Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !
Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !
Le deal à ne pas rater :
Codes promo Cdiscount : -25€ dès 299€ d’achat
Voir le deal

 

 Django Unchained de Tarantino (2012)

Aller en bas 
+17
Miss Virginia
Seirên
Bagatelle
Magdalae
Diana
resmiranda
Akina
Julia
Perséphone
Popila
Haydée
Summerday
Caelan
sandie
Satine
Pickwick
Emjy
21 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Django Unchained de Tarantino (2012)   Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Icon_minitimeLun 21 Mai - 14:40

@Emjy

Pfffff.... Cool Cool !!! Tu connais assez , Emjy, mon penchant grave maniaque à chipoter sur les mots pour deviner que je ne confonds pas "goûts en commun" et "pensée unique". Il s'agissait simplement de ma propre définition, et sur un plan général, de cet étonnant et paradoxal assemblage de mots: "pensée" + "unique = collectif. Je ne stigmatisais certainement pas cette chère Whoopsy Daisy. Evidemment non. La preuve: je continue de lui rendre visite. J'aime trop ses tasses de thé, ses muffins et ses drôles de "pies" au... poivre parfois .
Quant à mon cri dans l'espace sidéral (j'ai hésité longuement entre "sidéral" et "sidérant"), c'est parce que j'aime Alien 1 et que je trouve que ça balance bien.
Blague à part, je sens combien mes prises de position (abruptes, et pas très consensuelles, j'en conviens) sur les icônes décidément intouchables du cinéma contemporain, peuvent sidérer, embarrasser, fâcher... Il est en effet plus facile, et plus courant, de dire "moi aussi" que "non pas moi". Je reste pourtant persuadée que pas mal de personnes partagent mon avis ( merci Haydée!) . Mais on se fait vite remonter les bretelles. Du coup je me sens parfois un peu seule. C'était le cas, ici.
D'où mon cri dans l'espace. Wink !!!
Soit dit en passant, 'aux "moi aussi" personne n'exige d'étayer leur avis . En revanche, les "non pas moi", sont expressément sommés d'argumenter, et en vitesse s'il vous plaît. Or, honnêtement, hormis Pickwick qui s'est fendu d'un long point de vue, je n'ai rien lu qui ressemblait à un argumentaire aux arguments argumentés parmi les pro-QT !
Pour conclure avec cette minuscule polémique, je garderai un prudent silence (pour le moment, mais...) à propos de ces autres (très) petits "génies cultes" inattaquables , genre les Scorsese, les Coppola (le père) , les Spielberg, les Brian de Palma, etc... Car je sens que je vais être fusillée, foudroyée, ou pire : condanmée à 20 ans d'explications et d'arguments à fournir en guise de travaux forcés ! affraid

PS: Au fait, il est épouvantable le dernier Tim Burton, hein??!!! drunken drunken rendeer


Dernière édition par invite1 le Lun 21 Mai - 15:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pickwick
Swoon addict
Pickwick



Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Django Unchained de Tarantino (2012)   Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Icon_minitimeLun 21 Mai - 14:43

@ invité 1 : si tu veux taper sur Spielberg, je peux t'assurer que tu ne seras pas la seule Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Django Unchained de Tarantino (2012)   Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Icon_minitimeLun 21 Mai - 14:57

Julia a écrit:
Shocked Je pensais venir écrire ici sur mon impatience de voir ce film, mais je vois que ce sujet est en fait devenu "Pour ou contre le cinéma de Tarantino" au lieu de ne concerner que son dernier film... !

Ben... C'est vivifiant, non ??!!
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy



Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Django Unchained de Tarantino (2012)   Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Icon_minitimeLun 21 Mai - 15:06

Tu fais bien d'éclaircir les choses, je commençais à me poser des questions, et je pense que je ne suis pas la seule Wink

Citation :
Soit dit en passant, 'aux "moi aussi" personne n'exige d'étayer leur avis . En revanche, les "non pas moi", sont expressément sommés d'argumenter, et en vitesse s'il vous plaît. Or, honnêtement, hormis Pickwick qui s'est fendu d'un long point de vue, je n'ai rien lu qui ressemblait à un argumentaire aux arguments argumentés parmi les pro-QT !
C'est vrai mais ne t'est-il pas venu à l'esprit que certaines personnes n'ont pas forcément le temps ni l'envie ni la plume aussi facile que toi pour exprimer leur pensée et s'exprimer longuement et de manière constructive ? Il n'est pas forcément facile d'argumenter, surtout lorsqu'on se retrouve face à une interlocutrice aussi passionnée Wink

Citation :
Blague à part, je sens combien mes prises de position (abruptes, et pas très consensuelles, j'en conviens) sur les icônes décidément intouchables du cinéma contemporain, peuvent sidérer, embarrasser, fâcher...
Pourquoi "intouchables" ? Je pense que personne ici n'a remis en cause ton dégoût pour le cinéma de Tarantino, ou pour un autre d'ailleurs. Wink



_________________
Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Ban13
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Django Unchained de Tarantino (2012)   Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Icon_minitimeLun 21 Mai - 15:08

[quote="Pickwick"]
Julia a écrit:
Shocked Les quelques photos publiées ici (merci!) donnent vraiment envie!

Ah bon. Parce que Di Caprio brandissant un marteau et un cigare à peine équivoques avec, derrière lui une esclave qui porte la tenue des Bunnies de Play-Boy, tu trouves ça attirant, toi ?
Connaissant Tarantino, le choix de ces éléments n'étant ni anodins ni un hasard, voilà qui éveille fortement ma suspicion.
Mais bon, j'imagine que tu ne vois que la belle gueule de Leonardo.
ça me consterne.
Néanmoins, en attendant de voir le film, je lui laisse le bénéfice du doute. Peut-être qu'après tout, ce film sera le brûlot définitif contre l'esclavage et le racisme du Sud.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Django Unchained de Tarantino (2012)   Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Icon_minitimeLun 21 Mai - 15:20

Pickwick a écrit:
@ invité 1 : si tu veux taper sur Spielberg, je peux t'assurer que tu ne seras pas la seule Wink

On ouvre un topic "ON TAPE SUR"... ?
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina



Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Django Unchained de Tarantino (2012)   Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Icon_minitimeLun 21 Mai - 15:26

invite1 a écrit:
Julia a écrit:
Shocked Je pensais venir écrire ici sur mon impatience de voir ce film, mais je vois que ce sujet est en fait devenu "Pour ou contre le cinéma de Tarantino" au lieu de ne concerner que son dernier film... !

Ben... C'est vivifiant, non ??!!

Débattre, c'est vivifiant, à condition de ne pas virer dans l'agressivité, n'est-ce pas ? Elle a rarement sa place autour d'un thé anglais et de ses scones.

Je n'ai pas voulu rentrer dans le débat car je connais trop mal le cinéma de Tarantino. Le peu de films que j'ai vu de lui m'ont donné envie d'en connaître plus, mais je n'en ai pas assez vu pour me faire une opinion définitive.
Je ne peux pas répondre à la place de Julia, mais, chère invitée, voici ce qui m'attire dans la photo de Di Caprio qui a été postée. Ce n'est pas sa belle gueule, non, mais son air positivement diabolique. La barbe taillée en pointe, la mèche de cheveux gominée, et le regard qu'il porte sur son marteau : voilà qui laisse présager d'un méchant comme je les aime... Et j'aime aussi énormément le jeu de couleurs choisi, dans les rouges et or, qui s'accorde tout à fait avec son côté satanique.
Et cette photo soulève plein de questions chez moi : pourquoi a-t-il ce regard ? Et ce marteau en main ? Que va-t-il en faire ?
Rien que ça me donne envie de voir ce film...

Alors non, clairement, c'est pas la belle gueule de Caprio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Django Unchained de Tarantino (2012)   Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Icon_minitimeLun 21 Mai - 15:28

Emjy a écrit:
C'est vrai mais ne t'est-il pas venu à l'esprit que certaines personnes n'ont pas forcément le temps ni l'envie ni la plume
Tu n'imagines pas le temp que ça me prend! Entre les clics malheureux, les messages auto-effacés que j'ai dû réécrire, et tous les trucs que je découvre au compte-goutte, sans compter les machins inexplicables de l'ordi...

Citation :
Pourquoi "intouchables" ? Je pense que personne ici n'a remis en cause ton dégoût pour le cinéma de Tarantino. Wink
Alors là, hum. Hum. Hum....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Django Unchained de Tarantino (2012)   Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Icon_minitimeLun 21 Mai - 15:47

Akina a écrit:

l'agressivité, n'est-ce pas ? Elle a rarement sa place autour d'un thé anglais et de ses scones.]

Tu as déjà entendu parler d'une certaine Agatha Christie et d'une Miss Marple ?

Sa barbe taillée, ses cheveux gominés, son air diabolique, le jeu de couleurs rouge et or qui s'accordent avec son air, son regard... Tu l'as drôlement détaillé, dis donc, pour quelqu'un qui "clairement" n'est pas attiré par son minois. Tu sais quoi, ma chère Akina? Je propose qu'on ouvre un autre topic intitulé : MAIS IL VA FAIRE QUÔA AVEC SON MARTEAU, LEONARDO?".
Et on lance les paris !

Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina



Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Django Unchained de Tarantino (2012)   Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Icon_minitimeLun 21 Mai - 16:02

invite1 a écrit:
Tu l'as drôlement détaillé, dis donc, pour quelqu'un qui "clairement" n'est pas attiré par son minois.
Désolée, je préfère les bruns. Depp forever Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 557349 (et là, j'avoue, je perds (presque) tout jugement critique Wink )
(et parce que je ne veux pas que le débat dévie là dessus, non, je ne trouve pas qu'il joue dans des bons films en ce moment)

Alors, oui, on peut regarder une photo d'un acteur sans forcément le trouver beau. Comme on peut s'extasier sur un tableau de vieillard du Titien sans avoir des velléité amoureuses à son égard. Juste parce qu'on aime la pose, le grain de l'image, les couleurs, ou je ne sais quoi.

invite1 a écrit:

Tu sais quoi, ma chère Akina? Je propose qu'on ouvre un autre topic
intitulé : Mais il va faire QUÔA avec son marteau, Leonardo?".
Et on lance les paris.

Y'a même plus simple : on attend que le film sorte et on va le voir. Et là, on aura la réponse à mes questions.

Voilà pour la réponse au fond de ton message. Sur la forme, maintenant. Je suis quelqu'un de susceptible. Et les échanges écrits véhiculent souvent un certain nombre de mal-entendus, qui seraient dissipé en entendant le ton de la personne ou en voyant son expression, ce qui n'arrange rien.
Mais voilà, j'ai perçu une certaine forme de mépris dans certains des messages échangés ici. Comme si, par exemple, Julia et moi ne pouvions être que des midinettes, qui perdions nos moyens dès que di Caprio intervient. C'est d'ailleurs ce qui m'a poussé à répondre au message précédent et à développer les raisons pour lesquelles moi, j'aime cette photo.
Rassure moi : je me trompe ?
Revenir en haut Aller en bas
resmiranda
Bookworm
resmiranda



Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Django Unchained de Tarantino (2012)   Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Icon_minitimeLun 21 Mai - 16:17

invite1 a écrit:
Emjy a écrit:


Pourquoi "intouchables" ? Je pense que personne ici n'a remis en cause ton dégoût pour le cinéma de Tarantino. Wink
Alors là, hum. Hum. Hum....

Je pense que c'est simplement la façon dont ce dégoût est exprimé qui pose problème. Car ce dégoût semble s'adresser non seulement envers le cinéma de Tarantino mais aussi vers ceux qui l'apprécient.

Tout comme Akina, j'espère que nous nous trompons.

Je ne crois pas être la seule dans l'équipe de modération à souhaiter un débat un peu plus serein ici. Je crois sincèrement que tous les avis peuvent s'exprimer sans aucun problème à partir du moment où cela se fait dans le respect des autres et des goûts de chacun. Evitons l'arsenic dans chaque tasse de thé Wink

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Django Unchained de Tarantino (2012)   Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Icon_minitimeLun 21 Mai - 16:31

@ Akina: C'est plus simple, oui... mais tellement moins rigolo !!
Non, tu n'es pas une midinette, Akina, tu es une romantique. La différence est de taille.
Je le suis aussi. Mais le mouvement romantique était un grand mouvement de passion! Avec des gens qui s'empoignaient, s'écharpaient (cf la bataille d'Hernani) etc... C'est mieux que les "ouais pas mal" ou les "ouais, sympa" qu'on entend si nombreux en ces temps tièdes, non ?
Le romantisme n'empêche donc pas de garder l'oeil vif et la dent pointue. Au contraire !
Et, pour revenir à cette photo de Di Caprio, je pense que ce n'est pas un mal d'essayer de la décoder. Elle dit quoi? Qu'est-ce que l'auteur veut dire? Ou veut cacher ? Vers quoi veut-il diriger mon regard? Ou l'en détourner? Ce n'est pas du tout anodin.
Avec les images, je suis toujours sur le qui-vive. Et franchement, celle-là, elle est plus que suspecte !
D'autant plus suspecte qu'elle est , en effet, très séduisante (ses couleurs, son ambiance, son sujet bien centré, etc). Sorti de la mythologie américaine moderne, ce noeud à la forme si particulière, si connue, dans les cheveux de l'esclave, a une signification évidente. Cette image pose donc une vraie question politique (à laquelle je n'ai évidemment pas de réponse puisque je n'ai pas vu le film). QT ne nous ayant pas habitués jusqu'ici à la finesse et à la subtilité, j'éprouve donc une grande méfiance.
Mais je ne demande qu'à me tromper. Peut-être nous surprendra-t-il.
Wait and see, donc.




Dernière édition par invite1 le Lun 21 Mai - 17:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Julia
Bookworm
Julia



Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Django Unchained de Tarantino (2012)   Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Icon_minitimeLun 21 Mai - 16:42

[quote="invite1"]
Pickwick a écrit:
Julia a écrit:
Shocked Les quelques photos publiées ici (merci!) donnent vraiment envie!

Ah bon. Parce que Di Caprio brandissant un marteau et un cigare à peine équivoques avec, derrière lui une esclave qui porte la tenue des Bunnies de Play-Boy, tu trouves ça attirant, toi ?
Connaissant Tarantino, le choix de ces éléments n'étant ni anodins ni un hasard, voilà qui éveille fortement ma suspicion.
Mais bon, j'imagine que tu ne vois que la belle gueule de Leonardo.
ça me consterne.

Je ne vois franchement pas ce que j'ai pu dire de consternant! Invité1: je conçois d'ailleurs tout à fait que l'on puisse ne pas aimer le cinéma de Tarantino, personne ici ne te le reproche. Ce qui me chagrine, c'est le ton que tu emploies et les raccourcis auxquels tu arrives: cette photo (entre autres) me donne envie de voir le film, c'est donc forcément pour la belle gueule de Leo! Je ne relève même pas la partie sur l'esclave habillée en bunny! Shocked Ce qui pique mon intérêt, en l'occurence, c'est de voir Leo dans un rôle de méchant, fait assez rare... C'est un acteur que j'apprécie bien plus pour son talent que pour son physique. Et vu que j'apprécie le cinéma de Tarantino, j'espère juste que ce film sera bon, c'est tout. Tes critiques sur le sujet sont les bienvenues, mais je te signale simplement que le ton employé est méprisant au possible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Django Unchained de Tarantino (2012)   Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Icon_minitimeLun 21 Mai - 16:52

resmiranda a écrit:
]
ce dégoût semble s'adresser non seulement envers le cinéma de Tarantino mais aussi vers ceux qui l'apprécient. Wink

Je dois placer ici une phrase que j'ai écrite dans un autre sujet :
"J'aime le coulis de framboises, ça ne fait pas de moi un coulis de framboises. J'aime Jane Austen, ça ne fait pas de moi (hélas, dix fois hélas!) Jane Austen".
Cessons de penser que l'on est obligatoirement ce que l'on admire !
Je sais, la société nous pousse à le croire. Mais non.
C'est d'ailleurs exactement la raison pour laquelle Martin Scorsese, qui est un si magnifique pédagogue du Cinéma, un homme respectable qui aime des réalisateurs et des films admirables et en parle si bien, ne nous a encore jamais démontré qu'il était un John Ford ou un Hitchcock, loin s'en faut.
Non, personne ne peut sérieusement penser qu'il EST (ou représente), ce qu'il aime. Et c'est tant mieux ! Sinon, ça reviendrait à vouloir se classer dans des catégories (toi tu aimes tel parfum, tu es donc ceci, et ce genre d'âneries). L'Humain mérite mieux.
Revenir en haut Aller en bas
resmiranda
Bookworm
resmiranda



Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Django Unchained de Tarantino (2012)   Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Icon_minitimeLun 21 Mai - 17:51

invite1 a écrit:
resmiranda a écrit:
]
ce dégoût semble s'adresser non seulement envers le cinéma de Tarantino mais aussi vers ceux qui l'apprécient. Wink

Je dois placer ici une phrase que j'ai écrite dans un autre sujet :
"J'aime le coulis de framboises, ça ne fait pas de moi un coulis de framboises. J'aime Jane Austen, ça ne fait pas de moi (hélas, dix fois hélas!) Jane Austen".
Cessons de penser que l'on est obligatoirement ce que l'on admire !

Je suis d'accord, mais pas aussi facile à dire qu'à ressentir. Pour moi la logique " Le cinéma de Quentin Tarentino fait parti de tes goûts. Le cinéma de Quentin Tarentino est consternant. Donc tes goûts sont consternants" peut être d'application pour beaucoup. S'exprimer avec passion sur n'importe quel sujet est une bonne chose, mais il ne faudrait pas oublier que ses interlocuteurs peuvent prendre les manifestations de cette passion comme une agression contre leurs goûts et leur personne...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Django Unchained de Tarantino (2012)   Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Icon_minitimeLun 21 Mai - 18:01

Julia a écrit:
[quote"][quote=]
Julia a écrit:
Shocked .
! Je ne relève même pas la partie sur l'esclave habillée en bunny! Shocked .
Tu as tort. Je crois justement que c'est l'élément à ne surtout pas laisser passer. Il faut le "relever", Julia ! Et parlons-en !
Ce noeud si caractéristique dans les cheveux des bunnies club de Playboy est aussi ancré dans la culture US que les oreilles de Mickey. Et au moins aussi reconnaissable. Il est évident qu'il ne se trouve pas là par hasard, ni par erreur. Cette image et toute sa symbolique est faite pour taper direct dans l'imagerie et l'inconscient collectif américain. Et le fait que le film se passe dans une autre époque, une époque où les bunnies club n'existaient évidemment pas, ne fait rien à l'affaire. Ou plutôt si. Un pan de notre cerveau se dira: "je ne relève pas, c'est anachronique" mais en fait, notre inconscient, lui, mettra en marche toute la symbolique (esclavage, sexe, rapports hommes-femmes, pouvoir) attachée à cette image et influera sur notre vision des personnages.

Je ne dis pas encore que le propos de QT, ici, sera malsain ou machiavélique . Je répète, je n'ai pas vu le film pour en juger. J'attends de voir. Mais permettez que je reste en alerte. C'est tout. Car mettre ce type de symbole sur la tête d'une servante noire, c'est-à-dire, vu l'époque du récit, d'une esclave, eh bien, ce n'est politiquement pas anodin. Comment passer par-dessus !? On doit au moins se poser la question. Et se demander quel propos le réalisateur tient autour de ça ? Car ce n'est pas non plus un hasard si cette image a été choisie pour le "teaser" . La preuve, tout le monde en parle.
Mais bon, les réponses seront dans le film. Sauf si tout ça est coupé au montage.


Dernière édition par invite1 le Lun 21 Mai - 20:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Django Unchained de Tarantino (2012)   Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Icon_minitimeLun 21 Mai - 18:09

@ Resmiranda
Désolée si tu crois vraiment cela, Resmiranda.
On a retrouvé des dvd de "Blanche-Neige" , du "Roi-Lion" et de "Autant en emporte le vent" sur les étagères de je ne sais quel dictateur.
Voilà qui laisse songeur, n'est-ce pas.
PS: et de "Bambi aussi !

Revenir en haut Aller en bas
resmiranda
Bookworm
resmiranda



Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Django Unchained de Tarantino (2012)   Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Icon_minitimeLun 21 Mai - 19:38

Je pense qu'il serait bon pour l'instant de laisser refroidir ce sujet (et les esprits Wink ). Cela dit, j'invite tout le monde à revenir poster son avis sur le film ou encore des infos sur son actualité à l'avenir.

Je souhaite juste rappeler un des fondements du forum : le respect et la courtoisie et de ne jamais oublier qu'opinion n'est pas synonyme de vérité universelle. Merci donc à tous de garder ce forum comme nous l'aimons, chaleureux et animé et où les discussions passionnées se font dans le respect de la sensibilité de chacun.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Django Unchained de Tarantino (2012)   Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Icon_minitimeLun 21 Mai - 20:32

Emjy a écrit:
Le film sort le jour de Noël aux USA et le 16 janvier en France
Rendez-vous, disons... study ... au 17 janvier ?Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 346347


Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy



Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Django Unchained de Tarantino (2012)   Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Icon_minitimeMer 23 Mai - 21:10

On en sait un peu plus sur la BO de Django Unchained Very Happy On y entendra notamment du Johnny Cash et du James Brown (The Payback Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 312935 )


_________________
Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Ban13
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Django Unchained de Tarantino (2012)   Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Icon_minitimeJeu 24 Mai - 0:55

Ttt ! Ttt ! Pas de panique...
Juste une info en passant, pour les fans de références cultes : L'allure de Di Caprio sur la fameuse photo rappelle très fortement celle du grand acteur Vincent Price dans cet énigmatique western foldingo-mélo-expressionniste de Samuel Fuller (idole des Peckinpah, Leone, etc, dont QT revendique la filiation) THE BARON OF ARIZONA . Dans ce film, Vincent Price joue un étrange personnage qui devient par escroquerie propriétaire de l'état d'Arizona. J'ai le souvenir de scènes de lynchage nocturnes assez grandiloquentes et d'une maison imposante. Le tout dans un N & B splendide. Price y joue (ou plutôt surjoue!) la semi-démence cruelle avec son génie habituel du grand cabotinage. Allez jeter un coup d'oeil aux photos (ou au film, j'en garde un souvenir très bon, quoique lointain) : même collier de barbe, même tenue de riche propriétaire terrien de l'Ouest, lavallière en soie, grosse bague, et tout l'attirail (genre Clark Gable dans "L'Esclave libre" quoi !) , je ne crois pas me tromper... Portera-t-il le même modèle de chapeau? Encore une insupportable question qui se pose...
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina



Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Django Unchained de Tarantino (2012)   Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Icon_minitimeJeu 24 Mai - 6:59

C'est la première fois que j'entends parler de ce western (ce qui n'est pas étonnant vu ma connaissance ... limitée sur le sujet), mais ce que tu en dis me donne envie de faire un détour par amazon : "énigmatique western foldingo-mélo-expressionniste", voilà qui est tentant !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Django Unchained de Tarantino (2012)   Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Icon_minitimeJeu 24 Mai - 9:49

Le plus rigolo, c'est que ce genre de films "de genre", qui étaient d'obscures petites série B à l'origine, deviennent cultes lorsque des metteurs en scènes contemporains (devenus des stars) y puisent leur inspiration et leurs références.
Cela dit, c'étaient des série B façon "Hollywood de l'âge d'or". Alors il y avait toujours , au moins, une excellente photo, de bons petits scénaristes efficaces, et d'inoubliables acteurs seconds couteaux dont les apparitions récurrentes comblaient d'aise les aficionados.
Le cinéma de Samuel Fuller (réal. de "Baron of Arizona") en est un exemple type . Enfin, un peu plus que ça , à vrai dire. A l'époque, ses films étaient un peu noyés dans la masse de la production hollywoodienne, et puis la Nouvelle Vague l'a redécouvert (La fin d' "A bout de souffle " de Godard ressemble étonnamment à celle des "Bas-fonds de NY" !) et puis, ensuite, Wim Wenders a enfoncé le clou dans les années 70/80 et zou ! tout le monde s'est mis à redécouvrir l'animal !
Parmi ses nombreux films cultes , il y a "Le Port de la drogue" "Shock Corridor" "Police Spéciale" "les Maraudeurs attaquent". Ils étaient ultra-violents pour l'époque. Du coup ils étaient censurés, ou mal distribués, ce qui a contribué à son image de "marginal un peu maudit" auprès de cinéastes comme Peckinpah, Scorsese, et plus tard Michael Mann et Tarantino.
Fuller a en tout cas le génie des images qui frappent ! Des images très fortes, et qui restent. Comme celle de l'inoubliable Constance Towers en prostituée chauve qui frappe avec sa perruque son amant à terre et qui s'enfuit ensuite, déshabillée, courant entre les voitures, sur les boulevards nocturnes de L.A (pour devenir, séquence d'après, éducatrice pour gamins handicapés, si! si! je vous assure!) . Ou bien la scène poignante où les soldats de "Merrill's Maraudeurs" à bout de force après des jours à errer dans la jungle de Corée, arrivent dans un village où un enfant leur offre de l'eau et un bol de riz, et l'un d'eux, un dur à cuire, s'effondre en sanglots d'émotion. Ou encore la mort de la géniale THELMA RITTER (une immense "second rôle", on la voyait partout entre 40 et 60) dans "Le Port de la drogue". Ou , toujours dans "Le Port...", cette course-poursuite dans le métro new-yorkais où l'un des flics dévale une volée de marches à plat ventre, sur le menton , à reculons (ce qui doit faire très mal aux dents..).
Mais le Fuller cultissime, c'est "Shock Corridor" où un journaliste enquête dans un asile psychiatrique (afin de gagner le prix Pulitzer) et pour cela, se fait interner comme fou. C'est un film qui reste, des décennies plus tard, totalement Hallucinant ! !!
Pour finir un petit détail (qui n'a rien à voir, quoique...) : Samuel Fuller fut le scénariste d'un petit polar des années 30 intitulé ... "Gangs of New York". Voilà qui boucle la boucle avec Leonardo di Caprio !
Un de ces quatre, on pourra peut-être parler de l'inénarrable Russ Meyer, un autre des cinéastes marginaux "cultes" auquel Tarantino aime se référer (dans un tout autre genre quand même ! Et pas du tout comparable à Fuller. Il n'est même plus série B mais plutôt classé "Cinéma Bis") . Mais lui... il faut vraiment voir pour y croire ! C'est juste un peu drôle. Parfois. Et pas forcément volontairement.
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy



Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Django Unchained de Tarantino (2012)   Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Icon_minitimeSam 26 Mai - 8:50

Ce topic risque encore une fois d'être beaucoup alimenté ces prochains jours Razz : la 1ère bande-annonce du film va très bientôt être dévoilée. Elle sera diffusée dans les cinémas US avant le Prometheus de Ridley Scott, soit à partir du 8 juin et sera donc visible sur le net Wink

_________________
Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Ban13
Revenir en haut Aller en bas
Satine
Locataire de Netherfield
Satine



Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Django Unchained de Tarantino (2012)   Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Icon_minitimeLun 28 Mai - 1:14

Ohhh quelle bonne nouvelle ! Hâte de découvrir la BA cheers
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Django Unchained de Tarantino (2012)   Django Unchained de Tarantino (2012) - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Django Unchained de Tarantino (2012)
Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Télécharger Le Pacte (Seeking Justice) 2012 [DVDRIP MD][FR] (Avec Nicolas Cage)
» 20100420 NRG Rom 23563-21899 Sense 2.5.2012 MaxManila-Cookie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and live the American dream :: Cinéma américain :: Le cinéma contemporain-
Sauter vers: