Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez | 
 

 La Rose Pourpre et le lys de Michel Faber

Aller en bas 
AuteurMessage
Damien
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: La Rose Pourpre et le lys de Michel Faber   Dim 23 Jan - 13:29

J'ai terminé la première partie ! Je pense que je vais lire d'autres romans, avant de découvrir le tome 2. Je n'avais pas vu qu'il était aussi long !!

Mon avis est dans l'ensemble plutôt positif, mais je nourris quelques doutes à l'écart de ce roman.

La Rose pourpre est Sugar, une prostituée appréciée de ses clients grâce à certains dons ! Rien en rapport avec des talents sexuels, bien qu'elle ne refuse rien, mais grâce à sa grande culture et à sa capacité à tout retenir. Sa compagnie raffinée est donc recherchée par des clients plutôt aisés, qui se sentent écoutés. Le Lys est Agnès, l'héroïne victorienne parfaite. Belle, riche, bien éduquée, vivant dans une grande demeure, entourée de domestiques. Mais Agnès est terriblement malade (le narrateur nous avoue qu'elle a une tumeur, mais que personne ne le sait).

William Rackham, héritier d'une grande entreprise de parfumerie, est le lien entre ses deux femmes. Il s'est marié avec Agnès, et s'ennuie profondément avec elle. William fréquente des prostituées lorsqu'il fuit la maison, mais certains besoins ne peuvent pas être comblés (On ne saura d'ailleurs jamais de quoi il s'agit). Son chemin va donc croiser celui de Sugar. William aime tout de suite la courtisane, et veut qu'elle ne soit qu'à lui.

Je m'arrête là pour l'intrigue et la présentation des personnages. Le début n'est pas forcément des plus originales, mais je trouve les personnages attachants. Lorsqu'on
passe d'un point de vue à l'autre, je suis ravi de retrouver l'un d'eux.

J'ai aimé :
Le début est tout à fait passionnant. On est emporté dans un monde richement décrit, à l'atmosphère colorée, aux personnages attachants. J'ai beaucoup apprécié le premier chapitre avec son narrateur qui nous donne la main et nous guide dans les rues sombres de Londres. Il nous parle, dirige notre regard, imagine nos réactions. On a donc la sensation de faire un voyage dans le temps, accompagné d'un narrateur du XXIe siècle.

Les descriptions sont riches et détailles (sans que ce soit trop lourd). On découvre le Londres victoriens et ses différents aspects (les riches demeures, les bas-fonds, les maisons closes, les théâtres...).

Les premiers éléments de l'intrigues sont entrainants. On voit évoluer William, qui devient un grand entrepreneur pour séduire et pourvoir aux besoins de Sugar.

J'ai moins aimé.
J'ai parfois peur que cela ne nous mène nulle part ! L'intrigue est souvent redondante. On suit régulièrement le frère de William dévoré par ses désirs pour les prostituées alors que c'est un homme très religieux. C'est intéressant une fois, au bout d'un moment, ça devient lourd. Certains éléments sont abandonnés, alors qu'ils me donnaient envie de tourner les pages. On ne parle plus trop de la culture hors-norme de Sugar, ni des désirs inavouables de William. En fait dès qu'ils se sont rencontrés,et que leur relation est devenue exclusive, j'ai eu l'impression qu'il n'y avait plus rien à raconter. A partir de là, j'ai commencé à trouver le temps long, très long.

Autre petit détail. Le vocabulaire cru du narrateur peut paraitre très moderne, et intéressant au début, mais le procédé devient vite étouffant. Le crasseux m'a vite rebuté Razz.

J'ai hâte de lire les avis d'autres membres. Je suis assez étonné de savoir de savoir que la BBC a porté son regard vers ce roman. Je me demande ce que ça va donner à l'écran. J'imagine que ce sera moins cru.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: La Rose Pourpre et le lys de Michel Faber   Dim 25 Mar - 16:07

Je viens de terminer La Rose pourpre et le lys, que j'ai adoré

Derrière ce titre aussi mystérieux que poétique se cache une histoire d'une noirceur fort peu commune et une plongée dans un Londres crasseux et glauque, comme on a peu l'habitude de le voir. C'est d'ailleurs un des intérêts majeurs de ce livre : Michel Faber parvient à nous immerger totalement dans la réalité du Londres du XIXe siècle à travers une ambiance et des décors fort bien retranscrits. On sent qu'il a effectué de nombreuses recherches pour écrire ce livre, et je pense que ses efforts sont amplement récompensés.
Le style est également à souligner : cette narration si particulière, qui s'adresse directement au lecteur et est mêlée par moments d'humour noir, nous immerge immédiatement dans l'histoire et nous la rend si agréable.

Concernant l'histoire, je pense que ce livre aurait pu avoir comme sous-titre Les Hommes qui martyrisent les femmes : en effet, les hommes sont ici de viles créatures qui font, volontairement ou non, subir milles morts aux femmes. On pense bien évidémment aux prostituées (et à Sugar en particulier) mais le sort d'Agnes m'a énormément touché et révolté. D'ailleurs, on ressent plus d'empathie pour les femmes pour les hommes (excepté sans doute pour Mrs Castaway). Je regrette juste que l'intrigue s'étire un peu trop par moments, notamment sur certains personnages secondaires : je pense notamment à Henry Rackham et Mrs Fox, qui au final n'apportent pas grand chose.
Les petites références littéraires disséminées dans le récit (Jane Eyre, Shakespeare, Wilkie Collins entre autres) m'ont beaucoup plu, tout comme la fin, bien que cette dernière soit extrêmement surprenante et un peu confuse : je ne m'y attendais pas du tout, mais je trouve que c'est une excellente idée de la part de l'auteur.

Pour ce qui est des personnages, j'ai viscéralement détesté Mrs Castaway et le docteur Curlew (il représente d'ailleurs tout à fait la mentalité des médecins, et des hommes de l'époque en général, envers les femmes et leurs prétendues faiblesses). William Rackham m'amusait au départ, pour son côté débauché sans le sou, mais au fur et à mesure que sa situation s'améliore il a formidablement baissé dans mon estime. Henry Rackham est le seul homme digne de considération, mais son devenir m'a semblé curieusement bâclé scratch
Sugar est une personnage qui m'a énormément plu, pour sa complexité et pour son originalité : généralement, les prostituées des romans sont de pauvres filles que l'on plaint, car subissant les événements et victimes malgré elles de leur situation présente. Ici, ce n'est pas le cas : certes, Sugar a énormément souffert de l'attitude de Mrs Castaway, mais je trouve qu'elle s'adapte un peu trop bien à ses changements de situation pour être vraiment honnête, notamment vis-à-vis de ses anciennes amies. Elle se rachète cependant amplement avec son attitude envers Agnes et Sophie, même si là aussi ce n'est pas dénué d'intérêt. Et puis la façon dont
Spoiler:
 
Comme je l'ai dit plus haut, Agnes m'a inspiré énormément de pitié étant donné la tristesse de sa situation, mais c'est surtout le sentiment qu'elle est la victime de l'impuissance et l'incompréhension qui domine : née à une époque où les femmes étaient jugées comme de pauvres petites choses fragiles et très instables, elle ne peut que subir la gêne, le mépris et les railleries des autres, et les maltraitances de son mari et de son "docteur". Le fait qu'elle soit victime d'un mal encore inconnue à l'époque noircit encore un peu le tableau. Les mêmes sentiments prédominent vis-à-vis de la pauvre Sophie, mais heureusement les choses s'améliorent pour elle au contact de Sugar.

Enfin, au sujet du vocabulaire employé, j'ai certes été fort surprise par sa "crudité" et sa vulgarité (ainsi que par certaines scènes assez explicites, dirons-nous) mais avec le recul je pense que cela ne fait qu'apporter du réalisme à l'histoire et à sa noirceur : je pense qu'à cette époque les gens devaient plus employer ce type de langage que celui qu'on recontre dans les livres, et en même temps cela traduit le détachement qu'avaient les prostituées par rapport à leur métier. D'ailleurs, je trouve qu'au fur et à mesure que Sugar s'élève socialement, ces termes et ces scènes diminuent.


Bref, La Rose pourpre et le lys est une fresque splendide et passionnante de la vie d'une poignée d'être humains dans un Londres des plus noir et crasseux, mais certainement plus réaliste. Un vrai régal !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emjy
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: La Rose Pourpre et le lys de Michel Faber   Lun 26 Mar - 14:49

J'ai relégué ce roman tout en bas de ma PAL virtuelle mais je prends bonne note de ton avis enthousiaste, Sandie. Wink J'avais beaucoup aimé la mini-série BBC avec Romola Garai, j'espère que tu auras l'occasion de la voir bientôt. Je l'avais trouvée belle mais très sombre, c'est pour cette raison que je n'ai pas eu particulièrement envie de me plonger tout de suite après dans la lecture du roman ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: La Rose Pourpre et le lys de Michel Faber   Lun 26 Mar - 15:42

La noirceur et le vocabulaire très cru m'avaient beaucoup surprise au départ, mais en même temps l'histoire m'a tellement plu que j'ai réussi à surmonter cela. J'espère que tu te laisseras tenter, car j'aimerais beaucoup avoir d'autres avis (pour l'instant, j'ai plutôt l'impression que ce livre rebute les gens Razz ).

J'espère bien voir la mini-série un jour, car je suis très curieuse de savoir comment la BBC a pu adapter cette histoire pour le grand public sans la dénaturer. Sans parler que le casting est des plus alléchants, surtout pour Romola Garai que j'aime beaucoup.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
resmiranda
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: La Rose Pourpre et le lys de Michel Faber   Dim 8 Avr - 10:00

sandie a écrit:

Le style est également à souligner : cette narration si particulière, qui s'adresse directement au lecteur et est mêlée par moments d'humour noir, nous immerge immédiatement dans l'histoire et nous la rend si agréable.

J'avais abandonné ma lecture (je l'avais emprunté à la bibliothèque et son épaisseur avait eu raison de mon temps d'emprunt) mais j'avais été aussi frappée et séduite par cette façon d'interpeller le lecteur. Depuis, je l'ai acheté d'occasion et je compte bien m'y remettre un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandie
Bookworm
avatar


MessageSujet: La Rose Pourpre et le lys de Michel Faber   Mer 26 Sep - 11:22

J'ai lu les Contes de la rose pourpre de Michel Faber, petit recueil de nouvelles centrées sur des personnages de La Rose pourpre et le lys.
C'est une lecture qui m'a beaucoup plu, j'ai dévoré ces nouvelles en une journée. On retrouve avec le plus grand plaisir certains des personnages et l'ambiance si particulière du roman (très sombre, crasseuse et toujours aussi crue dans le langage) : trois nouvelles se situent après les événements du roman, les autres sont antérieures mais toutes ont en commun de pouvoir nous en apprendre un peu plus sur Sugar, Sophie, le docteur Curlew et les autres.
Fait assez rare pour ce type de format, toutes les nouvelles m'ont plu, à l'exception de La mouche qui ne sert pas à grand chose à mon avis (il n'y a pas vraiment d'histoire).

A souligner également, l'avant-propos dans lequel l'auteur raconte comment il a vécu le succès de La Rose pourpre et le lys et plus particulièrement les lettres que lui ont envoyé les lecteurs. Il cite des passages de plusieurs d'entre elles et je les ai trouvé très touchantes : on se rend compte que cette histoire a eu un impact très fort sur les lecteurs et que ces lettres ont beaucoup compté pour l'auteur. C'est également amusant de voir à quel point la fin a frustré les lecteurs, qui réclament tous une suite Razz

Je recommande donc bien volontiers ces Contes de la rose pourpre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Rose Pourpre et le lys de Michel Faber   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Rose Pourpre et le lys de Michel Faber
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la rose pourpre [dzaka]
» [Collection] Rose pourpre / IFC
» la rose pourpre
» Rose pourpre
» Michel Faber

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and fake a British accent :: Littérature britannique contemporaine - 1970 à nos jours-
Sauter vers: