Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez | 
 

 Le Grand Livre (Oxford Time Travel #1) de Connie Willis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Le Grand Livre (Oxford Time Travel #1) de Connie Willis   Sam 21 Fév - 22:12

Et, de crainte que les hommes oublient ce dont ils doivent se souvenir, moi qui ai vu tant de souffrances et le monde entier sous l’emprise du Malin, moi qui étais parmi les morts et attendais le trépas, j’ai voulu porter témoignage (Frère John Clynn, 1349)

Le Grand Livre de Connie Willis est totalement inclassable : livre de science-fiction, roman historique, livre érudit sur la Grand Peste qui décima l’Europe dès 1348 et suspens médical. Tout y est et mélangé avec art. Ce roman est passionnant et se dévore à toute allure tant le rythme est effréné.

L’histoire : 2054, le département d’Histoire d’Oxford dispose d’un transmetteur temporel. Avec cet outil, les historiens peuvent être  transférés dans la période de l’Histoire qu’ils souhaitent, afin de l’étudier au plus près avant de revenir apporter leurs témoignages.
Le transmetteur temporel ne permet pas de rapporter du passé des objets, des êtres vivants ou des maladies. Il est impératif de ne pas interférer avec le passé.

Le Grand Livre commence en décembre 2054. Kivrin Engle, jeune historienne passionnée du Moyen Age a obtenu d’y être transférée pour une période de deux semaines en 1320. Elle a subit un « entrainement intensifs » (langages, us et coutumes, vêtements etc…) et n’est pas aussi inquiète que le professeur Dunworthy qui craint pour sa jeune élève : elle lui semblait toujours trop jeune pour traverser une rue sans être accompagnée
Car à l’époque, une jeune femme avait 50% de sa faire attaquer sur la route, de se faire brûler vive si prise pour une sorcière, violer, rançonner etc...
Pourtant, tout devrait bien se passer : Kivrin va arriver en 1320, soit près de 18 ans avant l’apparition de la Peste en Angleterre et elle connait l’Histoire sur le bout des doigts.

Sauf que…
A peine le transfert effectué, Badri, qui s’occupe du recueil des données du transfert (les transferts ont souvent un décalage de quelques jours par rapport à la date prévue d’arrivée) s’effondre, malade, en ayant le temps de dire à Dunworthy que quelque chose ne va pas avec le transfert.
Le roman va suivre, à un rythme très élevé, deux périodes de l’Histoire :

En 2054, avec la maladie de Badri qui s’avère contagieuse et mortelle dans certains cas. Dunworthy, aidé par une amie, le docteur Mary Ahrens, le petit-neveu de celle-ci, Colin, âgé de 12 ans  et Finch, son adjoint, tout les deux  bourrés de ressources,  va tout faire  pour savoir ce qui ne va pas avec le transfert de Kivrin.

Pendant ce temps-là, Kivrin, qui commence bien mal son transfert en s’évanouissant lors de son arrivée, se retrouve au sein d’une famille du coin, composée d’une femme vivant avec ses deux filles Rosamonde et Agnès (12 et 5 ans), sa belle-mère et des domestiques.
Bien que prévenue, le mode de vie la répugne au premier abord : la saleté est omniprésente, la puanteur permanente et  les enfants sont plus ou moins laissés à eux-mêmes.
Cependant, au fil des jours, elle se rend compte qu’en étant sur place, les gens ne sont plus des statistiques, ne sont pas réduits à leurs coutumes ou leurs habitudes, mais sont bien de véritables personnes qui vivent, travaillent, aiment, convoitent, cohabitent etc..
Elle se rapproche surtout de la petite Agnès dont elle sert de gouvernante officieuse et également du père Roche, prête de la paroisse plein de bonté que la belle-mère méprise.

Mais tout cela irait presque pour le mieux si elle était bien en 1320, sauf que le lecteur se rend compte plus rapidement que Kivrin (aidé par l’inquiétude grandissante de Dunworthy) qu’elle n’est pas à la bonne période du tout. Elle a été transférée en 1348, l’année où la Grande Peste s’abat sur l’Europe et décimera à plus de 50% la population.
Des prélats, en visite dans la famille où elle vit, vont apporter avec eux cette maladie mortelle hautement contagieuse, et l’on va suivre, de très près, la contagion inexorable de la Peste, et des efforts surhumains de Kivrin pour sauver ou soulager les malades.
La propagation de la Peste et l’incrédulité des habitants face à cette maladie mortelle est tellement bien écrit que cela a presque la forme d’un documentaire.

Kivrin arrivera-t-elle à sauver les membres de la famille où elle se trouve?
Même si elle n'a pas le droit d'influer le passé, parviendra-t-elle à s'empecher d'utiliser ses connaissances?
Pourquoi le père Roche la soutient-elle coûte que coûte?
Dunworthy parviendra-t-il à la ramener dans son époque ?

Connaissez-vous ce livre?
Il y a trois suites, qui se passent à des moments différents de l'Histoire (époque victorienne et  black-out à Londres pendant la seconde guerre mondiale )

_________________


Dernière édition par Diana le Mar 10 Nov - 22:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le Grand Livre (Oxford Time Travel #1) de Connie Willis   Dim 22 Fév - 9:07

Je ne connais ce livre que de nom puisque Shelbylee et toi l'avez plusieurs fois évoqués sur le forum Wink Je l'ajoute immédiatement à ma PàL car il a l'air super !
Merci pour la présentation Diana (superbe, au passage).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shelbylee
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le Grand Livre (Oxford Time Travel #1) de Connie Willis   Dim 22 Fév - 9:34

Merci pour cette magnifique présentation !
La couverture du J'ai Lu est très jolie, moi j'ai cette horreur
Spoiler:
 

Au départ, j'avais emprunté le livre à la bibliothèque, mais ça a été un tel coup de cœur que je l'ai acheté.

J'avais fait un billet sur mon blog, mais comme il est un peu long, je résume les idées principales et je le mettrais en spoiler.

Même si j'ai adoré ce livre, j'ai trouvé au début qu'on était un peu perdu. D'ailleurs, c'est une des caractéristiques des romans de Connie Willis et à chaque fois, je relis le début quand j'ai terminé le livre et je me rends compte de tous les indices qu'elle a semés et qui m'ont échappé.
Il y a énormément d'informations, un vocabulaire technique qu'on ne comprend pas forcément du premier coup et des abréviations pas toujours réussies au niveau de la traduction.

Mais ça passe et une fois qu'on est plongé dedans, on a effectivement du mal à lâcher ce livre.
Au début, la partie qui se passe au Moyen-Age m'intéressait moins car il ne se passait pas grand chose. Le personnage de Kivrin m'agaçait un peu avec ses certitudes.
Mais quand les éléments sur la Grande Peste se mettent en place cette partie devient absolument passionnante et j'ai été au final très touchée par le destin de Kivrin, qui m'a même fait verser quelques larmes.

La partie contemporaine du livre (en 2054) m'a énormément plu notamment grâce au professeur Dunworthy, personnage que j'ai adoré avec ses réflexions souvent cinglantes. La galerie de personnages secondaires est croustillante (ah ! la troupe de carillonneuses !).
La description de la panique liée à une épidémie est particulièrement bien réussie et la description de la maladie fait froid dans le dos tant cela ressemble à ce qu'on nous a dit au moment du H1N1 (alors que le livre a été publié en 92...).

Je suis tombée sous le charme de ce livre. Depuis, j'ai lu Sans parler du chien (drôle, mais moins dramatique, donc il m'a un peu moins plu et Black-Out que j'ai à nouveau adoré, même si j'attends sa suite All Clear pour me prononcer définitivement car la fin de Black-Out nous laisse totalement dans l'expectative).

Je trouve que Connie Willis réussit à faire qu'on ait de l'empathie pour ces personnages. A chaque fois, j'ai presque l'impression d'être à leur place et de me dire "que vais-je faire ? qu'est-ce qui va m'arriver?", un peu comme dans les livres où on est le héros, même si là on ne décide pas de ce qu'il va se passer. Mais comme les héros sont perdus à une autre époque que la leur, on est très proche d'eux.

Voici ce que j'avais écrit au moment de ma lecture

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Charlie
Star-crossed lover
avatar


MessageSujet: Re: Le Grand Livre (Oxford Time Travel #1) de Connie Willis   Dim 22 Fév - 11:06

Ce livre a l'air génial, merci pour cette splendide présentation Diana cheers et pour ton avis Shelbylee! Vous m'avez convaincue, je crois bien que ce sera ma prochaine lecture. J'adore la SF et la période du Moyen Age, alors je pense que ce roman va beaucoup me plaire.

Diana, l'édition dont tu as publiée la couverture comprend les 2 premiers tomes, c'est ça?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le Grand Livre (Oxford Time Travel #1) de Connie Willis   Dim 22 Fév - 17:20

Miss Charlie a écrit:

Diana, l'édition dont tu as publiée la couverture comprend les 2 premiers tomes, c'est ça?
En effet, il y a les deux , ce qui explique pourquoi je suis déjà au milieu du deuxième opus Wink  Je créerais un topic pour ce livre dès que je l'aurais terminé.

@Shelbylee
Citation :
Dunworthy, quant-à-lui, a tellement peur de tout pour Kivrin (des brigands, des violeurs, des maladies, du froid...) qu'on se demande si il n'est pas amoureux d'elle. D'ailleurs, il va remuer ciel et terre pour essayer de la faire revenir. J'ai beaucoup aimé son humour car il est très ironique avec parfois un petit côté méchant. Il faut dire qu'il doit se coltiner des personnages gratinés : de Finch son assistant hyper-responsable mais qui panique dès qu'il faut prendre une initiative et qui est obsédé par le risque de manquer de papier hygiénique à Mrs Meager, la mère surprotectrice d'un étudiant et donneuse de leçons (si possible bibliques), d'une troupe de carillonneuses américaines (...) à Colin, le petit-neveu de 12 ans d'une amie de Dunworthy qui passe son temps à tout qualifier d'apocalyptique et de nécrotique, Dunworthy est bien occupé et doit gérer énormément de choses

J'ai eu la même impression concernant Dunworthy et Kivrin, il me semble bien trop protecteur pour être honnête Wink
Cependant, je suis soulagée qu'il soit aussi inquiet, voire paranoïaque, car il semble être le seul à se rendre compte à quel point sa vie est en danger en 1348.
Pour la période moderne, j'ai également adoré la quantité impressionnante de personnages secondaires qui semblent courir à tout moment, réclamer quelque chose (les fameuses carillonneuses qui ne sont finalement pas méchantes) et surtout Finch et Colin.
Ces deux là apportent , avec Dunworthy, une bonne dose d'humour qui allège l'ensemble car la transmission de la maladie (une grippe très virulente) est inquiétante.
Entendre Finch craindre qu'il va bientôt manquer de tout: de papier toilette, de confiture, de bacon (surtout avec l'appétit vorace de Colin) est très drôle.
Le bon coeur de Colin fait chaud au cœur.
spoiler sur la fin:
 

Les parties sur le Moyen Age m'ont beaucoup intéressées, même si la maladie de Krivin au tout début ne nous permet pas de dévoiler grand chose.
C'est quand elle se rétablie que l'on prend vraiment conscience que les statistiques et les connaissances issus de livres de recensement ne permettent pas du tout d'appréhender la vie à l'époque.
Spoiler:
 

Je ne m'attendais pas, cependant, à la raison qui amène le père Roche a être si gentil envers Kivrin
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebus
Star-crossed lover
avatar


MessageSujet: Re: Le Grand Livre (Oxford Time Travel #1) de Connie Willis   Dim 22 Fév - 19:16

Il a l'air très intéressant ce livre. Merci pour la présentation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Le Grand Livre (Oxford Time Travel #1) de Connie Willis   Jeu 12 Mar - 20:47

Cette présentation me donne très envie de le lire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Grand Livre (Oxford Time Travel #1) de Connie Willis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Grand Livre (Oxford Time Travel #1) de Connie Willis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and pick a book or a movie in the Library :: Littératures de l'imaginaire : fantastique, SF, fantasy :: Connie Willis-
Sauter vers: