Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !
Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !
Le deal à ne pas rater :
Zooplus : Frais de livraison offerts dès 9 euros
Voir le deal

 

 Virginia Woolf, la vie intime des pensées.

Aller en bas 
+14
Lorelai
Julia
Pickwick
Akina
Popila
Laly
MissFairlie
Constance
Lunaë
Johansson
Freyja
Lady Clare
Damien
Miss Virginia
18 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Pickwick
Swoon addict
Pickwick


Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Virginia Woolf, la vie intime des pensées.    Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Icon_minitimeMar 16 Oct - 21:58

bah disons que Proust écrit des romans de 1000 pages sur la jalousie en disant la même chose tout le temps. Au moins Virginia a l'intelligence de suivre les pensées de son personnage, qui ne restent jamais aussi longtemps sur un sujet aussi chiant Very Happy

Blague mise à part, j'aime énormément Proust (il y a l'art avant et après Proust).
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Virginia Woolf, la vie intime des pensées.    Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Icon_minitimeMer 17 Oct - 12:30

Pickwick a écrit:
bah disons que Proust écrit des romans de 1000 pages sur la jalousie en disant la même chose tout le temps. Au moins Virginia a l'intelligence de suivre les pensées de son personnage, qui ne restent jamais aussi longtemps sur un sujet aussi chiant Very Happy
How shocking ! Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 967913

Le problème, vois-tu, c'est que même en admettant que la jalousie soit un sujet "chiant", les pensées des personnages de Virginia Woolf ont beau passer d'un sujet à l'autre, ces sujets sont tous immanquablement ennuyeux ! Razz


_________________
Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Pickwick
Swoon addict
Pickwick


Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Virginia Woolf, la vie intime des pensées.    Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Icon_minitimeJeu 18 Oct - 11:19

En fait, la jalousie n'est pas un sujet chiant, mais Proust le sur traite un peu tout le temps de la même façon. On commence par Swann et
Odette puis on enchaine sur Proust et Albertine (Albert ?) et on se rend vite compte que c'est bien la même chose qui intervient mais avec des personnages distincts. Donc 500 pages dans Du côté de chez Swann et facilement 1500 dans La prisonnière et Albertine disparue pour développer une seule et même idée: "oh mais Albertine/Odette n'est pas sous mes yeux, elle doit être en train de se tapper une de ses copines lesbienne dans un coin quelconque".

Pour insulter mortellmeent ce pauvre cher Marcel (qui s'en fout vu qu'il est déjà mort) j'aurais recours aux mathématiques : "oh mais Albertine/Odette n'est pas sous mes yeux, elle doit être en train de se tapper une de ses copines lesbienne dans un coin quelconque" x l'infiini = gros gros ennui Wink

C'est moi ou on dérive sur Proust alors qu'on parlais de Woolf ? lol!
Revenir en haut Aller en bas
Laly
Mad Hatter
Laly


Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Virginia Woolf, la vie intime des pensées.    Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Icon_minitimeJeu 18 Oct - 11:36

Pickwick a écrit:

C'est moi ou on dérive sur Proust alors qu'on parlais de Woolf ? lol!

Si ça se trouve, Virginia aussi s'est tapée Odette et Albertine silent lol!
Revenir en haut Aller en bas
Constance
Bookworm
Constance


Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Virginia Woolf, la vie intime des pensées.    Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Icon_minitimeSam 20 Oct - 9:49

Virginia évoque souvent d'A la recherche du temps perdu dans ses essais littéraires elle a lu Proust, George Sand et Flaubert ...

Popila, je ne m'ennuie jamais avec Virginia, pourquoi je n'en sais strictement rien, j'aime à penser comme le suggère le titre qu'il y a comme une intimité qui se crée avec cette auteure, d'ailleurs ceux qui la lisent sont comme sous le charme, envoutés par sa manière d'écrire.

Moi j'aime beaucoup sa logique, sa manière de raisonner, c'est subtil et puis elle a un rapport au temps et à l'eau assez indéfinissable, elle a comme une maitrise de la notion du temps, il me semble qu'il y a un peu la même idée chez Proust, je ne l'ai pas lu alors .... j'ai lu quelques avis de blogueuses sur Woolf, certaines pensent à juste titre ou pas, que l'on apprécie vraiment Woolf plus on avance dans l'âge, je partage en partie cet avis, tout simplement parce qu'il y a 20 ans je n'aurais pu voir la vie sous le même angle, certaines des idées de Woolf n'auraient trouvées aucun écho en moi, je parle pour moi quand j'écris cela, il y a surement d'autres lecteurs qui n'auront pas du tout la même perception de l'écriture de Woolf, et je trouve dommage de vouloir à tout prix gacher le plaisir de lire. laissez là de coté et revenez plus tard la lire, si son écriture vous est hermétique, pour moi Woolf n'est pas un Graal Wink

c'est vrai que je comprends les posts précédents ou l'on peut passer trois plombes à lire 5 phrases, qu'ensuite c'est la prise de tête, et ça ne m'est pas encore arrivé pour l'instant, je ne suis pas une experte non plus de cette auteure, ah Popila dommage que tu ne l'apprécies pas plus que cela tes analyses littéraires me plaisent beaucoup mais c'est comme çela, meme si je crois que Woolf est un sujet de discussion passionnant même pour ceux qui l'apprécient moins.

tiens lire Woolf par une journée comme celle d'aujourd'hui toute grise et très plombante, la mélancolie de Mrs Dalloway risque de vous gagner et c'est vrai l'envie doit être au rendez vous , pour moi ,Pickwick a bien argumenté sur l'intériorité émotionnelle d'une telle lecture, mais d'un autre coté vous pouvez au hasard en saisir toute l'intensité, les écrits de Virginia Woolf ne sont pas des lectures purement intellectuelles, sa passion de la lecture ne peut que ravir les lecteurs passionnés que nous sommes, certes elle pousse parfois à la perfection (ou le bouchon un peu loin ....) et c'est un peu agaçant, mais derrière tout cela il y a une femme entière que je prends plaisir à découvrir.

J'ai simplement envie de dire que ça prend du temps, j'ai beaucoup aimé lire son journal, édité chez 10/18, d'ou mon envie de lire ses romans de manière chronologique, et de débuter par ses essais sur la littérature et puis il me semble important de ne pas négliger l'impact de la maladie mentale et son l'influence énorme sur son travail d'écriture.

D'ailleurs il n'est pas évident de parler de Woolf sur le réseau internet, ça reste aussi une lecture personnelle ...


Revenir en haut Aller en bas
Laly
Mad Hatter
Laly


Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Virginia Woolf, la vie intime des pensées.    Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Icon_minitimeJeu 25 Oct - 12:05

Je viens de commencer Mrs Dalloway, super motivée par ma lecture en binome avec Lunaë.

Et là je crie : au secours.

Entre la 1ère ligne "Mrs Dalloway dit qu'elle achèterait les fleurs elle-même" et celle où elle arrive chez le fleuriste, il faut lire (je dirais presque "subir") 8 pages (oui, vous lisez bien : 8 pages) de cheminement dans les rues de Londres (avec un bon plan, on s'y retrouve encore), mais aussi des pensées de Mrs Dalloway (j'ai déjà cherché, mais là, pas de plan Evil or Very Mad ). Et là je crie : au secours. Car lire en diagonal, ça ne marche pas, car l'air de rien, entre 2 pensées et analyses, elle marche, la bonne dame, et si on ne fait pas attention, on est encore à Picadilly, qu'elle est arrivée à Bond Street! Un exemple : "[...]Oh, si elle pouvait recommencer sa vie!pensa-t-elle, en montant sur le trottoir, ressembler à quelqu'un d'autre!"
Oui, il a l'air bête, ce "en montant sur le trottoir", mais c'est pourtant le seul "indice" qui vous fera comprendre où elle en est dans le rues de Londres.

Et puis ce n'est pas tout, car maintenant qu'elle est arrivée chez ce satané fleuriste (nom d'un chien, elle ne pouvait pas les commander par Internet, ses fichues plantes??????), on a droit à 1 paragraphe entier de description de fleurs, mais attention, ce n'est pas le bébé paragraphe, non, c'est le maouss paragraphe : 22 lignes!!!!!!.

je sens le mal de tête poindre à l'horizon, honnêtement, je ne méritais pas ça. Je sors d'une lecture difficile avec Edward (alias E. M. Forster) mais finalement plaisante, enchaîner sur du Virginia Woolf me semble d'un seul coup éprouvant. Il ne manquerait plus qu'un petit Zola par la suite et je suis bonne pour l'asile!

8 pages, je viens seulement de lire 8 pages, et déjà je trouve mon horizon sombre, une bourrasque d'ennui s'engouffre par mes yeux, j'étouffe un baillement d'ennui, je me sens écrasée par le poids à venir d'une lecture forcée.

je sens que je vais être obligée de lutter à grand renfort de Barbara Cartland, Marc Lévy et autre lecture "légère" si je veux tenir le coup.

Plus que 146 pages.
Revenir en haut Aller en bas
Pickwick
Swoon addict
Pickwick


Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Virginia Woolf, la vie intime des pensées.    Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Icon_minitimeJeu 25 Oct - 12:09

Autant te prévenir tout de suite, tu es dans un libre "madeleine de proust". N'attend pas qu'il se passe quoi que ce soit car il ne se passera rien. Pour tout t'avouer, qu'elle se balade dans Londre ou non n'a pas beaucoup d'intérêt car ce sont justement ces disgressions qui donnent de l'intérêt au roman. Si tu n'y es pas sensible, je te conseille de poser le roman et de ne pas continuer.
Revenir en haut Aller en bas
Laly
Mad Hatter
Laly


Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Virginia Woolf, la vie intime des pensées.    Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Icon_minitimeJeu 25 Oct - 12:14

Pickwick a écrit:
Autant te prévenir tout de suite, tu es dans un libre "madeleine de proust". N'attend pas qu'il se passe quoi que ce soit car il ne se passera rien. Pour tout t'avouer, qu'elle se balade dans Londre ou non n'a pas beaucoup d'intérêt car ce sont justement ces disgressions qui donnent de l'intérêt au roman. Si tu n'y es pas sensible, je te conseille de poser le roman et de ne pas continuer.

Je me sens vachement encouragée lol!

Sinon, on pourrait peut-être demander à Thursday Next de faire un tour dans le livr et de pousser Mrs Dalloway sous un omnibus? tongue
Revenir en haut Aller en bas
Lunaë
Bookworm
Lunaë


Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Virginia Woolf, la vie intime des pensées.    Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Icon_minitimeJeu 25 Oct - 12:30

C'est mal parti Laly !

J'ai lu environ 50 pages et pour l'instant, je me laisse totalement portée.
J'avoue que je ne cherche pas du tout à situer Mrs Dalloway géographiquement, je me contente de déambuler dans ses pensées, et les pensées des autres personnages et pour l'instant j'aime bien. Je crois qu'il ne faut pas chercher à comprendre en fait, mais vraiment se laisser aller. Je ne me souviens même plus de la description des fleurs !

J'avais une trouille bleue de commencer ce livre et finalement ça passe tout seul !

Je n'ai enfin plus peur de lire un roman de Virginia Woolf et non pas un essai !
Revenir en haut Aller en bas
Julia
Bookworm
Julia


Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Virginia Woolf, la vie intime des pensées.    Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Icon_minitimeJeu 25 Oct - 14:10

C'est très intéressant de voir deux réactions aussi diamétralement opposées! Lunaë: tu as tout à fait raison, l'important n'est pas dans ce qui se passe mais dans ce que cela lui évoque...
Laly: surtout ne te force pas, si tu cales, tu cales... Moi, je ne me suis jamais forcée en lecture, même pour les lectures imposées à l'école (ce qui m'a causé bien du souci, notamment pour le bac avec ce fichu Rousseau et ses Confessions dont je n'ai jamais dépassé le sixième chapitre ou un truc comme ça). Se forcer, c'est le meilleur moyen de se dégoûter, ce serait dommage. J'avais commencé La promenade au phare de Woolf vers 15 ans, je me disais "super lecture de vacances!", tu parles! Après m'e^tre forcée à en lire la moitié, je me suis dit "plus jamais!". Mais quand j'ai vu qu'ils proposaient un séminaire de maîtrise sur elle, j'ai foncé et c'était génial! Mais je n'aurais jamais pu la lire et l'apprécier sans les cours donc... Je pense aussi qu'il y a des livres qu'on peut lire à certains moments de sa vie, mais pas à d'autres, ce n'est peut-être juste pas le bon moment pour votre rencontre à toi et Virginia!
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Virginia Woolf, la vie intime des pensées.    Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Icon_minitimeJeu 25 Oct - 14:15

Je suis complètement d'accord avec Julia. Pose le quelques temps et réessaie plus tard, un jour, dans quelques mois, quelques années, quelques décennies ...
Revenir en haut Aller en bas
Laly
Mad Hatter
Laly


Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Virginia Woolf, la vie intime des pensées.    Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Icon_minitimeJeu 25 Oct - 14:30

Nan, j'ai un petit côté maso qui fait que je vais me forcer encore un peu... La force est avec moi, je vaincrai! Quitte à plus tard changer de ma liste du challenge edwardien "Nuit et Jour" pour quelque chose d'autre lol! .

Par contre, faut pas pousser : je zappe Proust Wink
Revenir en haut Aller en bas
Lorelai
gothic novel reader
Lorelai


Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Virginia Woolf, la vie intime des pensées.    Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Icon_minitimeJeu 25 Oct - 14:41

C'est vrai que la lecture de Woolf peut être fastidieuse, j'en sais quelque chose, j'ai passé deux ans à essayer de faire un mémoire de maîtrise sur elle. J'avoue que ce que j'adore chez elle, c'est plus le contexte que le texte, si vous me permettez cette métaphore. J'ai été passionnée par la découverte de sa vie et la modernité de sa vision de la femme, par le groupe de Bloomsbury et leur apport collectif à la littérature, l'art, l'économie...
Ses textes qui m'ont le plus passionnés sont en fait ses essais sur l'écriture, la lecture et Une chambre à soi, qui reste une référence personnelle, mais surtout la lecture de son journal. Il y a d'ailleurs un recueil d'extraits de son journal qui s'appelle "Journal d'un écrivain" qui m'a beaucoup aidé dans la lecture de ses oeuvres. C'est juste fascinant de la suivre dans son quotidien d'auteur.
Si j'ai un conseil à vous donner, si vous avez du mal à rentrer dans ses romans, commencez par les essais, très faciles à lire et très intéressants, ils vous donneront envie d'y revenir!
bon courage quand même parce que ce n'est pas un auteur si facile d'accès! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Lunaë
Bookworm
Lunaë


Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Virginia Woolf, la vie intime des pensées.    Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Icon_minitimeJeu 25 Oct - 15:03

Je suis d'accord avec toi Lorelai . Moi aussi c'est d'abord sa vie qui m'a fascinée. J'ai commencé ma découverte de Virginia Woolf par des biographies. Puis je me suis lancée dans des essais ( « De la maladie », « Une chambre à soi », « l'art du roman », « L'écrivain et la vie »).
Mais les romans m'avaient toujours un peu rebutés.
J'ai également ses journaux qui m'attendent.
Revenir en haut Aller en bas
Haydée
Star-crossed lover
Haydée


Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Virginia Woolf, la vie intime des pensées.    Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Icon_minitimeSam 27 Oct - 6:47

Laly, c'est dommage de te forcer, ça risque de te dégouter de l'auteur pour de bon. Alors que si tu laisses murir un peu, tu peux y revenir un autre jour, d'humeur différente, avec un autre regard, et trouver beaucoup de plaisir...ou pas. lol! Mais comme tu as déjà lu un petit peu, ça va faire son chemin dans ta tête et son style t'apparaitra sans doute différemment quand tu le reprendras.
En plus, se forcer ça gâche 99% de l'intérêt de la lecture : le plaisir. C'est quand même bête de passer à côté de ça!
Revenir en haut Aller en bas
Laly
Mad Hatter
Laly


Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Virginia Woolf, la vie intime des pensées.    Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Icon_minitimeSam 27 Oct - 7:29

héhé, j'en ai lu "déjà" 40 pages, et je dois avoir un certain instinct de survie, car je trouve ma lecture de moins en moins désagréable. Mais je ne pourrai pas lire plusieurs dizaines pages en une seule soirée comme je le fais avec certains livres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Virginia Woolf, la vie intime des pensées.    Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Icon_minitimeSam 27 Oct - 13:56

Julia a écrit:
Moi, je ne me suis jamais forcée en lecture, même pour les lectures imposées à l'école (ce qui m'a causé bien du souci, notamment pour le bac avec ce fichu Rousseau et ses Confessions dont je n'ai jamais dépassé le sixième chapitre ou un truc comme ça

Sapristi... Toi aussi ? ! Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 744240 ça demande un sacré boulot d'esquives et de slaloms, hein?


Julia a écrit:
J'avais commencé La promenade au phare de Woolf vers 15 ans, je me disais "super lecture de vacances!", tu parles! Après m'e^tre forcée à en lire la moitié, je me suis dit "plus jamais

... Incroyable. Moi, tout pareil. Et c'est également à la fac, toujours avec To the Lighthouse (pourtant ardu avec cette remise en bouche en angliche !) que j'ai décollé ! Faut dire que la prof était proprement géniale.

Depuis, ça roule (au) super avec VW... !
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Virginia Woolf, la vie intime des pensées.    Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Icon_minitimeLun 29 Oct - 13:39

@ Laly : si ça peut te rassurer, je me retrouve complètement dans tes premières impressions ; j'avoue que tu m'as bien fait rire ! Razz

Je pense que si tu as réussi à atteindre la page 40, c'est bon signe ; vas-y à petites doses ; certains passages sont fastidieux, mais d'autres réservent de belles surprises. Wink


_________________
Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Lunaë
Bookworm
Lunaë


Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Virginia Woolf, la vie intime des pensées.    Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Icon_minitimeSam 10 Nov - 9:35

Ca y est j'ai terminé ma lecture de Mrs Dalloway, et j'ai beaucoup aimé.
J'aurai bien aimé suivre encore un peu les personnages une fois la dernière page tournée.
J'ai fait ma lecture en binôme avec Laly, et je me suis rendue compte que j'avais du mal à me souvenir de ce que font les gens et où ils se trouvent, tellement j'étais plongée dans leurs pensées. Du coup, quand Laly me disait qu'elle en était au passage ou untel fait telle chose, j'avais l'impression de ne pas avoir lu le même livre !
J'ai ressenti beaucoup d'empathie pour Peter et pour Rezia.
Je suis contente car je vais pouvoir poursuivre ma découverte des romans de Virginia Woolf sans crainte maintenant ! Merci La ly pour l'idée du binôme ; ça m'a bien motivé Smile
Revenir en haut Aller en bas
Laly
Mad Hatter
Laly


Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Virginia Woolf, la vie intime des pensées.    Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Icon_minitimeSam 10 Nov - 13:58

Fini hier soir, mais je dois avouer que ça a été un véritable soulagement. Soit je n'avais pas la tête au livre, soit je n'étais pas faite pour lui, mais sans dire que je n'ai pas aimé, car ce n'est pas le cas, je n'ai pas su l'apprécier. J'ai été complètement ballotée dans les flots de pensées de plusieurs personnages, ce livre devrait être livré avec une boussole car j'ai complètement été paumée! A mon avis, je devrais le lire une deuxième fois pour le "comprendre", mais là, tout de suite maintenant, je n'en ai pas le courage.

Cependant Lunaë je voulais quand même te remercier pour cette lecture en binôme, car grâce à toi j'ai fait connaissance avec un nouvel auteur classique, donc rien que pour ça, je me dis que ça valait le coup Wink !
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Virginia Woolf, la vie intime des pensées.    Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Icon_minitimeSam 10 Nov - 16:15

Félicitations à vous deux ! Wink

_________________
Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
kary
Locataire de Netherfield
kary


Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Virginia Woolf, la vie intime des pensées.    Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Icon_minitimeSam 19 Avr - 8:19

Je ne sais pas trop où poster cette info et je ne sais pas si ça a déjà été signalé mais en me baladant dans les rayons "nouveautés" je suis tombée sur un roman de Stephanie Barron (connue pour avoir écrit une série policière mettant en scène Jane Austen) Le Jardin blanc dont voici la 4e de couverture :

Citation :
Et si Virginia Woolf ne s'était pas suicidée le 28 mars 1941 ?
En octobre 2008, Jo Bellamy, jeune paysagiste américaine, arrive à Sissinghurst, dans le Kent, pour étudier le célèbre jardin blanc créé par l'amie de Virginia Woolf, Vita Sackville-West. Un jour après l'annonce de son départ, son grand-père Jock, d'origine britannique, se suicide. Jo découvre qu'il avait lui-même travaillé dans ce jardin pendant la Seconde Guerre mondiale et décide de profiter de son voyage pour comprendre son geste.
À Sissinghurst, Jo découvre par hasard un journal intime parmi les archives des jardiniers. L'étiquette porte le nom de son grand-père, mais, en le déchiffrant, elle doit se rendre à l'évidence : ce journal n'est pas le sien. Soupçonnant son auteur d'être Virginia Woolf, elle file le faire expertiser chez Sotheby's. Là, on lui concède que le style et les thèmes rappellent en effet Woolf... à un détail près : les dates. Le 28 mars 1941, Virginia a rempli ses poches de pierres avant d'aller se noyer dans l'Ouse. Or le journal commence le 29.
Des détails du journal amènent Jo à jouer avec cette idée : et si Virginia Woolf ne s'était pas suicidée ? Si on l'avait tuée ?
D'Oxford à Cambridge, de demeures prestigieuses en bibliothèques légendaires, dans des jardins dont la splendeur dissimule d'obscurs secrets, Jo traque la vérité sur les derniers jours de la romancière. Mais elle n'est pas la seule, et bientôt le journal est volé...
Un roman à la fois érudit, léger et riche en rebondissements qui ravira les amoureux d'une Angleterre traditionnelle ou le feu couve sous les bonnes manières.

Et sa page sur le site de l'éditeur : http://www.nil-editions.fr/site/le_jardin_blanc_&100&9782841115440.html

Ça m'a l'air plutôt intéressant !
Revenir en haut Aller en bas
Miss Cloetta
Locataire de Netherfield
Miss Cloetta


Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Virginia Woolf, la vie intime des pensées.    Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Icon_minitimeVen 7 Nov - 7:24

Je fini ce matin Mme Dalloway.

J'ai eu beaucoup de mal à apprécier son style et à entrer dans le livre, je pense que je m'attendais à lire un roman et ce n'est pas du tout cela! Ce sont des réflexions, de jolies réflexions sur la vie, comme un bilan, mêlé de plein de souvenirs, une jolie histoire sur la vie et les choix que l'on peut faire, c'est du moins ce que j'ai ressenti tout au long de ma lecture.

J'admets toutefois que je ne suis pas fan de ce style d'écriture tout en ayant passé un agréable moment quand même!
Revenir en haut Aller en bas
Scarlatiine
Bookworm
Scarlatiine


Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Virginia Woolf, la vie intime des pensées.    Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Icon_minitimeMar 17 Fév - 19:17

Eh bien, j'ai terminé Mrs Dalloway et je rejoins en partie l'avis juste au-dessus du mien, celui de Miss Cloetta - et aussi celui de Laly, même si je ne serai pas aussi, euh, "véhémente"  Laughing Je ne sais pas du tout à quoi je m'attendais, mais pas à ça en tout cas Razz Je n'ai absolument pas compris où Virginia Woolf voulait nous emmener, si tant est qu'elle ait voulu nous emmener quelque part Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 3278431436 Je ne suis pas forcément contre ce style, mais là, je me suis perdue, je ne savais plus quelles étaient les pensées de qui et finalement, je n'ai réussi à m'attacher à aucun des personnages. Dommage, parce que je pense qu'il y avait un gros potentiel et que ce n'est pas mauvais dans l'absolu, mais je ne suis juste pas du tout rentrée dans le truc... S'il n'avait pas été si court, je ne l'aurais sans doute pas fini  scratch  

C'était mon premier Virginia Woolf et même si ce n'est pas très concluant, je compte en découvrir d'autres... Mais dites-moi que le style n'est pas le même dans tous ses écrits tongue
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Virginia Woolf, la vie intime des pensées.    Virginia Woolf, la vie intime des pensées.  - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Virginia Woolf, la vie intime des pensées.
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and fake a British accent :: Virginia Woolf et le groupe Bloomsbury :: Les écrits de Virginia-
Sauter vers: