Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !
Participez au swap William Shakespeare !

Partagez | 
 

 Laura Kasischke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
sookie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Laura Kasischke   Jeu 12 Aoû - 19:55

Laura Kasischke est un écrivain et poète américain que j'ai connue avec le livre Rêves de garçons puis avec la couronne verte deux coups de coeurs.





Résumé : "Combien d'histoires terrifiantes racontées autour d'un feu de camp entre deux chamallows grillés ? A la fin des années 1970, trois pom pom girls quittent leur camp de vacances à bord d'une Mustang décapotable dans l'espoir de se baigner dans le mystérieux lac des Amants. Dans leur insouciance, elles sourient à deux garçons croisés en chemin. Mauvais choix au mauvais moment. Soudain, cette journée idyllique tourne au cauchemar. "





Résumé: "Véritable rituel, les vacances de printemps marquent le passage à l'âge adulte pour les élèves de terminale aux Etats-Unis. Quittant pour la première fois le nid familial, ils partent une semaine entre amis dans un cadre exotique.vFace à l'insistance de leur amie Terri, Anne et Michelle renoncent à la croisière dans les Caraïbes qu'elles avaient prévues et lui préfèrent les plages mexicaines. En dépit des mises en garde maternelles, Anne et Michelle acceptent d'aller visiter les ruines de Chichén Itzá en compagnie d'un inconnu. Cette expérience les entraînera bien au-delà de la simple découverte culturelle, pour leur plus grand malheur... "


L'auteur part d'un fait "heureux" et le transforme en un cauchemar. Le style me rappel celui de Joyce Carol Oates, auteur que j'ai découvert après la lecture de Rêves de garçons.

Ce sont deux livres très agréables à lire mais qui laisse un goût amer en bouche...Les héroines de ces livres changent au fil de la lecture et lorsque l'on referme les livres on ne les aime plus. C'est vraiment très troublant. Je vous conseille vraiment de découvrir cet auteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Ven 13 Aoû - 7:57

Ah j'aimerai bien découvrir cet auteur, je tombe beaucoup sur ces bouquins ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Selenh
gothic novel reader



MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Dim 15 Aoû - 7:02

J'ai rencontré cet auteur avec un livre dont je ne me remettrai jamais : La vie devant ses yeux qui prenait comme point de départ une situation type tuerie de Colombine.

J'essaie de lire tous ses livres, (mais il me manque: La Couronne verte et En un monde parfait) la plupart ont ces caractéristiques que Vane a évoqué:
Citation :
...très agréables à lire mais qui laissent un goût amer en bouche...Les héroïnes de ces livres changent au fil de la lecture et lorsque l'on referme les livres on ne les aime plus.
Ce n'est pas répétitif vu la variété des situations mais atténue l'engluement dans un cauchemar, et puis cela n'est pas toujours aussi convaincant d'un livre à l'autre. Pour l'avoir relu, The Life Before Her Eyes reste à mes yeux le meilleur dans cette veine, pour son d'écriture machiavélique et son onirisme plus développés que dans les autres, aussi.

Je mettrais à part, excellent et pas comparable car ce n'est pas cette ambiance paradis perdu/cauchemar À Suspicious River, son autre chef-d'oeuvre à mon avis, à la fois superbe portrait de femme en mouvement et angoisse.

Sa biblio (merci Wikipédia):

    * À Suspicious River (Suspicious River)(1997)
    * Un oiseau blanc dans le blizzard (White Bird in a Blizzard) (1999)
    * La Vie devant ses yeux (The Life Before Her Eyes) (2002)
    * Rêves de garçons (Boy Heaven) (2007)
    * À moi pour toujours (Be Mine) (2007)
    * La Couronne verte (Feathered) (2008)
    * En un monde parfait (In a Perfect World) (2009)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xel0u_le_l0up
Star-crossed lover
avatar


MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Ven 28 Jan - 21:12

J'ai dévoré en à peine une journée La couronne verte. Chose qui ne m'est pas arrivé depuis au mois un an et demi (de lire un livre aussi vite)...

Tout ça pour dire qu'en tant que libraire (BD de surcroît), je tombe sur pas mal de choses difficiles à lire, qui ne m’intéressent pas, avec des sujets vraiment pas tops, mal traités, etc.

Une amie tenait absolument à ce que je lise ce livre et me l'a offert lundi. Je l'ai commencé jeudi matin et fini jeudi soir.

Le sujet est prenant, bien traité, simple et fluide à lire. On a pas besoin de lire 15 fois une phrase pour la comprendre. Ce n'est pas pompeux, et c'est tant mieux. Personnellement, j'ai trouvé ça impensable de me coucher sans avoir terminé ce livre, je l'aurais lu jusqu'au petit matin s'il avait fallu.

On s'attache vite aux personnages, et puis on a envie de savoir ce qui leur arrive. Même si on ne comprends pas toujours leur attitude.

J'ai, par contre, trouvé la fin un peu "abstraite". Je pense le relire une deuxième fois pour bien comprendre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summerday
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Mar 3 Jan - 19:28

Merci Sookie d'avoir présenté cette romancière sur le forum car ça m'a donné envie de lire ses romans ; je ne connaissais que La vie devant ses yeux de nom (grâce au film). J'ai terminé hier soir Rêves de garçons et je suis complètement bluffée par le talent de Laura Kasischke! C'est un énorme coup de coeur. Sookie a mis le résumé du roman donc je ne le répèterai pas. J'insisterai juste sur l’atmosphère si bien rendue de ce camp de vacances de pom-pom girls, sous une chaleur étouffante, prétexte à toutes les folies. L'héroïne et sa meilleure amie sont des filles populaires mais aussi mises à distance par les autres lycéennes, elles sont éprises de liberté et se croient invulnérables, jusqu'à ce qu'elles croisent la route de deux types dans une vieille voiture rouillée qui commencent à les suivre. Le récit ne cesse de faire des sauts dans le temps, entre les pensées de l'héroïne et les moments au camp, pour mieux maintenir le suspens. Quelque chose de terrible va se produire, et lorsque l'on découvre quoi on reste abasourdi, sans voix, et le dernier chapitre nous laisse une sensation glacée terrible. C'est un récit absolument fascinant sur un lourd secret, maintenu jusqu'au bout avec maestria.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Mar 3 Jan - 20:11

Tiens, je n'avais pas fait attention à ce topic scratch Embarassed Laura Kasischke est un des auteurs préférés d'une de mes collègues que j'apprécie le plus. Son avis et les vôtres me donnent sérieusement envie d'ajouter un des romans de cet auteur à ma PAL ! Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sookie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Mer 4 Jan - 10:46

@Summerday: ravie que mon topic ait pu te faire découvrir cet auteur.

@Emjy: je ne peux que t'encourager a te lancer dans cette lecture Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Mer 4 Jan - 12:25

Je n'avais pas vu que ce topic existait Embarassed . merci Summerday de le faire remonter !

Je n'ai lu que deux romans de cette auteur : Rêves de garçons et A moi, pour toujours, que j'ai beaucoup aimés l'un comme l'autre.
Voici le résumé que j'avais fait de A moi pour toujours sur mon blog :
Citation :
Le roman commence le 14 Février, date de la Saint-Valentin. La narratrice, Sherry Seymour, fait le compte de toutes les cartes qu'elle a reçues : de son mari, bien sûr, de son fils, de ses beaux-parents, de sa meilleure amie (et où je découvre la pratique américaine d'envoyer des cartes de Saint-Valentin à tous les gens qu'on aime, et pas seulement à son amoureux). Et une carte anonyme, déposée dans son casier à la fac : "Sois à moi pour toujours"

Intriguée par cette carte, elle en parle autour d'elle. Se remue les méninges pour savoir de qui elle vient, qui est son amoureux anonyme dans son entourage. Se laisse troubler. Y pense de plus en plus. Et autour d'elle, comme une obsession, de petits animaux meurent et pourrissent, tandis que revient le printemps.

J'avais beaucoup aimé ce livre. La montée de la tension dramatique est superbe et je me suis laissée complètement emportée. Il y a en plus une sorte de "fantastique" qui empreint le livre qui m'a séduite.

Mais ce roman m'a moins touchée que Rêves de garçons, qui m'a laissée, la dernière page tournée, ébahie.

Cette auteur me fait un peu penser à Joyce Carol Oates aussi : on y retrouve la critique très sombre et morbide du rêve américain et de la vie de ces banlieues taillées au cordeau. Ce sont également des livres qui portent une angoisse en eux, dont l'auteur retranscrit terriblement bien la montée. Mais Oates va souvent raconter la vie de gens atteints d'une forme de folie (la Marylin de Blonde, le grand frère de My sister my love, les professeurs de Délicieuses pourritures, etc., sont sérieusement dérangés), alors que les personnages de Kasische sont terriblement normaux et ce qui leur arrive débute de manière banale. Ca rend peut-être les écrits de la seconde encore plus angoissants.

Deux citations que j'avais notées pour finir

Citation :
Les roses que je recevais pour la Saint-Valentin avaient causé cette triste fin à une petite chose qui, juste quelques instants plus tôt, regagnait son terrier sous la neige.
A moi pour toujours

Citation :
A l'époque, j'avais dix-sept ans, et il me semblait qu'on avait ouvert cette route à travers la forêt de Blanc Coeur rien que pour moi - une rivière de bitume étroite et sinueuse tellement lisse que mes pneus émettaient un son que seuls pouvaient produire un soupir et un baiser, un baiser et un soupir.
Rêves de garçons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summerday
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Mer 4 Jan - 18:28

Je suis contente de tomber sur ton avis concernant À moi pour toujours car c'est l'autre roman de cette auteur que j'ai dans ma bibliothèque et que je pense lire prochainement! J'avais peur d'être déçue après le choc que fut "Rêves de garçons" alors ça me rassure sur la qualité de ses autres histoires Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sookie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Mer 4 Jan - 18:48

Summerday a écrit:
Je suis contente de tomber sur ton avis concernant À moi pour toujours car c'est l'autre roman de cette auteur que j'ai dans ma bibliothèque et que je pense lire prochainement! J'avais peur d'être déçue après le choc que fut "Rêves de garçons" alors ça me rassure sur la qualité de ses autres histoires Wink

Je te conseille égalementLa couronne verte que j'ai preferé à Rêves de garçons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summerday
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Mer 4 Jan - 18:54

Ok merci du conseil Sookie, je vais essayer de le trouver vite alors!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xel0u_le_l0up
Star-crossed lover
avatar


MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Mer 4 Jan - 19:43

J'ai commencé par la couronne verte, moi, j'en avais parlé un peu plus haut.
Et puis je les ai quasiment tous lus maintenant. J'ai moins accroché à A suspicious river, et Les revenants (celui-ci à cause de la traduction).

Un oiseau blanc dans le blizzard est au premier abord différent des autres, mais le retournement de situation de la fin est énorme. Comme elle sait si bien le faire de toute façon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Mer 4 Jan - 20:46

Il faut que je lise La couronne verte. En plus le titre m'intrigue beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adtraviata
gothic novel reader
avatar


MessageSujet: En un monde parfait   Ven 20 Juil - 17:30

Voici le premier livre par lequel j'ai découvert Laura Kasischke, et ce fut un coup de coeur, une superbe entrée dans son univers. Je n'en ai pas encore lu d'autre pour l'instant...

Quatrième de couverture :
Jiselle, la trentaine et toujours célibataire, croit vivre un véritable conte de fées lorsque Mark Dorn, un superbe pilote, veuf et père de trois enfants, la demande en mariage. Sa proposition paraît tellement inespérée qu'elle accepte aussitôt, abandonnant sa vie d'hôtesse de l'air pour celle, plus paisible croit-elle, de femme au foyer. C'est compter sans les absences répétées de Mark, les perpétuelles récriminations des enfants et la mystérieuse épidémie qui frappe les États-Unis, leur donnant des allures de pays en guerre. L'existence de Jiselle prend alors un tour dramatique...


Ca se lit très vite, parce que son style est "simple", fluide, les mots coulent sans effort et bien sûr, elle a l'art de nous teir en haleine. Et pourtant, franchement, dans les 80 premières pages, je me demandais ce qui allait arriver : je me serais bien demandé si je n'entrerais pas dans le livre pour flanquer une bonne paire de claques à Jiselle, pour lui ouvrir les yeux, à sa mère, pour l'adoucir un peu ou aux adolescentes féroces, pour les assagir. (Vous remarquerez que je ne voulais pas gifler le beau commandant Dorn... normal, il n'était jamais là !) Et donc, ensuite, le livre se déroule se déroule, les pages se tournent toutes seules... et au bout du compte il ne s'est rien passé. Ou si peu. Car tout l'art de Laura Kasischke, c'est de distiller des bribes d'informations sur l'état du monde et des Etats-Unis, un peu comme dans ces communications téléphoniques entre Mark et Jiselle, où il y a de la friture sur la ligne, où les phrases restent inachevées, et où ça finit par couper. A ce titre, le mariage de Mark et Jizelle, où tout finit par se déglinguer, est une belle métaphore annonciatrice d l'à-venir. La force de Laura Kasischke, c'est de souffler le chaud et le froid, de glisser de temps en temps une nouvelle rassurante qui fait croire que tout va bientôt rentrer dans l'ordre. Mais cela ne dure jamais très longtemps et la situation mystérieuse se dégrade encore plus.
Ce qui est étonnant, voire bluffant, c'est la manière dont Jiselle et les enfants s'adaptent à cette "apocalypse". Sans doute son passé d'hôtesse de l'air lui permet-elle de garder la maîtrise d'elle-même, de savoir rassurer les gens qui l'entourent. Mais la vraie question posée par l'auteur, c'est sans doute celle de la manière dont l'être humain vit cette sorte de retour en arrière, sans électricité, sans carburant, sans contact avec l'extérieur, quelles valeurs il met en jeu dans cette situation extrême.
Il y a aussi la critique contre les Etats-Unis, un pays ostracisé par tous les autres, et notamment l'Europe. Mais finalement on peut se demander si la quarantaine décrétée en Allemagne est vraie, puisque la relation entre Mark et Jiselle n'est pour le moins pas transparente. Et c'est ainsi que Laura Kasischke, qui sait, elle, si c'est vrai, garde le contrôle absolu sur ses personnages et sur les événements, sur leur déroulement, leur rythme, jusqu'à la scène finale que j'ai trouvée particulièrement réussie.

Laura KASISCHKE, En un monde parfait, traduit de l'américain par Eric Chedaille, Christian Bourgois, 2010 (et Le Livre de Poche, 2011)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xel0u_le_l0up
Star-crossed lover
avatar


MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Dim 22 Juil - 8:09

J'avais moins accroché à En un monde parfait moi, même si j'avais quand même passé un bon moment de lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sookie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Lun 12 Nov - 11:55

J'ai fini A moi pour toujours mais comme Akina j'ai moins accroché à ce roman qu'aux deux précédents que j'ai lu. L'histoire est intéressante mais je ne me suis pas sentie happée par la vie de cette prof de 40 ans. L'auteur écrit très bien et on sent que le drame n'est jamais loin. Un bon roman mais qui ne fera pas partis de mes coups de coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sookie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Jeu 5 Sep - 11:30

post 

J'ai lu il y a quelques semaines Un oiseau blanc dans le blizzard roman auquel je n'ai pas du tout accroché. L'histoire raconte la disparition un beau matin d'une mère de bonne famille. Le narrateur est l'adolescente du couple qui commence au début par se dire que c'est cool que sa mère ne soit plus là parce qu'elles ne s'entendaient pas très bien et au fil de la narration finalement la fille en veut à sa mère de l'avoir abandonner. Le portrait de la mère la rend très antipathique mais la fille c'est encore pire... Je ne me suis pas attachée aux protagonistes qui sont assez egocentriques. Le suspense n'est pas non plus au rendez vous puisqu'elle est assez prévisible
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Jeu 5 Sep - 18:12

Sookie, J'ai lu les premiers romans de Laura Kasischke, il y a des années et Un oiseau dans le blizzard m'est totalement tombé des mains.

J'ai vraiment du mal avec cette auteure, seul Rêves de garçon m'a vraiment plu, et je la trouve plus agréable à lire dans les romans plus brefs.

Par la suite, j'ai laissé tombé ces autres romans, je suis étonnée de voir l'engouement qu'elle suscite au point de voir ré éditer Suspicious River, l'un de ses tout premier roman, paru au début des années 2000 tout du moins je l'ai lu il y a pas mal de temps, c'est sur, un véritable OVNI ce roman, d'ailleurs je n'avais rien capté à ma lecture, une lecture étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIMI23
Dingley Bell resident



MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Ven 6 Sep - 4:33

J'ai découvert cette auteur avec "A moi pour toujours", que j'ai beaucoup aimé, puis "Rêve de garçon", qui est un campus novel "Dans un monde parfait", "Les revenants", et son côté gothique et dernièrement j'ai lu "Un oiseau blanc dans le blizzard" et "Esprit d'hiver" qui fait le buzz en cette rentrée littéraire.
Je n'ai pas aimé "La vie devant ses yeux" et n'ai pas lu "La couronne verte" et "Suspicious river".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
sookie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Dim 8 Sep - 16:20

Constance a écrit:
Sookie, J'ai lu les premiers romans de Laura Kasischke, il y a des années et Un oiseau dans le blizzard m'est totalement tombé des mains.

J'ai vraiment du mal avec cette auteure, seul Rêves de garçon m'a vraiment plu, et je la trouve plus agréable à lire dans les romans plus brefs.

Par la suite, j'ai laissé tombé ces autres romans, je suis étonnée de voir l'engouement qu'elle suscite au point de voir ré éditer Suspicious River, l'un de ses tout premier roman, paru au début des années 2000 tout du moins je l'ai lu il y a pas mal de temps, c'est sur, un véritable OVNI ce roman, d'ailleurs je n'avais rien capté à ma lecture, une lecture étrange.
Je ne sais pas si tu as lu La couronne verte mais je l'avais beaucoup aimé. Je peux comprendre que tu ais du mal avec cette auteure qui ne rend pas ces "héros" très attachants un peu comme Joyce caroll oates
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Mer 11 Sep - 17:45

Sookie, j'ai fait l'impasse sur La couronne Verte, pour lui donner une chance je note plutôt ce titre.

Pour les curieux, critiques de Télérama, un bel avis.
http://www.telerama.fr/livres/esprit-d-hiver,101878.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caelan
Helstone rose
avatar


MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Sam 28 Sep - 15:21

J'ai lu Rêves de garçons que j'avais noté dans ma LAL depuis un bon moment. Enfin disponible à la bibliothèque je me suis ruée dessus et je n'ai pas été déçue. La dernière page m'a sciée. Je me suis dit "ben m**** alors". Quand j'ai commencé ma lecture je ne m'attendais pas à une telle fin.
L'atmosphère du camps dépeinte dans le roman est étouffante et on sent planer l'événement tragique sans pour autant deviner de quoi il va s'agir. L'auteure, je trouve, nous met dans un état d'attente incroyable. Je n'ai pas pu délaisser mon livre, je voulais absolument savoir ce qui allait se passer. Les dix dernières pages m'ont bluffées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Dim 3 Nov - 13:54

J'ai eu exactement la même réaction que toi. Jusqu'aux dernières pages, je trouvais déjà que c'était un roman extrêmement haletant et avec une ambiance pesante très bien rendue. Mais la fin !!!... J'en suis restée estomaquée (et j'ai relu le début en me demandant ce que j'avais pu louper).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sookie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Ven 22 Nov - 13:46

Dans le cadre de la rentrée littéraire de Priceminister j'ai choisi Esprit d'hiver

Tout commence un matin de Noël dans une paisible bourgade américaine où Holly se réveille avec la sensation irréprésible de devoir écrire que " Quelque chose les avait suivis depuis la Sibérie jusque chez eux". Cette sensation que quelque chose de malsain rôde depuis 13 ans chez elle ne la quittera plus de la journée. Cette journée qui devait s'annoncer comme une journée "normale" se trouve chambouler avec le blizzard qui oblige les invités à se décommander les uns après les autres. Holly va se retrouver seule avec sa fille adoptive Tatiana. Commence alors un huis clos mené avec brio par Laura Kasischke.

La plume de Laura Kasischke arrive à nous happer dans ce huis clos. Elle arrive à nous faire "voir" la neige tomber, "sentir" la dinde qui sort du four. Malheureusement cette période placée sous le signe du bonheur et de la famille est un pretexte pour faire tomber les masques et révéler ce qui a de pire chez les gens : l'envie, l'égocentrisme,... L'auteur nous balade entre présent et passé, entre Sibérie et Amérique, avec en toile de fond la relation mère-fille. C'est particulièrement cet aspect du roman que j'ai amé.

Malgré une fin particulière et bluffante, il m'a été difficile d'apprécier pleinement ce roman. L'écriture est certes brillante, j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans ce roman. Je n'ai pas réussi à ressentir de l'empathie pour les deux protagonistes de ce roman. La fille est dépeinte comme une adolescente capricieuse et à l'humeur changeante, et la mère comme une petite chose fragile qui se sent démuni devant sa fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Ven 22 Nov - 19:17

Merci pour ton avis Sookie sur ce roman, je donnerai surement une nouvelle chance à cette auteure mais peut être pas avec ce roman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Laura Kasischke   

Revenir en haut Aller en bas
 
Laura Kasischke
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Laura KASISCHKE - Rêves de garçons
» Laura Kasischke
» Les Revenants - Laura Kasischke
» Laura KASISCHKE (Etats-Unis)
» Laura KASISCHKE - Esprit d'hiver

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and live the American dream :: Littérature américaine contemporaine-
Sauter vers: