Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !
Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !
Le Deal du moment : -44%
PHILIPS HD6563/64 – Machine à café ...
Voir le deal
49.99 €

 

 Possession, d'Antonia Susan Byatt.

Aller en bas 
+2
resmiranda
Popila
6 participants
AuteurMessage
Popila
Bookworm
Popila


Possession, d'Antonia Susan Byatt.  Empty
MessageSujet: Possession, d'Antonia Susan Byatt.    Possession, d'Antonia Susan Byatt.  Icon_minitimeSam 8 Jan - 14:01

Dans le cadre du challenge proposé par Damien sur la littérature néo-victorienne, ce livre a été proposé à la lecture, et comme il n'y a pas de sujet sur le roman d'A.S. Byatt, ici, je me permets d'en créer un. Wink

Possession, d'Antonia Susan Byatt.  Posses10

Citation :
La destinée du jeune professeur Roland Mitchell paraît étrangement liée à celle du grand poète victorien Randolph Henry Ash dont il est un des plus grands spécialistes. Le jour où, d'un livre poussiéreux, il exhume deux lettres d'amour que le poète adresse à une tendre inconnue, cette découverte bouleverse le cours de ses travaux... et de sa vie. Sur les traces du grand homme, le jeu de piste est ouvert : documents volés, amours clandestines, suicide romantique peuplent l'aventure qui dépassera bientôt le simple cadre d'une recherche universitaire.
J'ai lu Possession il y a quelques années, et voici ce que j'en avais pensé à l'époque (attention, je vous préviens, mon avis était assez négatif ; j'espère que ça ne vous découragera pas de vous lancer dans la lecture de ce livre s'il vous tente : au moment de sa sortie, ce livre a remporté un prix prestigieux à sa sortie en 1990, le Booker Prize, et les avis que j'avais pu lire sur Internet après l'avoir terminé étaient soit très élogieux, soit particulièrement assassins... à l'image de ce qui va suivre). lol!

Citation :
J'ai fini Possession il y a quelques temps déjà, et, ma foi, soyons franche : cette lecture me reste vraiment sur l'estomac. En ouvrant le volume que j'avais emprunté à la bibliothèque, j'étais dans d'excellentes dispositions. Dispositions qui se sont hélas évanouies au bout de quelques dizaines de pages. No

J'ai trouvé ce livre complètement indigeste, la poésie pastichée ennuyeuse à mourir, les longueurs insupportables. Tout au long de ma lecture, j'ai ressenti ennui et migraine - j'avais mal au crâne tellement certaines phrases sont difficiles à comprendre, on est très souvent obligé de les relire plusieurs fois pour en percevoir le sens. Sleep

Les personnages féminins évoqués dans ce livre m'ont paru incroyablement antipathiques ; les personnages contemporains, hélas, bien trop peu développés. Le dénouement m' a semblé insatisfaisant sur plusieurs plans :

Spoiler:
 


Ce roman pèche à mon avis par excès d'érudition, et son style, quand il n'est pas académique, est bien trop dense et bien trop touffu. Quant à l'intrigue, il aurait fallu l'élaguer et la resserrer. Certains thèmes du livre - l'évocation des milieux universitaires, la problématique lesbienne et féministe (puisque les deux vont de pair, apparemment), les broches victoriennes, les insectes et les séances de spiritisme prisés par les gens de cette époque - m'ont très moyennement intéressée.

J'ai trouvé que l'auteur avait tendance à prendre son sujet un peu trop au sérieux et manquait souvent d'humour. Bref, j'ai été extrêmement déçue. Pour résumer, je dirais que trop de talent tue le talent : manifestement, A.S. Byatt a beaucoup travaillé sur ce livre, et il m'est pénible d'en faire ici une critique aussi négative, mais sincèrement, le résultat n'est pas à la hauteur.

Néanmoins, certains personnages secondaires m'ont touchée - Blanche Glover, Sabine de Kercoz et Ellen Ash. Les personnages masculins sont plutôt sympathiques, et certains personnages contemporains auraient pu devenir intéressants s'ils avaient été davantage approfondis. L'idée de départ était bonne - mais la réalisation m'a parue très défectueuse. L'ensemble donne le sentiment d'être boursouflé : si l'on supprimait de ce livre ses pastiches littéraires, il n'en resterait pas grand chose.

Bref, ni un bon thriller, ni un chef d'oeuvre littéraire. Par comparaison, Le 13ème Conte de Diane Setterfield, ouvrage plus récent qui repose un peu sur le même principe, m'a paru moins bien maîtrisé, mais également moins prétentieux et surtout, nettement plus agréable à lire.

Possession, d'Antonia Susan Byatt.  28789-10
J'ai vu l'adaptation cinématographique quelques mois après, et elle m'a parue agréable à regarder, sans plus. Neutral Le film a réussi à gommer certains défauts du livre, mais cela reste un film assez fade au fond : Aaron Eckhart et Gwyneth Paltrow sont plutôt sympathiques à regarder, mais somme toute, ils n'ont pas grand chose à faire et à exprimer, et la présence de Jennifer Ehle et de Jeremy Northam dans le rôle du couple de poètes maudits ne suffit pas à relever le niveau : on voudrait les voir davantage à l'écran, ce que l'intrigue contemporaine ne rend pas possible. Même Jennifer Ehle, que pourtant j'adore, m'a paru assez ordinaire dans ce film qui n'évite pas les clichés, le sentimentalisme et les maladresses. Mais malgré son côté aseptisé, je le préfère encore au livre... et Jeremy Northam y est tout simplement parfait. I love you

La bande-annonce :


Alors, tentés par le livre et / ou par le film ? Ou bien est-ce que j'ai réussi à vous en dégoûter ? lol! Et si vous avez lu le livre et / ou vu le film, qu'en avez-vous pensé ? Very Happy

_________________
Possession, d'Antonia Susan Byatt.  Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
resmiranda
Bookworm
resmiranda


Possession, d'Antonia Susan Byatt.  Empty
MessageSujet: Re: Possession, d'Antonia Susan Byatt.    Possession, d'Antonia Susan Byatt.  Icon_minitimeVen 4 Fév - 21:39

Comme toi Popila, j'ai lu ce livre il y a quelques années. J'avais beaucoup aimé son adaptation (et Jeremy Northam, Aaron Eckhart et Toby Stephens n'y étaient pas pour rien lol! ) et j'avais donc voulu découvrir le roman.

Mon avis rejoins complétement le tien Popila, j'ai trouvé ce livre "touffu" et difficile à lire, je me souviens avoir même sauter plusieurs passages assez lourds dont les différents poèmes alors que je déteste faire ça. J'avais l'impression que l'auteur voulait nous jeter ses connaissances à la figure et plus que d'écrire un roman et une intrigue, nous ébahir de sa culture. Bref je l'ai trouvé également très indigeste. C'est un miracle que je l'ai terminé Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


Possession, d'Antonia Susan Byatt.  Empty
MessageSujet: Re: Possession, d'Antonia Susan Byatt.    Possession, d'Antonia Susan Byatt.  Icon_minitimeVen 4 Fév - 22:06

Tiens, je n'avais pas vu qu'il y avait un topic sur ce roman !
Mon avis rejoint le vôtre. En fait, pour être tout à fait sincère, ce roman est un des plus indigestes que j'ai jamais lus. Il avait beaucoup de choses pour me plaire mais au final, je l'ai trouvé incroyablement pédant. silent
J'ai vu l'adaptation dans la foulée. J'ai passé un bon moment mais c'est clair que ce n'est pas un film que je retiendrai ...

Pour l'anecdote, saviez-vous que l'auteur n'aimait pas du tout Harry Potter ? Wink

_________________
Possession, d'Antonia Susan Byatt.  Ban13
Revenir en haut Aller en bas
Diana
Bookworm
Diana


Possession, d'Antonia Susan Byatt.  Empty
MessageSujet: Re: Possession, d'Antonia Susan Byatt.    Possession, d'Antonia Susan Byatt.  Icon_minitimeSam 12 Fév - 18:22

Ah, mais je vois que je ne suis pas la seule à avoir pensé que le livre était plus qu'indigeste...
J'ai d'abord vu le film et je l'ai trouvé bien joué et interessant (surtout pour Jeremy Northman qui est parfait), et cela m'a donné envie d'emprunter le livre - je veux dire le pavé- à la bibliothèque.
Je l'ai trouvé soporifique au possible, avec l'impression que l'auteur voulait nous en mettre plein la vue par son erudition etc...
Je deteste ce genre d'auteur qui au lieu d'écrire intelligemment, nous ressort toutes ses recherches style "regarder tout ce que j'ai appris en écrivant ce livre"
Je ne me rappelle plus si j'ai fini le livre, mais si c'est le cas, j'ai du lire pas mal de pages en diagonale Embarassed

Citation :
Pour l'anecdote, saviez-vous que l'auteur n'aimait pas du tout Harry Potter ?

Raison de plus pour ne pas lire un autre livre de ASByatt!!!
Et je sais qu'elle a critiqué trés durement l'écrivain Martin Amis quand il y a quelques années il a reçu une avance considérable pour écrire l'un de ses livres.
Elle serait pas un peu jalouse du talent des autres?
Revenir en haut Aller en bas
sandie
Bookworm
sandie


Possession, d'Antonia Susan Byatt.  Empty
MessageSujet: Re: Possession, d'Antonia Susan Byatt.    Possession, d'Antonia Susan Byatt.  Icon_minitimeVen 18 Fév - 12:58

Je viens de terminer Possession dans le cadre du challenge néo-victorien, et je me sens un peu seule parce que j'ai beaucoup aimé ce livre : une fois plongée dedans, j'avais beaucoup de mal à le lâcher.
L'histoire m'a plu, ce jeu de piste pour connaître que sont devenus les deux poètes m'a tenu en haleine et l'ambiance mi-fantastique, mi-préraphélite m'a enchantée. Je trouve que cela se rapproche du Voleur de Cygnes d'Elizabeth Kostova, que j'avais également adoré : l'histoire est assez semblable, à part que le monde de la peinture remplace celui de la poésie.

Toutefois, je reconnais quand même au livre certains défauts : tout d'abord, les longs extraits de journaux et de poèmes. Pour être honnête, j'en ai lu très peu en entier car j'ai trouvé ça très long, pénible, avec un vocabulaire compliqué et je n'ai pas trouvé que ça apportait grand chose à l'histoire. Certains chapitres m'ont aussi paru interminablement longs.
Ensuite, la fin m'a parue assez nulle
Spoiler:
 

Je trouve que c'est très prévisible (je l'avais deviné assez tôt), et un peu cliché (comme par hasard c'est elle !).
Enfin, l'édition que j'avais était écrite en tout petit, et je trouve ça particulièrement gênant : ça gâche un peu le plaisir.

Si je devais attribuer une note à ce livre, je pense que je lui donnerais 4/5.
Revenir en haut Aller en bas
Diana
Bookworm
Diana


Possession, d'Antonia Susan Byatt.  Empty
MessageSujet: Re: Possession, d'Antonia Susan Byatt.    Possession, d'Antonia Susan Byatt.  Icon_minitimeVen 18 Fév - 18:16

Sandie, tu as effectivement l'air d'être la seule à avoir aimé le livre, cela dit, si je lis bien ce que tu as ecris, tu n'es pas entièrement positive ..

Citation :
Toutefois, je reconnais quand même au livre certains défauts : tout d'abord, les longs extraits de journaux et de poèmes. Pour être honnête, j'en ai lu très peu en entier car j'ai trouvé ça très long, pénible, avec un vocabulaire compliqué et je n'ai pas trouvé que ça apportait grand chose à l'histoire. Certains chapitres m'ont aussi paru interminablement longs.

Je pense que tes critiques rejoignent celle de tout le monde.
L'idée de départ est très bonne, mais l'auteur "en fait des tonnes", et le livre aurait été bien meilleur si il avait été plus court, et si l'auteur n'en avait pas profité pour ressortir toute sa culture

Citation :
Ensuite, la fin m'a parue assez nulle

J'ai trouvé la fin plutôt moyenne aussi
Revenir en haut Aller en bas
Constance
Bookworm
Constance


Possession, d'Antonia Susan Byatt.  Empty
MessageSujet: Re: Possession, d'Antonia Susan Byatt.    Possession, d'Antonia Susan Byatt.  Icon_minitimeMer 1 Juil - 17:46

Mon avis sur ce roman, que peu ont apprécié

Possession est un roman intriguant il y a cette dualité entre ces deux couples improbables Lamotte et Ash, et Maud et Roland à deux époques différentes, victorienne et actuelle, dans un environnement où la quête de l’étude et de la recherche reste l’enjeu au détriment du sujet c’est ainsi que Maud et Roland s’échappent de leurs obligations de chercheurs pour se centrer sur des motivations plus concrètes, la découverte et l’exploitation de textes littéraires poèmes de leurs auteurs, mais aussi de lettres, de journaux intimes de leurs proches ou d’échanges de lettres, tous inventés par l’auteure, et aussi inspirés comme le poème de la fée Mélusine.


Ces textes supports à la fois d’études et de témoignages sont livrés brut dans le récit, il n’est pas aisé de tous les appréhender parfois ils ralentissent la lecture, mais cela se comprend exploiter, comprendre, un texte nécessite une expertise, une attention, rien n’est aisé, parfois subjectif, or ce que l’on recherche c’est une vérité littéraire, ça demande du temps, de remonter à la source, de se tromper, de poursuivre plusieurs idées. C’est tout ce travail que l’on mesure à travers ce récit. La profusion de ce matériel m’a souvent échappé, je n’ai pas cherché à m’y attarder plus que cela, pas forcément cherché à tout comprendre non plus, j’en ai cependant apprécié l’originalité, et les quelques rebondissements dans le récit.

Dans l’ensembl J’ai plutôt apprécié les personnages tous passionnés de littérature, tout en comprenant. Très bien qu’ il n’esf Pas aisé de lire certains passages, bon on peut les survoler c’est permis Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Possession, d'Antonia Susan Byatt.  Empty
MessageSujet: Re: Possession, d'Antonia Susan Byatt.    Possession, d'Antonia Susan Byatt.  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Possession, d'Antonia Susan Byatt.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and fake a British accent :: Littérature britannique contemporaine - 1900-1970 :: Littérature "néo-victorienne".-
Sauter vers: