Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez
 

 Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9.

Aller en bas 
AuteurMessage
Popila
Bookworm
Popila


Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9. Empty
MessageSujet: Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9.   Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9. Icon_minitimeLun 15 Mar - 19:49

Conformément aux dates prévues dans le calendrier, j'ouvre le topic réservé aux discussions sur le dénouement du livre.

Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9. Delemp12
Le chapitre 7 s'ouvre sur un déjeuner chez les Buchanan qui rassemble les principaux protagonistes de cette histoire : Tom, Daisy, le narrateur, Nick, et Jordan.

La chaleur est accablante, et l'ambiance passablement tendue : Daisy suggère alors que tout ce petit monde se rende à New York pour y passer la journée. C'est à l'hôtel Plaza qu'éclate l'orage que tout le monde pressentait depuis le matin : poussée par Gatsby, Daisy annonce à Tom son souhait de divorcer d'avec lui pour vivre avec Gatsby, mais son mari lui révèle ce sur quoi repose la fortune de son amant : horrifiée, Daisy s'enfuit, Gatsby à ses talons.

Tom, Nick et Jordan décident alors de rentrer chez eux, et passent chez le garagiste, Wilson, où ils apprennent le terrible accident survenu à Myrtle : le narrateur comprend que c'est Daisy qui en est responsable, mais Gatsby, chevaleresque, est prêt à porter le chapeau et passe la nuit à surveiller les fenêtres de sa bien-aimée, craignant qu'elle soit brutalisée par Tom.

Le chapitre 8 est centré sur la discussion qu'ont Nick et Gatsby au sujet de Daisy : Gatsby raconte au narrateur comment il a rencontré Daisy, et quelles sont ses attentes et ses espoirs la concernant. Pendant ce temps, le garagiste Wilson, fou de douleur, mène l'enquête pour essayer de retrouver l'assassin de sa femme. persuadé qu'il s'agit de Gatsby, il le tue, alors que celui-ci se trouvait dans sa piscine, puis se suicide.

Le chapitre 9 sert de conclusion au roman : Nick, le narrateur, constate que Gatsby avait peu de vrais amis, mais fait toutefois la connaissance de son père. Les funérailles ont lieu, puis le narrateur, marqué par ce qu'il vient de vivre, écoeuré par les gens qu'il a côtoyés, décide de revenir vers son Midwest natal et de rompre avec Jordan Chandler.

*
Pour ma part, dans ces pages, j'ai été particulièrement frappée par les personnages de Wilson, de Myrtle et de Gatsby, qui m'apparaissent finalement tous à la fois comme les instruments et les victimes, à un degré divers, d'une société particulièrement cruelle et injuste envers ceux qui font la "bêtise" de croire à l'American dream.

J'ai trouvé que l'idée de l'affiche qui peut être lue, de manière prosaïque, comme une simple publicité pour un ophtalmologiste, mais en qui Wilson croit voir une représentation de Dieu, était une très belle trouvaille, particulièrement révélatrice d'une société de consommation qui a pris le pas sur la mentalité plus fruste, mais également plus simple et plus honnête de la société américaine d'autrefois.

J'ai particulièrement aimé la fin du livre, lorsque Nick, le narrateur, évoque l'arrivée des premiers colons en Amérique et conclut le roman par une remarque qui donne à l'histoire qu'il vient de nous raconter une dimension universelle :

Citation :
Gatsby avait foi en cette lumière verte, en cet avenir orgastique qui chaque année recule devant nous. Pour le moment il nous échappe. Mais c'est sans importance. Demain, nous courrons plus vite, nous tendrons le bras plus en avant... Et, un beau matin...
Et nous luttons ainsi, barques à contre-courant, refoulés sans fin vers notre passé.

Et vous, quels sont les passages qui vous ont particulièrement frappés dans ces trois derniers chapitres ? Vous attendiez-vous à ce dénouement ? Que penser de l'attitude de Daisy, du sort réservé à Gatsby, et des décisions finales adoptées par Nick ?

_________________
Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9. Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Miss Virginia
Bookworm
Miss Virginia


Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9. Empty
MessageSujet: Re: Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9.   Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9. Icon_minitimeJeu 18 Mar - 19:16

je suis d'accord avec tout ce que tu dis Popila!! sunny
Ce qui a retenu mon attention dans ces derniers chapitres : c'est tout d'abord la chaleur omniprèsente. Je pense que cela peut reprèsenter d'une part une contradiction puisqu'au début, il est fait allusion à un climat plutôt froid lorsque Daisy vit avec Tom, et plus Gatsby se rapproche d'elle plus il fait chaud. Ce qui m'amène à une deuxième représentation : la chaleur symbolise souvent une émotion forte qui peut être la colère, ou la passion. Peut-être aussi que cette chaleur montre le désert qu'est devenu l'Amérique, en perte de valeurs fondamentales.

En ce qui concerne le panneau publicitaire qui fixe les personnes avec ses yeux délavés : j'ai l'impression qu'il résume finalement le roman, c'est un regard vide , absent qui est le miroir de cette société elle-même vide et futile. Wilson voit en lui Dieu : ne serait-ce pas le Dieu du matérialisme et du mercantilisme??

En ce qui concerne la fin, je suis d'accord avec toi, elle est très belle. J'ai l'impression que la lumière verte symbolise les aspirations de chacun d'entre nous.
Revenir en haut Aller en bas
Damien
Bookworm
Damien


Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9. Empty
MessageSujet: Re: Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9.   Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9. Icon_minitimeVen 19 Mar - 21:27

@ Popila. Ta présentation me remet bien en mémoire la fin du roman. Merci Smile.

@ Miss Virginia. Je ne me souviens plus du motif de la chaleur, mais ce que tu dis est très intéressant.

Pour ma part ce qui m'a frappé c'est la cruauté des personnages aisés. Le romancier montre le cynisme d'une société qui rejette les autres, et qui n'a finalement aucune valeur morale. Tom abandonne avec lâcheté sa maitresse, et se retranche dans un puritanisme de pacotille. Daisy est trop faible pour quitter son mari, et surtout son statut social. Jordan est complètement insensible à ce qui est arrivé à Gatsby.

Finalement ce narrateur, en marge de la sphère des privilégiés, est le seul à ressentir quelque chose de sincère. Il reste auprès de Gatsby et tente vainement d'organiser des funérailles. Ce personnage qui paraissait neutre et en retrait est finalement le plus humain.

La fin est cruelle. La maitresse qui se donne des grands airs meurt, son rustre mari se suicide, et le self made man (Gatsby) se fait assassiner. Les riches qui les côtoyaient par intérêt, les quittent sans remord. Le rêve américain est terni.

On m'a offert l'adaptation pour mon anniversaire ! J'ai hâte de la voir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9. Empty
MessageSujet: Re: Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9.   Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9. Icon_minitimeDim 21 Mar - 10:51

Très joli tableau pour la présentation Popila, il convient bien Very Happy.

Je rejoins assez vos avis sur cette dernière partie, notamment pour ce qui est de la chaleur et T.J. Eckleburg Smile.

Après l'entrée dans cet univers et une exploration qui en reste assez superficielle (on nous laisse de nombreuses parts d'ombre), on en vient au drame. L'aspect tragique de l'histoire de Gatsby se déploie alors sous nos yeux non pas par sa mort mais par sa solitude dans la mort. Toute son existence n'a été qu'illusions, rêves et souvenirs auxquels il s'accrochait et sur lesquels il a bâti sa vie. Sa maison-même, construite par un vieil homme un peu mégalomane, est symbole d'une grandeur décadente. Elle est laide et de mauvais goût, trop vaste, elle représente le Gatsby qui s'enrichit mais n'atteint jamais la classe sociale des Buchanan.

La réflexion sur les personnages venant tous du Middle West est intéressante, elle nous montre qui ne s'agit pas d'une histoire de l'Est mais d'êtres perdus sur cette île (Long Island), idéal de richesse et de sophistication, tous dans une quête vaine. Les Buchanan recherchaient une certaine tranquillité inatteignable, Nick Carraway voulait s'éloigner de sa ville natale endormie, et Gatsby courait après son passé le confondant avec l'avenir. La fin, magnifique en effet (la dernière phrase sert d'ailleurs d'épitaphe à la tombe de Fitzgerald), est une très belle réflexion sur ce temps qui passe et après lequel on court même quand il n'est plus temps de rien et auquel on s'accroche parce que les souvenirs et les illusions qui les entourent sont d'une beauté incommensurable.

L'alcool perd énormément de l'importance qu'elle avait dans les deux tiers du livre. Au moment de la scène dans un salon de l'Hôtel Plaza, le whisky et le mint julep sont suggérés puis écartés. On ne boit pas dans ce moment intense. On fait encore référence à l'alcool pour les occupations illégales de Gatsby, c'est donc sous un angle très péjoratif qu'il est alors évoqué, puis on apprend que Catherine est passablement éméchée lorsqu'elle apprend la mort de Myrtle alors qu'elle n'a pas l'habitude de boire. Ca participe peut-être au grotesque de la scène où une femme est renversée et coupée en deux dans le paysage gris (les monts de cendres, la route, le garage pauvre) pendant que son mari à l'aspect toujours cadavérique se lamente incessamment alors que les badauds se groupent avec la curiosité malsaine qui est parfois celle de l'être humain autour de la scène d'un drame finalement très personnel.

Enfin l'argent garde une place prépondérante ici. Il est important parce qu'il donne au narrateur une place neutre dans l'histoire, il confère à Jordan Baker une position dans laquelle elle peut rester indifférente à tout, c'est lui qui permet à Gatsby de courir après un passé auquel il ne peut pourtant pas revenir, c'est lui qui creuse le fossé immense entre le couple Buchanan et le couple Wilson qui apparaissent aussi bien au sens premier que figuré comme de "pauvres gens", et c'est lui qui donne à Tom et Daisy toute leur importance en tant que personnages. Cet objet concret prend avec eux une valeur abstraite. La voix de Daisy est "pleine d'argent", une réplique-clef du roman qui paraît au premier abord assez déconcertante mais qu'une autre phrase plus loin explique assez bien, Nick explique que les Buchanan font des dégâts humains puis "se retirent dans leur argent" négligemment en laissant les autres nettoyer tout cela. L'argent n'est plus un bien matériel mais une caractérisation et finalement une façade, ces personnages apparaissent alors indissociable de leur statut social et de leur situation financière, deux chose dont Gatsby peut se détacher puisque son personnage se s'est pas construit dans la même richesse mais sa richesse s'est construite pour son personnage.
Revenir en haut Aller en bas
JainaXF
Locataire de Netherfield
JainaXF


Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9. Empty
MessageSujet: Re: Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9.   Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9. Icon_minitimeMer 31 Mar - 12:27

Que rajouter après des analyses aussi fouillées ? scratch
La tragédie pressentie arrive et Daisy révèle son vrai visage, sa lâcheté maladive ...

Gtasby est beau dans sa noblesse et son sacrifice aveugle pour quelqu'un qui ne le mérite pas : Daisy n'a pas le courage de s'opposer à son milieu social et à ses préjugés et choisit de rentrer sagement dans le rang plutôt que de tout risquer par amour ... Evil or Very Mad Tom est lui aussi pathétique et minable dans la lâcheté et son égoïsme ! Quant à la mort très solitaire de Gatsby, je m'y attendais : tous ces gens ne le fréquentaient que par intérêt et il n'y a rien d'étonnant à leur désertion ! Gatsby avait une vie faite d'apparence et de faux-semblants et la mort l'a mis à nu : il ne lui reste que deux personnes loyales, son père et Nick.

La fin évoque pour moi les aspirations éternelles et inacessibles des êtres humains, ce refus de se laisser abattre qulque soit les revers.

Ce roman m'a finalement moins marqué que Lolita (après mes difficultés de départ) : je m'attendais à la plupart des évènements du roman et le sujet (la critique du rêve américain, de la heute société et de son hypocrisie ...) n'a plus rien d'original aujourd'hui. Le roman démarre trop lentement à mon goût et s'achève presque tout de suite après que l'action commence ! Certes, la peinture sociale est bien faite, mais j'aime que l'on me raconte une histoire développée et complexe. Il ne se passe pas assez de choses et il n'y a pas assez de personnages intéressants pour moi.


Dernière édition par JainaXF le Mer 31 Mar - 12:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Damien
Bookworm
Damien


Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9. Empty
MessageSujet: Re: Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9.   Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9. Icon_minitimeMer 31 Mar - 12:46

@ JainaXF. L'histoire est effectivement très simple. Lolita est une claque bien plus magistral, je suis d'accord avec toi. Cela le roman a la simplicité et la force des tragédies, je trouve.

Daisy finalement abandonne Gasby une seconde fois. On pourrait même se demander si son amour est bien sincère. Tom fait la même chose, il trahit sa maitresse.
Revenir en haut Aller en bas
JainaXF
Locataire de Netherfield
JainaXF


Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9. Empty
MessageSujet: Re: Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9.   Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9. Icon_minitimeMer 31 Mar - 12:48

Tout à fait, ces deux personnages se "méritent" finalement ! Rolling Eyes

Il savent qu'ils ne seront jamais vraiment heureux ensemble mais préfèrent cela à une prise de risque et au fait de sortir des sentiers battus (les limites acceptables pour la haute société de l'époque) !
Le schéma ressemble effectivement beaucoup à celui d'une tragédie et cela ne m'étonne pas que je n'ai pas vraiment accroché à ce roman : je ne suis pas trop fan des tragédies pures et dures en général, même si je reconnais leurs qualités littéraires ...
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9. Empty
MessageSujet: Re: Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9.   Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9. Icon_minitimeJeu 1 Avr - 19:51

Lise Bennet a écrit:
Très joli tableau pour la présentation Popila, il convient bien Very Happy.
Mieux que pour les chapitres précédents Rolling Eyes : je ne suis pas très contente du choix que j'ai fait pour l'occasion. J'ai eu beaucoup de mal à trouver : à la base, les tartes au citron m'avaient frappées - on se demande pourquoi, car on ne peut pas dire que ce détail soit franchement fondamental - la gourmandise, peut-être -, et ensuite, je voulais faire figurer une lumière verte au bout d'une jetée, mais je n'avais pas envie de reprendre une photographie tirée du film : ah, mais c'est que je me décarcasse pour trouver les images qui vont bien, moi ! Razz

La tableau est de Tamara de Lempicka, une artiste qui connut son heure de gloire pendant l'entre-deux guerres, et qui a été redécouverte relativement récemment. Wink

Jaina FX, Damien, tout à fait d'accord avec vos analyses concernant Daisy et Tom, "qui se valent bien", finalement.

_________________
Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9. Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9. Empty
MessageSujet: Re: Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9.   Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, chapitres 7 à 9.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and drink a cup of tea :: Club de lecture :: Reading Lolita in Tehran-
Sauter vers: