Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez
 

 chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation

Aller en bas 
AuteurMessage
Akina
Bookworm
Akina


chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Empty
MessageSujet: chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation   chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Icon_minitimeDim 27 Mai - 19:14

chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Margar10

Ces premiers chapitres nous permettent de rencontrer Margaret et sa famille, en se promenant entre divers sites : Londres, Helstone et enfin Milton. C’est aussi l’occasion de rencontrer la plupart des protagonistes du roman, à commencer par la fière Margaret et le sérieux Mr Thornton.


1) Que pensez-vous de Margaret et de la façon dont elle nous est présentée ?

2) Ces premiers chapitres nous présentent de nombreux couples et des histoires d’amour. Quelle image Margaret (et peut-être Elizabeth Gaskell) peut avoir de la vie conjugale ?

3) Helstone nous est montré à deux reprises : fantasmée par Margaret, puis réelle. Que pensez vous de ces descriptions ?

4) Que pensez vous de la famille Hale ?

5) Deux admirateurs de Margaret nous sont présentés : Henri Lennox et John Thornton. Quelle est votre opinion sur ces deux gentlemen ? Et que pensez vous de la manière dont l’auteur nous les introduit ?
Revenir en haut Aller en bas
Diana
Bookworm
Diana


chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Empty
MessageSujet: Re: chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation   chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Icon_minitimeMar 29 Mai - 16:45

1) Que pensez-vous de Margaret et de la façon dont elle nous est présentée ?

Elle m'apparaît comme une jeune femme très censée avec un bon sens pratique.
Le début du roman, où on l'a voit aider sa cousine à préparer son mariage est un bon exemple: elle se met à sa disposition (sans forcément recevoir de remerciement d'ailleurs...) mais elle garde la tête froide et semble observer tout de loin.
Dès la décision de son père prise, on se rend compte que celui-ci fait porter tout le poids de sa décision sur elle, c'est elle qui doit tout organiser, expliquer cette décision à sa mère, trouver un logement etc...
Pour une jeune femme de son âge et de sa condition, elle est assez épatante  Smile

2) Ces premiers chapitres nous présentent de nombreux couples et des histoires d’amour. Quelle image Margaret (et peut-être Elizabeth Gaskell) peut avoir de la vie conjugale ?
Le mariage de sa cousine avec la capitaine Lennox ne l'émeut pas énormément, peut être à cause du côté superficiel d'Edith?
Ensuite, entre sa tante qui s'est mariée sans amour et ses parents qui eux, ont fait le choix inverse mais qui ne semble pas très amoureux, il y a peu d'exemple réussi  scratch

3) Helstone nous est montré à deux reprises : fantasmée par Margaret, puis réelle. Que pensez vous de ces descriptions ?

Margaret ne semble pas avoir embelli Helstone dans ses souvenirs, l'endroit est aussi beau qu'elle le pensait.
Et puis Margaret profite des lieux, qu'il fasse ensoleillé ou pluvieux.
Son amour pour les lieux se voit quand elle fait visiter ceux-ci à Lennox.

4) Que pensez vous de la famille Hale ?
A mes yeux, c'est une famille qui ne communique pas très bien  Rolling Eyes
Je ne me rappellais plus à quel point la mère de Margaret m'irrite à toujours geindre alors qu'elle devrait être heureuse (du moins quand elle est encore à Helstone)
Sa façon de toujours critiquer et rabaisser son mari concernant son manque d'ambition m'horripile  Rolling Eyes
Le père de Margaret n'est pas non plus sans défaut, je suis surprise de la façon dont il se décharge de ses problèmes sur sa fille.

5) Deux admirateurs de Margaret nous sont présentés : Henri Lennox et John Thornton. Quelle est votre opinion sur ces deux gentlemen ? Et que pensez vous de la manière dont l’auteur nous les introduit ?

Henri Lennox est bien introduit dans le roman, et il parait très respectable et chaleureux, surtout au début du roman quand il cherche la compagnie de Margaret chez sa tante.
Sa réaction au refus de Margaret à Helstone le montre sous un jour beaucoup moins flatteur.
Pour l'instant, John Thornton n'a pas encore d'image très bien définie dans les huit premiers chapitres. Margaret le rencontre, mais elle est si fatiguée qu'elle fait des efforts pour soutenir la conversation, et Thornton prend cela pour de la condescendance...

_________________
chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation 1561137711-little-2
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Empty
MessageSujet: Re: chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation   chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Icon_minitimeMar 29 Mai - 19:26

1) Que pensez-vous de Margaret et de la façon dont elle nous est présentée ?

Diana a écrit:

Pour une jeune femme de son âge et de sa condition, elle est assez épatante  Smile
Je suis tout à fait d'accord avec toi. Elle est vraiment impressionnante de calme, et d'organisation. Elle se révèle dans les difficultés.
Dans la description qui est faite d'elle, il y a trois aspects qui me fascinent.
Le premier, c'est qu'elle nous apparait comme l'antithèse de la jeune fille idéale du XIXème, représentée par Edith, et dans une moindre mesure, par qui ont été Mrs Shaw et Hale. Elle est construite en opposition à Edith dès le premier chapitre : Edith est "pretty", Margaret n'est pas très jolie ; Edith s'occupe de question féminines, Margaret trouve ça barbant ; Edith est une fleur de salon, Margaret est une fleur d'extérieur, qui apprend le langage des forestiers (clin d'oeil à un passage ultérieur Wink ). Etc
Donc elle est bien loin de la "jeune fille accomplie". Et en même temps, Gaskell insiste sur ses qualités : certes elle n'est pas "jolie", mais elle est comme une "reine", puissante, imposante, avec une présence ; elle n'aime pas discuter chiffons et accordage de piano, mais elle est efficace et sait créer un havre de paix pour ses parents ; et son amour pour l'extérieur donne l'image (peut-être pour nous, lecteurs modernes) d'une jeune fille saine.
L'autre aspect qui me touche, c'est qu'elle nous est présentée à un âge charnière : à la fois comme une enfant (on la découvre jouant avec des châles, elle étudie l'italien comme une collégienne), et en même temps, troublant les hommes (que ce soit Lennox qui veut l'épouser - et pas pour sa dot Wink ), ou Thornton qui a le regard arrêté sur des endroits bien précis de sa personne. Ou les ouvriers qui pratiquent (déjà !) le harcèlement de rue, vantant sa "bonny face". Et elle ne le vit pas bien, elle est honteuse d'avoir tant grandit que qu'on pense à elle pour le mariage
"[She was] ashamed of having grown so much into a woman as to be thought of in marriage".
Enfin, le dernier aspect qui m'a frappé, c'est l'opposition entre l'aspect qu'elle donne et sa très riche vie intérieure. Elle est "self-control" permanent, très digne, impressionnante, sauf avec ceux qu'elle aime où elle est très tendre.
Bref, je trouve que Gaskell nous fournit une héroïne extrêmement attachante, un certain idéal féminin, mais qu'elle donne suffisamment de substance pour l'humaniser - et créer de la marge pour une certaine dose de conflits.

2) Ces premiers chapitres nous présentent de nombreux couples et des histoires d’amour. Quelle image Margaret (et peut-être Elizabeth Gaskell) peut avoir de la vie conjugale ?
Je suis totalement d'accord avec toi, Diana. Tous ces couples sont extrêmement repoussant. Entre les Hale qui se sont visiblement mariés par amour (au moins par attirance physique), mais qui ne partagent rien ; Mrs Shaw qui s'est mariée pour l'argent et qui l'a regretté toute sa vie ; ou Edith qui vient à peine de s'unir à l'homme qu'elle aime, très rapidement, en quelques mois, mais qui sait déjà que la vie qu'elle va mener avec son mari ne lui conviendra pas :  affraid  

3) Helstone nous est montré à deux reprises : fantasmée par Margaret, puis réelle. Que pensez vous de ces descriptions ?
Je trouve que Gaskell est là encore très forte (relire et décortiquer son roman me fait admirer ses talents d'auteurs encore plus) : effectivement, Margaret, qui voit Helstone comme un village de contes de fées, ne semble pas déçue quand elle rentre. Le village tient ses promesses, la nature surtout. C'est un endroit où Margaret est totalement à l'aise. D'ailleurs, elle parle des forestiers comme de "son peuple". On se croirait presque dans un conte, avec la fée (la reine plutôt) et les lutins.
Mais d'un autre côté, Gaskell nous présente une image assez critique d'Helstone : cela peut passer par la voix de Mrs Hale (certes pas totalement objective), qui insiste sur l'humidité, le caractère malsain du lieu, mais également par le regard des autres protagonistes, voire le regard objectif de l'auteur. C'est un endroit isolé, pauvre, malsain (on ne croise pas un villageois qui n'ait une infirmité), visiblement pluvieux. Et dans lequel on s'ennuie comme un rat mort (en être à compter les gouttes de pluie ...  Sleep ).
Je trouve qu'il s'oppose assez efficacement à Milton pour cette raison : à Milton, on ne s'ennuie pas, on a toujours quelque chose à faire !!

4) Que pensez vous de la famille Hale ?
Diana a écrit:

A mes yeux, c'est une famille qui ne communique pas très bien  Rolling Eyes
ça c'est sur !!

Déjà, c'est une famille que je trouve assez attachante : il y a beaucoup d'amour qui circule, même s'ils ne savent pas se le dire. De toutes les familles présentées dans le roman, c'est celle à laquelle je préfèrerais appartenir. Les sentiments y sont vrais.
De toute la famille, le père est celui que je trouve le plus agréable. Il nous est présenté comme l'archétype du gentleman, lettré, fin, très droit et consciencieux. C'est un homme d'une certaine délicatesse. Et d'un autre côté, il est très féminin : on le voit même pleurer ! C'est aussi, osons le mot, un lâche qui se décharge sur sa fille des tâches désagréables... L'autre aspect qui me touche, et qui explique sans doute le comportement de Margaret, c'est l'âge de Hale : c'est un homme vieillissant, marqué par la vie.
Mrs Hale est assez insupportable : c'est une snob, aux centres d'intérêt restreints, au monde étroit et étriqué. Elle est tellement égocentrique qu'elle n'en est même plus égoïste. Sa maladie, qui semble fictionnelle, la rend totalement opaque au reste du monde.
Enfin, Frédéric, le frère, a l'air d'avoir toutes les qualités mais c'est un oiseau de mauvais augure. C'est l'agent du malheur : il est présenté comme la cause de la maladie de sa mère, des soucis de son père, voire de la délocalisation à Milton puisque c'est lui qui ruine son père !

5) Deux admirateurs de Margaret nous sont présentés : Henri Lennox et John Thornton. Quelle est votre opinion sur ces deux gentlemen ? Et que pensez vous de la manière dont l’auteur nous les introduit ?
Diana a écrit:

Henri Lennox est bien introduit dans le roman, et il parait très respectable et chaleureux, surtout au début du roman quand il cherche la compagnie de Margaret chez sa tante.
Sa réaction au refus de Margaret à Helstone le montre sous un jour beaucoup moins flatteur.
Oui, Lennox est quelqu'un d'estimable - et ses défauts ne le rendent pas odieux non plus : après tout, il est normal pour l'époque, surtout pour un cadet qui a sa vie à construire, de guetter la dot de sa promise. Et malgré sa faible fortune, il la demande quand même en mariage. Ce n'est pas un chasseur de dot, il aime réellement Margaret.
J'aime aussi qu'ils aient des centres d'intérêt commun, qu'il l'écoute et l'estime. Dans tout autre roman, il aurait fait un excellent héros. Leur relation part sur des bonnes bases - Margaret est juste un peu jeune, immature (cf. plus haut).

John Thornton est d'abord appelé par Margaret comme "that man" (clin d'oeil à la dernière page du roman), et semble à première vue comme bien moins susceptible d'intérêt romantique. Physiquement, on ne connait que sa présence, massive (grand et large d'épaules), qui fait un peu écho à celle de Margaret. Sinon, il apparait comme très banal, en tout cas ni beau ni moche.
En revanche, ce sont ses qualité morales et mentales qui sont mises en valeur : c'est un homme de pouvoir, qui a peu l'habitude qu'on lui dise non, résolu ; et il tempère ce côté un peu trop dur par un désir de s'améliorer, de sortir de sa condition de "manufacturer".
Au final, je trouve que Margaret et John se ressemblent : l'un comme l'autre ont un aspect un peu formidable, impressionnant, mais une vie intérieure riche.

Et dernier point, la description de leur rencontre, du coup de foudre qu'il a pour elle (et son côté absolument pas partagé lol! ) est assez fascinant : sa vue le réduit au silence et à l'incapacité physique de marcher. Il reste bloqué sur ses lèvres et sa poitrine. Assez osé pour 1850 Razz !
Revenir en haut Aller en bas
Diana
Bookworm
Diana


chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Empty
MessageSujet: Re: chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation   chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Icon_minitimeMar 29 Mai - 19:39

Citation :
2) Ces premiers chapitres nous présentent de nombreux couples et des histoires d’amour. Quelle image Margaret (et peut-être Elizabeth Gaskell) peut avoir de la vie conjugale ?
Je suis totalement d'accord avec toi, Diana. Tous ces couples sont extrêmement repoussant. Entre Mr-Mrs Hale qui se sont visiblement mariés par amour (au moins par attirance physique), mais qui ne partagent rien ; Mrs Shaw qui s'est mariée pour l'argent et qui l'a regretté toute sa vie ; ou Edith qui vient à peine de s'unir à l'homme qu'elle aime, très rapidement, en quelques mois, mais qui sait déjà que la vie qu'elle va mener avec son mari ne lui conviendra pas :

Tu as raison pour le côté repoussant Wink
On ne peut qu'imaginer le mariage de Mrs Shaw qui est désormais veuve, et qui a du être très froid.
Le mariage entre les parents de Margaret ne me semble pas très réussi. Mr Hale semble avoir beaucoup d'affection pour sa femme, mais celle-ci passe tellement de temps à se plaindre et à s'imaginer des maladies qu'elle n'y fait pas du tout attention. Rolling Eyes
Je ne me rappelais plus (c'est pour cette raison que je suis ravie de cette LC pour relire le livre) à quel point Edith est superficielle et ne pense qu'à son avenir à Corfou.
Je sais qu'elle s'apprête à se marier, mais elle semble prêter très peu d'attention à sa cousine avec qui elle a été élevée.


_________________
chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation 1561137711-little-2
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Empty
MessageSujet: Re: chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation   chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Icon_minitimeMar 29 Mai - 19:59

Elle est d'un égoïsme affolant...
Revenir en haut Aller en bas
Diana
Bookworm
Diana


chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Empty
MessageSujet: Re: chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation   chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Icon_minitimeMar 29 Mai - 20:03

@Akina

Edith? Mrs Hale?
Les deux à égalité? Razz

_________________
chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation 1561137711-little-2
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Empty
MessageSujet: Re: chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation   chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Icon_minitimeMar 29 Mai - 20:07

Edith est une future Mrs Hale/Mrs Hale est une ancienne Edith Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Diana
Bookworm
Diana


chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Empty
MessageSujet: Re: chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation   chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Icon_minitimeMer 30 Mai - 16:01

@Akina
Je pense que tu as raison Razz

_________________
chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation 1561137711-little-2
Revenir en haut Aller en bas
GoodBooksGoodFriends
Jurisfiction agent
GoodBooksGoodFriends


chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Empty
MessageSujet: Re: chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation   chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Icon_minitimeJeu 31 Mai - 11:56

1) Que pensez-vous de Margaret et de la façon dont elle nous est présentée ?

J'aime bien Margaret, elle a l'air simple sans être naïve. Elle semble avoir les pieds sur terre et ne pas être le moins du monde intéressée par l'amour, pour l'instant. Sur ce dernier point, je rejoins Akina sur l'aspect enfantin de Margaret.

2) Ces premiers chapitres nous présentent de nombreux couples et des histoires d’amour. Quelle image Margaret (et peut-être Elizabeth Gaskell) peut avoir de la vie conjugale ?

L'amour n'est pas très présent dans ces couples : le couple Edith-Lennox semble voué à l'échec, une fois passé les premiers émois ; le couple Hale ne communique pas...

3) Helstone nous est montré à deux reprises : fantasmée par Margaret, puis réelle. Que pensez vous de ces descriptions ?

J'ai beaucoup aimé les descriptions d'Helstone, qui me semble être un petit village charment et reposant. Il y a peu de différence entre les souvenirs de Margaret et la réalité (sauf en ce qui concerne sa mère  Laughing )

4) Que pensez vous de la famille Hale ?

Dysfonctionnelle : le père fait peser sur sa fille de trop grosses responsabilités et provoque ainsi la jalousie de sa femme. La mère, de son côté, se plaint beaucoup, notamment de son mari.
Cependant, on sent quand même l'amour entre eux trois.

5) Deux admirateurs de Margaret nous sont présentés : Henri Lennox et John Thornton. Quelle est votre opinion sur ces deux gentlemen ? Et que pensez vous de la manière dont l’auteur nous les introduit ?

Henri Lennox est sympathique, même si il est déçu de la réponse de Margaret à sa demande.
Thornton parait plus réservé dans sa façon d'être et dès le départ, on sent les incompréhensions entre Margaret et lui, dûes aux différences d'usages dans leurs deux régions.
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Empty
MessageSujet: Re: chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation   chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Icon_minitimeJeu 31 Mai - 15:30

GoodBooksGoodFriends a écrit:

Dysfonctionnelle : le père fait peser sur sa fille de trop grosses responsabilités et provoque ainsi la jalousie de sa femme.
Effectivement, je trouve ça dingue la façon dont le père laisse à sa fille le sale boulot, en allant se balader dans la nature. C'est vraiment un aspect du caractère de Hale que je trouve méprisable.
Pareil, le fait qu'il les prévienne 15 jours avant, c'est pale
C'est un assez bon exemple du fonctionnement hyper patriarcal de cette société : le mari peut faire ce qu'il veut, sans en parler à quiconque, les femmes suivent (et gère les conséquences). C'est tellement gros que je me demande si Gaskell n'a pas cherché à faire passer un message scratch
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Empty
MessageSujet: Re: chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation   chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Icon_minitimeJeu 31 Mai - 16:03

post
Je relis les échanges qu'on avait eu sur le livre, et je suis retombée sur cette remarque de Popila que je trouve assez intéressante.
Popila a écrit:

Je me rappelle également avoir été frappée par le fait que la famille de Margaret, mine de rien, est composée de rebelles : le père par rapport au clergé, le frère par rapport à l'armée, et Margaret par rapport à certains conventions sociales de mise à cette époque.
La famille Hale, une famille de révolutionnaires ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Diana
Bookworm
Diana


chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Empty
MessageSujet: Re: chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation   chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Icon_minitimeJeu 31 Mai - 16:11

GoodBooksGoodFriends a écrit:

Thornton parait plus réservé dans sa façon d'être et dès le départ, on sent les incompréhensions entre Margaret et lui, dûes aux différences d'usages dans leurs deux régions.

En effet, dès leur première rencontre, ils ne sont pas au diapason.
Thornton a attendu longtemps et est impatient de voir Mr Hale et Margaret est épuisée et fait un gros effort pour alimenter la conversation en passant hautaine Rolling Eyes
Cela ne commence pas bien...

@Akina
Citation :
Effectivement, je trouve ça dingue la façon dont le père laisse à sa fille le sale boulot, en allant se balader dans la nature. C'est vraiment un aspect du caractère de Hale que je trouve méprisable.
Pareil, le fait qu'il les prévienne 15 jours avant, c'est pale
C'est un assez bon exemple du fonctionnement hyper patriarcal de cette société : le mari peut faire ce qu'il veut, sans en parler à quiconque, les femmes suivent (et gère les conséquences).

Le comportement du père m'a aussi choqué, surtout qu'après avoir dissimulé sa décision, il annonce celle-ci à sa fille d'un coup, avec en effet une date limite Shocked
Le côté patriarcal est effectivement très présent: il décide, et à aucun moment Margaret ne se dit qu'elle pourrait retourner vivre chez sa tante ou autre chose.
Elle doit suivre son père avec sa mère...

_________________
chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation 1561137711-little-2
Revenir en haut Aller en bas
LilyBart
Star-crossed lover
LilyBart


chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Empty
MessageSujet: Re: chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation   chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Icon_minitimeJeu 31 Mai - 16:52

1) Que pensez-vous de Margaret et de la façon dont elle nous est présentée ?

Ce que vous avez déjà dit sur Margaret est très intéressant, et très juste. Je n'ai pas pu m'empêcher d'avoir une immédiate sympathie pour elle. Sa situation n'est pas facile, elle semble en grande partie être au service des autres (en aidant pour le mariage d'Edith, en soutenant son père et en consolant sa mère, en prenant en charge le déménagement). Elle prend (ou reçoit) beaucoup de responsabilités sur ses épaules, et pourtant, comme l'a très bien souligné Akina, elle est encore en partie une enfant, tout juste au seuil de l'âge adulte. Il y a comme un décalage entre l'image qu'elle offre au autres, celle d'une jeune femme pleine d'assurance et de maturité, et son univers intérieur, un brin naïf, impulsif, et quelque peu enfantin. Elle est touchante, en fin de compte, dans sa candeur et son honnêteté. Enfin, un aspect du personnage qui me plait beaucoup est sa générosité, dont on découvre les multiples facettes, notamment dans sa relation naissante avec Nicholas Higgins et sa fille, à qui elle offre gratuitement des fleurs et entreprend de leur rendre visite par pure sympathie (ce qui ne manque pas d'étonner ce dernier).

2) Ces premiers chapitres nous présentent de nombreux couples et des histoires d’amour. Quelle image Margaret (et peut-être Elizabeth Gaskell) peut avoir de la vie conjugale ?

Je vous rejoins sur le peu d'attrait présenté par le mariage tel qu'on le découvre à travers ces quelques exemples. Ce que Margaret doit en tirer, à mon avis, c'est que le mariage n'est qu'une institution qui n'apporte pas forcément d'épanouissement, plutôt une sorte de passage obligé. D'ailleurs, ses impressions lors des préparatifs du mariage d'Edith en disent long : elle ne paraît pas tellement touchée, et est même ennuyée, voire lassée de tous les préparatifs nécessaire. Elle me donne comme l'impression de se dire "à quoi bon?", ou bien "est-ce que ça en vaut vraiment la peine?". Elle-même est à des années lumières d'envisager le mariage, comme l'a très bien dit Akina. Elle ne se voit pas comme étant candidate en tout cas Wink

3) Helstone nous est montré à deux reprises : fantasmée par Margaret, puis réelle. Que pensez vous de ces descriptions ?

Dans la description qu'elle en donne, il est clair que Margaret aime énormément son village. Je pense que plutôt que de donner une image juste ou non de la réalité du lieu, cet avant-goût à travers ses dires est très révélateur de sa personnalité : son amour pour la nature, le calme, la simplicité et le rapport proche avec les gens. Quand Helstone est ensuite présentée au lecteur, il est évident que même si c'est un village charmant, il est loin d'être parfait. Mais si Margaret l'a idéalisé, on ne peut pas le lui reprocher, après tout elle a certainement un attachement affectif à Helstone, où elle a passé son enfance et qui doit être associé à de nombreux souvenirs.

4) Que pensez vous de la famille Hale ?

Personnellement, je ne voudrais pas trop appartenir à cette famille Razz
Un père un peu lâche (comme vous l'avez déjà dit) qui déleste trop de responsabilités sur sa fille, et qui ne semble pas être très proche de son épouse, qu'il n'informe même pas lui-même de sa décision de quitter sa fonction de vicaire! Quant à Mrs Hale, elle m'apparaît comme une plaignante, hypocondriaque et pesante (à force de se plaindre). Margaret les aime vraisemblablement tous les deux, mais il n'est pas très évident de déceler ce qu'ils lui apportent l'un et l'autre...

5) Deux admirateurs de Margaret nous sont présentés : Henri Lennox et John Thornton. Quelle est votre opinion sur ces deux gentlemen ? Et que pensez vous de la manière dont l’auteur nous les introduit ?

Personnellement, j'aime beaucoup Henry Lennox. Il est franc, entier et a un certain humour. Son amitié avec Margaret est joliment construite, et j'avais l'impression qu'ils formeraient un couple solide (de par leurs affinités, leurs caractères qui s'harmonisent et simplement leur affinité l'un pour l'autre). En un mot, je trouve qu'il y a de l'alchimie entre ces deux là Very Happy Ayant une telle relation avec elle, on comprend qu'il la demande en mariage. Mais Margaret ne le voit que comme un ami, et bien qu'il soit naturellement blessé, une amitié entre eux deux reste à mes yeux une très belle relation de deux âmes qui se comprennent et ont beaucoup en commun.
John Thornton quant à lui ne fait qu'une toute petite apparition, et ce qui m'a marquée, c'est le peu d'effet que leur rencontre fait à Margaret. Quand sa mère lui demande de le décrire, elle est un peu lasse et ne peut que donner une impression vague et vide d'intérêt. Lui, en revanche, est complètement subjugué par elle. J'attends la suite avec hâte!
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Empty
MessageSujet: Re: chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation   chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Icon_minitimeVen 1 Juin - 6:59

LilyBart a écrit:
Enfin, un aspect du personnage qui me plait beaucoup est sa générosité, dont on découvre les multiples facettes, notamment dans sa relation naissante avec Nicholas Higgins et sa fille, à qui elle offre gratuitement des fleurs et entreprend de leur rendre visite par pure sympathie (ce qui ne manque pas d'étonner ce dernier).
Oui, c'est une jeune femme très généreuse, et qui ne s'arrête pas à "l'enveloppe" des gens : elle va vraiment découvrir l'humanité qui se niche en chacun. Au final, c'est ce qui rend un peu déstabilisante son incompréhension de Thornton vu que pour lui, elle reste assez touchée par ses préjugés de classe.

LilyBart a écrit:

4) Que pensez vous de la famille Hale ?

Personnellement, je ne voudrais pas trop appartenir à cette famille Razz
Un père un peu lâche (comme vous l'avez déjà dit) qui déleste trop de responsabilités sur sa fille, et qui ne semble pas être très proche de son épouse, qu'il n'informe même pas lui-même de sa décision de quitter sa fonction de vicaire! Quant à Mrs Hale, elle m'apparaît comme une plaignante, hypocondriaque et pesante (à force de se plaindre). Margaret les aime vraisemblablement tous les deux, mais il n'est pas très évident de déceler ce qu'ils lui apportent l'un et l'autre...
C'est amusant, nous avons vraiment des opinions, ou des sentiments plus précisément très différents sur la question. Même si c'est une famille clairement dysfonctionnelle, j'ai beaucoup de tendresse pour cette famille. On sent qu'il y a beaucoup d'amour partagé entre eux (surtout par Mr Hale et sa fille ; Mrs Hale est plus en dehors). C'est par amour que Mr Hale n'ose pas prévenir sa femme !

LilyBart a écrit:

5) Deux admirateurs de Margaret nous sont présentés : Henri Lennox et John Thornton. Quelle est votre opinion sur ces deux gentlemen ? Et que pensez vous de la manière dont l’auteur nous les introduit ?

Personnellement, j'aime beaucoup Henry Lennox. Il est franc, entier et a un certain humour. Son amitié avec Margaret est joliment construite, et j'avais l'impression qu'ils formeraient un couple solide (de par leurs affinités, leurs caractères qui s'harmonisent et simplement leur affinité l'un pour l'autre). En un mot, je trouve qu'il y a de l'alchimie entre ces deux là Very Happy Ayant une telle relation avec elle, on comprend qu'il la demande en mariage. Mais Margaret ne le voit que comme un ami, et bien qu'il soit naturellement blessé, une amitié entre eux deux reste à mes yeux une très belle relation de deux âmes qui se comprennent et ont beaucoup en commun.
Moi aussi !! Je me demande bien ce qui se passe dans la tête de Lennox durant tout le livre (sans doute pas quelque chose de très agréable). Est-ce qu'ils parviendront à reprendre leur amitié à terme ?
Revenir en haut Aller en bas
LilyBart
Star-crossed lover
LilyBart


chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Empty
MessageSujet: Re: chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation   chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Icon_minitimeSam 2 Juin - 19:12

Akina a écrit:
C'est amusant, nous avons vraiment des opinions, ou des sentiments plus précisément très différents sur la question. Même si c'est une famille clairement dysfonctionnelle, j'ai beaucoup de tendresse pour cette famille. On sent qu'il y a beaucoup d'amour partagé entre eux (surtout par Mr Hale et sa fille ; Mrs Hale est plus en dehors). C'est par amour que Mr Hale n'ose pas prévenir sa femme !

Il est évident qu'il y a de l'amour entre eux, mais je trouve personnellement que les parents de Margaret manquent un peu prévenance envers elle. On dirait qu'ils se préoccupent chacun de leurs affaires et de leurs problèmes, sans trop se soucier de son vécu à elle. Quand on voit à quel point elle se dévoue aux autres autour d'elle, le contraste est assez flagrant et désolant à mes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Empty
MessageSujet: Re: chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation   chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Icon_minitimeSam 2 Juin - 19:42

Oui, ça c'est clair !
Revenir en haut Aller en bas
Diana
Bookworm
Diana


chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Empty
MessageSujet: Re: chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation   chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Icon_minitimeSam 2 Juin - 20:50

LilyBart a écrit:

Il est évident qu'il y a de l'amour entre eux, mais je trouve personnellement que les parents de Margaret manquent un peu prévenance envers elle. On dirait qu'ils se préoccupent chacun de leurs affaires et de leurs problèmes, sans trop se soucier de son vécu à elle. Quand on voit à quel point elle se dévoue aux autres autour d'elle, le contraste est assez flagrant et désolant à mes yeux.

Je suis d'accord avec toi, le déséquilibre entre l'affection que porte Margaret à ses parents, sans parler de ce qu'elle fait pour les aider (chercher une maison, penser à trouver un hôtel pour sa mère, annoncer la décision de son père à celle-ci) et la relation parents/ Margaret est impressionnant quand on voit ce qu'ils ne font pas pour elle.
Je n'ai pas l'impression qu'ils fassent quoique ce soit , d'ailleurs, pour aider Margaret à se réacclimater à Helstone alors que finalement elle en a été éloignée pendant des années pour vivre avec sa tante.

_________________
chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation 1561137711-little-2
Revenir en haut Aller en bas
Scarlatiine
Bookworm
Scarlatiine


chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Empty
MessageSujet: Re: chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation   chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Icon_minitimeMar 5 Juin - 8:41

Je prends enfin le temps de répondre aux questions  Embarassed

1) Que pensez-vous de Margaret et de la façon dont elle nous est présentée ?

J'aime bien le portrait qui nous est dressé de Margaret. Elle apparaît sensée et avec la tête sur les épaules. J'ai aussi l'impression que son entourage compte beaucoup (trop ?) sur elle, sans vraiment se rendre compte des efforts qu'elle fait. Mais la jeune femme n'est pas parfaite : je trouve qu'elle a un peu trop de préjugés envers les commerçants - surtout ceux de Milton, en fait. 

2) Ces premiers chapitres nous présentent de nombreux couples et des histoires d’amour. Quelle image Margaret (et peut-être Elizabeth Gaskell) peut avoir de la vie conjugale ?

Ce n'est pas très reluisant. Comme vous l'avez souligné plus haut, les couples qui gravitent autour de Margaret ne sont pas très heureux. La tante Shaw s'est mariée pour l'argent, Edith ne se fait pas d'illusion sur sa future vie de femme mariée... et même pour les parents de Margaret, qui ont pourtant fait un mariage d'amour, on ne peut pas dire que leur couple soit un modèle de satisfaction. 

3) Helstone nous est montré à deux reprises : fantasmée par Margaret, puis réelle. Que pensez vous de ces descriptions ?

Margaret aime beaucoup son village et peut-être cela l'incite-t-elle à ne pas vouloir en voir les défauts. Évidemment, Helstone en premier lieu est présenté de façon un peu idyllique : proche de la nature, calme, où tout le monde est proche de tout le monde... Mais à travers le regard de Mrs Hale, par exemple, on découvre une autre vérité où tout n'est pas si rose. Mais il me semble normal que Margaret soit vraiment attachée à Helstone où elle a grandi et qu'elle ne puisse s'empêcher de faire la comparaison avec Milton... 

4) Que pensez vous de la famille Hale ?

Mrs Hale est agaçante à geindre tout le temps, surtout contre son mari. Mais Mr Hale n'est pas mieux : la façon dont il se décharge sur Margaret m'a exaspérée. La scène où il fait comprendre à sa fille qu'il rentrera à sept heures et que donc, elle devra avoir averti sa mère à cette heure-ci... Evil or Very Mad On ne peut pas dire que la communication soit le point fort dans cette famille. Et j'aimerais bien savoir ce qui s'est réellement passé avec le frère de Margaret...

5) Deux admirateurs de Margaret nous sont présentés : Henri Lennox et John Thornton. Quelle est votre opinion sur ces deux gentlemen ? Et que pensez vous de la manière dont l’auteur nous les introduit ?

Henri Lennox apparaît très sympathique au début et sa demande en mariage m'est apparue "logique", car il semblait vraiment attachée à Margaret (mais bon, si elle avait dit oui, il n'y aurait pas eu de roman Razz)... Quant à John Thornton, la première rencontre avec Margaret est loin d'être une réussite. Même s'il éprouve de son côté une certaine attirance physique pour la jeune femme, on ne peut pas dire que l'inverse soit vrai Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Akina
Bookworm
Akina


chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Empty
MessageSujet: Re: chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation   chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Icon_minitimeMar 5 Juin - 12:13

Scarlatiine a écrit:
J'ai aussi l'impression que son entourage compte beaucoup (trop ?) sur elle, sans vraiment se rendre compte des efforts qu'elle fait. Mais la jeune femme n'est pas parfaite : je trouve qu'elle a un peu trop de préjugés envers les commerçants - surtout ceux de Milton, en fait. 

Oui, c'est quelqu'un de très altruiste : avec Edith, avec ses parents (avec les Higgins ensuite). Elle ne pense à elle qu'en dernière extrémité.
Je suis d'accord avec toi sur ses préjugés envers les "commerçants", mais je pense que c'était un préjugé très commun à l'époque dans certaines classes (classes éduquées) sociales. (d'ailleurs, ça a conduit à une altération de l'histoire dans l'adaptation de 2004 Wink ).
Par certains aspects, je trouve que North and South ressemble beaucoup à Orgueil et Préjugés, avec l'orgueil et les préjugés représentés par Margaret  Laughing

Scarlatiine a écrit:
Ce n'est pas très reluisant. Comme vous l'avez souligné plus haut, les couples qui gravitent autour de Margaret ne sont pas très heureux. La tante Shaw s'est mariée pour l'argent, Edith ne se fait pas d'illusion sur sa future vie de femme mariée... et même pour les parents de Margaret, qui ont pourtant fait un mariage d'amour, on ne peut pas dire que leur couple soit un modèle de satisfaction. 
En fait, ce que je trouve particulièrement déprimant, c'est qu'il ne semble pas y avoir de bonne solution. Mrs Hale envie sa soeur parce qu'elle est aisée ; Mrs Shaw envie sa soeur parce qu'elle a fait un mariage d'amour. On a l'impression qu'en dehors du mariage d'amour avec un homme riche, il n'y a pas de solution idéale. En plus, ni Mrs Hale, ni Edith ne souhaite s'adapter à un changement de mode de vie qui va avec la profession de leur mari. Elles professent de l'aimer, mais ne l'aiment pas dans toutes les composantes de sa vie ...
Spoiler sur la fin:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Empty
MessageSujet: Re: chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation   chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
chapitre 1-8 : le départ et la nouvelle installation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bleach - Chapitre 298 BKT
» 1919 - 1937 - TROISIEME CHAPITRE
» Bleach - Chapitre -102 FR
» Bleach - Chapitre 400
» GROSSE ERREUR de ma part ! HELP me plz ! :(

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and drink a cup of tea :: Club de lecture :: Nord et Sud d'Elizabeth Gaskell: Lecture commune-
Sauter vers: