Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez | 
 

 Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Laly
Mad Hatter
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mar 28 Mai - 14:09

Popila : je suis tout-à-fait d'accord avec toi ; je suis sûre que le roman aurait été ennuyeux si l'héroïne avait été Mélanie. Car je crois que 1400 pages en compagnie de quelqu'un de gentil aurait rendu l'histoire insipide.

Je n'ai même pas pris plaisir à détester Scarlett, comme cela m'arrive parfois (Dr House, Sue Sylvester me viennent tout de suite à l'esprit, mais je sais que j'ai déjà aimé détester un personnage de littérature). De petite fille gâtée, elle est devenue une adulte odieuse, j'oserais même dire une ordure qui piétine, sous prétexte de la dureté des temps, tous les principes moraux qui lui ont été inculqués. Non, c'est juste sa vraie personnalité qui, libérée des carcans sudistes et du regard de sa mère, qui se révèle.

Si encore elle avait été drôle, ou clairvoyante, comme Rhett, mais même pas. Rien, absolument rien, ne m'a attachée à cette anti-héroïne qu'est Scarlett. Ce qui ne m'a pas empêché d'apprécier ma lecture, car l'histoire était vraiment très intéressante (je n'arrive pas à employer le mot "belle", étant donné que tout le monde souffre et qu'il n'y a pas de fin heureuse lol! ).

Pour Rhett et Scarlett,
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mar 28 Mai - 19:55

@Popila
Concernant ton spoiler, cette partie du roman me plait.
Cependant, c'est à ce moment là qu'on se rend compte que Scarlett ne change pas, qu'elle ne s'améliore pas du tout au contact quotidien de Rhett.
J'avais esperer que Scarlett s'adoucisse un peu
Spoiler:
 

@Laly
Citation :
Quant à l'exploitation des prisonniers, c'est là-dedans que je classe son absence de scrupules.
Oui, je suis d'accord.
Je pardonne beaucoup de chose à Scarlett, mais là, elle se sert des prisonniers comme des esclaves, et en plus engage des "contremaitres" peu recommandables.
Mais sinon, je l'aime bien. Elle fait tâche parmi les dames du Sud, dit ce qu'elle pense et se comporte un peu comme elle le veut.
J'admire son sens des affaires.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mer 29 Mai - 12:51

@ Laly : Effectivement, c'est assez gonflé de la part de l'auteur d'avoir créé une héroïne aussi peu conventionnelle. Wink

En tout cas, je constate en te lisant que pour toi, chez Scarlett, il n'y a rien à sauver ! lol!



Diana Villiers a écrit:
@Popila
Concernant ton spoiler, cette partie du roman me plait.
Cependant, c'est à ce moment là qu'on se rend compte que Scarlett ne change pas, qu'elle ne s'améliore pas du tout au contact quotidien de Rhett.
J'avais esperer que Scarlett s'adoucisse un peu
Spoiler:
 
Diana, je crois que tu as mis le doigt sur un des points qui me déplaît dans cette partie. Pourtant, la demande en mariage
Spoiler:
 


Diana Villiers a écrit:
Je pardonne beaucoup de chose à Scarlett, mais là, elle se sert des prisonniers comme des esclaves, et en plus engage des "contremaitres" peu recommandables.
Mais sinon, je l'aime bien. Elle fait tâche parmi les dames du Sud, dit ce qu'elle pense et se comporte un peu comme elle le veut.
J'admire son sens des affaires.
Pour ma part, même si elle a des côtés extrêmement antipathiques, je ne peux m'empêcher de la plaindre, car elle voudrait tellement ressembler à sa mère, si belle, si parfaite, si "dame du sud". Et elle n'y arrive pas, car son caractère est complètement opposé à l'image qu'elle se faisait de sa mère, dont elle ignore le passé et qu'elle ne connaît pas intimement. Et elle en souffre terriblement. De ce point de vue, je trouve Scarlett émouvante. Et comme Diana, j'aime son côté "mal élevée" ; elle a quelque chose de terriblement rebelle et spontané. Le livre permet de découvrir la condition faite aux femmes à cette époque, et franchement, les corsets et le veuvage en noir, ça donne pas forcément envie...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mer 29 Mai - 19:34

Popila a écrit:

Pour ma part, même si elle a des côtés extrêmement antipathiques, je ne peux m'empêcher de la plaindre, car elle voudrait tellement ressembler à sa mère, si belle, si parfaite, si "dame du sud". Et elle n'y arrive pas, car son caractère est complètement opposé à l'image qu'elle se faisait de sa mère, dont elle ignore le passé et qu'elle ne connaît pas intimement. Et elle en souffre terriblement. De ce point de vue, je trouve Scarlett émouvante. Et comme Diana, j'aime son côté "mal élevée" ; elle a quelque chose de terriblement rebelle et spontané. Le livre permet de découvrir la condition faite aux femmes à cette époque, et franchement, les corsets et le veuvage en noir, ça donne pas forcément envie...
Je suis d'accord, tout ce qui concerne la relation entre Scarlett et sa mère sont touchants. Ce que j'ai trouvé intéressant dans la mère de Scarlett, c'est que dès le début, elle est décrite avec minutie, et l'auteur n'hésite pas à dire qu''il n'y a absolument aucune vie dans son regard.
Je me suis toujours repésenté Mrs O'Hara comme une femme gentille, dévouée mais très distante.
Au début du roman, quand Scarlett choisit sa robe pour le bal, il n'y a pas d'interaction avec sa mère qui est, il me semble, partie soigner une famille de pauvre blancs.
Elle ressemble beaucoup plus à son père, qui est d'ailleurs un homme bon et honnête.

Pour le veuvage, je suis aussi consternée que toi !
Il y a un passage dans le livre où Scarlett, jeune veuve, contemple son sort: Elle va être obligée de porter du noir pendant plusieurs années, puis elle pourra passer au mauve, et sera enfin autorisée se remarier, mais avec un veuf certainement doté de plusieurs enfants pale
Son départ vers Atlanta se comprend parfaitement Wink

Concernant ton spoiler, je pense que nous sommes d'accord.
Scarlett avait la possibilité de s'améliorer, de se reposer et de profiter enfin de la vie, et elle ne saisit pas cette chance.
Elle ne se rend même pas compte que les dames du Sud , c'est à dire les amies de Melanie, ne viennent pas chez elle.
Rhett s'en rend compte, mais pas elle.
Et puis Scarlett est vraiment une mère très négligente. On a l'impression que Wade et Ella ont peur d'elle!



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Jeu 30 Mai - 11:36

Diana Villiers a écrit:
Ce que j'ai trouvé intéressant dans la mère de Scarlett, c'est que dès le début, elle est décrite avec minutie, et l'auteur n'hésite pas à dire qu''il n'y a absolument aucune vie dans son regard.
Je me suis toujours repésenté Mrs O'Hara comme une femme gentille, dévouée mais très distante.
A vrai dire, elle a beau être vivante, pour moi, elle est déjà à moitié morte. Son amour de jeunesse déçu, son mariage avec un homme dont elle n'était pas amoureuse l'ont à moitié détruite. Jeune, il n'est pas exclu de penser que la mère de Scarlett présentait davantage de ressemblances avec sa fille...

Diana Villiers a écrit:
Au début du roman, quand Scarlett choisit sa robe pour le bal, il n'y a pas d'interaction avec sa mère qui est, il me semble, partie soigner une famille de pauvres blancs.
C'est vrai ; la mère ne lisent guère dans les pensées l'une de l'autre ; la mère est très distante, et Scarlett est aveuglée par l'admiration respectueuse que lui inspire sa mère.

Diana Villiers a écrit:
Elle ressemble beaucoup plus à son père, qui est d'ailleurs un homme bon et honnête.
👍 Elle a son tempérament, c'est vrai, bien qu'elle ne soit ni particulièrement bonne, ni particulièrement honnête. Wink

Diana Villiers a écrit:
Pour le veuvage, je suis aussi consternée que toi !
Il y a un passage dans le livre où Scarlett, jeune veuve, contemple son sort: Elle va être obligée de porter du noir pendant plusieurs années, puis elle pourra passer au mauve, et sera enfin autorisée se remarier, mais avec un veuf certainement doté de plusieurs enfants pale

Rhett lui dit d'ailleurs, à un moment, que c'est une coutume plus cruelle que le fait, pour les veuves indiennes, d'être obligées de s'immoler par le feu sur le bûcher de leur mari ! Wink

Diana Villiers a écrit:
Elle ne se rend même pas compte que les dames du Sud , c'est à dire les amies de Melanie, ne viennent pas chez elle.
Rhett s'en rend compte, mais pas elle.
Je crois qu'elle se moque de l'approbation des autres, et que quelque part, c'est ce qui fait sa force. Surtout que cette société du sud est décrite comme pétrie de conventions, et tout le monde semble hyper soucieux du regard du voisin. Suspect

Diana Villiers a écrit:
Et puis Scarlett est vraiment une mère très négligente. On a l'impression que Wade et Ella ont peur d'elle!
Clairement, à part la petite dernière, elle n'aime pas ses enfants, qu'elle a d'ailleurs eu au fond avec des hommes qu'elle n'aimait pas, et pire, qu'elle méprisait. En plus, ils ont l'immense tort à ses yeux de ne pas lui ressembler... Wink

Il y a une discussion assez intéressante à ce sujet entre Scarlett et Rhett sur un chariot, quand Scarlett est enceinte, et que tous deux disent qu'ils ressemblent plus à leurs grands parents, considérés comme les rebelles de la famille, qu'à leurs parents, et que ce sont peut-être leurs petits-enfants qui leur ressembleront davantage. C'est une scène assez drôle, car à l'époque ils ne sont pas mariés, et Scarlett commet un lapsus assez révélateur, avant d'être prise de nausées.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Jeu 30 Mai - 12:16

Vos échanges me donnent envie d'enfin découvrir le roman. Razz Ce ne sera pas pour tout de suite mais je le garde dans un petit coin de ma tête Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Jeu 30 Mai - 18:10

@Emjy
Il faut vraiment que tu lises ce chef d'oeuvre Very Happy

@Popila
Citation :
la mère ne lisent guère dans les pensées l'une de l'autre ; la mère est très distante, et Scarlett est aveuglée par l'admiration respectueuse que lui inspire sa mère.
C'est exactement ça. Sa mère est tellement distante qu'elle l'admire de loin. Aux yeux de Scarlett, sa mère est presque une sainte, qui passe ses journées à soigner les pauvres , qui ne lèvent jamais la voix envers ses esclaves etc..
Je ne me l'imagine pas être tendre avec ses filles.

Citation :
Je crois qu'elle se moque de l'approbation des autres, et que quelque part, c'est ce qui fait sa force. Surtout que cette société du sud est décrite comme pétrie de conventions, et tout le monde semble hyper soucieux du regard du voisin
J'aime aussi la façon dont Scarlett se moque de l'opinion de la bonne societé, mais elle ne se rend pas compte que cela a des répercussions sur ses enfants.
Il y a une scène révélatrice où Wade avoue à Rhett qu'il n'est pas invité aux anniversaires des enfants de la bonne société. Scarlett rétorque qu'il est invité à plein de fêtes... oui, mais dans les familles de parvenus Rolling Eyes
Après ce passage, on voit Rhett parler à la terrifante Mrs Merriweather, il lui demande comment faire pour eviter que Bonnie se ronge les ongles, et il passe à ses yeux pour un père attentif (ce qu'il est), contrairement à Scarlett.
La négligence, voire le mépris que porte Scarlett à ses deux ainés est un de ses plus mauvais côtés...

Et je me souviens très bien du lapsus révélateur de Scarlett Razz
J'aime beaucoup ce passage où Scarlett essaye de dissimuler sa grossesse à Rhett, car ce n'est pas une situation de fierté pour une dame du Sud.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laly
Mad Hatter
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Ven 31 Mai - 6:46

Diana Villiers a écrit:
La négligence, voire le mépris que porte Scarlett à ses deux ainés est un de ses plus mauvais côtés...


Je crois que c'est ce qui a fini de me la rendre définitivement détestable (c'est mon coeur de mère qui saigne, et mon statut de soeur qui se révolte) : si encore elle avait méprisé, dédaigné, ignoré tous ses enfants, je l'aurais détestée, point barre. Mais le fait qu'elle n'en aime qu'un seul, au détriment des 2 autres, imagniez juste la souffrance qu'ils doivent ressentir, la relation établie entre les 2 aînés d'un côté, et la dernière de l'autre. C'est ça qui me donne envie de lui arracher les yeux.
Spoiler:
 


Dernière édition par Laly le Dim 2 Juin - 17:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Ven 31 Mai - 19:54

@Laly
Concernant Bonnie, il faut peut être mettre cette information en spoiler?

Pour les enfants de Scarlett, je plains vraiment Wade.
J'aime beaucoup le passage où Rhett, interrogé par Wade, lui dit que son père était un véritable héros (alors que nous savons qu'il est mort de maladie avant les combats)
Scarlett le déprecie à chaque fois qu'elle pense à lui, alors qu'il avait l'air d'être un jeune homme amoureux plutôt gentil et doux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laly
Mad Hatter
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Dim 2 Juin - 17:23

Diana Villiers a écrit:
@Laly
Concernant Bonnie, il faut peut être mettre cette information en spoiler?

Pour les enfants de Scarlett, je plains vraiment Wade.
J'aime beaucoup le passage où Rhett, interrogé par Wade, lui dit que son père était un véritable héros (alors que nous savons qu'il est mort de maladie avant les combats)
Scarlett le déprecie à chaque fois qu'elle pense à lui, alors qu'il avait l'air d'être un jeune homme amoureux plutôt gentil et doux.

Mise en spoiler faite (pardon, j'avais oublié de "cacher" cette info Embarassed )

Rhett est adorable avec les enfants. Je ne peux pas m'empêcher de penser que Charles a eu de la "chance" de mourir, ça lui a évité de devoir subir la teigne qu'est Scarlett.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Dim 2 Juin - 18:55

Laly a écrit:

Rhett est adorable avec les enfants. Je ne peux pas m'empêcher de penser que Charles a eu de la "chance" de mourir, ça lui a évité de devoir subir la teigne qu'est Scarlett.
Ce pauvre Charles Hamitlon..
Comparé à Rhett , il fait pâle figure. Il parait insignifiant aux yeux de Scarlett.
Il y a une scène que j'aime beaucoup, cela se passe lors de la chute de d'Atlanta. Scarlett quitte la ville de façon précipitée avec le petit Wade, Melanie et Beau, et d'un seul coup, alors que Mélanie est très faible, elle tend son bras au loin, jusqu'à ce que Scarlett comprenne qu'elle veut emporter le portrait de son frère.
Elle regarde le portrait et se rend compte qu'elle se souvient à peine de lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mer 5 Juin - 13:10


Laly a écrit:
Je ne peux pas m'empêcher de penser que Charles a eu de la "chance" de mourir, ça lui a évité de devoir subir la teigne qu'est Scarlett.
Scarlett pire que la mort ? Ouh là, c'est toujours pas le grand amour entre toi et elle, Laly ! Razz

Diana Villiers a écrit:
J'aime beaucoup le passage où Rhett, interrogé par Wade, lui dit que son père était un véritable héros (alors que nous savons qu'il est mort de maladie avant les combats)
Moi aussi, j'aime beaucoup ce passage ; Rhett semble beaucoup plus psychologue avec les enfants que Scarlett.

Diana Villiers a écrit:
Scarlett le déprecie à chaque fois qu'elle pense à lui, alors qu'il avait l'air d'être un jeune homme amoureux plutôt gentil et doux.
En même temps, il est plutôt insipide et mou, non ? Question

EDIT :

Diana Villiers a écrit:
Comparé à Rhett , il fait pâle figure. Il parait insignifiant aux yeux de Scarlett.
Je suis d'accord. Wink

Diana Villiers a écrit:
Il y a une scène que j'aime beaucoup, cela se passe lors de la chute de d'Atlanta. Scarlett quitte la ville de façon précipitée avec le petit Wade, Melanie et Beau, et d'un seul coup, alors que Mélanie est très faible, elle tend son bras au loin, jusqu'à ce que Scarlett comprenne qu'elle veut emporter le portrait de son frère. Elle regarde le portrait et se rend compte qu'elle se souvient à peine de lui.
J'aime beaucoup la scène de la chute d'Atlanta, d'une manière générale.

Concernant Scarlett, je me demande si elle aurait évolué de la même manière s'il n'y avait pas eu la guerre, et tout ce qui s'est ensuivi
Spoiler:
 
Est-ce que ce ne sont pas aussi les circonstances qui ont accentué les défauts de son caractère, qui lui ont aussi permis de survivre dans un contexte devenu difficile ? Après tout, si elle avait été toute douce toute gentille, elle serait morte de faim ! (Je me fais l'avocat du diable, je sais...) Wink


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sookie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mer 5 Juin - 14:33

@Popila : je t'accompagne pour faire l'avocat du diable puisque j'adore Scarlett.

Il faut dire que j'ai d'abord vu le film donc en dehors de Bonnie "Scarlett" n'a jamais eu d'autres enfants. Rhett a à la fin une phrase très juste au sujet du comportement de Scarlett : c'est une enfant gâtée. Elle voulait avoir Ashley (non mais entre Leslie Howard et Clark Gable le choix me semble assez simple non?) et puisqu'il lui résistait elle a pris ça pour de "l'amour". Ensuite le contexte de la guerre a modifié pleins de choses : ses deux premiers enfants sont nés trop tôt soit durant la guerre soit pendant la reconstruction. Avec Bonnie Scarlett a pu apprécier son rôle de mère sans avoir à sa charge ses sœurs, Tara,... Cela dit Scarlett possède des défauts mais franchement les héroïnes bien sous tout rapport dans un pavé de 1000 pages ça serait un peu ennuyeux non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mer 5 Juin - 22:02

Popila a écrit:

Concernant Scarlett, je me demande si elle aurait évolué de la même manière s'il n'y avait pas eu la guerre, et tout ce qui s'est ensuivi
Spoiler:
 
Est-ce que ce ne sont pas aussi les circonstances qui ont accentué les défauts de son caractère, qui lui ont aussi permis de survivre dans un contexte devenu difficile ? Après tout, si elle avait été toute douce toute gentille, elle serait morte de faim ! (Je me fais l'avocat du diable, je sais...) Wink
Je me demande aussi ce qui se serait passée s'il n'y avait pas eu la guerre.
Je ne suis pas certaine que Scarlett se serait mariée avec Charles juste par dépit.
Le sort des veuves dans le Sud est vraiment terrifiant.
A un moment, Rhett dit à Scarlett que le sort des femmes en Inde, obligée de s'immoler sur le bucher funéraire de leur mari est moins pire que le sort des femmes du Sud.
Au début, Scarlett n'accepte pas ses paroles, mais il a dans un sens raison. Parce que s'habiller en noir, puis en mauve, et être ensuite réduite à épouser un autre veuf... quelle horrible vie!

Et je suis d'accord concernant ta dernière phrase, si Scarlett n'avait pas été ce qu'elle est , c'est à dire une battante, elle aurait perdu Tara, toutes sa famille serait morte de faim (Mélanie, Wade et Beau n'auraient certainement pas survécu).
C'est Scarlett qui pense aux impôts, qui impose à ses soeurs de ramasser le coton, qui aide à fabriquer l'enclos pour les cochons,
Spoiler:
 
Alors même si elle est égoiste, ne voit pas que Rhett l'aime, et qu'elle ne comprend pas que Ashley n'est pas du tout pour elle, elle me plait Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mar 18 Juin - 10:45

Diana Villiers a écrit:
Alors même si elle est égoiste, ne voit pas que Rhett l'aime, et qu'elle ne comprend pas que Ashley n'est pas du tout pour elle, elle me plait  Very Happy
👍

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanny
Ironic Dandy
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mer 5 Nov - 19:10

A tous les amoureux d'Autant en emporte le vent, cette nouvelle va peut-être vous ravir [ou pas...] mais un nouveau roman dérivé de ce grand classique sort en France demain. Il s'agit de : Le voyage de Ruth : La mama d'Autant en emporte le vent de Donald McCaig.

La couverture française est un remix de la version originale et c'est bien dommage...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seirên
Overbearing Master
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Sam 8 Nov - 7:55

Fanny a écrit:

La couverture française est un remix de la version originale et c'est bien dommage...

J'ai l'impression que la couverture française tente de rappeler une des affiches du film...


Je n'ai jamais de suites consacrés à ce pavé monumental mais je pense que je pourrais me laisser tenter par Le Voyage de Ruth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sookie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Jeu 13 Nov - 17:09

Comme je suis une fan d'Autant en emporte le vent et que j'a dévoré les autres suites je pense que je vais me laisser tenter par celui-ci... Je vais juste attendre de lire quelques avis parce que bon le Clan de Buttler était pas terrible
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Jeu 14 Jan - 21:15

Une petite vidéo amusante où 29 acteurs et actrices donnent leur version personnelle des deux dernières répliques du livre/film.
Citation :

- If you go, where shall I go, what shall  I do?
- Frankly my dear, I don't give a damn



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Ven 15 Jan - 6:51

Cette vidéo est très chouette, merci pour le partage, Diana ! Very Happy
Qui trouves-tu le/la plus convaincant(e) ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Ven 15 Jan - 21:36

@Emjy
Dans les plus convaincants, j'aime beaucoup la sobriété de Peter Sarsgaard et de Carey Mulligan. Alicia Vikander est très  bien également.
Je ne sais pas qui est l'actrice en tenue orange qui arrive à dire "damn" de façon différente, elle est très drôle Very Happy

Et toi, qui as-tu aimé?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shelbylee
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Sam 16 Jan - 7:37

Merci pour la vidéo elle est sympa. J'ai beaucoup aimé le duo Eddie Redmayne / Jane Fonda.
En orange, c'est Kristen Wiig.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   

Revenir en haut Aller en bas
 
Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Lisons ensemble: Février 2010: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell
» Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell
» MARGARET MITCHELL : Autant en emporte le vent ...
» Autant en emporte le vent
» Autant en emporte le vent - Victor Fleming 1939

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and live the American dream :: Littérature américaine contemporaine-
Sauter vers: