Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !
Participez au swap William Shakespeare !

Partagez | 
 

 Festival America 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Festival America 2016    Mer 23 Mar - 19:08

Je vous copie colle l'article du blog le Pop Corner Arrow qui donne plein de détails sur le prochain Festival America qui se tiendra à Vincennes, du 8 au 11 septembre prochain. Comme d'habitude, il y aura plein d'invités prestigieux.



Citation :
Évènement littéraire et culturel d’envergure incontournable, qui a lieu à Vincennes (Val-de-Marne). Quatre jours de tables rondes, de rencontres, lectures, conférences, dédicaces, projections et concerts, pour cette manifestation crée en 2002, et qui honore toutes les Amériques, du nord au sud.
 
La huitième édition se tiendra du 8 au 11 septembre prochains. Le titre est « 1776—2016, Spécial USA » : manière d’évoquer le 240 ans de l’indépendance, tout en établissant le bilan des deux mandats d’Obama. Comme tous les quatre ans, America se déroulera à quelques semaines des élections présidentielles, dont nous connaitrons alors les candidats.
 
Quoiqu’il arrive, il sera forcément question de Donald Trump, vu la façon dont il imprègne les primaires républicaines, mais aussi les paradigmes de la campagne à venir.
D’autant que la grande star d’America 2016 sera lui aussi un fort en gueule, dont les provocations n’ont rien à envier à celle du milliardaire : James Ellroy, qui revient en France deux ans après sa venue à notre Quais du Polar. Parmi les autres invités : le californien Don Winslow, le grand critique rock Greil Marcus, le louisianais Garth Risk Hallberg, grand coup de ce mois de janvier 2016 (« City on fire », Plon), l’irlandais de New York Colum McCann, la poétesse et romancière du Michigan Laura Kasischke, l’autre louisianais Tomp Cooper, avec lequel la collection Terres d’Amérique des éditions Albin Michel fêtera ses vingt ans en ce printemps –cette collection est l‘œuvre de Francis Geffard, co-créateur du festival vincennois avec Philip de la Croix, directeur de la chaîne de musique classique et jazz Mezzo. Autres invités en bas d’article.
 
Le thème sera « L’Amérique dans tous ses états ». Y sont invités 50 auteurs de fiction. Soit « autant que d’États composants le pays », dit le dossier de presse.
 
La précédente édition avait réuni 36 000 visiteurs en 2014.
 
La liste complète des 50 auteurs des États-Unis invités :
Alysia Abbott (Éditions Globe)
Megan Abbott (Le Masque)
Ann Beattie (Christian Bourgois)
Christopher Bollen (Calmann-Levy)
Cynthia Bond (Bourgois)
Dan Chaon (Albin Michel)
Thomas Cook (Le Seuil)
Tom Cooper (Albin Michel)
Abha Dawesar (Héloïse d’Ormesson)
James Ellroy (Rivages)
Patrick Flanery (Robert Laffont)
Karen Joy Fowler (Presses de la Cité)
Forrest Gander (Sabine Wespieser)
David Grand (Le Seuil)
Garth Risk Hallberg (Plon)
Brian Hart (Le Seuil)
Peter Heller (Actes Sud)
Smith Henderson (Belfond)
A.M. Homes (Actes Sud)
Laird Hunt (Actes Sud)
Marlon James (Albin Michel)
David Joy (Sonatine)
Eddie Joyce (Rivages)
Laura Kasischke (Bourgois)
Megan Kruse (Denoël)
Rachel Kushner (Stock)
Sergio de la Pava (Le Cherche-Midi)
Ben Lerner (L’Olivier)
Iain Levison (Liana Levi)
Sam Lipsyte (Monsieur Toussaint Louverture)
Atticus Lish (Buchet-Chastel)
Ken Liu (Éditions du Bélial)
Greil Marcus (Galaade)
James McBride (Gallmeister)
Colum McCann (Belfond)
Alice McDermott (La Table Ronde)
Anna North (Autrement)
Dan O’Brien (Au Diable Vauvert)
Stewart O’Nan (L’Olivier)
George Packer (Piranha)
Marisha Pessl (Gallimard)
Wendell Pierce (Éditions du sous-sol)
David James Poissant (Albin Michel)
Kevin Powers (Stock)
Molly Prentiss (Calmann-Levy)
Virginia Reeves (Stock)
Emily Saint John Mandel (Rivages)
Jane Smiley (Rivages)
John Jeremiah Sullivan (Calmann-Levy)
Glenn Taylor (Grasset)
Héctor Tobar (Belfond)
Vu Tran (Mercure de France)
David Treuer (Albin Michel)
Willy Vlautin (Albin Michel)
Milton Walsh (Michel Lafon)
Andria Williams (Kero)
Don Winslow (Le Seuil)
Meg Wolitzer (Rue Fromentin)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Festival America 2016    Mer 23 Mar - 23:59

En bref :bounce:iblibl - Merci pour l'info Emjy

J'ai eu l'occasion d'échanger lors de signatures avec Emily St John Mandel elle est adorable- Bon, j'aimerai bien connaitre le 'planning' des rencontres

Je trépigne d'autant plus que j'ai un mariage le Samedi ce week end là, je ne serai pas disponible le Samedi, mais bon rien n'est joué-

Ca fait pas mal de temps que ce salon du livre America me fait de l'œil Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DViolante
Indian Shawl
avatar


MessageSujet: Re: Festival America 2016    Mer 4 Mai - 17:47

J'y serai à certains moments, puisque ma fille y est bénévole et que je travaille pour la ville... J'espère choper un pass cette année, car ce n'est pas forcément évident.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnGee
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Festival America 2016    Mer 4 Mai - 21:31

ça a l'air super! Je ne connaissais pas cet événement. Dommage que j'habite trop loin bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DViolante
Indian Shawl
avatar


MessageSujet: Re: Festival America 2016    Jeu 5 Mai - 8:11

La dernière fois (le festival a lieu tous les deux ans)  j'ai assisté à des débats sur la Beat generation, dont un avec Frédéric Beigbeder et  Joyce Maynard particulièrement intéressant.
Le salon du livre est bien fourni, des livres en français et en anglais sont proposés et tout le long du week-end des signatures d'auteurs.
Ma fille était bénévole (et devrait l'être sur le prochain aussi, si elle n'est pas parti en Ecosse en tant qu'Assistante, elle est en M1 d'anglais option traduction) et a eu l'occasion de rencontrer de nombreux auteurs aussi.

J'avais fait un article sur mon blog à l'époque : dviolante5.canalblog.com/archives/2014/09/14/33317261.html
et je me suis rendu compte après coup que Titine avait aussi assisté à la rencontre avec Beigbeder...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DViolante
Indian Shawl
avatar


MessageSujet: Re: Festival America 2016    Mer 8 Juin - 8:11

Un article dans Livres Hebdo
http://www.livreshebdo.fr/article/festival-america-2016-lamerique-dans-tous-ses-etats

pour ceux qui n'habitent pas la Région parisienne
"Certains auteurs invités à Vincennes seront également présents, le week-end qui précède (2-4 septembre), en Suisse, au festival de Morges, et le week-end qui suivra à Oron, au Festival de littérature américaine en terres vaudoises (16-18 septembre). Un partenariat a aussi été noué avec le festival Passa Porta, à Bruxelles, qui proposera le 7 septembre une soirée américaine, et avec la Maison de la poésie à Paris, pour un rendez-vous le 9 septembre. “Les auteurs seront ainsi visibles du plus grand nombre”, explique Francis Geffard."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Festival America 2016    Mer 8 Juin - 19:53

Merci pour l'info DViolante c'est vrai que les premiers week end sur de septembre sont riches en rencontres littéraires ça débute par Morges ensuite Nancy.

Merci pour les infos

J'espère bien participer au prochain America en 2018
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DViolante
Indian Shawl
avatar


MessageSujet: Re: Festival America 2016    Sam 23 Juil - 13:16

Le site est mis à jour pour les dates et animations prévues....
http://www.festival-america.org/
Je serai à la cérémonie d'ouverture certainement ensuite selon mes disponibilités. Ma fille sera bénévole sur au moins un petit-déjeuner et les accueils de scolaires...


Dernière édition par DViolante le Dim 24 Juil - 20:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Festival America 2016    Dim 24 Juil - 7:52

Merci pour le lien !
Normalement, j'y serai Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titine75
Dingley Bell resident
avatar


MessageSujet: Re: Festival America 2016    Lun 8 Aoû - 8:25

J'y serai comme toujours ! J'adore ce festival !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Festival America 2016    Dim 21 Aoû - 10:16

Cette conférence - à conseiller aux amateurs de Francis Scott Fitzgerald, a l'air passionnante

Citation :
samedi 10 septembre 2016 de 18h00 à 19h00

Animé par Nathalie Crom (Télérama)

Francis Scott Fitzgerald naît en 1896 à Saint-Paul, dans le Minnesota. Ses années d’études sont marquées par la frustration et l’instabilité. Il quitte définitivement l’université de Princeton en 1917, pour achever son premier roman, L’Envers du paradis. Le succès lui sourit aussitôt. Des romans comme Les Heureux et les Damnés, Gatsby le Magnifique et Tendre est la nuit, tous marqués par l’échec, la désillusion, voire le désespoir, vont faire de lui l’un des plus typiques représentants de la « Génération perdue ». La maladie et l’alcool le terrasseront prématurément en 1940. Mais Fitzgerald n’est certainement pas un mondain superficiel et dépressif, c’est un écrivain brillant et un nouvelliste hors-pair, à l’humour acidulé et la lucidité désenchantée.
Conversation avec Stewart O’Nan, qui nous fait revivre les dernières années de la vie de cet auteur de légende dans son roman, Derniers feux sur Sunset, et Liliane Kerjan, auteur d’une biographie, Fitzgerald le désenchanté.

En présence de :
Stewart O’Nan

Liliane Kerjan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DViolante
Indian Shawl
avatar


MessageSujet: Re: Festival America 2016    Jeu 1 Sep - 19:18

Ma fille revient d'une réunion de bénévoles, elle doit accompagner Garth Risk Hallberglors (City on fire) lors du petit déjeuner avec un auteur, le samedi matin, mais pour l'instant elle balise un peu car il n'y a pas assez d'inscrits (2 personnes et il en faut 4 pour que l'animation ait lieu). Donc si certains d'entre vous sont intéressées n'hésitez plus, il reste de la place !!!
(il faut le pass du festival pour la journée + 5€ pour le petit-déj )

http://www.festival-america.org/les-auteurs/garth-risk-hallberg.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIMI23
Dingley Bell resident



MessageSujet: Re: Festival America 2016    Ven 2 Sep - 4:29

Je n'irai pas au Festival America, mais aurai la chance d'assister à la rencontre-dédidaces de Meg Wolitzer qui vient dans ma librairie préférée le 16 septembre prochain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Festival America 2016    Mer 14 Sep - 12:30

Voici quelques titres que j'ai ajoutés à ma liste de livres à lire à la suite de ce Festival America


Citation :
Sophie Stark, une réalisatrice talentueuse, ne vit que pour les films qu'elle produit, au détriment de la vie réelle et de ses proches. Obnubilée par sa passion, la jeune femme n'hésite pas à sacrifier ceux qu'elle aime au profit de son talent créatif, derrière lequel elle dissimule sa peur d'affronter le monde.


Citation :
À Jeanette, en Louisiane, on survit tant bien que mal grâce à la pêche, de génération en génération, mais depuis le passage de l'ouragan Katrina rien n'est plus pareil. Et quand la marée noire vient polluer les côtes, les habitants sont de nouveau confrontés au pire. Parmi eux, Gus Lindquist, un pêcheur manchot accro aux antidouleurs, qui rêve depuis toujours de trouver le trésor caché de Jean Lafitte, le célèbre flibustier, et parcourt le bayou, armé de son détecteur de métaux. Ou encore Wes Trench, un adolescent en rupture avec son père, et les frères Toup, des jumeaux psychopathes qui font pousser de la marijuana en plein c ur des marécages. Leurs chemins croiseront ceux de Hanson et Cosgrove, deux losers prêts à tout pour devenir riches, et de Brady Grimes, mandaté par la compagnie pétrolière pour inciter les familles sinistrées à renoncer aux poursuites en échange d'un chèque. Mais tous n'en sortiront pas indemnes... Alliant humour et noirceur avec une réelle virtuosité, Tom Cooper réussit à rendre presque palpables l'atmosphère du bayou et l'attachement que lui portent ceux qui y vivent, faisant des Maraudeurs un roman tout à la fois profond, inventif et jubilatoire. « Un premier roman aussi brillant que palpitant. » Donald Ray Pollock


Citation :
Août 1942. Avant de s'engager dans l'armée de l'air, Frankie Washburn rend une dernière visite à ses parents dans leur résidence d'été du Minnesota. Il y retrouve Félix, le vieil Indien en charge du domaine, dont il est plus proche qu'il ne l'est de son propre père. Mais aussi Billy, un jeune métis avec qui il a grandi et auquel l'unissent des sentiments très forts. Ce jour-là, au cours d'une battue pour retrouver un prisonnier de guerre allemand échappé du camp voisin, les trois hommes se retrouvent mêlés à un tragique accident dont ils tairont à jamais circonstances. Ce drame va bouleverser le destin des Washburn et de leurs proches, à l'image du conflit qui ravage le monde. Un roman d'une puissance magnétique, aussi tendre que dévastateur, qui explore avec une infinie beauté les recoins les plus sombres de l'âme humaine.


Citation :
Au début des années 80, le downtown de New York est le centre de l’univers, un terrain de jeu revêche, encore hermétique à la menace de l’embourgeoisement. Artistes et écrivains s’y mêlent dans des squats insalubres où leurs rêves de reconnaissance prennent des formes multiples. Parmi eux, Raul Engales, un peintre argentin en exil, fuyant son passé et la « guerre sale » qui a enflammé son pays. S’affamant pour payer son matériel, il peint le jour d’immenses toiles mettant en scène les spectres qu’il croise la nuit. Un soir, il attire l’attention de James Bennett, critique d’art en vogue du New York Times, proche de Basquiat, Warhol et Keith Haring. Tandis que l’ascension fulgurante de l’un entraîne l’autre sous les projecteurs, une double tragédie les frappe. Dans ce chaos, Lucy, l’amante enjouée de Raul, échappée d’une obscure banlieue de l’Idaho, tente de les extraire de leur détresse. Entre peintre, critique et muse se dessine alors un triptyque amoureux étourdissant.
Avec une écriture inventive d’une grande force poétique, Molly Prentiss explore la nécessité de beauté, de partage, de création et d’amour dans un paysage urbain et mouvant. 


Citation :
« On naît avec quelque chose dans les veines, pour mon père, c’était le charbon, pour Marie, c’est la ferme, pour moi un puissant courant électrique. »
Roscoe T Martin est fasciné par cette force plus vaste que tout, plus grande que lui, qui se propage avec le nouveau siècle : l’électricité. Il s’y consacre, en fait son métier. Un travail auquel il doit pourtant renoncer lorsque Marie, sa femme, hérite de l’exploitation familiale. Année après année, la terre les trahit. Pour éviter la faillite, Roscoe a soudain l’idée de détourner une ligne électrique de l’Alabama Power. L’escroquerie fonctionne à merveille, jusqu’au jour où son branchement sauvage coûte la vie à un employé de la compagnie...
« Un premier roman exceptionnel, porté par une langue sincère, directe et suave. »
Kevin Powers.
« L’univers de ce roman exquis – les années 1920, en Alabama – ne m’a pas quittée depuis que je l’ai refermé. C’est magnifique, douloureux, original, et si juste dans ses moindres détails. Touffu, plein de terreur et de beauté. » Fiona McFarlane
« C’est assurément un travail pas comme les autres en ce que l’humanité et l’optimisme survivent même dans les endroits les plus sombres – la cellule d’un pénitencier, la galerie d’une mine, la décomposition d’un mariage et la terre impitoyable. » Jim Crace


Citation :
Kingston, 3 décembre 1976. Deux jours avant un concert en faveur de la paix organisé par le parti au pouvoir, dans un climat d'extrême tension politique, sept hommes armés font irruption au domicile de Bob Marley. Le chanteur est touché à la poitrine et au bras. Pourtant, à la date prévue, il réunit 80 000 personnes lors d'un concert historiqueConstruit comme une vaste fresque épique abritant plusieurs voix et des dizaines de personnages, ce livre monumental, couronné par le Man Booker Prize 2015, nous entraîne en Jamaïque et aux États-Unis, des années 1970 à nos jours. Convoquant hommes politiques, journalistes, agents de la CIA, barons de la drogue et membres de gangs, il s'interroge avec force sur les éternelles questions du pouvoir, de l'argent, de la politique et de la violence du monde.S'affirmant ici comme le fils spirituel de Toni Morrison et James Ellroy, Marlon James signe un livre hors normes, tour à tour sombre, drôle, cru, et toujours passionnant, signe d'une rare ambition littéraire et d'un talent prodigieux.
« Un roman à la fois terrifiant, lyrique et magnifique, écrit par l'un des jeunes auteurs les plus talentueux d'aujourd'hui. » Russell Banks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titine75
Dingley Bell resident
avatar


MessageSujet: Re: Festival America 2016    Mer 14 Sep - 12:48

C'est marrant, j'ai noté exactement les mêmes que toi Emjy... Je rajouterai Madison Square Park de Abha Dawesar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DViolante
Indian Shawl
avatar


MessageSujet: Re: Festival America 2016    Mer 14 Sep - 14:06

Une rencontre avec Tom Cooper est prévue à la médiathèque (Batiment Coeur de Ville, salle des académiciens) (à côté des toilettes, pour celles qui connaissent ^^) le samedi 1er octobre à 16h30
ouvert à tous. C'est  en général assez sympa.
Malheureusement je travaille jusqu'à 18h30... mais celles qui aiment n'hésitez pas !! la Salle n'est pas immense (50 places environ et normalement il y a un coup à boire et des biscuits...

Citation :
Samedi 1er octobre à 16 h 30 : Tom Cooper
La Médiathèque vous propose une rencontre avec l’écrivain américain Tom Cooper qui est en résidence littéraire à Vincennes cette année, dans le cadre du Festival America.
Né à Fort Lauderdale (Floride) en 1974, Tom Cooper vit à la Nouvelle-Orléans.
Il a enseigné à l’université la méthodologie de l’écriture et la création littéraire, et s’est fait connaître en publiant dans de nombreux magazines littéraires des nouvelles qui lui ont valu d’être nominé à quatre reprises pour le prestigieux Pushcart Prize. Il a aussi publié plusieurs ouvrages de non-fiction, dont un essai sur le processus de l’écriture.
Les Maraudeurs, son premier roman, a été largement salué par la presse américaine lors de sa parution en 2015, et sera prochainement adapté à la télévision sous la supervision des producteurs de la série Breaking Bad. Il est sorti en France en 2016 dans la collection « Terres d’Amérique » des éditions Albin Michel.

Cœur de Ville, Salle des Académiciens. Durée : 1 h
Entrée libre dans la limite des places disponibles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Festival America 2016    Mer 14 Sep - 17:53

j'espere que vous avez toutes passé un bon moment sur ce salon

Ne pouvant participer ca ne m'a pas empêché d'acheter quelques titres en librairie Jane Smiley Les premiers jours et Smith Henderson Yaak Valley Montana

J'ai pu voir des photos de Joseph Boyden sur IG apparemment il ne laisse pas ses lectrices indifférentes il était également présent c'est un auteur que j'apprécie beaucoup

Je me note Marlon James et Virginia Reeves pour des emprunts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titine75
Dingley Bell resident
avatar


MessageSujet: Re: Festival America 2016    Mer 14 Sep - 18:22

Constance a écrit:
J'ai pu voir des photos de Joseph Boyden sur IG apparemment il ne laisse pas ses lectrices indifférentes  il était également présent c'est un auteur que j'apprécie beaucoup

Joseph Boyden a un charme fou ! C'est la deuxième fois que je le vois au festival America et il est adorable. Pour tout te dire, lors d'une de ses conférences j'étais à un mètre de lui sur la scène ! Je ne te dis pas le nombre de photos que j'ai fait de lui ! Et en plus il est passionnant à écouter.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DViolante
Indian Shawl
avatar


MessageSujet: Re: Festival America 2016    Mer 14 Sep - 19:21

En fait il n'était prévu au départ et suite à des désistements il a fait partie des auteurs de remplacement, pour notre plus grand plaisir!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Festival America 2016    Jeu 15 Sep - 19:33

DViolante oui je ne l'avais pas vu dans les listes d'où ma surprise de le voir sur IG Ah c'est très chouette de sa part de venir en remplacement et quelque part je ne suis pas étonnée, on sent une forme de générosité dans ses romans Very Happy


Titine Razz la chance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Festival America 2016    

Revenir en haut Aller en bas
 
Festival America 2016
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Festival America
» Festival Monastir 2016 : Programme de la 45ème édition et prix des billets
» Festival Interco 2016
» Rock the Ring 2016 Hinwil
» Montreux Jazz 2015 - 3 au 18 juillet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and live the American dream :: Littérature américaine contemporaine-
Sauter vers: