Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !
Participez au swap William Shakespeare !

Partagez | 
 

 Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
sookie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Jeu 10 Fév - 10:39

Diana Villiers a écrit:
sookie

Je n'arrive pas à comprendre comment tu as pu aimé "Scarlett" (enfin, chacun ses goûts),parce que son attirance plus que soudaine pour l'irlande, ça m'a laissé totalement froide et incrédule.
Et le pire, c'est l'adaptation télé (on parle beaucoup en mal de T.Dalton, mais Joanne Whaley est très mal choisie aussi)
Pour "Le clan Rhett Butler", j'ai surtout beaucoup aimé comment on voit l'histoire de son point de vue à lui.
Et puis question rabibochage, la fin est également bien, non?

Bon l'adaptation télé je ne l'ai pas vu et je ne penses pas le revoir pour la simple raison que Scarlett est Vivien Leigh et que personne a mon sens ne peut l'égaler (je ne suis absolument pas objective). Je n'ai pas tellement tiqué sur l'attirance soudaine de Scarlett pour l'Irlande je l'ai pris comme un changement de scène attirante dans le sens où Rhett ne veut toujours pas retourné avec elle. Après j'aime beaucoup la plume d'Alexandra Ripley mais aucun auteur ne peux égaler le roman de Margaret. Le rabibochage dans le Clan Rhett est très très léger. Et je suis tout à fait d'accord avec Popila.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Jeu 10 Fév - 11:03

J'ai trouvé récemment une édition assez ancienne d'Autant en emporte le vent illustrée, autant vous dire que c'est un pavé et je vais me réserver un temps pour le lire (à vous lire ca pourrait être intéressant de faire un mini challenge dans le style de Peter Pan pour plus tard peut être!)

Pour ma part, je ne manque jamais la diffusion d'Autant en emporte, bien sur c'est un film culte pour moi et ca me plairait beaucoup d'aller le voir au ciné sur grand écran!

Et si je l'apprécie autant, c'est que je déteste fondamentalement le personnage de Scarlett, tant je trouve qu'on retrouve en elle tous les défauts féminins concentrés dans une meme personne, elle est superficielle, méprisable, égoiste, sournoise, son amour pour Ashley est plus du harcèlement que de l'amour (oui je compatis pour ce pauvre Ashley), indépendante tant qu'elle est sure du soutien financier d'une bonne âme, manipulatrice et d'une méchanceté naturelle...

A cela dit, j'apprécie beaucoup le jeu de Vivien Leigh, j'aimerais beaucoup lire une biographie de cette actrice.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Jeu 10 Fév - 11:10

Oh Constance, tu peux poster des photos de ton livre?
Revenir en haut Aller en bas
Constance
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Jeu 10 Fév - 12:15

C'est une édition de 1938, pas en super état, enfin j'aime bien trouver des livres comme ça, elle a pas grande valeur juste ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Jeu 10 Fév - 12:22

👍 j'ai le même!
Revenir en haut Aller en bas
Constance
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Jeu 10 Fév - 12:39

C'est le genre de trouvaille, qui me met de bonne humeur quand je tombe dessus.

Maintenant j'ai plus qu'à le lire , mais pas possible avant cet été, ou peut être après Anna Karénine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Jeu 10 Fév - 12:41

tout à fait! j'ai sauté de joie quand je suis tombée dessus!
c'est un livre parfait pour l'été, tu as raison d'attendre! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Jeu 10 Fév - 18:04

Si j'ai bien compris, le livre "Scarlett" est trés bien tant qu'on ne le rapproche pas trop de "autant en emporte le vent"
C'est un peu difficile vu que cela se présente quand même comme une suite! Wink
Je n'ai vraiment pas apprécié le livre, et pendant que je le lisais, je me disais intérieurement "quelle chance, je l'ai emprunté à la bibliothèque, je ne l'ai pas acheté"!

Pour Ashley, je suis désolé (surtout pour Josephinemarch) mais j'ai trouvé le personnage un peu mou.
Il n'est pas méchant, pas lache non plus, mais il se laisse guider.
Bon, je suppose que Margaret Mitchell a raison de le décrire ainsi, parce que les hommes du Sud de l'époque ont du avoir énormément de mal à s'habituer à la défaite, à une nouvelle vie, mais je trouve qu'il se laisse trop aller.
Et il ne vient jamais au secours de Scarlett, et se rend compte bien trop tard qu'il a une femme fabuleuse (je suis pro-Melanie Wilkes à fond)

Je conseille à tout les fans du film de lire le livre.
Une fois commencé, il est impossible de stopper la lecture, et il y a tellement de choses dans le livre qui ne sont pas dans le film, c'est une vrai découverte.

Et je suis impressionnée par l'édition de 1938!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bagatelle
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Dim 26 Juin - 21:43

Je suis fière d'avoir réussi à le terminer! cheers

C'est un beau roman qui vaut la peine d'être lu, mais je dois bien dire que je lui ai trouvé des longueurs! Mon excuse? Avoir vu le film trop de fois et avoir l'impression de connaître le roman par coeur. Rolling Eyes Je sais, c'est mal!Razz

Côté personnages, je découvre une fois de plus un personnage masculin fort et fascinant (pour moi du moins) en Rhett Butler et j'avoue avoir du mal à comprendre ce qu'on reproche à Clark Gable scratch
Scarlett est une ravissante idiote certes, mais au moins c'est une héroïne qui a du relief contrairement à un grand nombre de "grands" personnages littéraires féminins.
J'ai redécouvert le personnage de Mélanie dans le roman et elle a le droit à toute mon admiration, selon les mots de Rhett, c'est vraiment une très grande dame!
Par contre mon avis sur Ashley a empiré, mou du genou jusqu'au bout et effectivement avoir Rhett comme "counterpart" ça aide pas! Razz
Ça m'a fait plaisir de découvrir de nouveaux personnages, je pense notament à Will Benteen et Archie et je comprends désormais beaucoup mieux certaines relations, entre autres celles de Mélanie et Scarlett et celle de Rhett et Scarlett.
Le film malgré sa longueur ne permet pas de comprendre la complexité des liens qui unissent les personnages, ni même de certaines de leurs actions ou raisonnements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Dim 26 Juin - 22:10

Citation :
J'ai redécouvert le personnage de Mélanie dans le roman et elle a le droit à toute mon admiration, selon les mots de Rhett, c'est vraiment une très grande dame!
Par contre mon avis sur Ashley a empiré, mou du genou jusqu'au bout et effectivement avoir Rhett comme "counterpart" ça aide pas
Mélanie Wilkes est , avec Rhett Butler, mon personnage préféré dans autant en emporte le vent .
Dans le film, elle apparait comme une vraie dame du Sud, gentille, secourable, et amie de Scarlett même si celle ci n'en demandait pas tant.
Dans le livre, elle est un des rare personnages qui a de la bonté (envers Belle Watling, Rhett, Scarlett) et elle n'est nullement aveugle quand au béguin de Scarlett pour Ashley.
Je mets "beguin" car pour moi c'est un émoi de jeune fille qui ne s'en va pas, alors qu'Ashley est mou du genou comme tu le dis Razz
Je ne lui pardonne pas d'avoir laissé partir Scarlett quand elle va à Atlanta pour sauver Tara, alors qu'il sait très bien qu'elle ne va reculer devant rien pour sauver sa maison
Pour Clark Gable, il correspond vraiment au personnage physiquement. Ce qui me gêne un peu , c'est que (à mon avis), il n'était pas assez bon acteur/ou mal dirigé pour montrer toutes les subtilités de Rhett Butler.
Par contre, je n'ai jamais trouvé de longueur au livre scratch

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pez
heroine in training
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Lun 27 Juin - 11:29

J'ai lu le livre l'an dernier à cause du programme à l'agrégation (la reconstruction après la guerre de sécession). J'ai beaucoup de mal à "imprimer" la civilisation et je suis donc passée par la littérature pour mieux comprendre certains éléments (Margaret Mitchell a passé environ 7 ans à se documenter pour écrire son roman).

J'ai découvert un chef d’œuvre... un des rares livres qui m'aient procuré une telle émotion et un tel plaisir de lecture. Peut-être aussi parce que, justement, je connaissais bien le contexte. Et aussi parce qu'il donnait une autre image de la guerre Nord / Sud, où les tuniques bleues sont toujours les héros et les tuniques grises les méchants esclavagistes... y compris dans les livres d'histoire (!!!) alors que, comme dans toute guerre, il y a beaucoup de nuances, de drames, de rancœur...

En ce qui concerne les personnages, je suis d'accord avec la plupart d'entre vous: Scarlett et Rhett sont les personnages qui montrent la plus grande complexité. Ils ont beaucoup de défauts mais ont également une force incroyable.
Melanie aussi. Le fait que Rhett le reconnaisse, alors qu'il a ce regard acéré sur la situation politique du pays, en fait le personnage le plus objectif de l'histoire.
Ashley me laisse de marbre, mais c'est de toute façon un personnage qui est fait pour incarner le destin du "vieux sud" face à la volonté d'adaptation d'autres sudistes. Normal qu'il soit éthéré dans ce cas.

La fin par contre... elle m'a faite pleurer comme une madeleine (et pourtant ça ne m'arrive pas souvent). Je comprends qu'on veuille lire une suite, mais je n'ai pas envie de gâcher mon impression de Scarlett et Rhett... et donc, je me suis arrêtée à la fin de ce roman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mar 12 Juil - 7:52

J'ai lu Autant en emporte le vent dans le cadre du challenge Southern Literature, mais j'avais déjà vu le film (un pur chef-d'oeuvre ) donc impossible pour moi de parler de l'un sans l'autre.

J'ai adoré ce roman, je trouve qu'on y trouve tous les ingrédients d'un bon livre : de l'amour, des frissons, de l'émotion, la guerre... Margaret Mitchell aime sa région, et on le sent au cours de la lecture : la description du caractère et des coutumes des gens du Sud, la beauté des paysages... Les passages sur la guerre de Sécession et sur ses conséquences m'ont également beaucoup plu, mais plutôt parce que cela nous permet de voir une facette de ce conflit peu commune : j'ai toujours entendu parler des "gentils" Yankees qui voulaient libérer les esclaves contre les "méchants" Sudistes racistes et esclavagistes, et avec ce roman j'ai découvert que la réalité était beaucoup plus complexe.
Par rapport au film, je trouve que la trame de l'histoire a été respectée : l'essentiel de l'histoire est évoqué, on n'a pas de sentiment de frustration parce que certains passages cruciaux manquent... Tous deux se complètent très bien ; même en connaissant l'histoire grâce au film, j'avais parfois du mal à lâcher le livre tellement je voulais connaître la suite !

Autre intérêt majeur de ce roman : les personnages. Je trouve que chaque personnage est doté d'un caractère très particulier, avec une personnalité fouillée. Je rejoins le clan de celles qui n'aiment pas Ashley Wilkes (je le trouve fade, et dans le film c'est encore pire).
J'ai cependant une tendresse particulière pour Mélanie : je pensais être influencée par mon admiration pour la prestation d'Olivia de Havilland, mais je trouve que la Mélanie du livre est merveilleuse également. Bien sûr au départ, j'ai eu tendance à la trouver trop niaise mais au fil des événements, son courage (très différent de celui de Scarlett) et sa bonté en font un personnage terriblement attachant (j'avoue, j'ai eu une petite larme à l'oeil quand
Spoiler:
 
Le personnage que je préfère est cependant Scarlett : elle m'a moins énervé dans le livre que dans le film, et pourtant les deux sont quasiment identiques. Ce qui me plaît dans Scarlett c'est que c'est une héroïne très peu conventionnelle : elle a mauvais caractère, est jalouse, méprise (presque) tout le monde et n'hésite pas à recourir aux coups bas si cela peut servir ses intérêts. Je trouve cependant qu'elle a une sorte de malédiction qui pèse sur elle, et qui ne se révèle qu'à la fin : ce n'est qu'au moment où elle les perd qu'elle se rend compte à quelle point Mélanie et Rhett comptent pour elle. C'est assez tragique.
Enfin Rhett : impossible pour moi de l'imaginer autrement que sous les traits de Clark Gable mais passons. Dans la majorité du livre, il me laisse assez indifférente : ses taquineries incessantes envers Scarlett sont amusantes, mais au final assez répétitives et prévisibles. L'homme ne devient intéressant pour moi qu'à partir du moment où
Spoiler:
 
la vitesse à laquelle leur couple se dégrade et les malheurs qui leur arrivent me font également penser qu'il est maudit, comme Scarlett. les dernières pages sont cependant exceptionnelles.

J'hésite cependant à lire l'une des deux suites que vous avez évoqués : après un final aussi beau, j'aurais peur qu'une suite gâche le plaisir que j'ai eu à lire ce roman.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mar 12 Juil - 19:21

Superbe analyse, Marquise de Pembroke ! cheers

Je retrouve beaucoup de mes impressions par rapport à ma première lecture du roman. Wink

Par contre, à l'inverse de toi, je n'aime pas trop la partie où Rhet et Scarlett sont mariés ; je trouve qu'il y a un peu trop d'éléments mélodramatiques (et puis la maison dans laquelle ils résident est une véritable horreur, une ode au mauvais goût qui du coup crée une atmosphère vraiment particulière et pas spécialement joyeuse). Même s'il y a des passages vraiment très bons et très intéressants au niveau de la psychologie des personnages.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mar 12 Juil - 20:15

Merci pour ton compliment Popila (par contre, tu t'es trompé dans les pseudos Wink Est-ce que c'est mon look qui prête à confusion vu que je le dois à Marquise ?).

Je suis tout à fait d'accord avec toi concernant la maison de Rhett et Scarlett : j'ai frémit d'horreur en lisant la description de la demeure et de sa décoration, mais je pense que c'est peut-être une moquerie volontaire et déguisée de la part de l'auteur. Scarlett a été tellement traumatisée par la période où elle était pauvre, qu'elle ressent un besoin absolu d'étaler sa richesse maintenant qu'elle a de l'argent. D'ailleurs je crois me souvenir qu'il est dit que Rhett aime beaucoup taquiner sa femme sur la laideur et le mauvais goût qui transparait de leur maison.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mar 12 Juil - 22:05

Citation :
J'hésite cependant à lire l'une des deux suites que vous avez évoqués : après un final aussi beau, j'aurais peur qu'une suite gâche le plaisir que j'ai eu à lire ce roman.
@Sandie
Je ne te recommande pas de lire l'une des suites immédiatement, il vaut mieux attendre un petit moment, car le livre se suffit à lui même.
Par contre, si un jour l'envie te prend de lire la suite, je te recommande Le clan Rhett Butler, qui parle de Rhett avant sa rencontre avec Scarlett, pendant, et après leur séparation.
J'ai trouvé le livre pas mal du tout (mais rien à voir avec le livre de Margaret Mitchell, evidemment)
Et je suis contente de t'accueillir dans le club des lecteurs qui aiment Melanie Wilkes (il doit bien exister quelque part ce club Wink )
J'adore ce personnage qui pourrait être fade et conventionnel, alors qu'elle a une véritable force de caractère et qui n'a jamais laissé tomber Scarlett alors qu'elle aurait pu le faire à maint occasions.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mer 13 Juil - 10:42

sandie a écrit:
Merci pour ton compliment Popila (par contre, tu t'es trompé dans les pseudos Wink Est-ce que c'est mon look qui prête à confusion vu que je le dois à Marquise ?).
Oh, pardon ! Embarassed Je suis désolée ; oui, c'est à cause du look que je t'ai confondue avec Marquise. Very Happy

Je comprends tes réticences par rapport à une suite éventuelle ; je n'en ai lu qu'une, et j'avais été plutôt déçue, mais ce n'est pas celle que recommande Diana, qui est sans doute meilleure que celle écrite par Alexandra Ripley. Wink

Je rejoins le club des lecteurs qui aiment bien le personage de Melanie ; le personnage de Scarlett, par contraste, fait bien ressortir ses qualités. sunny

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mer 13 Juil - 15:53

Popila a écrit:
Je comprends tes réticences par rapport à une suite éventuelle ; je n'en ai lu qu'une, et j'avais été plutôt déçue, mais ce n'est pas celle que recommande Diana, qui est sans doute meilleure que celle écrite par Alexandra Ripley. Wink
Je peux te le confirmer, c'est 20 fois mieux que le livre d'Alexandra Ripley que j'ai trouvé mou et si peu crédible que cela en devenait génant
Spoiler:
 
Celui que je recommande est beaucoup plus crédible et interessant, même s'il n' a pas le génie de M.Mitchell.
Pour Mélanie, je trouve que c'est l'un des personnages les plus intéressant du livre, et même si cela peu paraître un peu bizarre de dire ça, je pense que Rhett aurait été plus heureux avec elle qu'avec Scarlett

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mer 13 Juil - 16:06

Diana Villiers a écrit:
Spoiler:
 
C'est bien résumé ! Razz

Citation :
Pour Mélanie, je trouve que c'est l'un des personnages les plus intéressant du livre, et même si cela peu paraître un peu bizarre de dire ça, je pense que Rhett aurait été plus heureux avec elle qu'avec Scarlett
C'est une opinion qui se défend... mais lui aurait-il été fidèle ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mer 13 Juil - 16:10

Je ne pense pas qu'il aurait pu être infidèle à Melanie, la seule véritable dame qu'il connait (il le lui dit un jour)
Je ne pense pas qu'il aurait couru le risque de blesser Mélanie (et d'ailleurs, je ne pense pas que Ashley, s'il n'avait pas été mou du genou, l'aurait trompé non plus)
On ne fait pas de la peine à Mélanie qui est la femme la plus douce et gentille du livre

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mer 13 Juil - 17:23

L'idée d'un mariage heureux entre Mélanie et Rhett est originale et intéressante, mais je ne suis pas sûre que cela aurait marché : certes, chacun a beaucoup de respect pour l'autre, mais je trouve qu'ils ont des caractères beaucoup trop différents.
Déjà Rhett a une réputation assez sulfureuse, donc je ne suis pas sûre que Mélanie, avec son code d'honneur et de morale, aurait accepté sa demande en mariage. Ensuite, Mélanie était totalement dévouée à la cause sudiste alors que Rhett a prédit dès le départ que les Yankees allaient gagner. Et ses manoeuvres un peu louches pour s'enrichir auraient scandalisé Mélanie.

Je pense que pour Rhett, Mélanie est plutôt une sorte d'ange gardien ou de mère protectrice : la scène où
Spoiler:
 
est tout à fait révélatrice selon moi.
A l'inverse, je pense que Mélanie voit Rhett comme une aventurier, un homme hors du commun. Je pense qu'elle apprécie parce qu'il n'est pas comme les autres hommes (en particulier son très fade Ashley Wink ), mais c'est tout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sookie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mer 13 Juil - 17:51

je trouve qu'une idylle entre melanie et rhett est tt simplement impossible et impensable car com rhett le dit il est une canaille et non un gentleman. melanie est bien trop une lady pour lui meme si il s'arrang avec bonnie.POur ce qui est des suite je n'ai apprécié que le livre de ripley et ce meme si scarlett jette ç corset. bon après aucun ne surpasse l'original
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mer 13 Juil - 21:32

En effet, aucune suite ne parviendra à égaler l'original, je suis d'accord.
Pour mon idée d'un couple Melanie/Rhett, c'est vrai que cela me plairait car je trouve Mélanie infiniment plus gentille et douce que Scarlett, et Scarlett est souvent très méprisante avec Rhett.
Et moi aussi j'aime énormément la scène où il pleure sur les genoux de Mélanie et lui dit plus de choses qu'il ne l'aurait voulu.
Mais bon, cela aurait formé un couple très étrange...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séverine
Overbearing Master
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Jeu 14 Juil - 0:28

Tiens, c'est un rapprochement que je n'aurais jamais osé imaginé... Rhett me parait tellement être l'homme de la vie de Scarlett que je ne suis pas allée chercher plus loin, personnellement! Mais bon, peut-être que ça aurait marcher, on dit que les contraires s'attirent et peut-être aurait-elle réussi à tempérer le côté un peu canaille de Rhett. Mais je ne crois pas que j'aurais aimé, je l'aime comme il est. Et puis, définitivement non, il est fait pour Scarlett et ce malgré ce qu'on sait.

Sinon, je vous trouve excessivement dur avec Ashley (d'ailleurs, j'ai du mal à voir ce que Scarlett pouvait bien lui trouver pour l'aimer au point ou elle l'aime tout au long du roman, mais c'est une autre histoire). Certes, c'est quelqu'un de mou, peu joyeux, bref pas un super compagnon mais c'est aussi et surtout quelqu'un de très malheureux, quelqu'un qui voit le monde qu'il a toujours connu s'effondrer du jour ou lendemain à cause de cette guerre et ça le dépasse totalement. C'est quelqu'un qui a peur du changement, quelqu'un qui ne peut pas réussir à vivre sans ses repères habituels, quelqu'un qui malgré tout ça, essaye de s'accrocher à ce nouveau monde alors je me mets à sa place. Tout le monde n'a pas la force de caractère d'une Scarlett ni la faculté d'écraser tout le monde pour s'en sortir. Et je pense qu'il a le droit à un minimum d'admiration. Cela dit, il n'est pas mon personnage préféré mais je n'aime pas qu'on le charge trop quand même. Ça n'a pas dû être facile pour lui. Ce que je n'aime guère chez lui, c'est cette ambiguïté constante dans sa relation avec Scarlett qu'il entretient. J'aurais aimé qu'il soit plus fidèle à Mélanie. Qui, pour le coup, est la vraie héroïne de l'histoire. Tout en douceur, sans heurts et sans méchanceté aucune, elle fait son petit bonhomme de chemin et je suis admirative. Une vraie grande dame et ce n'est pas usurpée de dire ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Jeu 14 Juil - 12:18

Pour Ashley, ce n'est pas de la detestation pure, c'est juste que c'est un personnage un peu mou, qui n'a pas forcement les qualités que Scarlett voit en lui.
Je pense que pour Scarlett, c'est juste un enorme béguin qui ne s'en va jamais, alors qu'il aurait suffit d'une parole de Ashley pour lui dire qu'il resterait fidèle à Mélanie pour qu'elle arrête de réver de lui (enfin je pense)
Je n'aime pas non plus l'ambiguité de Ashley, qui aime sa femme mais qui est attiré par une femme plus jolie et plus energique.
Ce que je ne lui pardonne pas, ce n'est pas le fait qu'il n'arrive pas à s'adapter à un nouveau monde, mais qu'il laisse Scarlett, alors qu'elle risque de perdre Tara, partir seule à Atlanta, alors qu'il doit bien se douter qu'elle ne va reculer devant rien pour sauvez le seul lieu où elle se sent chez elle.
Franchement, voir Scarlett se faire une robe avec des rideaux, il n'a pas deviné ce qu'elle allait faire?
Et oui, Scarlett écrase tout sur son passage pour survivre, mais lui ne fait rien.Même Mélanie s'adapte mieux que lui au nouveau monde après la défaite

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scarlatiine
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Jeu 28 Juil - 17:47

Attention, spoilers !

Eh bien, ça y est, après des semaines de lecture qui m'auront donc accompagnée une bonne partie de l'été, j'ai fini Autant en emporte le vent cheers

Par où commencer ? Eh bien, ce fut un énorme coup de cœur, et ce n'est pas facile à expliquer quand on sait à quel point j'ai détesté l'héroïne ! Vraiment, j'ai passé les trois tomes que comptaient mon édition à me dire "Mais quelle garce, quelle garce ! Mad" et au moment où j'avais presque pitié de Scarlett et qu'elle commençait à remonter dans mon estime, elle me déçoit encore ! Par exemple au moment où elle doit payer les impôts de Tara et qu'elle cherche à tout prix à trouver l'argent... Pendant un instant, je l'ai comprise... mais l'instant d'après, "piquer" le fiancé de sa sœur Evil or Very Mad (Pauvre Frank, d'ailleurs... Comme je connaissais déjà la fin de l'histoire, je me suis demandée tout du long comment il disparaitrait...)

Je vois que beaucoup d'entre vous ont la même opinion de Ashley, certes tout à fait charmant aux yeux d'une jeune fille en fleur, mais bien falot à côté du capitaine Rhett Butler Ah, Rhett, une canaille, un arriviste, dont la réputation sulfureuse le précède, mais au fond un homme sensible - en témoigne son amour pour Bonnie et son affection pour Mélanie. Mélanie... ah, Mélanie. Eh bien, c'est à elle que revient ma plus profonde admiration. Sous ses airs de sainte-nitouche, elle est aimante (même avec ceux qui ne le méritent pas vraiment) et déterminée. Bien plus femme du monde que Scarlett, à mon avis.

Sinon, j'ai été surprise du ton du livre. Je ne sais pas pourquoi, mais je m'attendais à quelque chose de plus suranné. Et en fait, certains passages me semblent assez "osés" pour l'époque où le livre a été écrit. J'ai aimé qu'on montre un autre visage de la Guerre de Sécession, où non, ce ne sont pas forcément les gentils abolitionnistes Yankees contre les vilains esclavagistes Sudistes (même si j'ai trouvé parfois que la Sudiste qu'était Margaret Mitchelle était bien tendre avec ces ancêtres... et je ne parle pas du parler des Noirs qui, au début, m'a vraiment fait tiquer). Parmi les autres choses qui m'ont plu, je noterais les descriptions des tenues de Scarlett, au début du livre (ça, c'est la greluche qui est en moi lol! ).

Bref, un grand livre, magnifiquement écrit, même si très looooong à lire, passionnant, et qui m'a donné plus qu'envie de voir le film éponyme. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   

Revenir en haut Aller en bas
 
Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lisons ensemble: Février 2010: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell
» Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell
» MARGARET MITCHELL : Autant en emporte le vent ...
» Autant en emporte le vent
» Autant en emporte le vent - Victor Fleming 1939

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and live the American dream :: Littérature américaine contemporaine-
Sauter vers: