Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !
Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !
Le Deal du moment :
Mangas Kazé : 2 achetés = 1 manga offert
Voir le deal

 

 Victor Hugo : Les burgraves

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Akina
Bookworm
Akina



Victor Hugo : Les burgraves Empty
MessageSujet: Victor Hugo : Les burgraves   Victor Hugo : Les burgraves Icon_minitimeDim 3 Oct - 17:17

Deuxième pièce lue pour le challenge Pièce de théâtre !

Avant de commencer, je tiens à préciser que j'aime Victor Hugo d'amour très très fort. Et ce qui peut agacer certaines personnes dans son style (les répétitions grandiloquentes, par exemple), ben moi, j'adore Victor Hugo : Les burgraves 557349 .

Les burgraves est donc une pièce complètement hugolienne, créée à la Comédie française en 1843 (et un échec flagrant selon wiki). Selon la mode de l'époque, le thème en est moyen-âgeux : la lutte entre l'Empereur d'Allemagne, Barberousse, et les burgraves, des nobles rebelles. Au moment où le drame commence, les burgraves ont gagné, et on croit Barberousse mort
bien sûr, dès que l'un des prisonniers commence à expliquer qu'il a été prédit que Barberousse renaîtrait deux fois, on se doute de ce qui va se passer
La dynastie de burgraves montre que les défauts s'accumulent de génération en génération, de l'ancêtre rebelle, mais au coeur noble et bon, jusqu'au petit fils misérable et corrompu.
Au milieu, bien sûr, Hugo nous ajoute une belle histoire d'amour entre une jeune vierge et un jeune guerrier au coeur pur ; une vengeance menée par une vieille sorcière, des enfants trouvés qui vont reconnaître leur père ...
On ne s'ennuie pas, ça remue tout le temps !

Ce qui m'a particulièrement plu dans cette pièce, c'est le style hugolien. C'est grandiose, c'est beau, c'est grandiloquent, et j'aime ça. Par exemple, ce passage me fend le coeur, et me donne envie de le déclamer à pleine voix.
(Régina, la belle vierge, malade et mourante, vient de dire à Otbert, le beau guerrier, qu'il l'oubliera quand elle sera morte car "il ne l'aime pas !" Otbert répond :
Citation :
"- Je ne vous aime pas ! - Enfant ! dis au prêtre
Qu'il n'aime pas son Dieu, dis au toscan sans maître
Qu'il n'aime point sa ville, au marin sur la mer
Qu'il n'aime point l'aurore après les nuits d'hiver ;
Va trouver sur son banc le forçat las de vivre,
Dis lui qu'il n'aime point la main qui le délivre ;
Mais ne me dis jamais que je ne t'aime pas !"

Ou alors celui là, où le vieux Burgrave parle en voyant son petit fils faire ripaille
Citation :
"Jeune gens, vous faites bien du bruit.
Laissez les vieux rêver dans l'ombre et dans la nuit.
La lueur des festin blesse leurs yeux sévères.
Les vieux choquaient l'épée ; enfants, choquez les verres,
Mais loin de nous !"
Bref, j'ai beaucoup aimé cette petite pièce, et je continue à le proclamer : Hugo est un génie ! Victor Hugo : Les burgraves 94134
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Victor Hugo : Les burgraves Empty
MessageSujet: Re: Victor Hugo : Les burgraves   Victor Hugo : Les burgraves Icon_minitimeVen 5 Oct - 14:43

Ffffiouu!... je n'avais pas vu ce sujet. Les Burgraves ! Ah ben ça alors... Il y a donc des gens qui le lisent encore !?
J'ai étudié ça à la fac. Il ne m'en reste absolument rien. Sinon l'image d'une prof qui sautillait sur ses baskets jaunes en déclamant des passages entiers. Inutile de dire qu'on était tous complètement statufiés, bouche bée, sur nos sièges !
A part ça, même si tout s'est évaporé de ma mémoire, il me reste des images gargantuesques, un souffle genre flots dans tempête. La prof en question nous avait même emmenés au théâtre le voir... Mais où étais-je ?
Rien. Il me me reste rien. Si, la vision de l'entrée du théâtre.
C'est effrayant.

Mais, 100% d'accord. Victor est Le génie de chez Génie. Connais-tu la bibliothèque Juliette Drouet à Fougères où sont conservés des originaux des lettres qu'il échangeait avec sa Juliette?
Il l'appelait "Ma Juju", elle l'appelait "Mon Toto"....
Quand les génies sont frappés par l'Amour, ils ont l'élégance de ressembler à leurs frères petits mortels...
Revenir en haut Aller en bas
Miss Virginia
Bookworm
Miss Virginia



Victor Hugo : Les burgraves Empty
MessageSujet: Re: Victor Hugo : Les burgraves   Victor Hugo : Les burgraves Icon_minitimeSam 6 Oct - 8:15

lol! @Juniper Sling la fin de ton message m'a beaucoup fait rire!! Je suis allée à Fougères plusieurs fois mais je ne connais pas cet endroit:une bonne raison pour y retourner!!
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina



Victor Hugo : Les burgraves Empty
MessageSujet: Re: Victor Hugo : Les burgraves   Victor Hugo : Les burgraves Icon_minitimeDim 7 Oct - 12:42

Pour tout t'avouer, Juniper Sling, c'est grâce à la remontée de ce message que je redécouvre que je l'avais lu (et bien aimé). Il ne me laisse pas une forte impression à quelques années de décalage non plus !
Je ne suis jamais allée à Fougère. Je visite assez rarement les maisons d'écrivain, et à part celle de la place des Vosges, je n'en ai pas visité où a vécu "Toto".
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Victor Hugo : Les burgraves Empty
MessageSujet: Re: Victor Hugo : Les burgraves   Victor Hugo : Les burgraves Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Victor Hugo : Les burgraves
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Homme qui rit de Victor Hugo : une adaptation au cinéma pour Noël
» Victor Hugo, les misérables - tome 3 (Marius)
» Victor Hugo, les misérables tome 1 (Fantine)
» Victor Hugo : "ce siècle avait deux ans..."
» Victor Hugo vient de mourir de Judith Perrignon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and French it up :: Littérature française (XIXème et antérieure) :: Victor Hugo-
Sauter vers: