Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez
 

 Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz

Aller en bas 
AuteurMessage
Emjy
Bookworm
Emjy


Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Empty
MessageSujet: Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz   Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Icon_minitimeDim 6 Déc - 19:25

Voici le sujet consacré au visionnage en commun de Chaînes conjugales de Mankiewicz (1949). Vous pouvez nous donner votre avis librement ou vous aider de ces quelques questions ci-dessous pour nous livrer vos impressions.  Very Happy

Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Tumblr_nqhtnrM6yu1u2jt4bo1_540

1) Est-ce le 1er film de Mankiewicz que vous découvrez ? Si non, quels autres films du réalisateurs connaissez-vous ?
S'il est loin d'être le plus célèbre film du réalisateur, Chaînes conjugales n'est en aucun cas pour moi un film mineur. Qu'en est-il pour vous ?
2) Que pensez-vous du ton du film ? Le trouvez-vous (doux-) amer ? Cruel ? Mélancolique ? Selon vous, Mankiewicz égratigne-t-il l'American way of life ? Si oui, de quelle manière ? Quelle est sa vision du couple selon vous ?
3) Dans le film, Mankiewicz dresse 3 portraits vibrants d'héroïnes : Deborah (Jeanne Crain), Rita (Ann Sothern), Lora Mae (Linda Darnell). Elles sont amies mais très différentes. De quelle héroïne vous êtes-vous senti le plus proche ? Quel portrait vous a le plus intéressé ?
4) Que pensez-vous des personnages masculins ? Y en a-t-il un qui sort du lot pour vous ?
5) Avez-vous un couple préféré ?
6) Qu'avez-vous pensé du scénario ? Avez-vous été séduit(e) par sa construction ? Qu'avez-vous pensé des flash backs et de la multiplicité des points de vue ?
7) Qu'avez-vous pensé du dénouement ? Vous a-t-il convaincue ou plutôt frustrée ? Auriez-vous aimé voir Addie Ross ?
8 ) En parlant d'Addie Ross, sa présence (ou plutôt devrais-je dire son absence) est au centre de l'intrigue. Elle hante le récit de bout en bout, à travers sa voix notamment. A votre avis, qu'est ce qu'Addie Ross enclenche et remet en question exactement ?
9 ) Addie Ross est l'une des plus belles figures de l'absence dans la fiction. Elle n'apparaît jamais physiquement dans le récit mais occupe une importance primordiale dans l'intrigue, au même titre que les personnages principaux. Avez-vous d'autres exemples de ce type de personnages dans la littérature ou le cinéma ?
10) Si une version contemporaine de ce film voyait le jour, comment l'imagineriez-vous ?

Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Tumblr_ntd7ifLMOO1qmemvwo2_540

_________________
Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Edu10
Revenir en haut Aller en bas
WithinMyDreamingSide
Locataire de Netherfield
WithinMyDreamingSide


Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Empty
MessageSujet: Re: Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz   Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Icon_minitimeDim 6 Déc - 21:23

Je ne réponds qu'à une partie de tes questions ce soir, j'y reviendrai quand je serai moins fatiguée. Wink

A letter to three wives a beau ne pas être mon premier Mankiewicz, je n'en ai pas vu beaucoup pour l'instant (il faut que j'y remédie, ça ne va pas du tout !) : l'inoubliable L'aventure de Madame Muir, Jules César (d'après Shakespeare), et Guys and Dolls (comédie musicale). (J'ai Sleuth et All about Eve, mais pas encore eu l'occasion de les regarder). Je ne connais donc pas assez son œuvre pour savoir quelles sont les parties de sa filmographie qu'on peut se permettre d'oublier, mais en tout cas j'ai beaucoup aimé le film et je ne trouve pas qu'il déméritait face aux autres que j'ai vus !

Deborah est visiblement la plus jeune des trois héroïnes, la plus passionnée au premier abord. Son couple est le seul qui ne semble pas battre de l'aile au début du film, et les problèmes dans sa relation avec son époux viennent tous, à première vue, du fait qu'elle souffre de complexe d'infériorité et se monte la tête toute seule. Bien sûr, elle est crédible et émouvante (et aussi plutôt comique quand elle est saoule), mais au final son personnage m'a semblé le moins complexe et n'est pas celui qui m'a le plus intéressée. C'est néanmoins elle qui à première vue est la plus réellement menacée par Addie, car son mari a bel et bien été par le passé en couple avec cette dernière.

Lora Mae est un personnage assez ambigu : on voit bien qu'elle a séduit son futur époux par calcul, elle est plutôt manipulatrice, et on se demande quelle est la part exacte de sentiments réels là-dedans (il faut dire que son mari n'est pas franchement charmant non plus...). Elle fait preuve d'ambition et se veut pragmatique et assez "dure", en un sens, elle refuse de se montrer affectée par la possible défection de son mari, tout en étant convaincue que le mari volage est bien le sien. Il faut dire que leur mariage semble tout sauf une réussite, avec tous ces "La ferme !" qu'ils se jettent constamment à la figure entre deux sarcasmes ou paroles désobligeantes ! Cependant je l'ai bien aimée, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds (et j'avoue que le regard qu'elle lance à son mari
Spoiler:
 
), et en même temps on devine une certaine fragilité sous-jacente, qui je pense s'exprime dans le dernière scène.

Rita, quant à elle, débute le film en ne parlant plus à son époux, le pourtant très charmant George ! Tout comme Lora Mae elle est ambitieuse, mais là où Lora Mae cherchait avant tout à sortir de son milieu peu privilégié en épousant un homme riche, Rita a déjà plutôt bien réussi et raporte plus d'argent à son foyer que son mari ! Son ambition la désert pourtant désormais, puisqu'elle privilégie peu à peu le travail au détriment de sa vie de famille. J'aime bien le personnage mais en fait c'est surtout le couple qu'elle forme avec son professeur de mari que j'apprécie. Wink Finalement leurs disputes semblent toutes relatives et je trouve qu'ils se comprennent bien (d'ailleurs
Spoiler:
 
)

Le personnage masculin le plus marquant est sans conteste celui joué par Kirk Douglas. Il faut dire que Brad est charmant mais quand même très transparent... On le voit assez peu et ses conversations avec sa femme sont loin d'être inoubliables.
Porter,lui, était désagréable pendant une bonne partie du film ! Il avait un certain potentiel dans certaines scènes (j'aime bien quand Lora Mae le fait monter chez elle), mais globalement il apparait comme une brute macho qui drague ses secrétaires tout en les méprisant un peu, et même sa demande en mariage est tout sauf romantique (en fait la situation empire même après le mariage). Sa première remarque à Deborah concernant sa femme est à ce titre édifiante.
Spoiler:
 
, et sa dynamique avec Lora Mae n'est pas du tout dénuée d'intérêt, mais impossible à ce stade d'éclipser George. Wink
Outre qu'il est agréable à regarder (oui, je suis superficielle comme ça...) George est un homme ouvert d'esprit, qui accepte le succès financier de sa femme. Qui plus est il l'admire d'être ce qu'elle est et l'encourage même jusqu'à un certain point. Il a de l'humour, il sait faire preuve de compassion, bref il est assez adorable. Razz Ce qu'il reproche à son épouse, outre peut-être qu'elle consacre trop peu de temps à son foyer, c'est surtout de s'abaisser devant des gens aussi stupides et grossiers que les Manleigh pour produire de la radio poubelle. Il considère que ce faisant elle se perd elle même. Je trouve que c'est un reproche raisonnable et qu'il l'exprime sans se comporter en goujat, contrairement à certains, donc il remporte mon suffrage haut la main. Wink


Addie Ross, cette femme absente qui nous dévoile en voix off l'intimité de trois femmes mariées dont elle semble connaitre les moindres secrets, m'a fait penser à Mary Alice dans Desperate Housewives, je me suis demandé si Marc Cherry n'avait pas voulu rendre hommage à Mankiewicz. Concernant sa personnalité, bien que très admirée des hommes, elle nous parait plutôt perfide (rien que l'idée d'envoyer une lettre à 3 personnes sans préciser l'identité de celle dont elle vient de voler l'époux...), ce que semble confirmer dans un premier temps ses cadeaux un peu tendancieux. (Bien sûr, on peut choisir de penser comme semble le faire le personnage de Kirk Douglas qu'il s'agit de dons amicaux tout à fait innocents, mais tout de même, c'est assez indélicat.) En tout cas le fait qu'on ne la connaisse finalement presque qu'en tant que fantasme des autres personnages est vraiment intéressant et rend sa présence d'autant plus obsédante (ce n'est pas Rebecca de Winter, mais il y a de l'idée).
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Empty
MessageSujet: Re: Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz   Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Icon_minitimeLun 7 Déc - 18:13

Merci pour ce retour ! Contente que tu aies apprécié ce film en tous cas. Je vais prendre le temps de relire ce que tu as écrit avant de te répondre Very Happy

Une autre question cependant : tu connaissais les actrices ?

_________________
Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Edu10
Revenir en haut Aller en bas
WithinMyDreamingSide
Locataire de Netherfield
WithinMyDreamingSide


Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Empty
MessageSujet: Re: Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz   Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Icon_minitimeLun 7 Déc - 21:43

Je connaissais Linda Darnell de Unfaithfully yours, Jeanne Crain de vue, et Ann Sothern pas du tout. Razz

Sinon pour répondre aux questions restantes :
J'ai trouvé le ton du film doux-amer, au final. On a pas mal de suspense et aussi régulièrement des intervalles comiques (la scène de valse entre Brad et Debbie au début, et la plupart des scènes qui tournent autour de Sadie, la domestique des Phipps.), mais être le témoin des angoisses de ces femmes et voir leurs rêves qui semblent sur le point de se briser (elles traversent toute une crise) nous rend forcément un peu triste, même si
Spoiler:
 

La critique de l'American way of life porte à mes yeux surtout sur deux points en partie liés : la "culture de masse" au rabais représentée par les Manleigh et leur conception d'une radio qui pousse à la consommation (et comiquement illustrée par Sadie qui l'écoute en permanence... sans rien en retenir, mais est, parait-il, "pénétrée et saturée" malgré elle), et une certaine vision du bonheur qui dépendrait entièrement d'aspects matériels, vision qui semble être celle des Hollingsway et qui est en définitive la cause directe de leur malheur conjugal (Lora Mae se sent traitée comme une marchandise qu'on achète et Porter pense qu'elle ne l'a épousé que pour son argent et la méprise pour cela).


Le scénario est particulièrement bien construit, avec des effets d'échos (3 couples, 3 flash-backs, 3 cadeaux, ainsi que des couples en miroir (Porter et ses discours macho vs Rita, femme qui a fait carrière et gagne plus que son époux)...), le suspense bien maintenu jusqu'au bout.


Le dénouement m'a bien plus, personnellement.
Spoiler:
 

Addie Ross n'aurait jamais réussi à troubler à ce point ses "amies" si elles prenaient toutes davantage la peine de discuter avec leur mari
Spoiler:
 
. Pour moi le grand problème de ces couples, c'est quand même l'absence de communication réelle... Cette explication peut paraître simpliste,
Spoiler:
 

Oh, pour finir, quelque chose que j'avais oublié de préciser à propos d'Addie : j'adore la voix qu'ils lui ont donnée (Celeste Holm), en revanche elle a une écriture bizarre et très peu naturelle. Razz Mais surtout c'est étrange, par moment elle passait de ce statut de narratrice omnisciente mais "hors de l'action" (elle voit tout et le commente, elle répond également à une interrogation rhétorique de Deborah à son sujet) à celui de "participante" : c'est elle qui provoque chez Deborah le souvenir par son injonction "Souviens toi..." et surtout c'est elle qui exprime directement les questions qui hantent nos héroïnes ("Est-ce Brad ?", "As-tu vraiment tout ce que tu veux ?", etc.), comme si elle faisait partie de leur conscience... (Je ne sais pas si je me suis exprimée clairement, désolée Embarassed)
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Empty
MessageSujet: Re: Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz   Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Icon_minitimeMer 16 Déc - 19:04

Je n'ai pas encore eu le temps de revoir le film, mais c'est prévu pour ce week-end ou pour les vacances de Noël. Je viendrai ensuite réagir à tes messages, WithinMyDreamingSide. Wink
Titine nous rejoindra aussi plus tard Very Happy

_________________
Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Edu10
Revenir en haut Aller en bas
Titine75
Mad Hatter
Titine75


Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Empty
MessageSujet: Re: Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz   Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Icon_minitimeJeu 17 Déc - 9:55

Dès que je rentre de ma semaine de vacances, je revois "Chaines conjugales" !
Revenir en haut Aller en bas
Fanny
Bookworm
Fanny


Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Empty
MessageSujet: Re: Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz   Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Icon_minitimeDim 10 Jan - 14:05

Je ne peux pas être des vôtres malgré l'envie de voir ce film. Je n'arrive pas à le trouver... Neutral

_________________
Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Strang10
Revenir en haut Aller en bas
Titine75
Mad Hatter
Titine75


Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Empty
MessageSujet: Re: Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz   Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Icon_minitimeDim 10 Jan - 19:22

Chaînes conjugales est loin d'être mon premier Mankiewicz, j'ai eu le bonheur d'en voir d'autres : Le chateau du dragon, L'affaire Cicéron, L'aventure de Mme Muir, Ève, On murmure dans la ville, Cleopatre et Le limier. C'est la troisième fois que je vois Chaînes conjugales et j'ai toujours autant de plaisir à le regarder. C'est pour moi une comedie douce amére. Il y a de nombreuses scènes drôles (j'aime beaucoup les scènes chez la mère de Lora Mae). Mais la tonalité générale du film est très  ironique.
C'est bien évidemment une critique de l'american way of life. Le film critique le côté marchant, arriviste de la société américaine. L'argent y est roi mais à quel prix ? (On le voit bien avec le couple de Lora Mae ou celui de Rita). C'est également une critique du vernis social, des apparences. On juge quelqu'un sur son aspect, ses vêtements et c'est ce que sait très bien Rebecca lorsqu'elle arrive dans cette communauté.
Les trois femmes sont effectivement extrêmement différentes. J'ai de la tendresse pour Rebecca qui ne sait pas comment se comporter, n'a aucune confiance en elle et ne connaît pas les codes du monde que son mariage lui a ouverts. Je comprends sa terreur d'être mal jugée et en même temps elle devrait se moquer de ce que les autres vont penser. Mais comme chacune des trois femmes, elle veut plaire à tout prix. Lorna Mae est vraiment un personnage intéressant, complexe. Elle donne une image de dureté, de confiance mais elle est en réalité beaucoup plus fragile que ça. Elle est tenace, elle sait qu'elle vaut mieux que ce que peut lui offrir son milieu social. C'est sans doute la plus arriviste des trois.
Les personnages masculins sont assez fades, effacés, volontairement Mankiewicz a laissé toute la place aux femmes. Néanmoins, si je devais en choisir un, ce serait Brad. J'aime sa légèreté, le fait que la réussite sociale ne l'intéresse pas plus que ça. Il s'enthousiasme sur un disque de Brahms et sur le fait de monter une pièce de Shakespeare. Un homme cultivé, drôle et très ouvert. D'ailleurs mon couple préféré est celui de Brad et de Rita. Il semble qu'il s'agit du couple le plus équilibré, les deux époux travaillent et sont indépendants. Chacun accepte les travers de l'autre et les disputes semblent rares.
J'ai apprécié tout particulièrement la mise en scène du film. Chaque portrait aurait pu faire l'objet d'un film à lui tout seul. Les flash backs sont parfaitement maîtrisés, chacune repense à un moment critique de son couple. Tout se passe en une seule et unique journée. La lettre d'Addie remet en cause le quotidien plan plan des trois femmes. Leur mariage peut basculer et leurs certitudes vacillent. Les réflexions des femmes sont finement traitées et leurs faiblesses ne sont pas mises de côté. La vie maritale, le quotidien ont endormi ces trois femmes, elles ne se remettent plus en question et pensent que leurs maris resteront avec elle quoiqu'il arrive. Et La lettre d'Addie Ross leur permet de réfléchir à leur couple, de se rendre compte qu'elles se sont éloignées de leurs maris.
J'aime beaucoup la fin du film. Chaînes conjugales est un film sur le mariage et finalement sur l'amour puisque les trois couples vont finir par se resouder. Et pourtant, la narratrice, la démiurge de cette histoire repart tout seule ! Quelle ironie ! La femme la plus indépendante, la plus libre ne succombe pas aux sirènes du mariage. Faut-il en penser que Mankiewicz n'était pas très pro-mariage ?
Je vais avoir du mal à répondre à la question 9 parce qu j'ai une mémoire de poisson rouge !  Comme WithinMyDreamingSide, j'ai pensé à Desperate housewives et je pense qu'il s'agit effectivement d'un hommage d'autant plus que la série est également le portrait de plusieurs femmes.
Et pour ce qui est de la dernière question, je dois dire que je n'aime pas du tout les reprises de vieux films. En général, ça n'apporte pas grand chose. Alors, on ne change rien, on garde l'original et on n'hésite pas à le voir et le revoir !!!


Dernière édition par Titine75 le Lun 11 Jan - 15:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shelbylee
Bookworm
Shelbylee


Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Empty
MessageSujet: Re: Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz   Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Icon_minitimeDim 10 Jan - 19:57

Je n'ai pas lu vos avis parce que je n'ai pas vu le film non plus (c'est bien un des rares que je n'ai pas dans ma dvdthèque !), mais en tout cas, ça m'a l'air très intéressant.
Je suis pour participer à une autre session de ciné-club avec vous Very Happy

_________________
Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Master11
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Empty
MessageSujet: Re: Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz   Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Icon_minitimeDim 10 Jan - 20:59

Je n'ai toujours pas pris le temps de revoir le film mais j'ai bon espoir de le faire avant la fin du mois Embarassed
En tous cas merci pour ton avis, Titine, que j'ai trouvé très intéressant.
J'essaierai  de poster quelque chose bientôt !

_________________
Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Edu10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Empty
MessageSujet: Re: Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz   Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Ciné Club : Chaînes conjugales (A Letter to 3 wives) de J. L. Mankiewicz
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and drink a cup of tea :: Le ciné-club de Whoopsy Daisy :: Visionnages en commun-
Sauter vers: