Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !
Participez au swap William Shakespeare !

Partagez | 
 

 Les Frères Sisters de Patrick deWitt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Les Frères Sisters de Patrick deWitt   Ven 9 Juin - 13:11

J'ouvre rapidement un sujet au roman de l'américain Patrick deWitt (sorti chez Actes Sud puis en poche chez Babel), Les Frères Sisters, qui a sans conteste été l'une de mes plus belles lectures de ces derniers mois.



Oregon, 1851. Eli et Charlie Sisters, redoutable tandem de tueurs professionnels aux tempéraments radicalement opposés mais d'égale (et sinistre) réputation, chevauchent vers Sacramento, Californie, dans le but de mettre fin, sur ordre du "Commodore", leur employeur, aux jours d'un chercheur d'or du nom de Hermann Kermit Warin. Tandis que Charlie galope sans états d'âme, mais non sans eau-de-vie, vers le crime, Eli ne cesse de s'interroger sur les inconvénients de la fraternité et sur la pertinence de la funeste activité à laquelle lui et Charlie s'adonnent au fil de rencontres aussi insolites que belliqueuses avec toutes sortes d'individus patibulaires et de visionnaires qui hantent l'Amérique de la Ruée vers l'or. Dans ce roman jubilatoire où l'humour noir le dispute à une subtile excentricité, Patrick deWitt rend un hommage décalé aux classiques du western tout en invitant le lecteur à en explorer les ténèbres, sous l'inoubliable houlette de deux frères moins liés par le sang et la violence que par l'indéfectible amour qu'en silence ils se portent.

Les Frères Sisters est un roman western plus complexe que le genre ne le laisse supposer. C'est un roman extrêmement riche d'un point de vue littéraire et narratif : "road movie", récit picaresque, fable écologique, conte initiatique mais peut-être plus encore une histoire d'amour fraternel nuancée et dénuée de tout sentimentalisme inapproprié. Il ne s'agit pas ici d'un banal roman d'aventures au far west mais davantage d'un western revisité. Il y a tout à la fois de l'humour, de la fraîcheur, de l'amertume, de la noirceur et de l'humanité dans ce récit. Le style, qui épouse parfaitement le langage d'Eli Sisters qui est le narrateur de notre histoire, est plein de vie. A travers le regard de cet anti-héros plus vrai que nature, c'est tout un paysage de l'Ouest américain qui prend vie devant nos yeux, au gré des aventures et mésaventures des deux frères, de leurs espoirs et déconvenues et surtout des nombreuses rencontres qui jalonnent leur parcours.
Au délà d'une qualité d'écriture indéniable, c'est aussi son ambiance qui frappe dans ce livre. L'auteur sait installer un décor avec une réelle profondeur de champ, mettre en scène toute une mythologie et un folklore américains (qui toucheraient presque à l'universel tant on sent une proximité avec les personnages) et créer des personnages fascinants.
A mesure que le récit avance, les deux frères dépassent peu à peu le cliché des duos habituels de westerns (le gros dur et le tendre sentimental). Les personnages apparaissent d'ailleurs à priori détestables. Ce sont des tueurs à gages sans merci dôtés d'une conscience mais qui pensent avant tout à se remplir les poches. Notre vision des deux héros évolue au fil du récit. Charlie, le plus impitoyable, un vrai excité de la gachette, est le leader de la famille. Il porte sur ses épaules un lourd fardeau originel qui semble le consumer. Eli, le narrateur, cow boy bedonnant, colérique mais sentimental, est le narrateur. Un narrateur à la prose puissante qui suit son aîné comme son ombre ou presque. Sans même en prendre consience, ces deux là n'auront de cesse de se construire un idéal.
Grâce à des personnages superbes (la chercheur d'or que les frères poursuivent n'est d'ailleurs pas en reste sur ce point), une vraie liberté de ton dans l'écriture, une dimension décalée et fantasque, du rythme et de l'émotion (quelle fin, mais quelle fin !), le roman est un très beau récit d'aventure sur la difficulté de la relation fraternelle. Il ouvre des pistes de réflexion absolument passionnantes.

Jacques Audiard adapte en ce moment ce roman pour le cinéma, avec dans les rôles de Charlie et Eli, Joaquin Phoenix et John C. Reilly. Je lui ai ouvert un sujet ici : Arrow


En mars dernier, est sorti le nouveau roman de l'auteur, Heurs et malheurs du sous-majordome Minor :



Citation :
Mal-aimé, méprisé, mais bien décidé à forcer son destin, le jeune et délicat Lucien Minor, dit Lucy, quitte sans regret sa bourgade natale pour aller prendre l'improbable poste de sous-majordome au château von Aux, lugubre forteresse sise au coeur d'un massif alpin. Avec pour tout bagage son costume râpé et une pipe nouvellement acquise dont il ne sait se servir sans provoquer l'hilarité générale, le voilà qui fait son entrée au château sous la houlette de l'énigmatique M. Olderglough. Très peu sollicité, Lucy a tout le loisir de découvrir que ces lieux inquiétants, en apparence inhabités, recèlent les plus noirs secrets, et de faire la connaissance d'une population locale haute en couleur : voleurs invétérés, fous à lier, aristocrates dépravés, mais surtout Klara, dont il tombe éperdument amoureux, se plaçant ainsi en périlleuse concurrence avec le bel Adolphus. Commence alors un conte grinçant dont les protagonistes incarnent une étrange humanité toute pétrie de mensonges, de désirs malins et d'une perversité parfois érotique qui sidèrent Lucy quand il n'en est pas lui-même l'agent. Après le succès des Frères Sisters, le talentueux Patrick deWitt nous offre une comédie de moeurs des plus noires, une aventure électrisante entre dérision, fantaisie et cruauté.

Je le lirai aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Les Frères Sisters de Patrick deWitt   Ven 9 Juin - 19:51

Belle présentation cheers

Le topic que tu a crée sur la future adaptation de Les frères Sisters donnaient déjà envie de découvrir le film, et le livre me parait très intéressant Smile
Heurs et malheurs du sous-majordome Minor me tente tout autant, voire plus.
J'espère le découvrir prochainement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Les Frères Sisters de Patrick deWitt   Sam 10 Juin - 18:39

Je pense que ce roman pourrait te plaire, Diana. J'aime beaucoup le western et je trouve que ce titre a l'excellent mérite de revisiter le genre, sans sombrer dans le pastiche ou la parodie. 

Quant à son nouveau roman, je l'ai réservé à la bibliothèque, j'ai vraiment hâte de le découvrir Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Frères Sisters de Patrick deWitt   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Frères Sisters de Patrick deWitt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Patrick Modiano
» Patrick Senécal (Vous aimez l'horeur?)
» [Modiano, Patrick] Dans le café de la jeunesse perdue
» Waravka Patrick, chatoiement des couleurs
» Temps X / Rayons X : les frères Bogdavov

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and live the American dream :: Littérature américaine contemporaine-
Sauter vers: