Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez | 
 

 Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Dim 21 Mar - 20:11

Si vous avez vu le film sans avoir lu le livre, oubliez-le immédiatement! Le film est, selon moi, sans profondeur, sans nuances et les personnages sont caricaturés. (Et Clark Gable pour jouer Reth Butler... Evil or Very Mad ) Bref, je n'ai pas aimé le film...

Le roman de Margaret Mitchell est une vraie merveille mais souvent perçu comme un roman à l'eau de rose.
Je ne saurais comment l'expliquer mais les personnages sont très humains, présents, et l'on ne peut que s'identifier à ces personnalités ambiguës et complexes. Il n'y a pas de héros, il n'y a que des hommes.
Jamais on ne s'ennuie, ce roman est comme un parcours initiatique, une découverte du monde avec ses joies et ses peines.
L’originalité du roman est que l’héroïne est particulièrement détestable. On se demande au départ, comment on va tenir tout le livre avec une héroïne aussi peu attachante. Mais on tient, je peux vous l’assurer!

Au printemps de l'année 1861, la vie s'écoule paisiblement en Géorgie. Des rumeurs de guerre circulent, car l'état de Géorgie a quitté l'Union pour devenir un État confédéré. Les Sudistes veulent garder leurs esclaves et ils sont sûrs d'être dans leur droit. Fiers et vaillants, ils ne se préoccupent de la guerre que pour alimenter leurs conversations. Ils sont persuadés que même si un conflit éclate, ils battront les Yankees en quelques mois. Malheureusement pour eux, la victoire n'aura existé que dans leurs rêves. Et la réalité, autant désastreuse pour les hommes sur le champ de bataille que pour les femmes, les enfants et les vieillards restés chez eux, ne tarde pas à se faire connaître.

À travers ce roman, nous partageons toute la désillusion de Scarlett O'Hara, jeune fille issue d'une riche famille de planteurs de coton.


Mon personnage préféré est Ashley Wilkes. C'est un personnage à la sensibilité exacerbée, qui survole la vie, par peur sans doute, de s'apercevoir qu'elle est loin de l'idéal qu'il s'est construit. Ce n'est pas un personnage qui fait rêver, c'est un personnage que l'on comprend et qui émeut.

J'ai surtout peur que la vie ne prenne soudain un aspect trop irréel, peur de me trouver personnellement, trop personnellement, aux prises avec l'un de ces faits si simples de l'existence... Scarlett, avant la guerre, la vie était magnifique. Elle avait un charme, une perfection, une plénitude et une symétrie qui l'apparentaient à l'art grec. Peut-être tout le monde ne pensait-il pas comme moi, je m'en rends compte maintenant, mais, pour moi qui vivais aux Douzes Chênes, la vie était douée d'une véritable beauté... Je sais qu'autrefois, j'assistais à une représentation d'ombres chinoises, j'évitais tout ce qui n'était pas jeu d'ombres, je m'écartais des gens et des situations trop réels, trop près de la vie... Si la guerre n'avait pas surgi, j'auré coulé des jours heureux enseveli aux Douzes Chênes et j'aurai pris mon plaisir à regarder la vie s'enfuir sans jamais s'y mêler. Mais lorsque la guerre a éclaté, la vie était telle qu'elle m'a réellement sauté à la gorge...

Et vous, qu'avez-vous pensé de ce roman?
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Dim 21 Mar - 21:13

Joséphine, ceci ne va sans doute pas te faire plaisir, mais je n'aime pas du tout le personnage d'Ashley Wilkes ! Trop mou, trop lâche, trop faible à mon goût... Et je le méprise de ne pas savoir apprécier davantage son épouse, Mélanie, et de ne pouvoir s'empêcher de désirer Scarlett.

Quant à l'héroïne, si elle déclenche effectivement l'antipathie du lecteur par moment (elle peut se comporter tantôt en parfaite idiote, tantôt en parfaite garce), on finit par s'y attacher : contrairement à Ashley Wilkes, elle aime la vie, ce qui la rend proche de Rhett Butler, même si elle ne s'en rend pas compte tout de suite.

J'aime beaucoup les piques que ces deux personnages s'envoient, et la description de cette société en train de mourir... les personnages de la mère et du père de l'héroïne sont d'ailleurs très riches et très intéressants.

Je trouve que le roman est original, précisément à cause de son héroïne, qui n'est pas ordinaire, et à cause du point de vue adopté, qui est celui des sudistes, donc des esclavagistes. Mais je n'ai pas aimé la fin, c'est-à-dire :
Spoiler:
 
Quant au film, eh bien... disons qu'il marque l'apogée d'une certaine forme de cinéma... et qu'il ne faut pas avoir peur des costumes et des décors kitsch, flashy et chargés ! Razz mais pour moi, Clark fait un très bon Rhett Butler, à tel point que je n'arrive pas à imaginer le personnage autrement que sous ses traits ; même chose pour Vivien Leigh qui incarne Scarlett : pour moi, cette adaptation cinématographique vaut surtout la peine d'être vue pour la performance des deux acteurs.

Un sequel de ce roman a été fait par un auteur ayant reçu l'aval de la famille de Margaret Mitchell, mais cette suite est affreusement mauvaise, de même que son adaptation avec Timothy Dalton dans le rôle de Rhett Butler : rien que d'y penser, j'en ai des frissons de dégoût. Evil or Very Mad

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bagatelle
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Dim 21 Mar - 21:52

Popila a écrit:


Un sequel de ce roman a été fait par un auteur ayant reçu l'aval de la famille de Margaret Mitchell, mais cette suite est affreusement mauvaise, de même que son adaptation avec Timothy Dalton dans le rôle de Rhett Butler : rien que d'y penser, j'en ai des frissons de dégoût. Evil or Very Mad

En fait il y a eu deux séquelles: Le Clan Rhett Butler de Donald McCraig, approuvé par les descendants de Maragaret Mitchell, mais apparement peu apprécié (dans ma PAL mais pas encore lu), et Scarlett par Alexandra Ripley duquel est adapté le téléfilm avec Timothy Dalton. Si j'avoue bien volontiers que cette adaptation n'est pas de plus réussies ( Rolling Eyes ), j'avais par contre beaucoup apprécié le roman Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laly
Mad Hatter
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Lun 22 Mar - 11:42

parce que :
-j'ai moyennement aimé le film sans même avoir lu le roman et que Josephinemarch dit que le film n'a rien de comparable à l'oeuvre
-j'ai aimé la réaction de Popila face à certains personnages (j'aiiiiiiiime quand des personnages agacent, émeuvent, irritent...)

j'ai très envie de le lire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Lun 22 Mar - 17:36

Bagatelle a écrit:
En fait il y a eu deux séquelles: Le Clan Rhett Butler de Donald McCraig, approuvé par les descendants de Maragaret Mitchell, mais apparement peu apprécié (dans ma PAL mais pas encore lu), et Scarlett par Alexandra Ripley duquel est adapté le téléfilm avec Timothy Dalton. Si j'avoue bien volontiers que cette adaptation n'est pas de plus réussies ( Rolling Eyes ), j'avais par contre beaucoup apprécié le roman Smile
Je n'ai lu que le livre d'Alexandra Ripley, et si le livre n'est pas mal en tant que tel, pour moi, ça n'a plus grand chose à voir avec le roman d'origine. Mais c'est un peu le problème de tous les sequels, non ? Wink

Laly, contente que tout cela t'ait donné envie de lire le livre. Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poppée
Reindeer Jumper
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mer 24 Mar - 15:57

j'ai vu le film en entier pour la première fois il y a dix jours et j'ai adoré. C'est dingue qu'un film de 1939 soit si moderne dans la mise en scène! J'ai adoré les cènes de foules avec des acteurs et pas des images de synthèse!

( Et séquelles en français ça ne veut pas dire sequel, sauf si Le clan rett butler est une blessure. Donc il faut dire suite. Je suis chiante, hein lol! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mer 24 Mar - 16:58

J'avais lu le livre en cinquième mais je n'ai vu le film que bien plus tard et je l'ai toujours détesté : ces voix piaillantes, ce racisme latent, ces personnages vaniteux...Ce qui m'avait énormément plu dans le livre m'insupporte dans le film. Les costumes, les décors...Arg! C'est bien simple, la seule façon pour moi de regarder jusqu'à la fin, c'est de couper le son et de refaire les dialogues en prenant des pauses de cinq minutes tous les quarts d'heure.

Le livre est bien loi, cependant, dans ma mémoire et j'aimerais bien le relire, pour voir si je serai autant enthousiaste.
Revenir en haut Aller en bas
Bagatelle
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mer 24 Mar - 19:02

Poppée a écrit:
J'ai adoré les cènes de foules avec des acteurs et pas des images de synthèse!

( Et séquelles en français ça ne veut pas dire sequel, sauf si Le clan rett butler est une blessure. Donc il faut dire suite. Je suis chiante, hein lol! )

Et à moins que les foules dont tu parles assistent au dernier repas du Christ c'est scènes et pas cènes , mais je chipotte Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Virginia
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mer 24 Mar - 20:03

Vos remarques ont attisé ma curiosité, il faudra que je le lise quand ma PAL aura réduit de volume!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galy
heroine in training
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Ven 26 Mar - 7:08

Je suis d'accord avec Poppée, ce film est incroyablement moderne. Encore maintenant je le regarde toujours avec beaucoup de plaisir et je suis toujours étonnée des prouesses du réalisateur Victor Fleming (et de David O Selznick qui était plus que présent on va dire!). Je le trouve époustouflant sur le plan technique!
Je crois qu'il y avait quelque chose comme 2500 ou 3000 figurants au total!

Ok je suis totalement pas objective étant donné que c'est mon film préféré (oui oui ça n'est pas Titanic, amazing!! Laughing)

Le roman est vraiment à lire, il est bien plus profond et complexe que le film, mais un peu comme Erenaelle, mes souvenirs commencent à être lointain, ma dernière relecture datant d'il y a plusieurs années...

Je n'ai jamais aimé Ashley non plus, bon dieu ce qu'il peut être ennuyeux! Et malgré tout le respect que je dois à Leslie Howard pour le reste de son travail (et bon,c 'set un héros de guerre, même si ça n'a rien à voir avec la choucroute), il ne colle pas du tout au role et la couche de fond de teint qu'il porte pour paraitre plus jeune (beaucoup beaucoup plus jeune)m'a toujours dérangée... ça s'appelle se focaliser sur les détails, je vous l'accorde Laughing

Je n'ai pas lu le Clan Rhett Butler, par contre, Scarlett la suite écrite par Alexandra Ripley m'avait laissée de marbre. Et je ne parle même pas de l'adaptation, je ne me remettrais jamais de Timothy Dalton en Rhett Butler Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Ven 26 Mar - 9:21

Galy a écrit:

Et je ne parle même pas de l'adaptation, je ne me remettrais jamais de Timothy Dalton en Rhett Butler Embarassed

Toi non plus Galy??? Pour moi, Rhett est Clark Gable, il lui donne un charme fou.

J'ai adoré ce livre lors de ma lecture, j'étais au collège à l'époque et ma prof de français hallucinait sur le fait que je l'emmenais partout. Il y avait des pans entiers que je connaissais par coeur! Bon maintenant, ils sont loin ...

Je n'aime pas Ashley, euhh Melanie non plus Embarassed Les persos trop gentilles me "gonflent" mais Rhett et Scarlett si pleins de défauts et tellement humains me fascinaient. Scarlett est un personnage complexe mais pleine de volonté et de courage. Je vais me répéter mais je la trouve beaucoup plus humaine et réelle que la tréééés gentille Mélanie.
Revenir en haut Aller en bas
Laly
Mad Hatter
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Ven 26 Mar - 9:55

S'Sweetheart a écrit:
Galy a écrit:

Et je ne parle même pas de l'adaptation, je ne me remettrais jamais de Timothy Dalton en Rhett Butler Embarassed

Je n'aime pas Ashley, euhh Melanie non plus Embarassed Les persos trop gentilles me "gonflent" mais Rhett et Scarlett si pleins de défauts et tellement humains me fascinaient. Scarlett est un personnage complexe mais pleine de volonté et de courage. Je vais me répéter mais je la trouve beaucoup plus humaine et réelle que la tréééés gentille Mélanie.

c'est ce que j'attends dans un roman : des traits de caractères exagérés. donc des méchants très méchants, des gentils très gentils (limites t'as envie de leur marcher sur les pied avec des talons aiguilles de 12 cm, histoire qu'ils réagissent ENFIN), des situations assez abracadabrantesques.

et une autre époque, avec des frou-frous, des bals, un homme qui vous fait la cour, une héroïne qui fait sa mijaurée (voire sa chieuse, si la Scarlett du film est fidèle à la Scarlett du roman). Ahhhhhhh il faut que je le lise!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Ven 26 Mar - 21:40

S'Sweetheart a écrit:
Je n'aime pas Ashley, euhh Melanie non plus Embarassed Les persos trop gentilles me "gonflent" mais Rhett et Scarlett si pleins de défauts et tellement humains me fascinaient. Scarlett est un personnage complexe mais pleine de volonté et de courage. Je vais me répéter mais je la trouve beaucoup plus humaine et réelle que la tréééés gentille Mélanie.
Pour ma part, j'aime bien Mélanie. On ne sait jamais si elle est aussi bonne et "niaise" que Scarlett se l'imagine, ou si elle soupçonne la vérité sur la nature des sentiments de son mari et de Scarlett. Et puis, elle a une force d'âme assez extraordinaire ! C'est la seule vraie amie de Scarlett, celle qui la soutient envers et contre tout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sookie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Dim 1 Aoû - 21:24

Je suis une grande fan en fait non je suis complétement folle de ce livre (j'ai poussé mon vice à le lire en anglais donc c'est dire mon amour pour ce roman). J'ai découvert ce film après avoir vu le film que j'ai ADORE (ah rhett ). Je trouve ce livre très intéressant et très bien écrit. J'adore tout particulièrement Scarlett et Rhett même si dans le livre il n'estvraiment présent que dans le dernier tiers et que dire de Mama. Par contre je ne suis absolument pas fan d'Ashley que je trouve fade, mou. Bref je le conseille vivement.

Pour ce qui est des "suites" j'ai beaucoup aimé Scarlett d'Alexandra Ripley que j'ai lu deux fois même si il est vrai qu'il y'a quelques scènes impossibles mais je trouve que l'écrivain a respecté le tempéramment de la miss scarlett et j'aime beaucoup le fait que l'intrigue se déroule en Irlande. Pour ce qui est du Clan Buttler je n'ais vraiment pas aimé cette suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Lun 6 Sep - 12:03

Je vois que les avis sont partagés sur l'adaptation et les suites Wink

Je viens grossir les rangs de ceux qui n'aiment pas Ashley Wilkes, qui aiment beaucoup l'adaptation et qui ne se sont pas remis du choix de Timothy Dalton pour l'adaptation du sequel Scarlett.

Autant en emporte le vent est pour moi un monument. Je l'ai lu sur les conseils de ma mère quand j'avais 9 ans. Ca a été le coup de foudre immédiat, je n'ai pas réussi à le lâcher. C'était mon premier "grand roman", mon premier vrai classique. Je crois bien avoir tout aimé : l'ambiance du Sud, les descriptions des scènes de guerre (de la collecte de fonds à l'incendie d'Atlanta) et la description de la société du Sud qui change après la défaite. L'auteur aimait sa terre natale, cela se sent dans toutes ses pages, quitte parfois à tomber dans le caricatural (les propriétaires terriens qui traitent leurs esclaves comme leurs enfants ?? Suspect je demande à voir).

Le roman fait vivre toute une galerie de personnages qui le rendent si riches : Ashley, trop mou, mais l'archétype de la société sudiste en train de s'éteindre (il fallait bien un contraste avec Rhett et Scarlett) et Mélanie, la vraie dame. J'ai mis du temps à apprécier son personnage (elle est tellement dans l'ombre de Scarlett !) mais il faut lui reconnaître sa générosité, son sens de l'amitié sans failles et sa gentillesse. J'adore aussi Mama, tout en tendresse bourrue. L'histoire du jupon rouge m'a beaucoup fait rire.

J'adore le personnage de Scarlett, avec tous ses défauts. Oui on a parfois envie de la gifler quand elle se comporte en enfant gâtée, oui elle n'en fait qu'à sa tête et se moque bien de savoir si elle fait souffrir les autres. Mais quelle force, quelle détermination. Les pages qui décrivent son acharnement à faire survivre Tara et sa famille sont admirables.

Et que dire de Rhett Butler ? Un savoureux mélange entre la canaille et le gentleman, qui fait fondre ses dames. Clark Gable était le choix parfait à mon sens (peut-être quelques années de trop, mais avec un charme pareil, qui s'en soucie ?? lol! ). Le couple qu'il formait avec Vivien Leigh dégageaient un charisme et une alchimie parfaite. En regardant leurs scènes, je revoyais vraiment les personnages tels que je les avais imaginés pendant ma lecture.

J'ai lu à la fois Scarlett et Le Clan Rhett Butler. J'ai été très séduite par Scarlett, notamment par toute la partie en Irlande (c'est un pays et une culture que j'adore) mais l'adaptation était catastrophique. Quant au Clan Rhett Butler, je l'ai trouvé ennuyeux à souhait. Je m'attendais à découvrir le point de vue de Rhett beaucoup plus en détails. Au lieu de cela, l'auteur se perd dans une foule de personnages secondaires. Même si certains sont intéressants, les digressions sont trop nombreuses par rapport à l'histoire principale. Et surtout, le dénouement est bien trop rapide à mon goût.
Revenir en haut Aller en bas
sookie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Lun 6 Sep - 12:12

@Doddi: je te rejoins sur ton avis concernant les suites comme toi j'ai aimé celle d'Alexandra Ripley et comme toi j'ai trouvé le Clan Butler baclée. Par contre je ne savais pas qu'il y avait une adaptation de Scarlett et puis bon qui peut remplacer Clark Gable et Vivien Leigh!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mer 9 Fév - 19:37

Je partage l'opinion de Popila sur Melanie wilkes
Pour moi, elle est l'un des personnages le plus intéressant du livre, car on devine qu'elle sait plein de choses (avec les deux belles soeurs qu'elle a , elle ne peut pas echapper aux ragots), mais elle reste digne, dame du sud, soutient toujours Scarlett, et sa relation avec Rhett est très intéressante.
Et puis elle n'a pas peur d'aider Belle... elle a une vrai grandeur d'âme et n'est pas idiote.
Par contre, Ashley scratch Comment peut on apprécier ce personnage mou qui rend malheureux tout le monde?

Je n'ai jamais trouvé Scarlett antipathique, c'est vrai qu'avant la guerre, elle est limite , mais pendant et après la guerre, elle a eu son destin entre les mains, et même si ses choix sont souvent impardonnable (cf: son second mariage), elle le fait pour survivre.

Je rejoins par contre d'autres pour le film, qui est pas mal tant qu'on n'a pas lu le livre.
Après, il n'est plus regardable, et désolé pour certains: si C.Gable correspond physiquement au personnage, mais ce n'était pas l'acteur idéal, il fait plutôt balourd.
Je conseille à toute personne qui a vu le film de lire le livre, ils ne seront pas déçu.

Par contre, mieux vaut éviter "Scarlett ", rien que l'idée de Scarlett voyageant en Irlande sur la terre de ses chers ancêtres (dont elle se fichait comme d'une guigne!) me fait hurler de rire .
L'adaptation est vraiment mauvaise,malgré T.Dalton
La seconde suite est bien meilleure et l'histoire se tient jusqu'au bout.
Je recommande celui-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mer 9 Fév - 20:26

Diana Villiers a écrit:
Je partage l'opinion de Popila sur Melanie wilkes.
Tiens, ça fait plaisir ! Razz

En ce moment, dans un tout autre contexte que celui du forum, j'ai l'impression qu'il y a pas mal de monde qui n'est pas d'accord avec moi, alors un peu d'approbation, ça fait plaisir ! Very Happy

Je partage également ton avis concernant Rhett et Scarlett. Wink

Citation :
Je rejoins par contre d'autres pour le film, qui est pas mal tant qu'on n'a pas lu le livre.
Après, il n'est plus regardable, et désolé pour certains: si C.Gable correspond physiquement au personnage, mais ce n'était pas l'acteur idéal, il fait plutôt balourd.
Je conseille à toute personne qui a vu le film de lire le livre, ils ne seront pas déçu.
Personnellement, j'aime bien Clark Gable, je n'arrive pas à imaginer Rhett autrement (même si je reconnais que Clark n'est pas un acteur toujours très fin et très subtil, il a une telle présence à l'écran que le voir jouer est toujours un réel plaisir).
Je n'ai vu le film qu'une fois, en anglais sous-titré en allemand, et j'en garde quand même le souvenir d'un film lourd au niveau visuel, typique d'une certaine manière de faire à Hollywood à une certaine période.

Citation :
Par contre, mieux vaut éviter "Scarlett ", rien que l'idée de Scarlett voyageant en Irlande sur la terre de ses chers ancêtres (dont elle se fichait comme d'une guigne!) me fait hurler de rire .
L'adaptation est vraiment mauvaise,malgré T.Dalton
Oui, le livre n'est pas bon, et l'adaptation (vue elle aussi en allemand sous-titré en anglais - ça date de ma période ado quand j'étais chez ma correspondante allemande) est une horreur intersidérale ; c'est la première fois que je voyais Timothy Dalton jouer, et j'en garde une impression effroyable ! affraid

Pas lu la seconde suite, par contre. Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mer 9 Fév - 21:29

Popila

Si tu as le temps un jour, pense à lire "le clan Rhett butler", c'est pas mal du tout, bien mieux que je ne pensais, et de toute faço 100 fois meilleur que l'abominable "Scarlett"
C'est dommage que tu ais découvert Timothy Dalton dans ce rôle  Crying or Very sad
C'est un excellent acteur, mais là , franchement, il était pas à sa place.
Pour Clark Gable, je nuance un peu, il etait physiquement parfait pour le rôle.
Quand j'ai lu le livre (après la vision du film), j'étais impressionnée par la description physique de Rhett qui colle avec l'acteur, mais il était pas assez subtil, comme tu le dis si bien.
Ce qui m'a frappé, c'est que dans le livre, il y a un nombre incroyable de références au regard de Rhett, qui exprime sa pensée, alors que dans le film, il est un peu balourd, désolé...

Je pense que Mélanie Wilkes est mon personnage préféré dans "autant en emporte le vent", même si je reste une fan absolue de Scarlett (ah... découper des rideaux pour s'habiller, s'offrir à Rhett pour sauver Tara ... elle ne manque pas de ressource  Very Happy )


Dernière édition par Diana le Jeu 14 Jan - 21:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mer 9 Fév - 21:35

Diana Villiers a écrit:
C'est dommage que tu ais découvert Timothy Dalton dans ce rôle Crying or Very sad
C'est un excellent acteur, mais là , franchement, il était pas à sa place.
Heureusement, je l'ai vu dans d'autres films depuis. Very Happy

Dans l'adaptation télévisée de Jane Eyre 1983, il se révèle un comédien extraordinaire (lui-même estime que c'est sa meilleure prestation, je crois) à tel point que ce n'est que plusieurs mois après l'avoir vu que je me suis dit : "mais n'est-ce pas lui qui jouait dans cette affreuse adaptation télévisée de Scarlett ?" scratch

Il faut dire que la moustache lui va beaucoup moins bien qu'à Clark ! lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sookie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mer 9 Fév - 21:36

Personnellement je n'ai pas aimé la suite Le clan Rhett Butler. La première partie concernant avant sa rencontre d'avec Scarlett était assez intéressante malheureusement les deux autres étaient très bof. La deuxième reprend le livre éponyme et la dernière je l'ai trouvé assez vite expédiée.

J'ai de loin aimé Scarlett même si certaines scènes étaient douteuses je trouve que les caractères des personnages étaient conservées (et ouf plus d'Ashley). Et l'idée de transposer la majeure partie de l'intrigue en Irlande était intéressante. Bon mon côté midinette a été comblé dans ce roman avec le rabibochage de Rhett et Scarlett Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mer 9 Fév - 21:38

Je n'ai pas vu l'adaptation de Jane Eyre avece Timothy Dalton même si je sais qu'elle a remporté un franc succès en Angleterre.
Elle est bien?
Je suis de mon côté trés admirative de celle avec Toby Stephens.
Tu as vu les deux?

si tu es fan de Doctor Who, il est dans le dernier épisode de la saison précédente avec David Tennant, et il est comme toujours formidable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mer 9 Fév - 21:43

sookie

Je n'arrive pas à comprendre comment tu as pu aimé "Scarlett" (enfin, chacun ses goûts),parce que son attirance plus que soudaine pour l'irlande, ça m'a laissé totalement froide et incrédule.
Et le pire, c'est l'adaptation télé (on parle beaucoup en mal de T.Dalton, mais Joanne Whaley est très mal choisie aussi)
Pour "Le clan Rhett Butler", j'ai surtout beaucoup aimé comment on voit l'histoire de son point de vue à lui.
Et puis question rabibochage, la fin est également bien, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Mer 9 Fév - 21:55

Attention, la modo ronchon va parler... Merci d'éviter les doubles posts, Diana !

La prochaine fois, utilise la fonction "éditer" en haut à droite du message, ça permet de rajouter du texte sans poster plusieurs messages à la file. Wink

Diana Villiers a écrit:
Je n'ai pas vu l'adaptation de Jane Eyre avec Timothy Dalton même si je sais qu'elle a remporté un franc succès en Angleterre.
Elle est bien ?
Elle vaut surtout pour le jeu des deux acteurs principaux. Ce n'est pas ma préférée (mais j'ai des goûts spéciaux ; j'adore la version ciné de 1944 et la version télé de 1973), mais elle est bien. Wink

Citation :
Je suis de mon côté trés admirative de celle avec Toby Stephens.
Tu as vu les deux?
Non, pas vu, malgré les critiques très positives que j'ai pu lire ici ou là. Very Happy

Pour Scarlett, si on prend le roman comme un livre complètement à part d'Autant en emporte le vent, ce n'est pas si mal - l'héroïne est plutôt attachante si on laise de côté l'héroïne de Margaret Mitchell, et j'ai appris des tas de choses que j'ignorais sur l'Irlande et ses coutumes en lisant ce livre - c'est toujours ça, non ? Razz

J'avoue que les suites écrites par d'autres auteurs sont rarement convaincantes à mes yeux. Il faut vraiment beaucoup de talent pour épouser la personnalité d'un autur et écrire comme lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   Jeu 10 Fév - 7:24

Pauvre, pauvre Ashley! No Laughing Je l'aime beaucoup ce personnage. Il est certes faible mais je le trouve touchant et sensible. Bon, ce n'est pas le héros qui fait rêver mais je trouve ce personnage très crédible.
En revanche, Rhett Butler ne me fait ni chaud ni froid. C'est typiquement le genre de personnage qui me laisse de marbre.

Sinon, je rejoins totalement votre avis en ce qui concerne Mélanie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell   

Revenir en haut Aller en bas
 
Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lisons ensemble: Février 2010: Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell
» Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell
» MARGARET MITCHELL : Autant en emporte le vent ...
» Autant en emporte le vent
» Autant en emporte le vent - Victor Fleming 1939

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and live the American dream :: Littérature américaine contemporaine-
Sauter vers: