Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !
Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !
Le Deal du moment : -59%
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont ...
Voir le deal
21.99 €

 

 Le livre des enfants A.S. Byatt

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Lazy Daisy
Ecrivain en herbe
Lazy Daisy



Le livre des enfants A.S. Byatt Empty
MessageSujet: Le livre des enfants A.S. Byatt   Le livre des enfants A.S. Byatt Icon_minitimeMer 30 Mai - 20:53

Le livre des enfants A.S. Byatt 412jQPSsNEL._SL500_AA300_
Le livre des enfants (The book of children). Antonia Susan Byatt. Flammarion, 2011.
Résumé de l'éditeur :
Londres, 1895. Olive Wellwood, célèbre écrivain, décide de créer un livre unique, relié d'une couleur différente, tout spécialement pour chacun de ses enfants. Dans leur vaste demeure près du marais de Romney, ils évoluent dans un monde de contes de fées. Pourtant chaque famille porte le poids de ses secrets. Tous grandissent dans les étés enchantés de l'époque post-victorienne, mais tandis que les garçons se rebellent contre leurs parents et que les filles rêvent
d'indépendance, ils ignorent qu'un avenir sombre les attend. Et que les adultes qui les aiment les trahiront malgré eux. Le Livre des enfants est une oeuvre époustouflante, véritable reconstitution historique qui ressuscite l'époque de la création de Peter Pan. C'est aussi un roman intime et poignant sur les rapports entre parents et enfants, les luttes les plus âpres de cette époque charnière mais aussi les plaisirs les plus intenses que nous offre la vie.


C'est un livre que je m'apprête à lire, bien que la version originale soit disponible depuis 2009.
C'est un roman de haute volée littéraire, volumineux aussi (700 p.) : prudente, je me suis dis que j'attendrai la traduction, et j'ai attendu...et attendu : fin 2011, ô joie, le roman sortait enfin en France.
Le thème de l'enfance, magique, heureuse et insouciante à l'image de l'empire victorien au faîte de son expension et prospérité (1895) arrachée à ses certitudes à la première guerre mondiale, bref tout ça m'a fait penser à un poème de Rudyard Kipling, le fameux auteur de If (Tu seras un homme, mon fils. En édition bilingue chez Mille et une nuits, 1998. Si vous ne lisez pas ou peu de poésie, lisez celui-ci).
Chantre de l'impérialisme britannique, avec une vsion idéaliste de la guerre (là, je vois pas : soldat gentleman ? ça existe ?), celui-ci avait une relation très forte avec ses enfants. L'un d'eux, Jack, s'est engagé dans l'armée pendant la première guerre, et dans la correspondance entre le père et le fils, on voit que l'idéalisme du premier l’empêche de se rendre compte qu'il s'agit d'une 'sale guerre'. La mort de son fils à 17 ans dans la bataille de Loos en 1915 (il avait 17 ans) constitue le grand traumatisme de la vie Kipling. Ce deuil et peut-être le sentiment de sa responsabilité/culpabilité dans son activisme militaire (il faisait des tournées de "promotion" au profit de l'armée) explique peut-être les sentiments qui se dégagent de son poème La prière commune , où il écrit ceci : « …S’ils veulent savoir pourquoi nous avons péri / Dites-leur : c’est parce que nos pères ont menti »

J'ai toujours gardé ce vers en tête (et il m'émeut à chaque fois, tout comme le poème If), il reste indissociable pour moi de l'histoire de la première guerre mondiale, d'une génération sacrifiée et traumatisée, de leurs parents inconscients que la société qu'ils connaissent a disparu à ce moment-là précisément.
J'attends de ce Livre des enfants cette même émotion, et qu'elle dure sur 689 pages exactement.

Quelqu'un l'a t-il déja lu ? Ou entendu des critiques, avis de lecteurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Magdalae
gothic novel reader
Magdalae



Le livre des enfants A.S. Byatt Empty
MessageSujet: Re: Le livre des enfants A.S. Byatt   Le livre des enfants A.S. Byatt Icon_minitimeMar 28 Aoû - 13:16

Je ne l'ai pas lu mais il me donne très envie. Dommage qu'il soit un peu cher. Je farfouilerai en bibliothèque pour voir s'il y est déjà proposé.

L'as-tu lu depuis ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Lazy Daisy
Ecrivain en herbe
Lazy Daisy



Le livre des enfants A.S. Byatt Empty
MessageSujet: Re: Le livre des enfants A.S. Byatt   Le livre des enfants A.S. Byatt Icon_minitimeMar 28 Aoû - 14:03

j'ai mis un peu de temps, mais oui, ça y est ! L'histoire tourne autour de 3 -4 familles, des liens entre eux et leurs enfants. Mais ces familles sont spéciales : elles font partie d'un milieu d'artistes, d'écrivains et d'intellectuels, très en prise avec les idées de leur temps, très militants et (un peu) excentriques. L'introduction d'un ado "trouvé", Philip (il s'est sauvé de chez lui) dès le début du roman sert à entrer dans l'intimité de ces familles et des aspirations de chacun.
Il y a énormement de courants de pensées et de débats de société qui sont évoqués (bref ça théorise pas mal) et bien que je ne sache rien du Fabianisme (merci wikipedia), toutes ces idées sont associés à des écrivains et personagess qui ont existé, et qu'on découvre bien ancrés dans leur temps (HG Wells et la politique par exemple).
J'ai travaillé sur cette période particulière (la littérature fantastique en europe, de 1750 à 1950) et donc j'y ai retrouvé énormement de personnalités et d'influences (fascination pour l'occultisme, théosophie et autres pseudo-sciences) et j'ai admiré comment AS Byatt intégrait l'état de l'art de la fin du 19 (la somme des connaissances de l'époque dans les domaines philosophiques, scientifiques et techniques) dans un roman qui est autant intimiste (le developpement d'adolescenst en jeunes adultes et enfin en adultes) qu'il restitue l'air du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Le livre des enfants A.S. Byatt Empty
MessageSujet: Re: Le livre des enfants A.S. Byatt   Le livre des enfants A.S. Byatt Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le livre des enfants A.S. Byatt
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Enfants de Húrin ou Narn I Chîn Húrin, Le Conte des Enfants de Húrin
» Des anges et des insectes de A.S. Byatt
» Possession, d'Antonia Susan Byatt.
» Les enfants du roi - Sonya Hartnett
» Les enfants du duc d'Anthony Trollope

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and fake a British accent :: Littérature britannique contemporaine - 1900-1970 :: Littérature "néo-victorienne".-
Sauter vers: