Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez | 
 

 4.3.2.1 de Paul Auster

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: 4.3.2.1 de Paul Auster   Mar 6 Fév - 21:28

@Constance
J'ai eu la même impression que toi en terminant le livre: l'envie d'avoir encore 500 pages à lire Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GoodBooksGoodFriends
Mr Beveridge's Maggot
avatar


MessageSujet: Re: 4.3.2.1 de Paul Auster   Mar 20 Fév - 16:02

Fini ! Deux semaines passées avec les quatre Archie Ferguson nés de la plume de Paul Auster ; deux semaines et une longue balade (ou plutôt quatre balades) dans l’Amérique de la deuxième moitié du 20ème siècle.

Je reconnais qu’il est facile de s’y perdre mais au début de chaque chapitre, on retrouve vite ses marques. Le plus compliqué pour moi a été de reprendre ma lecture après les week-ends car je mettais plusieurs pages à retrouver sur quel Archie j’étais. Mais au global, cela n’a pas dérangé ma lecture qui s’est avérée étonnamment fluide.

J’ai toutefois décroché au moment des chapitres 6, lors de la fin des années 1960, car n’étant pas une spécialiste de l’Histoire des Etats-Unis à cette époque (ni à aucune autre d’ailleurs…), je ne m’y retrouvais pas dans les descriptions des divers mouvements de contestation et de répression.

L’écriture de Paul Auster est très belle comme à son habitude, il évolue en virtuose dans ce qui aurait pu devenir un véritable casse-tête, et nous livre de belles phrases, de longues phrases, mais pas indigestes pour autant.

Archie, son personnage principal, est doté d’une personnalité attachante, et il est talentueux dans plusieurs domaines, notamment le sport et l’écriture. Les références culturelles sont nombreuses, qu’il s’agisse de cinéma français ou de classiques littéraires et l’on ne peut que rester coi devant l’immense culture de Paul Auster. Archie est également un personnage passionné, qui essaie dans la mesure du possible de faire des choix de vie en accord avec ses convictions et passions. Ce Archie si cultivé, si passionné m’a d’ailleurs parfois renvoyée à mon incomplétude culturelle…

Autre aspect majeur de 4 3 2 1, l’amour porté par Paul Auster, au travers de Ferguson à New-York et à la France. La France y est tendrement représentée, au travers de sa culture mais également de la description de Paris. New-York également est parée de toutes les beautés et l’on sent la fascination de Paul Auster pour sa ville.

@Diana
Diana a écrit:


mega spoiler sur la fin:
 

Entièrement d'accord avec toi sur ton méga spoiler :
méga spoiler suite:
 

@Arwen, ça a du être génial d'écouter le livre en audiobook de la voix même de son auteur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwen
Hogwarts marauder
avatar


MessageSujet: Re: 4.3.2.1 de Paul Auster   Mar 20 Fév - 18:01

GoodBooksGoodFriends a écrit:

@Arwen, ça a du être génial d'écouter le livre en audiobook de la voix même de son auteur !

Oh que oui, c'est vraiment très très agréable ! Et je vous rejoins sur le méga spoiler, les filles, entièrement d'accord !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: 4.3.2.1 de Paul Auster   Mar 20 Fév - 20:27

GoodBooksGoodFriends a écrit:

Je reconnais qu’il est facile de s’y perdre mais au début de chaque chapitre, on retrouve vite ses marques. Le plus compliqué pour moi a été de reprendre ma lecture après les week-ends car je mettais plusieurs pages à retrouver sur quel Archie j’étais. Mais au global, cela n’a pas dérangé ma lecture qui s’est avérée étonnamment fluide.

J’ai toutefois décroché au moment des chapitres 6, lors de la fin des années 1960, car n’étant pas une spécialiste de l’Histoire des Etats-Unis à cette époque (ni à aucune autre d’ailleurs…), je ne m’y retrouvais pas dans les descriptions des divers mouvements de contestation et de répression.

C'est à ce moment là que j'ai commencé à prendre quelques notes sur un carnet, pour bien différencier les Ferguson selon les universités et vie familiale.
Spoiler:
 

Citation :
Autre aspect majeur de 4 3 2 1, l’amour porté par Paul Auster, au travers de Ferguson à New-York et à la France. La France y est tendrement représentée, au travers de sa culture mais également de la description de Paris.
On se rend bien compte que Paul Auster a vécu en France et parle parfaitement le français. Il n'y a aucun cliché et c'est très reposant (je ne m'attendais pas, de toute façon, à des clichés de la part de l'auteur...)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GoodBooksGoodFriends
Mr Beveridge's Maggot
avatar


MessageSujet: Re: 4.3.2.1 de Paul Auster   Mer 21 Fév - 11:07

@Diana
J'aurais du prendre des notes moi aussi, au moment des chapitres 6. Mais à chaque fois, j'étais dans le métro, et une fois arrivée chez moi, je passais à autre chose !  Laughing
Comme tu dis, je pense que ces chapitres sont plus clairs pour un américain, forcément plus au fait de l'Histoire de son pays.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: 4.3.2.1 de Paul Auster   Mer 21 Fév - 18:18

Ces mouvements de contestation contre la guerre au Vietnam et les émeutes raciales sont fréquemment évoqués en littérature, on les retrouve dans le roman de Richard Powers le’ temps où nous chantions abordés sous un autre angle, et également dans le roman de Nathan Hill les fantômes du VIeux Pays.

Paul Auster décrit très bien le contexte, tant qu’Atchie était étudiant il ne pouvait être appelle sous les drapeaux, et alller au Vietnam, d’ailleurs on comprend très bien qu n’a cette époque être contre la guerre au Vietnam n’est Pas tolérable au sens politique d’un terme j’ai été très interpellé sur cette scène ou le tirage au sort des conscrits se déroulent à la TV j’imagine que Paul Auster a du connaître cette situation, et on sent très bien l’opposition à la guerre au Vietnam. J’ai d’qilleurs Trouve tout ces passages passionnnants et persuasif.
J’ai beaucoup’ aimé le parallèle avec les blocages d’universites en FRance.

On retrouve aussi ce contexte de l´occupation des universités dans le tome 3 de l´amie prodigieuse dans les années 68 en ITalie.C’est juste une parenthèse

J’ai beaucoup aimé l’hiloire de FerguSon 3 car Paul Auster associe deux thèmes très délicats la preference sexuelle et la lutte pour les droits civiques, j’ai beaucoup aime le personnage de Vivian qui me semblait réunir l’es personnalité sur de Virginia Woolf et Vita Sackville West, et ce périple en France, voire européen. Et la vie bohème d’une petite chambre de bonne. Sous les toits 

J’ai aussi beaucoup apprécié la philosophie de la vie selon Auster, cette façon habile et subtile d’amener ces événements qui nous causent des tas d’émotions 

Ça serait bien une version française lue par Auster faut rêver de temps à autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GoodBooksGoodFriends
Mr Beveridge's Maggot
avatar


MessageSujet: Re: 4.3.2.1 de Paul Auster   Jeu 22 Fév - 10:46

Constance a écrit:
Ces mouvements de contestation contre la guerre au Vietnam et les émeutes raciales sont fréquemment évoqués en littérature, on les retrouve dans le roman de Richard Powers le’ temps où nous chantions abordés sous un autre angle, et également dans le roman de Nathan Hill les fantômes du VIeux Pays.

Paul Auster décrit très bien le contexte, tant qu’Atchie était étudiant il ne pouvait être appelle sous les drapeaux, et alller au Vietnam, d’ailleurs on comprend très bien qu n’a cette époque être contre la guerre au Vietnam n’est Pas tolérable au sens politique d’un terme j’ai été très interpellé sur cette scène ou le tirage au sort des conscrits se déroulent à la TV j’imagine que Paul Auster a du connaître cette situation, et on sent très bien l’opposition à la guerre au Vietnam.

C'est vrai que les mouvements de contestation sont souvent évoqués en littérature, on sent que ça fait vraiment partie des meurtrissures de leur Histoire. On les retrouve même parfois dans des romans français comme Mercy, Mary, Patty de Lola Lafon.
Et comme tu le dis, Paul Auster décrit très bien le contexte.
Cependant, pour moi, c'était vraiment long et détaillé et ça a suffi à me faire décrocher pendant quelques pages. Heureusement, j'ai vite repris goût à ma lecture ! Very Happy

Constance a écrit:
J’ai beaucoup aimé l’hiloire de FerguSon 3 car Paul Auster associe deux thèmes très délicats la preference sexuelle et la lutte pour les droits civiques, j’ai beaucoup aime le personnage de Vivian qui me semblait réunir l’es personnalité sur de Virginia Woolf et Vita Sackville West, et ce périple en France, voire européen. Et la vie bohème d’une petite chambre de bonne. Sous les toits

J'ai vraiment aimé cet Archie là moi aussi, cet aspect bohème ! Oui le personnage de Vivian est vraiment très intéressant et très "européen".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: 4.3.2.1 de Paul Auster   Jeu 22 Fév - 18:27

Merci pour les précisions sur Mercy Mary Patty

J’ai plus décroché sur le sujet football, c’est pour moi le sujet 100 % américain de ce livre auquel je reste hermétique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HEUDE
Ecrivain en herbe



MessageSujet: 4321 de Paul Auster   Dim 22 Avr - 15:16

Bonjour à tous,

Je dois avouer que, contrairement à vous tous , je suis un peu déçue par 4321 d'Auster, que je viens de commencer. J'ai longtemps été une fan d'Auster, mais j'avais cessé de le lire ces dernières années ( les critiques disent qu'il était à cours d'inspiration.....)

Dans 4321, j'apprécie l'ironie , l'humour, le personnage de Ferguson ( sa curiosité intellectuelle, sa passion pour Kennedy, qui symbolise l'espoir , l'avenir...), le fait que sa famille soit une famille heureuse (...), mais je ne retrouve pas le côté "accrocheur" de Leviathan ou de Mr Vertigo. Le livre est cependant magnifiquement écrit.

Enfin , ce n'est qu'un début.

Bonne lecture à tous,

Colette Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 4.3.2.1 de Paul Auster   

Revenir en haut Aller en bas
 
4.3.2.1 de Paul Auster
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» PAUL AUSTER
» SEUL DANS LE NOIR de Paul Auster
» Paul Auster.
» Paul Auster
» Paul AUSTER (Etats-Unis)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and live the American dream :: Littérature américaine contemporaine-
Sauter vers: