Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez | 
 

 Le dimanche des mères de Graham Swift

Aller en bas 
AuteurMessage
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Le dimanche des mères de Graham Swift   Dim 26 Fév - 18:24

Ce roman anglais    , qui est sorti chez Gallimard le mois dernier, semble tout à fait correspondre aux goûts littéraires des membres de Whoopsy Daisy. Je vous laisse lire la présentation de l'éditeur Razz  :



Citation :
Angleterre, 30 mars 1924. Comme chaque année, les aristocrates donnent congé à leurs domestiques pour qu'ils aillent rendre visite à leur mère le temps d'un dimanche. Jane, la jeune femme de chambre des Niven, est orpheline et se trouve donc désoeuvrée. Va-t-elle passer la journée à lire ? Va-t-elle parcourir la campagne à bicyclette en cette magnifique journée ? Jusqu'à ce que Paul Sheringham, un jeune homme de bonne famille et son amant de longue date, lui propose de le retrouver dans sa demeure désertée. Tous deux goûtent pour la dernière fois à leurs rendez-vous secrets, car Paul doit épouser la riche héritière Emma Hobday. Pour la première - et dernière - fois, Jane découvre la chambre de son amant ainsi que le reste de la maison. Elle la parcourt, nue, tandis que Paul part rejoindre sa fiancée. Ce dimanche des mères 1924 changera à jamais le cours de sa vie. Graham Swift dépeint avec sensualité et subtilité une aristocratie déclinante, qui porte les stigmates de la Première Guerre - les fils ont disparu, les voitures ont remplacé les chevaux, la domesticité s'est réduite... Il parvient à insuffler à ce court roman une rare intensité, et célèbre le plaisir de la lecture et l'art de l'écriture.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le dimanche des mères de Graham Swift   Dim 26 Fév - 21:32

Le résumé est en effet très tentant Smile
J'ai lu récemment un autre livre de Graham Swif, J’aimerais tellement que tu sois là qui m'a bien plu mais qui était un peu trop lent et pas forcément abouti.
Le dimanche des mères me paraît très intéressant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le dimanche des mères de Graham Swift   Lun 27 Fév - 7:53

Je l'ai noté dans ma liste de futures lectures : le sujet me tente énormément et pour l'instant, je n'en ai eu que de très bons échos.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le dimanche des mères de Graham Swift   Lun 27 Fév - 16:46

Oui, j'ai lu beaucoup d'éloges aussi. Télérama a adoré (la comparaison à Ian McEwan me donne forcément très envie) :

Citation :
Une journée particulière dans la vie d'une jeune employée de maison. Fulgurant roman du Britannique Graham Swift, limpide et étincelant.


« C'était le 30 mars. Un dimanche. Un jour que l'on appelait le dimanche des mères. » C'était un jour de début de printemps éclaboussé d'une lumière digne du mois de juin. Et malgré toute cette clarté, ce ciel bleu vif, cette tiédeur inattendue de l'air, un jour empreint de mélancolie : nous sommes en 1924, et ces mères que l'on fête n'en finissent pas de porter le deuil des fils que la guerre leur a enlevés. Ce n'est a priori pas le problème de Jane. Elle a 23 ans, elle est orpheline, et contrairement aux autres domestiques auxquels leurs maîtres ont donné congé pour l'occasion, elle n'a donc pas de mère auprès de laquelle se rendre et passer la journée. Une parenthèse de quelques heures de pleine liberté s'ouvre ainsi devant elle. Elle aurait pu rester lire au jardin — par exemple Joseph Conrad, qu'elle vient de découvrir — ou parcourir la campagne du Berk­shire à bicyclette. Au lieu de cela, c'est son amant qu'elle rejoint en secret — il s'appelle Paul, c'est un jeune homme de bonne famille, à la veille d'épouser une jeune fille de son milieu et de mettre fin à la relation clandestine qu'il entretient avec Jane depuis sept ans. Les choses seront accomplies. Jane et Paul feront l'amour pour la première et dernière fois dans la chambre du garçon. Après quoi lui s'en ira rejoindre sa fiancée, laissant Jane seule dans la maison vide...
De cette journée hautement décisive dans la vie de Jane Fairchild, le si talentueux Graham Swift (Le Pays des eaux, La Dernière Tournée, J'aimerais tellement que tu sois là...) fait un roman d'une éclatante beauté. Un roman d'apprentissage fulgurant, limpide et étincelant, comme nimbé d'un bout à l'autre de la vive lumière de ce dimanche où se concentre l'action — même si, en quelques phrases, quelques pages, on s'y trouvera aussi projeté très loin dans le temps, dans la vie future de Jane, et ainsi capable de mesurer combien crucial fut ce jour de 1924 où se cristallisèrent et se soli­difièrent sa personnalité, ses désirs, ses volontés. Joyau de sensibilité, de sensualité et de lucidité, ce Dimanche des mères n'est pas sans rappeler, par son impeccable concision et sa perfection formelle, cet autre diamant romanesque qu'est La Plage de Chesil, de Ian McEwan — Graham Swift y met plus de douceur, et y déploie un talent égal. — Nathalie Crom

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titine75
Ironic Dandy
avatar


MessageSujet: Re: Le dimanche des mères de Graham Swift   Mar 28 Fév - 9:56

C'est également l'article de Téléram qui m'a donné envie de le lire. Il a rejoint ma longue PAL hier...  Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le dimanche des mères de Graham Swift   Mer 1 Mar - 20:35

J'ai beaucoup aimé, c'est un livre avec une vraie intimité et dans lequel souffle un vent de liberté, assez commun, au final.

Certains instants dérangent et d'autres sont sublimes, Et j'ai beaucoup aimé, c'est un roman lumineux avec une belle énergie. Le personnage de Jane m'a plu.

En lisant ce livre pour moi le soleil brillait et je ne suis pas persuadée que c'est écrit comme tel dans le roman, la référence à Downtown Abbey est superflu, à mon avis.

Bien sûr on pense à ce roman de Mc Ewan On Chesil Beach, et Expiation aussi



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le dimanche des mères de Graham Swift   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le dimanche des mères de Graham Swift
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Graham tourbillograph trigger habana.
» Masterton Graham - Manitou - Le cycle de Manitou T1
» Masterton Graham - Le démon des morts [Lecture commune]
» [Masterton, Graham] Magie Vaudou
» Portrait de Taylor Swift

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and fake a British accent :: Littérature britannique contemporaine - 1970 à nos jours-
Sauter vers: