Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !
Participez au swap William Shakespeare !

Partagez | 
 

 [CYCLE CINEMA] La jeunesse parisienne selon Jacques Becker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: [CYCLE CINEMA] La jeunesse parisienne selon Jacques Becker   Lun 8 Mai - 19:08

Le réalisateur Jacques Becker est en ce moment mis à l'honneur à la cinémathèque, l'occasion de revenir sur la filmographie de l'un des cinéastes français les plus populaires et intéressants qui soient, et plus particulièrement sur un cycle sur la jeunesse parisienne dont il a été l'auteur (et qui peut peut-être être considéré comme l'ancêtre du teen movie  Razz )


Antoine & Antoinette (1947), avec Roger Pigaut, Claire Mafféi (Palme d'or à Cannes)


Citation :
Le film commence un samedi soir alors qu'Antoine (Roger Pigaut), ouvrier dans une imprimerie et Antoinette (Claire Mafféi), employée au Prisunic des Champs-Élysées, s'apprêtent à quitter leur travail pour rejoindre leur domicile. Antoinette est séduisante et subit les assiduités d'un épicier peu scrupuleux (Noël Roquevert). Le couple, en proie aux difficultés de la vie matérielle, en cet après-guerre, se dispute pour des broutilles et se réconcilie sur l'oreiller. Antoine découvre que le billet de loterie acheté par Antoinette est gagnant, il pourra enfin réaliser ses rêves



Rendez-vous de juillet (1949) avec Daniel Gélin, Maurice Ronet, Nicole Courcel, Brigitte Aubert


Citation :
Les problèmes amoureux et les aspirations professionnelles d'une bande de jeunes dans le Paris de l'après-guerre, entre la préparation d'une expédition africaine, les répétitions théâtrales et les soirées dans les cabarets de jazz.



Edouard & Caroline (1951) avec Daniel Gélin, Anne Vernon


Citation :
Édouard et Caroline se préparent pour une soirée mondaine organisée par la famille de cette dernière et au cours de laquelle Édouard, pianiste, doit donner un concert. Mais il n'a pas de gilet de smoking et doit aller en emprunter un chez le cousin de sa femme. Pendant ce temps, Caroline décide de découper sa robe pour la mettre au goût du jour, ce que son mari va lui reprocher à son retour. Dispute conjugale, cris, gifles, demande de divorce : il faudra toute la nuit pour que le couple se réconcilie enfin au petit matin.



Rue de l'estrapade (1953), avec Anne Vernon, Louis Jourdan, Daniel Gélin


Citation :
Henri, pilote automobile, trompe sa femme, Françoise, avec un jeune mannequin. Sa femme en est informée par une de ses amies et décide de quitter son mari. Elle loue alors un logement modeste sous les toits, dans un vieil immeuble de la rue de l'Estrapade recherche du travail auprès d'un grand couturier. Son voisin de pallier, Robert, un jeune homme, lui fait une cour assidue mais est-elle prête à oublier son mari ?

Avez-vous vus certains de ces films ? Il me reste le premier à découvrir et j'espère l'aimer autant que les autres !
N'hésitez pas à les voir si ce n'est pas déjà fait (ils sont sûrement disponibles en médiathèques Wink ), ce sont des films drôles, divertissants, sensibles, remarquablement interprétés et écrits et surtout étonnamment modernes malgré leur âge Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titine75
Station Kiss
avatar


MessageSujet: Re: [CYCLE CINEMA] La jeunesse parisienne selon Jacques Becker   Mar 16 Mai - 14:12

Grâce à nos discussions, je me suis penchée sur les films de Jacques Becker et notamment sur ceux-ci. Ce qui m'a frappée, c'est à quel point ces films annoncent la nouvelle vague. On y retrouve le même esprit de liberté dans la réalisation et le ton. Je n'ai pas encore vu le premier mais dans les trois autres se dégage une légèreté, une fraîcheur tout à fait modernes.

J'avoue un petit faible pour "Rue de l'estrapade", Louis Jourdan y est absolument irrésistible ! Il est d'une formidable drôlerie, la scène du téléphone est un bijou en soi ! Mais il passe devant d'un tout petit fil, j'ai énormément aimé "Edouard et Caroline" plein de désinvolture, de coups d'éclats et d'humour.

C'est vraiment un réalisateur à redécouvrir et dont la filmographie est passionnante et variée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[CYCLE CINEMA] La jeunesse parisienne selon Jacques Becker
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Trou de Jacques Becker (1960)
» Un roman jeunesse clin d'oeil à Paul-Jacques Bonzon
» "L'évangile selon Jacques Lucas" de Cyril Audebert
» [SOFT] SLEEPSENSE : Surveille votre cycle du sommeil et vous réveille en douceur [Gratuit]
» Rue de l'Estrapade de Jacques Becker

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and French it up :: Cinéma français-
Sauter vers: