Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez
 

 Nicola Scialoja de Romanzo Criminale

Aller en bas 
AuteurMessage
Freyja
Swoon addict
Freyja


Nicola Scialoja de Romanzo Criminale Empty
MessageSujet: Nicola Scialoja de Romanzo Criminale   Nicola Scialoja de Romanzo Criminale Icon_minitimeJeu 12 Mar - 14:55

Je vais vous présenter mon préféré de Romanzo Criminale: le commissaire Nicola Scialoja.

Nicola Scialoja de Romanzo Criminale Marco-bocci-e-il-commissario-scialoja-nel-primo-episodio-di-romanzo-criminale-la-serie-95241_jpg_1003x0_crop_q85

Nicola Scialoja apparaît dès le premier épisode de la saison 1 et il sera là dans chaque épisode jusqu'au dernier de la saison 2 excepté dans l'épisode 10 de le saison 1.

Nicola Scialoja de Romanzo Criminale Romanzo-criminale_31086606_1

La première fois que l'on découvre Scialoja, il est au téléphone dans un bar, tentant de joindre sa soeur. Il est interrompu par une manifestation dans la rue. Il intervient pour empêcher des collègues de frapper une manifestante, déjà en sang. Il apprend qu'il y a eu une morte et se rend sur place, afin de s'assurer qu'il ne s'agit pas de sa soeur. Scialoja s'oppose à la brutalité policière de façon générale et il est assez peu apprécié de ses collègues. On se moque de lui et des rumeurs affirment qu'il est un communiste (ce qui est assez mal perçu dans les années 70). Il a notamment pas mal d'altercation avec son collègue Rizzo. Son seul soutien, c'est Canton, avec qui il travaille. Scialoja n'a donc pas de grosses affaires à traiter et il est notamment appelé pour le vol de machines à écrire.
Si Scialoja s'oppose tant à la brutalité policière, c'est surtout à cause de sa soeur, Sandra. Cette dernière est étudiante et est politiquement engagé. Elle participe à de nombreuses manifestations et s'oppose à la police. Scialoja essaye de la protéger de son mieux, même contre elle. Il semble qu'elle soit totalement à sa charge, puisqu'il lui fait régulièrement des chèques pour payer son loyer.
Un jour, Scialoja arrive sur les lieux d'un enlèvement, où il rencontre le procureur Borgia, qui malgré la réputation de Scialoja et son inexpérience dans les cas d'enlèvement, lui confie l'affaire.
La police, dont Rizzo, et même Borgia, pense qu'il ne s'agit pas de romains mais peut-être de la Camorra ou des Marseillais alors que Scialoja a une toute autre idée. Il va faire à cette idée et va aller à contre-courant des autres enquêteurs. Le problème, c'est que pour cela, il désobéit au procureur Borgia et au final, les coupables, la victime et l'argent de la rançon lui filent entre les doigts. Tout ce qu'il gagne, c'est un savon du procureur et il est décrédibilisé.
Scialoja ne lâche pas l'affaire. Le baron enlevé, malgré la rançon payé, n'est pas réapparu. Il s'agit donc de le retrouver même si la police s'attend à un cadavre. Mais la seule vraie piste de Scialoja c'est l'argent, qui est numéroté. Malheureusement, il est un peu tout seul, la plupart de ses collègues s'opposant à lui et ne croyant pas à ses suppositions. Au final, le procureur Borgia lui retire l'affaire pour la confier à Rizzo.
Mais Scialoja est têtu, et peut-être aussi un peu ambitieux, et ne lâche donc pas l'affaire. Il continue à enquêter de son côté et ça finit par payer. Les billets numérotés sont utilisés. Il découvre qu'ils le sont par une prostituée: Patrizia, de son vrai nom Cinzia Vallesi. Cela le met sur la piste de Dandy, qu'il commence à prendre en filature. Pour en savoir plus, il entre chez Patrizia, fouille son appartement et finit par la rencontrer pour l'interroger.
A force de filer Dandy, il découvre le rapprochement entre les bandes du Libanais et du Froid. Il est désormais convaincu qu'une bande est en train de prendre le pouvoir à Rome et il essaye d'en convaincre Borgia. Malheureusement, il le fait au mauvais moment, juste quand une autre affaire bien plus importante entre en jeu: l'enlèvement d'Aldo Moro. Borgia ne le prend donc pas au sérieux.
Bizarrement, après cela, les rôles s'inversent. Scialoja est préoccupé par l'enlèvement d'Aldo Moro et il piétine dans son enquête sur la bande. C'est Borgia qui va le soutenir et lui indiquer les chemins à prendre pour trouver des preuves de ce qu'il affirme. On peut se dire que c'est à ce moment-là que le trio Scialoja - Canton - Borgia prend réellement forme pour stopper la bande.
Pour cela, Scialoja compte sur la rivalité, et tente sa chance auprès de Terrible. Cela va finir par payer, une source anonyme lui confiant où est le corps du baron Rosselini. Cela permet à Scialoja de mettre toute la bande, ou presque, en prison, afin de faire pression sur eux et de chercher des preuves.
Se sera finalement un échec, mais cela permet à Scialoja de se retrouver face à face avec chaque membre la bande, de les interroger et aussi de leur montrer qu'ils ont un ennemi qu'ils n'imaginaient pas, et un ennemi très tenace. C'est aussi le moment où Scialoja commence à voir que la bande a peut-être des soutiens plus puissants qu'ils ne l'imaginaient.
Par contre, bien que Patrizia puisse être un témoin clé contre la bande, il refuse toujours de l'impliquer, à cause de son attachement pour elle. Canton et Borgia s'en aperçoivent, et bien qu'ils ne lui forcent pas la main, ils sauront lui faire remarquer à quel point cette relation peut poser problème dans l'enquête.
Scialoja est évidemment très agacé que la bande lui ait glissé entre les doigts mais une plainte déposé contre Dandy lui donne une occasion inespérée. Malheureusement, la plainte sera rapidement retiré. Mais cela va être la nouvelle stratégie de Scialoja, s'en prendre à la bande quoiqu'il arrive, leur mettre toujours la pression. C'est ainsi qu'il mettra Froid en prison pour un crime qu'il n'a pas commis, profitant de chaque délit pour les mettre derrière les barreaux, les interroger et peut-être en avoir un qui finira par craquer.
Mais Scialoja a aussi des problèmes personnelles: sa soeur, beaucoup trop investie dans la lutte contre la société. Sans le savoir, il est averti par les services secrets du danger que court sa soeur et il lui permet de fuir, la faisant quitter l'Italie, pour la France, à Paris.
Il découvre que Scialoja dirige désormais un bordel et sait bien que c'est lié à la bande, mais il est dans l'impossibilité de le faire fermer.
Et, finalement, sauver sa soeur était un piège. Les services secrets l'ont pris en photo avec elle, en train de l'aider et s'en serve contre lui pour l'obliger à demander sa mutation à Modène. Scialoja n'a pas le choix. Il doit abandonner l'affaire et Patrizia. Il quitte Rome pour Modène, sans rien dire à Canton et Borgia, qui ne comprennent pas son désistement soudain.
A Modène, Scialoja se retrouve face à des petits délits. Mais il se retrouve à enquêter sur un meurtre en rapport avec l'attentat de Bologne. Il croise de nouveau les services secrets, qui s'empare de l'affaire. Se retrouver de nouveau face à eux et leurs secrets l'agacent profondément. Mais il décide de revenir à Rome lorsqu'il découvre que le pistolet qui a servi dans le meurtre sur lequel il enquête a aussi servi dans l'enlèvement du baron Rosselini. Pour lui, la bande est relié à tout cela et il ne peut s'empêcher de vouloir creuser, même si les services secrets lui mettent des bâtons dans les roues. Il retrouve Borgia, à qui il confie pourquoi il était parti et le procureur permet son retour. Il retrouve également Patrizia.
Scialoja n'a plus l'intention de se laisser effrayer par les services secrets et pour cela, il accroche la photo de leur chantage dans son bureau. Désormais, ce n'est plus que la bande qu'il s'attaque mais aussi aux services secrets. Il retrouve Froid en prison, qui lui apprend que la bande n'a rien à voir avec le meurtre de Bologne et l'attentat.
A la mort de Libanais, Scialoja est encore loin de pouvoir arrêter la bande, mais il y est plus décidé que jamais.

Nicola Scialoja de Romanzo Criminale Tumblr_lym5e2qtfz1qbutrzo1_1280

La saison 2 reprend exactement là où la saison 1 s'arrête. Libanais est mort, il ne fait aucun doute qu'il s'agit d'un meurtre et Scialoja doit enquêter dessus. Il interroge toute la bande et il découvre vite qu'il y avait des tensions entre Libanais et les frères Gemito. Il les fait donc arrêter immédiatement, non seulement pour les interroger mais aussi pour les protéger de la bande. Malheureusement, comme toujours avec ces criminels, il se retrouve face à un mur. Il arrive à les garder un peu en prison, le temps de faire un test pour savoir s'ils ont utilisé une arme récemment. En attendant, il ne peut qu'assister, impuissant, à la vendetta de la bande.
Dans le même temps, Patrizia rompt avec lui.
Le test des Gemito revient trop tard. Il est positif mais la bande a déjà commencé à se venger, et Scialoja ramasse un premier cadavre. Par chance, il a un témoin qui accuse le Froid. Comme d'habitude, cela sera vain. La petite amie de Froid affirme qu'il était avec elle et le témoin se rétracte. Mais Scialoja a d'autres cartes en main pour faire pression: le frère de Froid a été pris avec un peu d'héroïne celui. Ce n'est pas grand chose mais c'est suffisant pour mettre le jeune homme quelques temps en prison. Il se sert alors de lui pour faire parler Froid, mais c'est de nouveau un échec.
Et ce qui devait arriver arrive, le second Gemito est retrouvé à moitié mort. Scialoja décide de profiter de ce moment pour surveiller le moindre faux pas de la bande. Pour cela, il s'associe avec un collègue qui ne l'aime pas: Rizzo. Il a une seconde corde à son arc, le second Gemito s'en sort et accepte de témoigner. Il lui dévoile tout d'abord que les Gemito n'ont rien à voir dans la mort de Libanais. Malheureusement, comme toujours, les stratégies de Scialoja sont un échec, ou presque. Le second Gemito est assassiné à l'hôpital avant d'avoir parler et la surveillance n'a rien révélé, ou presque. Il découvre que les services secrets fréquentent le bordel de Patrizia.
Cette fois, Scialoja ne protège plus Patrizia. Il fait une descente au bordel et arrête tout le monde, dont Patrizia et les deux agents des services secrets. Il découvre que les services secrets se servent du bordel pour faire chanter des députés et autres personnages puissants. D'ailleurs, certains d'entre eux voudraient que les preuves disparaissent et offrent à Scialoja le poste de chef de la police s'il accepte de leur remettre. Mais Scialoja n'a aucune ambition de ce genre, il ne veut qu'arrêter la bande et dévoiler les services secrets. Malheureusement pour lui, ces derniers ont le bras long et trouvent encore un moyen de lui échapper.
Mais la chance sourit de nouveau Scialoja: Patrizia sort de prison et vient le chercher. Elle couche avec lui et, avant de disparaître, elle lui donne l'adresse où se trouve le dépôt d'arme de la bande.
Scialoja s'y rend avec Rizzo, même si ce dernier est très dubitatif, étant donné qu'il s'agit de l'adresse du ministère de l'industrie. Et pourtant, ils y trouvent bien un dépôt conséquent d'armes, et un témoin, qui reconnait chaque membre de la bande. Mais la bande disparaît avant que Scialoja ne puisse mettre la main dessus et, comme d'habitude, le témoin finit par se rétracter. Mais Scialoja a une autre piste, suite à la mort de Nembo Kid et grâce à la surveillance qu'il avait mise en place au moment de la mort des Gemito, Scialoja a découvert l'existence de Donatella et son lien avec la bande.
Malgré son échec, il a une petite consolation, le procès de Ricotta et Buffle commence pour le meurtre de Maurizio Gemito. La bande tente de faire passer Buffle pour fou, afin d'amoindrir sa peine, mais le médecin qui devait en apporter la preuve est assassiné. Scialoja ne fait aucun effort pour enquêter sur ce meurtre, cette mort l'arrangeant bien. Cette fois, il gagne la bataille, Ricotta est condamné à 24 ans de prison et Buffle 28 ans. Pendant tout le procès, Scialoja croise la bande et ils se lancent mutuellement des piques, selon les résultats de la cession du jour.
Mais Scialoja va être confronté à une nouvelle déception. Il apprend d'une façon abrupte que Patrizia est revenue. En effet, Dandy vient personnellement l'inviter à son mariage avec Cinzia Vallesi. Scialoja est déçu que Patrizia est choisi de revenir pour être avec Dandy. Il s'attaque à ce dernier de façon très personnelle et très peu légale. Il fait une perquisition chez lui sans mandat et le met en garde en vue sans vrai raison. Il se fait violemment sermonner par Borgia. Finalement, Dandy est libéré au bout d'une heure et demie et le nargue, mais pour une fois, Scialoja déstabilise Dandy en lui apprenant que lui, il n'a jamais payé pour coucher avec Patrizia. C'est une revanche douce amère, puisqu'au final le mariage a lieu. Scialoja ne peut que continuer à ramasser les cadavres, dont celui de Sergio Bouffon.
Le Froid a été arrêté avec le Rat, qui affirme que ce dernier veut le tuer. Scialoja y voit une occasion de faire tomber la bande. Il met toute la pression sur le Rat, en lui faisant comprendre qu'il est en danger de mort et qu'il est son seul salut. Pour le faire craquer, il lui dévoile que sa petite amie, Vanessa, le trompe avec Trentedeniers. Le Rat finit par craquer, et accepte de témoigner. Scialoja pense qu'il tient enfin la bande.
Scialoja tient enfin toute la bande, mais il a peur qu'ils lui échappent, comme d'habitude. Il veut les accabler le plus possible pour qu'ils ne puissent pas s'en sortir. Malheureusement, le procès est un échec, la bande s'en sortant relativement bien et, pire que tout, Dandy étant totalement blanchie. C'est trop pour Scialoja qui se rend chez ce dernier une arme à la main. Il finira tabassé par les hommes de Dandy, la jambe brisé.
Quatre années ont passé, Scialoja ne travaille plus avec Canton et Borgia. Il est enfermé dans un petit bureau, pour des affaires banales. Il se déplace avec une canne, sa jambe brisée ne s'étant pas totalement remise. Pourtant, lorsque le frère de Froid meurt, Canton l'appelle pour lui apprendre que le Froid est au Maroc. Scialoja s'y rend lui-même, dans l'espoir que celui-ci finisse enfin par parler et dévoiler toute l'histoire de la bande. Mais comme toujours, Scialoja est face à un mur. De retour à Rome, le Vieux, le chef des services secrets, vient lui rendre visite et lui fait une proposition inattendue, prendre sa place à sa mort. Scialoja rejette d'abord l'idée. Il est contacté par le Froid, qui accepte de parler, mais alors qu'il le rejoint, il ne trouve que son cadavre. Scialoja décide alors de passer de l'autre côté de la barrière, et accepte de prendre la tête des services secrets.

Nicola Scialoja de Romanzo Criminale Romanzo-criminale_portrait_w858

Pourquoi j'aime Scialoja? Scialoja c'est une trajectoire exceptionnelle dans l'histoire de Romanzo Criminale. Dans la saison 1, Scialoja, on peut le voir comme un personnage positif: c'est le représentant de la justice, c'est celui qui veut arrêter les criminels, faire le bien, qui défend la veuve et l'orphelin. C'est aussi un peu un électron libre, qui ne s'entend pas avec ses collègue et qui n'a pas une bonne image dans la police. Il a tendance à n'en faire qu'à sa tête, il veut faire ses preuves, il veut qu'on lui confie des affaires importantes. Et heureusement, Scialoja est doué. Il a un bon instinct de policier et c'est lui qui met à jour la bande. La bande se trouve finalement un ennemi, un homme qui ne les lâchera jamais et qu'ils ne peuvent pas abattre comme ils abattent leur rivaux, car Scialoja ne fait pas partie de leur monde, il n'est pas un criminel. Sa mort leur apporterait beaucoup trop d'ennuis. Ils vont devoir faire avec lui. Parfois, c'est une relation assez drôle qui finit par s'instaurer entre Scialoja et la bande, puisqu'à force de se retrouver face à face, ils finissent un peu par se connaître. Dès que l'un d'entre eux est en prison, la bande sait que c'est Scialoja qui est derrière ça. Malgré tout, je ne crois pas que la bande haïsse Scialoja, je crois qu'il y a une étrange forme de respect, puisque Scialoja agit toujours les règles. D'autant plus que la bande sait très bien qu'elle est hors-la-loi. Mais l'affaire prend une tournure très personnelle pour Scialoja avec Patrizia. Scialoja tombe amoureux d'elle, et par elle, il glisse un peu parfois sur la justice. Dans un premier temps, il fait tout pour la mettre hors de danger et ne veut pas l'impliquer à l'affaire, mais du coup, il écarte un témoin clé. Ensuite, cette relation lui fait éprouver de la jalousie, voir une véritable haine pour Dandy, et s'il veut attraper la bande, il finit surtout par vouloir écarter Dandy de Patrizia.
Dans la saison 2, je pense que Scialoja bascule de plus en plus, et qu'il change beaucoup. Il a essuyé trop d'échecs, il réalise le pouvoir de la bande et je dois avouer que je comprends on agacement, son énervement face à son impuissance. C'est assez terrible parce qu'il sait, il sait ce que la bande a fait mais il n'a aucunes preuves, il ne peut donc pas les mener devant les tribunaux. Scialoja décide alors d'être plus malin, plus mesquin peut-être et plus violent avec eux. Il finit par faire le jeu de la bande et n'hésite plus à faire des dommages collatéraux pour arriver à ses fins comme Gigio, le frère de Froid. Il cesse aussi de protéger Patrizia.
Mais bien qu'il change, Scialoja ne gagne pas. Pour moi, Scialoja est un autre dommage collatéral de la bande. Ils l'ont détruit comme ils ont détruit beaucoup de vie. Ils l'ont détruit psychologiquement, Dandy l'a détruit physiquement mais ils ont surtout détruit son idéologie, sa vision du monde. On le voit quand Scialoja accepte de prendre la tête des services secrets, qu'il a tenté de percer à jour toutes ses années et qu'il haïssait pour avoir pactiser le crime. En acceptant d'en être le chef, on sait très bien qu'à son tour, il devra commettre des actes qu'il réprouvait. C'est donc vraiment très intéressant de suivre son évolution. C'est un peu triste mais on peut dire qu'il fait partie des personnages qui s'en sortent relativement bien (déjà, il est vivant et c'est pas mal).
Ah oui, je me devais aussi de préciser que Scialoja est tout de même excessivement beau!



Et vous, avez-vous apprécié Scialoja? Que pensez-vous de ce personnage?
Revenir en haut Aller en bas
 
Nicola Scialoja de Romanzo Criminale
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Romanzo Criminale, la série
» Série gaie( Martel)
» Robin des Bois ☺
» ****Mapi****

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and drink a cup of tea :: Animations TV :: Animations Keep calm & watch a TV Show :: Personnages favoris-
Sauter vers: