cas de la fidélité au roman). Pour ne citer qu'un exemple : Jo et le professeur Bhaer. Si je résume ce qu'il en est dans le livre, on a un homme d'âge mur (jamais spécifié, mais bien plus âgé que Jo), barbu, allemand, philosophe, très courtois et respectueux mais avec un côté bon enfant, et pour qui Jo sent progressivement grandir un attachement puis des sentiments qu'elle met du temps à admettre (elle qui a passé sa vie à crier haut et fort qu'elle ne se marierait pas). Dans le film de Greta Gerwig nous avons affaire à un jeune homme, plutôt ténébreux, avec un accent clairement français, qui a quelques échanges plutôt froids avec Jo, insulte ouvertement son manuscrit, puis à qui Jo déclare sa flamme, non pas suite à un cheminement personnel intérieur, mais à l'instigation de sa famille entière qui la pousse à le retrouver. Peut-être que cette version a aussi de l'intérêt en soi, mais personnellement je préfère coller au roman.

A mes yeux, donc, et dans mon cœur (parce qu'il faut être quand même honnête, il y a beaucoup d'émotionnel impliqué ici Smile ), le film de 1994 est ce qu'il y a de plus proche des trésors que recèle le roman de Louisa May Alcott Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) 557349
Revenir en haut Aller en bas
Marianne Brandon
Ecrivain en herbe
Marianne Brandon



Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Empty
MessageSujet: Re: Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019)   Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Icon_minitimeDim 5 Avr - 10:16

Lily Bart je partage ce que tu dis sur la relation Jo/Friedrich dans le film de Greta Gerwig. J'avoue que je préfère son traitement plus fidèle au livre dans le film de Gillian Armstrong (avec cette belle fin entre Winona Ryder et Gabriel Byrne Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) 557349 )
Revenir en haut Aller en bas
Diana
Bookworm
Diana



Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Empty
MessageSujet: Re: Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019)   Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Icon_minitimeDim 5 Avr - 10:45

@LilyBart et Marianne Brandon

Je suis d'accord avec vous deux concernant Friedrich Bhaer qui correspond plus au livre dans la version de 1994.
Et puis Gabriel Byrne Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) 557349

_________________
Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) 1632329029-dune-all-caracters-2
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy



Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Empty
MessageSujet: Re: Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019)   Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Icon_minitimeDim 5 Avr - 17:33

A mon avis,  Friedrich Bhaer est différent des livres dans les 2 versions. Les 2 réalisatrices ont fait le choix de le rendre plus séduisant à l'écran (et pas seulement physiquement). Gabriel Byrne est certes plus proche en âge du Bhaer du livre mais il est aussi nettement moins paternaliste.

Citation :
Dans le film de Greta Gerwig nous avons affaire à un jeune homme, plutôt ténébreux, avec un accent clairement français, qui a quelques échanges plutôt froids avec Jo, insulte ouvertement son manuscrit,
A quel moment du film insulte-t-il le travail de Jo ? J'ai plutôt le souvenir d'une discussion franche où il lui dit ne pas trouver ce qu'il a lu très bon. Jo s'emporte mais il a tout à fait le droit d'exprimer son opinion.

Sinon, pour répondre au sondage, j'ai (sans surprise) voté pour le film de Greta Gerwig parce qu'il s'agit pour moi d'un vrai film de cinéma, avec des choix assumés et une vision personnelle qui me convient davantage. Je trouve que le roman de LM Alcott a terriblement vieilli et j'ai aimé la proposition de la réalisatrice/scénariste. On sent tout son amour pour les sœurs March mais elle a réussi à s'affranchir parfois du texte pour créer quelque chose de plus libre.
J'ai revu le film de Gillian Armstrong et même si je le trouve plaisant (surtout pour les acteurs, je dois bien l'admettre), j'ai du mal avec la tonalité mièvre de l'ensemble et la mise en scène qui tient plus du téléfilm familial. Pour moi, il s'agit bien plus d'une illustration que d'une adaptation de cinéma.

_________________
Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Ban13
Revenir en haut Aller en bas
LilyBart
Dingley Bell resident
LilyBart



Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Empty
MessageSujet: Re: Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019)   Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Icon_minitimeLun 6 Avr - 18:38

Emjy a écrit:

Citation :
Dans le film de Greta Gerwig nous avons affaire à un jeune homme, plutôt ténébreux, avec un accent clairement français, qui a quelques échanges plutôt froids avec Jo, insulte ouvertement son manuscrit,
A quel moment du film insulte-t-il le travail de Jo ? J'ai plutôt le souvenir d'une discussion franche où il lui dit ne pas trouver ce qu'il a lu très bon. Jo s'emporte mais il a tout à fait le droit d'exprimer son opinion.

Dans le livre, il fait comprendre à Jo, avec beaucoup de tact, que son talent est gâché au service des histoires sensationnelles qu'elle écrit parce qu'il y a une demande et que ça rapporte de l'argent. Dans le film de Greta Gerwig, je l'ai trouvé bien moins délicat, et ses critiques paraissent plus gratuites. Mais je suppose que c'est une question d'interprétation Wink

Emjy a écrit:
A mon avis,  Friedrich Bhaer est différent des livres dans les 2 versions. Les 2 réalisatrices ont fait le choix de le rendre plus séduisant à l'écran (et pas seulement physiquement). Gabriel Byrne est certes plus proche en âge du Bhaer du livre mais il est aussi nettement moins paternaliste.

J'ai cru comprendre que certaines d'entre vous trouvent Gabriel Byrne séduisant Razz Ce n'est personnellement pas mon cas, mais je suppose que les réalisatrices ont toutes les deux voulu rendre le personnage plus plaisant à l'écran (physiquement). Mais je ne décrirais pas le professeur Bhaer du livre comme "paternaliste". Ce qui m'a plus marquée dans la relation entre lui et Jo, c'est plutôt le côté égalitaire auquel ils aspirent tous les deux. J'avais l'impression que c'était un des facteurs qui faisaient balancer Jo vers l'idée du mariage, qu'il ne cherche pas à la dominer, mais soit à son écoute et respectueux de ses opinions et aspirations. Mais ça pourrait faire tout un débat Wink Ce que j'essayais d'exprimer c'est que je retrouvais une plus grande fidélité au livre dans la version de 1994 que celle de 2019, et je pense que là-dessus on est d'accord, même si pour toi ça rend le film moins créatif, et pour moi plus satisfaisant que celui de 2019.
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy



Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Empty
MessageSujet: Re: Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019)   Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Icon_minitimeLun 6 Avr - 19:50

Alors, j'ai pris le temps de relire le script du film de Greta Gerwig et le dialogue entre Jo et Bhaer donne ceci  :
Spoiler:
 

Je le trouve critique mais pas particulièrement indélicat, et encore moins insultant avec elle. 
Pour moi, aussi bien Greta Gerwig que Gillian Armstrong ont voulu rendre le personnage de Bhaer plus moderne et plus ouvert que dans le livre, et je pense que c'est un choix quasiment indispensable pour une adaptation contemporaine...

LilyBart a écrit :
Citation :
Mais je ne décrirais pas le professeur Bhaer du livre comme "paternaliste". Ce qui m'a plus marquée dans la relation entre lui et Jo, c'est plutôt le côté égalitaire auquel ils aspirent tous les deux. J'avais l'impression que c'était un des facteurs qui faisaient balancer Jo vers l'idée du mariage, qu'il ne cherche pas à la dominer, mais soit à son écoute et respectueux de ses opinions et aspirations. Mais ça pourrait faire tout un débat
Ah oui, en effet, on ne pourra pas être d'accord sur le professeur Bhaer  Razz  Je ne vois pas trop à quel moment il fait preuve de tact envers elle. Dans un élan moralisateur, il  va quand même jusqu'à brûler l’hebdomadaire dans lequel Jo a publié ses histoires !

Citation :
Mr. Bhaer caught sight of a picture on the hat, and unfolding it, said with great disgust, “I wish these papers did not come in the house. They are not for children to see, nor young people to read. It is not well, and I have no patience with those who make this harm.”
Pour moi, cela va au-delà de l'insulte. Après cet épisode malheureux, Jo relit ses écrits en portant "the professor's mental or moral spectacles". Pauvre Jo. Et sa vision à elle dans tout ça ? Certes, elle peut progresser (ce que lui dit très bien Bhaer dans le film d'ailleurs) mais cela doit-il passer par une remise en question aussi violente et moralisatrice ?

Je mets en spoiler l'extrait de la scène en anglais (désolée, je ne l'ai pas trouvée en français)
Spoiler:
 

On est très très loin du Bhaer de Greta Gerwig Shocked et Jo semble bien éloignée de celle qu'elle était au début du livre. No

_________________
Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Ban13
Revenir en haut Aller en bas
LilyBart
Dingley Bell resident
LilyBart



Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Empty
MessageSujet: Re: Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019)   Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Icon_minitimeMar 7 Avr - 7:25

@ Emjy :

Tu viens de projeter une toute autre lumière sur la relation de Jo et du professeur Bhaer, je n'avais jamais vu les choses comme ça... silent Ils parlent tellement de philosophie (surtout du transcendantalisme, qui prône l'égalité des sexes et l'apprentissage de la vie par les expériences), que j'ai été absorbée par leurs discours, et je suis sans doute passée à côté d'une certaine attitude paternaliste de la part du professeur... oui, le mot est peut-être juste Crying or Very sad

Je ne peux pas le jurer, mais j'avais l'impression que le passage que tu partages se passe avant que Bhaer ne sache que Jo écrit elle-même ce type de textes qu'il déplore. Je pensais qu'il exprimait une opinion, qu'il éprouve avec beaucoup de véhémence et de passion, mais pas qu'il voulait lui donner une leçon. Je ne sais plus...

A la lecture du livre, je ne voyais pas du tout le changement en Jo comme influencé par l'imposition de la vision morale de Bhaer. J'avais plus l'impression qu'il lui apportait des conseils, et qu'à son contact et son écoute, elle se comprenait mieux elle-même et quelle écrivaine elle souhaitait être. Un peu comme on peut tous écouter un jour un(e) ami(e) et d'un coup voir les choses de son point de vue et en tirer un apprentissage (sans qu'il s'agisse de manipulation ni de lavage de cerveau).

Je me souviens aussi comme j'étais touchée par la scène du parapluie, où on est témoin des états intérieurs de l'un et l'autre. Dans mon souvenir, Bhaer était très incertain, il n'osait pas s'imposer à Jo, et il essayait de deviner ce qu'elle pouvait penser et vouloir, pour ne pas commettre d'indélicatesses. Certaines choses marquent, et visiblement, en effacent d'autres de notre mémoire et peuvent laisser une image un peu tronquée d'un personnage...
Revenir en haut Aller en bas
LilyBart
Dingley Bell resident
LilyBart



Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Empty
MessageSujet: Re: Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019)   Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Icon_minitimeMer 8 Avr - 8:59

post

Ok, je viens de relire le chapitre dans lequel se passe cet épisode, et je pense que le contexte est important. Sorti du reste, le passage que tu as mis fait vraiment penser que le professeur Bhaer est un moralisateur, même un manipulateur qui utilise un subterfuge pour convaincre Jo de ne plus écrire ce que lui considère être "bad trash". Mais dès le début du chapitre, où Jo ne fait que commencer à écrire des histoires sensationnelles, elle est elle-même en proie à des doutes : elle préfère ne pas en parler à ses parents, se donne bonne conscience en se disant qu'elle a besoin de l'argent pour emmener Beth à la mer (ce qui est vrai et très honorable, mais sa conscience n'est clairement pas tranquille avec les moyens qu'elle utilise), et elle en vient à se sentir de moins en moins bien à force d'occuper son esprit de ce genre de choses. Le ton de la narration est plutôt moralisateur, comme pour l'ensemble du livre, en fait, d'où l'importance de replacer le livre dans son époque.

Spoiler:
 


Ensuite, le professeur comprend, par son observation, ce qui occupe Jo et ce qu'elle écrit. Et ce qui le pousse à agir, c'est que Jo est seule et sans ses parents (cette pensée est mise spécifiquement, c'est l'absence de ses parents pour lui donner des conseils qui préoccupe Bhaer). Il y a donc bien un motif qu'on pourrait qualifier de paternaliste, mais quand on lit l'ensemble, celui-ci est teinté d'amitié et de bonnes intentions. Sa méthode (qui est de brûler le journal sous les yeux de Jo et d'exprimer son dégoût pour ce genre de récits) est discutable, et peut faire remettre en question sa bienveillance. Mais honnêtement, inscrit dans le reste du chapitre (et du livre), où Bhaer est présenté comme un homme chaleureux, gentil, apprécié de tous, et surtout, qui rechigne à exprimer son avis à moins de s'y sentir forcé,

Spoiler:
 

je retrouve la sensation que j'avais eue : il fait preuve de tact, en ne la confrontant pas de but en blanc, et en cherchant à l'amener par elle-même à faire face à sa propre gêne. Il ne se sent simplement pas le droit de l'exposer et de la sermonner, comme pourrait le faire par exemple son propre père. C'est ce que je vois comme sa délicatesse. Après, on parle d'un homme du 19ème siècle qui est confronté à une jeune fille qui lui semble manquer de guide dans sa situation actuelle, et comme le roman a des accents moralisateurs, c'est aussi un stratagème de narration de le mettre sur le chemin de Jo et de lui faire comprendre ce que dans le fond elle sait déjà. Et ce n'est pas particulièrement mon opinion que ce qu'elle faisait était mal et qu'elle devait être remise sur le droit chemin, mais c'était certainement celle des valeurs chrétiennes qui étaient la boussole morale des premiers lecteurs du roman.

Jo, quant à elle, est touchée en plein cœur par l'opinion de Bhaer, mais je ne pense pas qu'elle se serait laissée convaincre par juste n'importe qui. C'est parce qu'elle l'admire et accorde de la valeur à ses opinions, qu'elle se sent gênée de faire quelque chose qui lui déplaît.

Spoiler:
 

Et Bhaer lui-même n'a rien fait volontairement pour gagner ce respect.

Louisa May Alcott a écrit un roman pour la jeunesse, et les pages regorgent de leçons à tirer (ce qui était très courant dans la littérature jeunesse du 19ème siècle). Dans ce passage en particulier, je pense qu'elle utilise le professeur Bhaer comme un agent de la morale qu'elle veut faire apprendre à Jo (et à ses lecteurs).

Alors oui, le professeur Bhaer du film de Great Gerwing est très différent. J'ai utilisé le mot "insulter" pour décrire ce qu'il dit du travail de Jo, et je reconnais que le mot était fort, et sans doute plus inspiré par la réaction vive de Jo qui semble blessée, que par les propos de Bhaer. Il n'en reste pas moins que la version du personnage dans le film diffère fort de celle du livre. Et mon objectif n'est pas de déterminer lequel est le "meilleur". Ils sont chacun le produit de leur époque et des mœurs qui ont beaucoup changées. Le film, ayant une certaine tendance féministe, ne pouvait pas présenter une Jo qui laisse ses choix être modulés sous une forme de tutelle morale venant d'un homme. Mais n'oublions pas que la Jo du livre est très influencée par ses parents et leurs valeurs, et qu'elle aspire à devenir meilleure, ce qui à cette époque, passait par l'exemple de ceux qui ont plus d'expérience et "savent mieux".

Je m'excuse pour cette tartine, mais Emjy, tu m'as donné beaucoup de matière à réflexion Wink
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy



Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Empty
MessageSujet: Re: Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019)   Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Icon_minitimeMer 8 Avr - 10:23

Citation :
Je m'excuse pour cette tartine, mais Emjy, tu m'as donné beaucoup de matière à réflexion Wink

Ne t'excuse surtout pas LilyBart  lol! , je suis ravie que mon post ait relancé le débat (c'est aussi à ça que sert une plateforme comme Whoopsy Daisy après tout  Very Happy ).

Alors, j'ai lu tes 2 derniers posts avec intérêt. Je suis d'accord avec toi, il faut bien sûr replacer dans son contexte la scène dans laquelle Bhaer brûle le journal. Cela n'enlève rien à son caractère violent mais je suis aussi bien consciente que la relation entre Jo et le professeur ne se limite pas ça, sinon Bhaer serait un personnage uni-dimensionnel et sans le moindre intérêt, et nous se serions pas là à débattre de son cas. Bhaer n'est pas un tyran, c'est un homme discret, courtois et fin. En ce sens, il correspond sans doute aux valeurs masculines de l'auteur.
Mais je me suis rendue compte en relisant de longs passages du livre (et en particulier celui que j'ai posté plus haut) que plus que le comportement de Bhaer qui se montre d'un mépris considérable pour le "mauvais genre" (attitude très répandue à l'époque, surtout chez une certaine classe d'intellectuels), c'est celui de Jo qui me gêne. J'en suis souvent venue à la conclusion que Bhaer, en incarnant les valeurs que tu cites et en ayant la personnalité qu'il a, correspondrait davantage à une forme d'idéal pour Louisa May Alcott elle-même que pour son héroïne. 
Bhaer incarne bien une forme de morale chère au cœur de LM Alcott, un peu comme les parents de Jo effectivement, et c'est ce qui me gêne le plus. Je ne peux pas oublier que malgré toutes ses qualités de cœur, Marmee est celle qui a souhaité laisser mourir le petit oiseau domestique pour enseigner une leçon à ses filles et que Mr March s'est presque félicité d'avoir une Jo transformée (plus sage et pondérée) après que le deuil de Beth l'ait marquée.
Je trouve ces 3 figures tutélaires éminemment problématiques, même si, évidemment, je ne peux que les juger à travers mon regard de lectrice du XXIème siècle.
De plus, l'histoire éditoriale de Little Women est ambigüe. LM Alcott ne souhaitait pas particulièrement que Jo se marie à la fin, elle était même très agacée de recevoir des courriers très empressés de ses lectrices à ce sujet. 
Elle a s'est d'ailleurs confiée par la suite dans une lettre à une amie : "Jo should have remained a literary spinster but so many enthusiastic young ladies wrote to me clamorously demanding that she should mary Laurie or somebody, that I didn't dare to refuse and out of perversity went and made a funny match for her"
Il y a à mon avis beaucoup d'amertume là-dedans mais comme on sait qu'elle s'était finalement détachée de l'histoire des sœurs March (qu'elle qualifiait elle-même de "moral pap for the Young") et qu'elle accordait sa préférence à ses récits dramatiques (voire mélodramatiques ou gothiques) pour adultes, je ne suis pas si surprise qu'elle ait finalement cédé aux pressions de ses lectrices et de son éditeur.


Citation :
Louisa May Alcott a écrit un roman pour la jeunesse, et les pages regorgent de leçons à tirer (ce qui était très courant dans la littérature jeunesse du 19ème siècle). Dans ce passage en particulier, je pense qu'elle utilise le professeur Bhaer comme un agent de la morale qu'elle veut faire apprendre à Jo (et à ses lecteurs).
Je suis tout à fait d'accord avec toi, mais c'est là que le bât blesse pour moi. Toutes ces leçons de morale ne sont pas seulement intégrées au récit, elles sont indissociables de l'intrigue et de l'esprit de l'œuvre.
Les stratagèmes de narration dont tu parles me gênent en fait profondément. La seule romancière qui fait preuve de presque autant de morale et que j'arrive à lire et à apprécier (dans une certaine mesure), est FH Burnett mais elle ne l'use pas de la même manière.
Pour moi, Little Women est un sujet d'histoire littéraire et sociétale intéressant mais d'un point de vue purement littéraire, je ne peux pas m'empêcher de le trouver extrêmement frustrant. Il est trop empreint de morale et trop conservateur dans sa vision de la famille et de la relation hommes/femmes (et je ne parle pas seulement de Jo et Bhaer mais aussi de Meg et John par exemple) pour que je puisse y trouver un réel intérêt. Et je dis ça alors que je suis passionnée de littérature jeunesse du 19ème siècle.

_________________
Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Ban13
Revenir en haut Aller en bas
Diana
Bookworm
Diana



Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Empty
MessageSujet: Re: Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019)   Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Icon_minitimeMer 8 Avr - 20:00

@LilyBart et Emjy
Je suis avec attention votre conversation/débat sur Friedrich Bhaer est c'est passionnant Very Happy
N'ayant pas le deuxième livre faisant suite à Little Women à la main (je n'ai que le premier livre chez moi), je ne peux pas y contribuer car mes souvenirs sont plus lointains, mais ce que vous écrivez est vraiment très intéressant Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) 1774722155

_________________
Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) 1632329029-dune-all-caracters-2
Revenir en haut Aller en bas
LilyBart
Dingley Bell resident
LilyBart



Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Empty
MessageSujet: Re: Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019)   Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Icon_minitimeJeu 9 Avr - 9:51

J'avais un peu peur de tirer la conversation en longueurs, mais je suis ravie de voir que vous n'avez rien contre ! Smile

@ Emjy : je comprends que tu trouves le rôle des parents et du professeur problématique. Mais comme tu dis, le problème c'est qu'on regarde ça avec notre point de vue moderne. En fait, si on est en désaccord avec les valeurs transmises, cela peut paraître révoltant de voir la façon dont elles sont presque forcées et imposées à Jo (et à ses sœurs). Mais si on fait un parallèle avec nos mœurs à nous, celles qui nous sont aussi transmises à notre insu par nos parents et la société dans laquelle nous vivons, on peut se rendre compte que chaque époque (et chaque milieu social, on ne peut pas non plus généraliser) a un système de valeurs. Mais je pense que c'est encore plus compliqué que ça, puisqu'à l'heure actuelle on accorde une très grande importance à la liberté individuelle, et bien que cela soit en soi une valeur transmise (qui pourrait être remise en question), cette soif de liberté nous amène à nous sentir opposés à toute forme d'imposition.

Je pense que c'est pour ça qu'on a du mal à voir quelqu'un être soumis à une morale imposée. Mais au 19ème siècle ou au 21ème siècle, le consensus reste le même : nos valeurs et l'idéal vers lequel nous aspirons en tant que société, est pour notre bien. C'est donc en ce sens, avec cette idée qu'on fait pour le mieux, que je ne récrie pas complètement l'attitude des adultes du roman.

Emjy a écrit:
De plus, l'histoire éditoriale de Little Women est ambigüe. LM Alcott ne souhaitait pas particulièrement que Jo se marie à la fin, elle était même très agacée de recevoir des courriers très empressés de ses lectrices à ce sujet.

Tu as bien raison de mentionner cela, car je pense aussi que c'est central dans la fin qu'elle a écrite pour Jo. Par rapport à ça, je trouve que le film de Greta Gerwig a été particulièrement astucieux en jouant sur les parallèles entre Jo et Louisa May Alcott. Elle est elle-même restée célibataire jusqu'à la fin de sa vie, et je pense qu'elle devait beaucoup se projeter dans son personnage de Jo. C'est pour cela aussi que je suis d'accord avec toi quand tu dis que le personnage de Bhaer représente probablement une certaine forme d'idéal qu'elle chérissait elle-même.

Emjy a écrit:
Pour moi, Little Women est un sujet d'histoire littéraire et sociétale intéressant mais d'un point de vue purement littéraire, je ne peux pas m'empêcher de le trouver extrêmement frustrant. Il est trop empreint de morale et trop conservateur dans sa vision de la famille et de la relation hommes/femmes (et je ne parle pas seulement de Jo et Bhaer mais aussi de Meg et John par exemple) pour que je puisse y trouver un réel intérêt.

Je comprends ton point de vue. Et je trouve qu'en tant que sujet d'histoire littéraire et sociétal il vaut vraiment la peine : je trouve cela fascinant de découvrir de manière aussi directe les mœurs d'une autre époque. Mais mis à part cela, j'ai l'impression qu'en allant au-delà du système de valeurs qui est mis en avant de façon très prononcée (c'est presque dogmatique, en fait !), on y découvre que les personnages, dans le fond, ne sont pas si éloignés de nous. Je veux dire que leurs aspirations à devenir meilleurs sont aussi les nôtres (même si notre définition de "meilleur" n'est pas identique), que leurs craintes, leurs doutes et leurs joies sont aussi les nôtres, et puis aussi que leurs limitations dues à un contexte historique et culturel, qu'on le veuille ou non, nous y sommes soumis aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy



Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Empty
MessageSujet: Re: Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019)   Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Icon_minitimeJeu 9 Avr - 13:56

Je suis d'accord avec toi, Little Women est effectivement très marqué par un système de valeurs et reste un produit de son époque, mais cela est inhérent à toutes les œuvres littéraires, à fortiori quand elles s'adressent à un public jeune. Ce qui me gêne le plus, c'est que l'auteur se sert presque constamment des leçons de morale comme procédés narratifs, pour faire avancer l'intrigue et les sous-intrigues mais aussi faire évoluer ses personnages.  En fait, en relisant des passages des romans, j'ai eu l'impression d'être face à un cahier des charges, ou à un livre de commande dans lequel l'auteur s'est évertuée à rendre le récit profondément didactique et moralisateur (elle s'est confiée elle-même en ces termes dans sa correspondance), au détriment d'une certaine liberté littéraire ou d'imagination. Je ne suis pas étonnée qu'elle ait finalement pris plus de plaisir à écrire ses romans noirs gothiques pour un public adulte !

A mon avis, LM Alcott ]était en conflit perpétuel en écrivant Little Women et ses suites et cela se ressent à travers les pages de ses romans mais peut-être aussi beaucoup à travers le personnage de Jo. Jo est la source vive du récit et pourtant, elle abandonne l'écriture (un vrai crève cœur) et ouvre une école pour garçons avec Bhaer alors qu'elle-même et ses sœurs ont souffert de n'avoir jamais eu droit à une scolarité de qualité. Des "petites" choses qui me font penser que le personnage de Jo a été sacrifié sur l'autel des convenances, alors que LM Alcott elle-même a continué d'écrire et a mené une existence riche en engagements de toutes sortes.

Pour en revenir aux adaptations cinématographiques, si j'ai choisi le film de Greta Gerwig, c'est aussi parce qu'il met en dialogue l'histoire des sœurs March avec notre époque à nous, notre imaginaire et nos valeurs plus contemporaines. Si la réalisatrice a choisi d'adapter ce roman en particulier, c'est que, malgré son caractère désuet (qui me gêne profondément, moi, mais qui gêne moins d'autres lecteurs Very Happy ), il a trouvé une résonance en elle et dans son parcours de femme et de cinéaste. Si une adaptation cinématographique n'a pas grand chose à dire de notre époque, je lui trouve nettement moins d'intérêt. Une adaptation linéaire qui se limite à la simple illustration ne me convient pas de la même manière, autant (re)lire le roman ! Wink

_________________
Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Ban13
Revenir en haut Aller en bas
LilyBart
Dingley Bell resident
LilyBart



Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Empty
MessageSujet: Re: Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019)   Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Icon_minitimeVen 10 Avr - 14:41

Je pense que le film de 1994 apporte aussi d’une certaine manière un commentaire sur son époque de production. A première vue, il est plus traditionnel et ressemble plus à la simple illustration, comme tu dis. Il est vrai que le scénario suit de très près le roman (dans son intrigue, mais aussi dans le côté cocooning et bons sentiments, qui peut donner au film un caractère que certains appelleront "mièvrerie"), et la reconstitution historique est très minutieuse. En cela il est sans doute plus traditionnel, et j’avoue admirer sa fidélité historique (surtout les costumes, qui sont à mes yeux immensément plus crédibles que ceux du film de Greta Gerwig)

Spoiler:
 

Mais le film secoue tout de même l’intrigue et les personnages d’un souffle féministe qui va au-delà de ce qu’on trouve dans le roman. Je trouve même qu’il frôle l’anachronisme à plusieurs moments. Par exemple, quand Mrs. March exprime ses opinions bien trempées sur le port du corset et ses conséquences sur le comportement des jeunes filles… mouais, je n’y crois pas trop… Rolling Eyes (sans compter que ça ne correspond pas tellement au personnage). Les conseils qu’elle donne aussi à ses filles sont plus du goût moderne dans le film.

Peut-être que Greta Gerwig a ressenti le besoin d’aller encore plus loin (par exemple en développant le personnage d’Amy, en donnant plus d’indépendance à Jo, en cassant la linéarité temporelle pour montrer que les quatre filles n’ont pas juste un parcours qui mène au mariage et puis "the end", …).

Emjy a écrit:
Jo est la source vive du récit et pourtant, elle abandonne l'écriture (un vrai crève cœur) et ouvre une école pour garçons avec Bhaer alors qu'elle-même et ses sœurs ont souffert de n'avoir jamais eu droit à une scolarité de qualité.

Oh, mais je ne pense pas que la fin proscrit complètement le fait qu’elle écrive. Si je me souviens bien, il est dit qu’elle est très occupée par son école et ses élèves, et qu’elle n’écrit plus mais raconte ses histoires aux enfants. Elle garde son goût pour la fiction, et si elle n’a plus le temps d’écrire, il n’est pas à mon sens question de renoncement. Elle n’en exprime aucun regret, et rien ne dit qu’elle n’écrira plus dans l’avenir. L'ouverture de son école est aussi sa propre décision, et à moins que je ne me trompe, personne ne l'a convaincue de le faire (j'ai souvenir que ses proches étaient même étonnés de son initiative). S'il y a bien un choix qui n'appartient qu'à elle, c'est celui de s'y consacrer, au détriment de l'écriture. Mon ressenti est qu'il y a dans cette décision une forme d'indépendance, et que si Louisa May Alcott avait voulu la rendre victime des convenances de son époque, elle serait restée au foyer de son mari à rapiécer ses chaussettes... (ou quelque chose de ce goût-là Razz ).

A dire vrai, j’aime beaucoup l’évolution de son parcours d’écrivaine. Quand elle reçoit son premier prix, elle ne sait pas elle-même quoi penser de son propre travail, elle n’a pas encore trouvé une voix qui lui correspond vraiment. Ensuite il y a l’épisode des histoires sensationnelles qu’elle publie dans un journal, et dont on a déjà bien parlé Wink Et puis, suite à la mort de Beth et du sentiment de solitude et de nostalgie qui s’ensuit (et j’ai envie d’ajouter, suite à ses échanges avec le professeur Bhaer), elle se met à écrire des histoire simples et vraies inspirées de son propre vécu. Et là, elle se sent dans son élément, et les compliments lui font enfin vraiment plaisir. J’imagine que les histoires qu’elle continue de raconter (même si elle ne les met pas par écrit) sont dans cette veine. Il y a comme une tendance qui va du vaste et exotique vers l’intime et le personnel. Elle ne touche plus les masses, mais ses proches et ceux qui comptent pour elle. De mon point de vue, il n’y a pas réellement de sacrifice, plus un parcours initiatique au bout duquel elle se trouve enfin elle-même.

Enfin, les films (en tout cas les deux dont nous discutons ici) font totalement l'impasse sur une autre catégorie de ses écrits, qui ne sont pas voués à la publication mais lui permettent d'exprimer ses plus profonds émois : ses poèmes. On en découvre tout le long du roman, et je me souviens particulièrement de celui qu'elle écrit pour Beth juste avant qu'elle ne meure, très touchant et sincère. J'aime penser que c'est quelque chose qu'elle continuera de faire, naturellement et simplement, sans aucune ambition mais parce que son cœur l'y invite.

Je regrette aussi que l’école qu’elle ouvre ne soit que pour les garçons ! Je me suis fait exactement la même réflexion que toi : elle et ses sœurs qui n'ont pas eu cette chance (sauf pour Amy), comment Jo ne voit-elle pas l’opportunité qu’elle a devant elle ? C’est dommage, et ça aurait rendu la fin un brin plus satisfaisante…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Empty
MessageSujet: Re: Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019)   Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Little Women : le film de Gillian Armstrong (1994) vs le film de Greta Gerwig (2019)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UP] Les Simpson - Le Film [DVDRiP] 2007
» [RS] [DVDRiP] Pokemon - Film 3 - Le Sort des Zarbi
» [RS] [DVDRiP] Pokemon Film 12 - Arceus et le Joyau De La Vie
» [RS] [DVDRiP] Pokemon - Film 6 - Jirachi, le génie des voeux
» [RS] [DVDRiP] Pokemon - Film 2 - Le pouvoir est en toi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and live the American dream :: Littérature américaine (XIXème et antérieure) :: Louisa May Alcott-
Sauter vers: