Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez | 
 

 Victor Hugo vient de mourir de Judith Perrignon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Victor Hugo vient de mourir de Judith Perrignon   Dim 3 Jan - 17:08

C'est le 2ème roman que j'ai lu cette année et quel roman ! Entre le roman historique et le documentaire, cette œuvre se présente peut-être avant tout comme un vibrant hommage au poète français.



Citation :
« La nouvelle court les rues, les pas de porte et les métiers, on entend l'autre dire qu'il est mort le poète. Vient alors cette étrange collision des mots et de la vie, qui produit du silence puis des gestes ralentis au travail. L'homme qui leur a tendu un miroir n'est plus là. Tout s'amplifie, tout s'accélère. On dirait qu'en mourant, qu'en glissant vers l'abîme, il creuse un grand trou et y aspire son temps, sa ville... »
La mort de Victor Hugo puis les funérailles d'État qui s'annoncent déclenchent une véritable bataille. Paris est pris de fièvre. D'un événement historique naît une fable moderne, un texte intime et épique où tout est vrai, tout est roman.

Pour moi, ce roman n'a pas volé ses éloges. A travers ses 250 pages et des poussières, l'auteur semble rendre parfaitement compte des frémissements qui ont précédé la nouvelle de la mort imminente du poète et la terrible onde de choque qui a suivi. C'est très court mais ça vibre de la première à la dernière page, on a même parfois l'impression que ces évènements résonnent encore jusqu'à nous, à notre époque, près de 130 ans plus tard. La période couverte débute quelques jours avant la mort de Hugo et se termine à son enterrement.
Même s'il suit un déroulé chronologique, le récit n'est jamais figé ni didactique, il bouillonne et adopte plein de points de vue différents, ce qui le rend d'autant plus riche. On a droit au début aux derniers bulletins de santé publiés par les médecins, à la réaction de ses proches (ses deux chers petits enfants, sa belle-fille bien aimée, son gendre, le député Lockroy qui lui vouait une grande admiration mais avec qui il a entretenu des rapports froids sinon hostiles, et ses deux meilleurs amis), mais aussi à celle des badauds (des petites gens, des ouvriers qui pleureront leur poète à distance) et bien sûr celle des personnalités politiques de tous bords.
On croise des grandes personnalités, les ex-communards Lisbonne et Lissagaray, Louise Michel alors emprisonnée mais aussi les préfets de police, les brigadiers, les députés et ministres. Chacun, qu'ils soient socialistes, anarchistes ou conservateurs ont un droit de parole dans ce roman.
En lisant ce livre, j'avais presque l'impression d'être face à une œuvre cinématographique. Les descriptions sont incroyablement visuelles, des scènes plus politiques aux mouvements de foules, à celles, plus intimes, du chagrin des proches (les amis de Victor Hugo qui relisent les lettres qu'il leur a envoyé de Guernesey par exemple). L'"intrigue" est habilement menée, elle repose sur une multiplicité des points de vue comme je le disais (même les indicateurs de police, "les mouchards" ont droit à leurs petits moments de "gloire") mais aussi sur la construction du récit et le style de l'auteur qui est plein de souffle.
Dans ce récit, l'auteur décrit la "théatralissime" mort du poète, son instrumentalisation politique et idéologique aussi mais surtout la grande émotion collective qui a suivi.
On ne peut qu'applaudir l'érudition de Judith Perrignon, ainsi que le travail de recherche effectué qui donne une incroyable authenticité au récit.

Quelques extraits (mais j'aurais pu en mettre plein d'autres) :

Citation :
Les mots sont en train de faire leur œuvre, ils n'appartiennent plus et depuis longtemps à celui qui les a écrits, mais à ceux qui les ont lus ou simplement entendus. Ils transportent des cadavres, des affamés, ils font flamber le rêve et la colère, la légende de Paris prêt à s'insurger, ils tissent leurs lettres sur le drapeau noir de l'anarchie, ils raccommodent les révoltés et le poète sénateur, ils voyagent et ils sont faits pour ça.

Citation :
Étrange comme les évènements s'emboîtent. La statue de la Liberté vient de partir pour New-York, mise en pièces dans des caisses, c'était le jour même de la mort du poète, elle l'a lu dans les journaux, la coïncidence des dates l'a frappée.


Citation :
Il savait qu'il ne devait sa grandeur qu'à la colère des proscrits, ces longues années de Guernesey où il s'était senti seul et avec tous, qu'à Jean Valjean le voleur de pain, qu'à Fantine la fille publique, qu'à ces bas-fonds qu'il observait et écoutait, qu'à leur argot copinant dans ses livres avec sa plume superbe, il leur devait bien plus qu'à ses puissants qui plastronneraient derrière sa dépouille et tiendraient discours en tribune.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marmeladedelivres
Star-crossed lover
avatar


MessageSujet: Re: Victor Hugo vient de mourir de Judith Perrignon   Jeu 7 Jan - 20:00

J'avais très envie de le lire depuis un moment mais je suis complètement séduite. Il sera certainement un de mes achats de 2016. Merci pour ton avis et les citations sont très belles. J'ai été embarquée par ces extraits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Victor Hugo vient de mourir de Judith Perrignon   Jeu 7 Jan - 20:04

C'est un très beau texte, je suis contente d'avoir commencé mon année 2016 avec ce roman !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marmeladedelivres
Star-crossed lover
avatar


MessageSujet: Re: Victor Hugo vient de mourir de Judith Perrignon   Jeu 7 Jan - 20:10

Emjy a écrit:
C'est un très beau texte, je suis contente d'avoir commencé mon année 2016 avec ce roman !

Je veux bien te croire ! Je l'avais repéré à la rentrée mais j'ai préféré en acheter d'autres que je n'ai toujours pas lu Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Victor Hugo vient de mourir de Judith Perrignon   Jeu 7 Jan - 22:15

bravo ce livre de Judith Perrignon se lit d'une traite presque, il me reste 30 pages à lire pour le terminer ,ton avis va me convaincre de l'achever

C'est certes un livre ou l'auteure retrace son admiration pour Victor Hugo mais elle montre à quel point un auteur (et le processus d'écriture) pouvait à ce point rassembler, cet "élan" si bien retranscrit m'a vraiment plu, c''est un roman ou l'on vibre comme l'a si bien décrit Emjy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Victor Hugo vient de mourir de Judith Perrignon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Victor Hugo vient de mourir de Judith Perrignon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Amour secret/Victor HUGO
» Les Contemplations, de Victor Hugo
» Hymne à Dracula de Victor Hugo
» A des âmes envolées/Victor Hugo.
» Victor HUGO - Les Contemplations

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and French it up :: Littérature française contemporaine-
Sauter vers: