Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez | 
 

 Evelyn Waugh

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Evelyn Waugh   Mer 28 Avr - 9:38

Romancier issu de la middle-class britannique, Evelyn Waugh connaît un succès foudroyant à la sortie de son premier roman Grandeur et décadence en 1928. Cette oeuvre d'inspiration autobiographique et satirique lui permet d'entrer dans la haute société londonienne - société qu'il ne manque pas de critiquer dans ses romans postérieurs. Il est encore étudiant en dernière année d'histoire à Hertford College lorsqu'il devient enseignant. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il entre dans les Royal Marines, mais très vite s'ennuie et s'engage dans les British Commandos. A l'image de sa trilogie Sword of Honour ses écrits sont marqués par son expérience militaire. Il se marie successivement avec Evelyn Gardner - le mariage est annulé - et avec Laura Hebert, qui lui donne sept enfants. Son fils aîné, Auberon Waugh, journaliste et romancier, publie en 2001 les Mémoires d'un gentleman excentrique. Il s'agit d'une autobiographie satirique sur la famille Waugh. La première biographie d'Evelyn Waugh en français paraît chez l'Harmattan en 2003 sous la plume de Benoît Le Roux, et Stephen Fry réalise une adaptation cinématographique de Ces corps vils. Evelyn Waugh marque l'histoire de la littérature britannique de son regard critique sur son temps et laisse une oeuvre satirique sur la société britannique de la première moitié du XXe siècle.

Connaissez-vous cet auteur britannique ? Si oui, avez-lu un de ses romans (Brideshead revisited peut être ? ) ou vu une adaptation ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Virginia
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Evelyn Waugh   Mer 28 Avr - 10:14

J'ai vu Brideshead Revisited et j'avais beaucoup aimé cette adaptation.
J'ai dans ma Pal le roman, mais je ne l'ai pas encore commencé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Evelyn Waugh   Mer 28 Avr - 17:14

De cet auteur, j'ai lu Grandeur et Décadence, qui m'a beaucoup déçue, non que l'ouvrage soit mauvais, mais j'en attendais autre chose : à force d'humour caustique, le livre ne me faisait absolument pas rire, et j'avais bien du mal à m'intéresser un tant soit peu au personnage principal.

J'ai lu également Retour à Brideshead, et sans que ce livre soit un réel coup de coeur, je l'ai trouvé extrêmement intéressant dans sa façon de décrire la société de l'entre-deux guerres, et de par ses thèmes : l'aristocratie, l'homosexualité, la religion, etc.

Par contre, je n'ai vu ni l'adaptation filmée, ni l'adaptation télévisée. Wink

Nancy Mitford avait énormément d'estime pour Evelyn Waugh, et celui-ci l'encouragea à écrire ; tous deux aimaient l'esprit caustique, même si celui-ci est beaucoup plus désespéré chez Evelyn Waugh.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poppée
Reindeer Jumper
avatar


MessageSujet: Re: Evelyn Waugh   Jeu 29 Avr - 16:13

Je viens juste de commencer Une poignée de cendres, pour l'instant j'aime beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bonnie
Delicious silence
avatar


MessageSujet: Re: Evelyn Waugh   Jeu 29 Avr - 17:06

J'ai lu Retour à Brideshead, et sans entrer dans la catégorie romans préférés j'ai bien aimé, assez pour avoir envie de lire d'autre romans d'Evelyn Waugh en tout cas !

sinon j'ai Scoop dans ma PAL, moins connu apparemment ? Je l'ai trouvé d'occasion un peu par hasard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Evelyn Waugh   Sam 1 Mai - 13:42

J'ai lu Brideshead Revisited et j'avais vraiment beaucoup aimé. Il faut dire aussi que ça touche la période que je préfère (début XXème siècle) et j'ai trouvé le thème de la déchéance d'une famille aristocrate extrêmement bien traité. J'ai aimé aussi le traitement de la religion catholique, il ne s'agissait pas d'une critique pure et simple mais d'une mise en relief de la part qu'elle jouait dans chacun des personnages, c'est nuancé et très bien fait, au final on ne sait pas vraiment ce que l'auteur en pense parce que la vision qu'il en offre est imprégnée dans le roman, pas sortie du contexte et expliquée au lecteur, ça peut mettre mal à l'aise mais l'impression produite est aussi plus forte du coup.
Je n'ai rien lu d'autre de Waugh pour l'instant, j'attends de "tomber" sur un autre de ses livres qui m'intéresserait...
Revenir en haut Aller en bas
resmiranda
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Evelyn Waugh   Lun 26 Juil - 14:48

J'ai lu, il y a peu "mon premier Evelyn Waugh". Bien que Brideshead revisited fait parti de ma PàL depuis un certain temps, j'ai découvert cet auteur avec "Le cher disparu".


Petit résumé de l'éditeur :

Citation :
Prendre pour sujet d'une comédie, noire certes, une question aussi grave et sérieuse que les rites funéraires, il fallait oser : Evelyn Waugh, le génial écrivain britannique, catholique fervent et auteur de l'inoubliable Retour à Brideshead l'a fait. Sans doute cet humoriste à froid, laissant pour une fois en paix ses compatriotes de la blanche Albion, choisit-il ici comme cible l'Amérique, où les choses ont pris une dimension telle qu'elles en deviennent outrageusement cocasses. Aussi bien est-ce en se retenant- mal !-de pouffer de rire que l'on suit, dans ce roman aussi féroce que drôle, les mésaventures de Dennis Barlow. Le jeune homme quitte son poste aux Bienheureux Halliers, entreprise de pompes funèbres pour animaux, pour se rendre aux Celestes Pourpris de Los Angeles dans le but d'aider à l'organisation des obsèques de son ami Francis, employé modèle d'un studio de cinéma, qui s'est pendu après avoir appris son licenciement. Au-delà du cas d'espèce, Evelyn Waugh s'en prend avec une jubilation non dissimulée aux travers de la civilisation contemporaine. Comment ne pas l'accompagner ?

On suit en effet le parcours de Dennis dans les années 40, poète las d'Hollywood, immigré anglais à Los Angeles, qui se reconvertit dans les pompes funèbres pour animaux, nouveau marché florissant. C'est avant le suicide de son "mentor" Francis, qui viré sans tact de son job dans un studio de cinéma, se suicide. Dennis découvre alors les "Celestes Pourpris" pompes funèbres de haut standing, grande entreprise qui ne connait certainement pas la crise. Il y rencontre Aimée Thanatogenos, cosmeticienne pour défunts.

C'est un très court roman, d'un cynisme et d'un humour noir incomparable. Evelyn Waugh passe à la moulinette un univers où tout n'est qu'apparence même dans la mort. Je me suis régalée par tant d'ironie et de second degré.

Il a été réédité il y a peu chez pavillons poche, un régal de moins de 180 pages qui m'a vraiment donné envie de découvrir le reste des oeuvres de cet auteur. Et dans une autre mesure de lire "The american way of death" de Jessica Mitford.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Evelyn Waugh   Mar 21 Sep - 19:21

Quelqu'un a-t-il regardé la série BBC Brideshead Revisited?
Je vous fais un copier-coller de l'avis mitigé que j'ai posté sur mon blog :

Malgré les qualités indéniables de cette série, je dois bien avouer avoir eu du mal à la regarder dans son intégralité. L'histoire met du temps (beaucoup trop de temps) à s'installer, certains passages sont d'une lenteur assommante et les personnages pas toujours attachants.
Malgré cela, j'ai trouvé cette série intéressante, troublante même, et elle m'a donné envie de lire le roman et de voir l'adaptation cinématographique de Julian Jarrold, sans doute plus efficace.

Je n'avais alors de pensées que pour Sebastian et je percevais déjà qu'il était menacé sans savoir toutefois encore combien noire était la menace. Sa prière constante et désespérée était qu'on le laisse tranquille et comme il rangeait au nombre des intrus sa propre conscience et tous les droits que pouvait avoir sur lui l'affection humaine, ses jours d'innocence étaient comptés.
(épisode 2, Seul contre le monde. Charles parlant de Sebastian)
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Evelyn Waugh   Mar 21 Sep - 20:17

J'ai ces 2 adaptations dans ma PAV. Ce que tu dis de la mini-série ne me donne pas une folle envie de m'y mettre mais me rend tout de même curieuse.
Quant au film, j'ai lu des avis plutôt enthousiastes même si on lui reproche de prendre des libertés par rapport au texte. Ceci dit, comme je ne suis pas extrêmement fan de ce roman d'Evelyn Waugh, je devrais pouvoir y trouver mon compte...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Evelyn Waugh   Mar 21 Sep - 20:36

L'adaptation que tu as vue, josephinemarch, est paraît-il la plus fidèle. Wink

Sinon, il y a effectivement le film de Julian Jarrold, dont voici la bande-annonce :