Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !
Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !
-31%
Le deal à ne pas rater :
PNY – CS900 – SSD – 1 To – 2,5″
56.99 € 82.05 €
Voir le deal

 

 A room with a view, de James Ivory (1986).

Aller en bas 
+5
Séverine
Diana
JO
sandie
Popila
9 participants

ce film mérite...
1 étoile
A room with a view, de James Ivory (1986).  Vote_lcap17%A room with a view, de James Ivory (1986).  Vote_rcap1
 7% [ 1 ]
2 étoiles
A room with a view, de James Ivory (1986).  Vote_lcap10%A room with a view, de James Ivory (1986).  Vote_rcap1
 0% [ 0 ]
3 étoiles
A room with a view, de James Ivory (1986).  Vote_lcap17%A room with a view, de James Ivory (1986).  Vote_rcap1
 7% [ 1 ]
4 étoiles
A room with a view, de James Ivory (1986).  Vote_lcap129%A room with a view, de James Ivory (1986).  Vote_rcap1
 29% [ 4 ]
5 étoiles
A room with a view, de James Ivory (1986).  Vote_lcap157%A room with a view, de James Ivory (1986).  Vote_rcap1
 57% [ 8 ]
Total des votes : 14
 

AuteurMessage
Popila
Bookworm
Popila



A room with a view, de James Ivory (1986).  Empty
MessageSujet: A room with a view, de James Ivory (1986).    A room with a view, de James Ivory (1986).  Icon_minitimeJeu 31 Mar - 18:42

Première adaptation par James Ivory d'un roman d'E.M. Forster, Avec vue sur l'Arno, le plus british des Américians signe un film brillant avec des comédiens d'exception :Helena Bonham Carter, Julian Sands, Maggie Smith, Daniel Day Lewis, Simon Callow, Rupert Graves...

A room with a view, de James Ivory (1986).  Aroom10
Citation :
Lucy, jeune fille anglaise de bonne famille, séjourne à Florence, chaperonnée par sa vieille cousine Charlotte. Quand Lucy s'éprend du fils Emerson, famille en marge de la bourgeoisie traditionnelle, Charlotte précipite leur retour à Londres pour rompre cet amour naissant. Mais le hasard, ou le destin, amène les Emerson dans le voisinage...
C'est l'adaptation des romans de Forster que je préfère : j'aime beaucoup le livre, et je trouve le film lumineux. Seul bémol : l'interprétation caricaturale de Daniel Day Lewis, qui n'est pas à son meilleur...

Sans hésiter, 4 étoiles ! sunny

_________________
A room with a view, de James Ivory (1986).  Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
sandie
Bookworm
sandie



A room with a view, de James Ivory (1986).  Empty
MessageSujet: Re: A room with a view, de James Ivory (1986).    A room with a view, de James Ivory (1986).  Icon_minitimeJeu 31 Mar - 20:37

J'ai mis 5 étoiles parce que j'adore ce film !

D'abord, il y a un casting de rêve, avec quelques uns des plus talentueux acteurs anglais : Helena Bonham Carter (ça me toujours drôle de la voir si jeune dans ce film), Maggie Smith, Simon Callow, Julian Sands, Daniel Day-Lewis... Et puis James Ivory est un réalisateur génial.
Ensuite, il y a des paysages magnifiques, en particulier pour tout le début du film qui se passe à Florence (à chaque fois, ça me donne envie de visiter cette ville). La musique est également superbe : j'adore O Mio Babbino Caro, la chanson du générique et qui est ponctuellement reprise tout au long du film. c'est un des airs d'opéra que je préfère, et je trouve qu'il apporte une note romantique qui sied parfaitemeny au film.
Enfin (le meilleur pour la fin), l'histoire est juste splendide : je n'ai pas lu le roman (je sais, honte sur moi Embarassed ), mais je trouve que c'est une des plus belles histoires d'amour du cinéma ! Et puis la fameuse scène du baiser A room with a view, de James Ivory (1986).  557349
Revenir en haut Aller en bas
JO
Bookworm
JO



A room with a view, de James Ivory (1986).  Empty
MessageSujet: Re: A room with a view, de James Ivory (1986).    A room with a view, de James Ivory (1986).  Icon_minitimeJeu 31 Mar - 21:43

J'ai mis 4 étoiles ! J'ai vu ce film une seule fois, j'en garde un excellent souvenir même si c'était il y a presque 20 ans ! (je suis mega vieille en fait...affraid)
Je me demande d'ailleurs pourquoi je ne l'ai jamais revu.
J'ai lu le livre juste après et j'avais beaucoup aimé aussi, mais pareil, je ne l'ai jamais relu !
Revenir en haut Aller en bas
Diana
Bookworm
Diana



A room with a view, de James Ivory (1986).  Empty
MessageSujet: Re: A room with a view, de James Ivory (1986).    A room with a view, de James Ivory (1986).  Icon_minitimeVen 1 Avr - 16:45

Eh bien moi je mets 5 étoiles sans hésiter Very Happy
J'ai vu chambre avec vue un nombre incalculable de fois (donc au moins plus de 10 fois..) et j'en suis toujours emerveillée.
Tout me plait dans ce film, que l'action se passe en Italie ou en Angleterre
Je crois que c'est le premier film que j'ai vu avec Maggie Smith, et avec Helena bonham Carter bien sur.
Jullian Sands m'a toujours paru à son pic de beauté dans ce film, et voir Daniel Day Lewis en petit con mondain et snob, et un jeune Rupert Graves en petit frère intelligent , c'est déjà pas mal.
La scène du baiser est vraiment ma scène préférée du film, et l'une des plus belles que j'ai vu
D'ailleurs, les edtions 10/18 l'ont mis en couverture
A room with a view, de James Ivory (1986).  55414044
J'ai lu le livre depuis, et c'est d'ailleurs le seul livre de EM Forster que j'ai lu, il est aussi bien que le film, avec la phrase cruelle mais si juste de la mère de Lucy Honeychurch "tu commences à me faire penser à ta tante Charlotte Bartlett"

_________________
A room with a view, de James Ivory (1986).  Little12
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




A room with a view, de James Ivory (1986).  Empty
MessageSujet: Re: A room with a view, de James Ivory (1986).    A room with a view, de James Ivory (1986).  Icon_minitimeVen 1 Avr - 19:55

Ah super il a son topic ! Very Happy

Ben pareil 5 étoiles pour toutes les raisons que vous avez enoncées , et je crois que je vais essayer de me procurer l'ouvrage avec la couverture du baiser ( Merci de l'avoir posté Diana ! )
Revenir en haut Aller en bas
Diana
Bookworm
Diana



A room with a view, de James Ivory (1986).  Empty
MessageSujet: Re: A room with a view, de James Ivory (1986).    A room with a view, de James Ivory (1986).  Icon_minitimeVen 1 Avr - 21:29

Guillaume a écrit:
je crois que je vais essayer de me procurer l'ouvrage avec la couverture du baiser ( Merci de l'avoir posté Diana ! )
Je me demande si je ne vais pas faire la même chose.
J'ai lu le livre (emprunté à la bibliothèque) dans une version très ancienne et super vieillote, et la couverture de l'édition 10/18 m'attire beaucoup.

_________________
A room with a view, de James Ivory (1986).  Little12
Revenir en haut Aller en bas
Séverine
Overbearing Master
Séverine



A room with a view, de James Ivory (1986).  Empty
MessageSujet: Re: A room with a view, de James Ivory (1986).    A room with a view, de James Ivory (1986).  Icon_minitimeLun 11 Juil - 17:53

J'ai regardé hier Chambre avec vue/A room with a view et le moins que je puisse dire, c'est que ce film est juste magnifique. Chaque plan est une merveille et sous la caméra de Ivory, l'Italie (ah! Florence) et la campagne anglaise est sublimée à un point... J'étais époustouflée devant tant de beauté et de grâce. La musique, par ailleurs, colle parfaitement aux images et je dois dire qu'elle rajoute du charme au film et envoûte. Je pense qu'il va me falloir une autre vision, parce que j'ai été tellement happé par les décors que je crains d'avoir un peu négligé l'intrigue en elle-même. Cela ne m'a tout de même pas empêché d'apprécier grandement une Helena Bonham Carter fort jeune mais déjà très bonne actrice. En plus, ce rôle change littéralement de ceux dans lesquels on a l'habitude de la voir. J'étais aussi très contente de voir Maggie Smith! Bref, je n'ai que des éloges sur ce film à faire. L'histoire m'a plu également mais résolument, il va falloir que je le revois. Passé le premier choc, je serais plus à même de me concentrer sur l'intrigue. Et bien sûr, cela m'a donné une envie impérieuse de me remettre à Forster par Avec vue sur l'Arno (Pourquoi ces deux titres français d'ailleurs pour un même livre?). Je pense d'ailleurs que ça sera mon prochain livre avant d'entamer le 2ème tome du Trône de Fer.
Revenir en haut Aller en bas
Sharon
gothic novel reader
Sharon



A room with a view, de James Ivory (1986).  Empty
MessageSujet: Re: A room with a view, de James Ivory (1986).    A room with a view, de James Ivory (1986).  Icon_minitimeLun 11 Juil - 18:16

JO a écrit:
J'ai mis 4 étoiles ! J'ai vu ce film une seule fois, j'en garde un excellent souvenir même si c'était il y a presque 20 ans ! (je suis mega vieille en fait...affraid)
Je me demande d'ailleurs pourquoi je ne l'ai jamais revu.
J'ai lu le livre juste après et j'avais beaucoup aimé aussi, mais pareil, je ne l'ai jamais relu !

Je pourrais dire quasiment la même chose, si ce n'est que j'ai mis cinq étoiles. J'ai dû voir le film il y a près de quinze ans et je n'ai pas eu non plus l'occasion de le revoir (manque de temps ? J'étais étudiante à l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
Diana
Bookworm
Diana



A room with a view, de James Ivory (1986).  Empty
MessageSujet: Re: A room with a view, de James Ivory (1986).    A room with a view, de James Ivory (1986).  Icon_minitimeLun 11 Juil - 21:51

Citation :
Cela ne m'a tout de même pas empêché d'apprécier grandement une Helena Bonham Carter fort jeune mais déjà très bonne actrice. En plus, ce rôle change littéralement de ceux dans lesquels on a l'habitude de la voir. J'étais aussi très contente de voir Maggie Smith
C'était le premier rôle de Helena Bonham Carter il me semble, et elle était déjà impressionnante.
Maggie Smith me fait tordre de rire dans son rôle de Charlotte Bartlett, qui met 10 minutes à compter de la monnaie, qui n'arrête pas de se plaindre tout en assurant à tout le monde qu'elle ne veut en aucun cas être une gêne...
Les scènes en Italie sont magnifiques (ah... ce baiser), tout comme en Angleterre.

_________________
A room with a view, de James Ivory (1986).  Little12
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Bookworm
Perséphone



A room with a view, de James Ivory (1986).  Empty
MessageSujet: Re: A room with a view, de James Ivory (1986).    A room with a view, de James Ivory (1986).  Icon_minitimeJeu 2 Fév - 19:52

Comment dire à quel point j'ai aimé? Si je sais: JE VAIS LIRE LE LIVRE TRES RAPIDEMENT!
Quelle merveilleuse histoire, tout en retenue, en subtilité... Après avoir vu The Remains of the Day je savais que James Ivory était bon, mais j'avoue que A Room with a view dépasse mes espérances. Je vais tenter d'y aller point par point tellement tout me semble digne d'être commenté.

Le générique tout d'abord! On se croirait au théâtre dans une comedia dell arte. J'ai trouvé l'idée de succession de panneaux de théâtre avec les noms et fonctions de chaque personnages vraiment originale. Je trouve que cela fait rentrer directement le spectateur dans l'ambiance du film. Nous sommes dans le ton.
De la même façon j'ai trouvé très drôle les petites mentions en bas de l'écran pour nous dire qui est où et qui fait quoi. Il y a une grande ironie dans tout ça et je trouve que cela souligne bien le côté "gossip" du début du XXe siècle, où il faut savoir qui fait quoi par crainte du scandale. Quant aux encarts fait pendant le film "Home", "Lying to Cecil", je les ai trouvé tout simplement à propos, drôles souvent, utile pour planter le décor aussi.

Ce film est extrêmement lumineux et même s'il a vieilli on sent le travail sur la lumière, notamment à Florence et dans sa campagne. Les décors sont sublimes, aussi bien en Italie qu'en Angleterre. Quant aux costumes je les trouve tout à fait adaptés. Ni trop pompeux, ni ostentatoires, il reflète bien la personnalité de chacun il me semble.

L'histoire...que dire à part que j'ai été envoutée par cette histoire d'amour un peu particulière? Je trouve que tout s'enchaîne assez rapidement et que sans l'intervention de Charlotte (ah...Charlotte!) tout aurait pu se finir beaucoup plus vite. Forster et a fortiori Ivory ont très bien su reproduire ce monde de pudibonderie où quand même on aimerait bien bouger un peu plus mais où les bonnes manières et la peur du scandale sont toujours présents. Cela dit, je n'ai pas trouvé cette ambiance austère, on se dit que les personnages évoluent assez bien dans leur milieu et que tout ça n'est pas mal vécu. Du coup, on ne se sent pas écrasé par un poids quelconque. Cela vient aussi du fait que Lucy fait elle-même ses choix, elle n'est pas forcée donc on se dit qu'elle doit vivre avec maintenant.

Helena Bonham-Carter est une excellente actrice et je trouve que ce film nous le montre bien. Nous sommes loin de la jeune fille timide et "molle". Déjà dans son jeu on sent une force de caractère inouï. Sa diction et la fermeté de sa voix laisse entrevoir les rôles plus sombres qu'elle interprétera plus tard. J'aime beaucoup sa Lucy Honeychurch parce qu'on peut assez facilement s'identifier à elle. Elle n'est ni molle, ni trop passionnée, on sent que c'est un personnage tout en nuance. C'est ce qui m'a plu chez elle, son côté réellement humain avec ses bêtises, ses mensonges, ses espoirs.

Julian Sands est absolument magnifique pour le rôle. Enigmatique à souhait, brillant et passionnée derrière un masque plutôt froid c'est un personnage très fort....je ne me remets toujours pas des deux scènes de baisers et de son regard quand Cecil lit "Under a Loggia". C'était extrêmement fort alors que ça dure très peu, mais l'essence même du film est là, ces passions contenues qu'on entrevoit très vite, l'espace de quelques secondes qui décide tout...

Je n'ai pas lu le livre donc je ne peux pas juger de la qualité de l'interprétation mais Daniel Day-LEwis campe un Cecil Vyse qui, sans être odieux, n'en est pas moins absurde. Il est évident à la seconde même où il rentre dans le petit salon de la famille Honeychurch qu'il n'est pas fait pour aller avec Lucy! J'ai halluciné! On dirait un cliché d'un mauvais dandy, cette espèce de grande gigue déteste la laideur...Est-ce qu'il s'est regardé dans une glace? Il est juste insupportable de préjugés et surtout glacial...Il faut qu'il enlève ses lunettes avant d'embrasser Lucy, j'en connais un qui les aurait jeté au vent ses lunettes!

Freddy le petit frère est adorable et Rupert Graves joue à merveille la carte de l'insolence, s'en est presque charmant! (et j'ai juste envie de dire OMG il était siiiiiiiiiii jeune!) c'est un personnage qui m'a beaucoup plu parce que d'emblée il évalue les deux prétendants de sa soeur et sait lequel elle devrait choisir! Comme le révérend Beebe que j'ai littéralement adoré! On ne tombe pas dans la caricature du pasteur rigide, c'est un personnage ouvert et même éclairé.
Quant à Charlotte et bien ma foi je l'aime bien parce qu'elle ne veut pas faire de mal et qu'au fond elle répare ses bêtises! Maggie Smith est toujours aussi juste mais ça fait drôle de la voir dans ce genre de rôle, elle qui est plus habituée à jouer les badgirls (remember Downton Abbey et les bitchfaces ^^). Judi Dench enfin que l'on voit peu est très drôle dans le rôle d'une romancière qui écrit des histoires d'amour à l'eau de rose!

Je trouve que ce film, au-dela de l'aspect romantique et de la critique de la pudibonderie personnifiée par George pour son mépris et par Cecil pour son incarnation, est absolument tordant! L'humour est toujours là, de la scène du bain dans l'étant (où j'ai pleuré de rire de bout en bout...3 mecs dans une piscine quoi, totalement ça!) à la découverte de "under a loggia", au point d'interrogation de George, ce film dégage une fraîcheur bienvenue. Voila, je suis tombée amoureuse (again) du film, de George Emerson et de Julian Sands en Emerson. Je file acheter le livre parce que décidément, c'est sublime!
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila



A room with a view, de James Ivory (1986).  Empty
MessageSujet: Re: A room with a view, de James Ivory (1986).    A room with a view, de James Ivory (1986).  Icon_minitimeJeu 2 Fév - 20:02

Ah, Persephone, ça fait plaisir de lire une critique aussi enthousiaste du film de James Ivory ! Very Happy

Je pense que le livre de Forster devrait te plaire. Ivory a adapté trois de ses romans : Avec vue sur l'Arno, Howards End (roman plus hermétique, mais le film est très beau) et Maurice (le film est bien, le roman encore mieux). Wink

Il te reste de merveilleuses découvertes à faire ; je t'envie ! cheers Ma période Forster / Ivory m'a laissé un très bon souvenir ! sunny

_________________
A room with a view, de James Ivory (1986).  Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Bookworm
Perséphone



A room with a view, de James Ivory (1986).  Empty
MessageSujet: Re: A room with a view, de James Ivory (1986).    A room with a view, de James Ivory (1986).  Icon_minitimeJeu 2 Fév - 20:05

Howard's End est prévu mais je dois avouer que Maurice ne me tente pas du tout...(pas taper je sais que tu adores...)
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila



A room with a view, de James Ivory (1986).  Empty
MessageSujet: Re: A room with a view, de James Ivory (1986).    A room with a view, de James Ivory (1986).  Icon_minitimeJeu 2 Fév - 20:47

Perséphone a écrit:
Je dois avouer que Maurice ne me tente pas du tout...(pas taper je sais que tu adores...)
Tss, tss... Wink

_________________
A room with a view, de James Ivory (1986).  Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Haydée
Star-crossed lover
Haydée



A room with a view, de James Ivory (1986).  Empty
MessageSujet: Re: A room with a view, de James Ivory (1986).    A room with a view, de James Ivory (1986).  Icon_minitimeVen 3 Fév - 21:05

Perséphone quelle magnifique critique ! Tout comme Popila je trouve que c 'est un vrai bonheur de lire ton post.

Je te rejoins sur bien des points notamment ta décision de lire le livre ! Si tu as autant aimé le film tu aimeras le livre parce que le film est d'une fidelité magnifique et ne le trahit pas un seul instant. Tous les personnages y sont exactement ce qu'ils doivent être et toutes les scènes sont merveilleuses dans leur perfection et leur manière de tant coller à la prose de Forster. (Cecil/Daniel Day Lewis prend vraiment son thé en tête à tête avec le paysage!!) Les dialogues, la finesse des situations...Tout !

Ce que tu dis sur HBC est vrai. Elle n'est pas molle ou timide. Pour ma part je considère le personnage de Lucy comme celui d'un bébé boudeur (ou bougon, ça dépend des situations.) Mais elle est, et HBC le rend très bien, butée, et au fond elle n'est encore qu'une petite fille qui découvre l'attirance et l'amour qu'elle inspire et qui en conséquence est en expectative, attend observe et reste dans sa réserve et dans sa bouderie, comme si on lui avait caché des choses qu'elle n'avait pas imaginé et qu'elle découvre, et elle en veut aux gens de ne pas l'avoir prévenu de tout cela. Bon là c'est mon analyse super personnelle, ça vaut ce que ça vaut.

Pour George Emerson et Julian Sand, c'est très paradoxal car c'est le personnage le plus en retrait (dans le film comme le livre) qui ne brille et n'exprime tout ce qu'il souhaite vraiment transmettre que durant deux scènes principalement (les deux baisers) D'une part parce qu'il n'a pas d'éloquence. D'autre part parce qu'il 'y croit pas non plus. Il veut y croire, il veut esperer que Lucy comprenne mais en fait on sait de son père qu'il ne croit en rien (everlasting why) et qu'il est un peu perdu. Donc je pense que dans la scène où il parle à Lucy pour la première fois seul à seule et où il lui expose ses sentiments il ne donne pas le meilleur de lui même, d'abord parce qu'il est plus doué pour transmettre ses sentiments dans des actes et des regards (en effet, je suis d'accord Perspéhone son regard est d'une éloquence dans la scène du tennis) et ensuite parce qu'il ne peut croire qu'il sera le vainqueur. Pour moi il n'y croit pas vraiment, pour lui tout ça ne peut pas durer. (J'aurais aimé voir son visage quand il apprend que Lucy l'aime et qu'elle le veut lui. J'imagine que son visage a dû retrouver toute sa lumière ! sunny )

Au fait, je n'avais pas voté alors je mets 5 étoiles sans réfléchir Cool

Quant à Maurice, je t'encourage à le lire et le regarder (il y a Rupert Graves, ça vaut le coup rien que pour ça. Razz )Bien que rien n'égale Room with a view pour moi, il est (sont) vraiment bien(s). Howards End , en revanche, c'est le livre et le film qui me laisse le plus indifférente dans les 3.
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Bookworm
Perséphone



A room with a view, de James Ivory (1986).  Empty
MessageSujet: Re: A room with a view, de James Ivory (1986).    A room with a view, de James Ivory (1986).  Icon_minitimeVen 3 Fév - 21:08

Merci Haydée il me semblait bien avoir reconnu Miss Honeychurch sur ton avatar.
Je suis d'accord avec toi pour George mais je me ferai peut-être une opinion encore plus approfondie lorsque j'aurais lu le roman ^^
Revenir en haut Aller en bas
Miss Virginia
Bookworm
Miss Virginia



A room with a view, de James Ivory (1986).  Empty
MessageSujet: Re: A room with a view, de James Ivory (1986).    A room with a view, de James Ivory (1986).  Icon_minitimeDim 5 Fév - 19:20

Je me rends compte grâce à Persephone que je n'avais pas donné mon avis sur ce film que j'ai vu il y a un moment déjà.
Je l'avais adoré, j'avais trouvé les images magnifiques, et le jeu des acteurs merveilleux, mais que dire de plus après l'avis si détaillé de Persephone?? Wink
Il faudrait que je me procure le DVD pour le revoir à nouveau.
Quant à Maurice, j'ai vu le film, et je n'ai pas accroché, je n'ai du coup pas envie de lire le livre. Je trouvais le sujet intéressant au départ, mais je me suis ennuyée devant le film. La relation avec le jeune homme d'un milieu social inférieur me paraît assez invraisemblable.
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila



A room with a view, de James Ivory (1986).  Empty
MessageSujet: Re: A room with a view, de James Ivory (1986).    A room with a view, de James Ivory (1986).  Icon_minitimeDim 5 Fév - 21:06

Au sujet de Maurice : le livre est bien meilleur que le film (qui comporte des longueurs, mais aussi de très belles performances d'acteurs). Pour moi, c'est le meilleur livre d'E.M. Forster, le plus dépouillé et le plus personnel (même si la relation entre deux hommes issus de milieux aussi différents peut en effet sembler utopique / vouée à l'échec).

_________________
A room with a view, de James Ivory (1986).  Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Miss Virginia
Bookworm
Miss Virginia



A room with a view, de James Ivory (1986).  Empty
MessageSujet: Re: A room with a view, de James Ivory (1986).    A room with a view, de James Ivory (1986).  Icon_minitimeLun 6 Fév - 18:30

Merci pour ton avis Popila! Je me lancerai peut-être dans ce roman quand j'aurai un peu épuré ma PAL.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





A room with a view, de James Ivory (1986).  Empty
MessageSujet: Re: A room with a view, de James Ivory (1986).    A room with a view, de James Ivory (1986).  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
A room with a view, de James Ivory (1986).
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chaleur et Poussière de James Ivory
» Jane Austen à Manhattan, de James Ivory
» Tea Room this way ...
» Room de Emma Donoghue
» Gothic, film de Ken Russell 1986

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and fake a British accent :: Littérature britannique contemporaine - 1900-1970 :: E.M. Forster-
Sauter vers: