Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !
-39%
Le deal à ne pas rater :
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
152 € 250 €
Voir le deal

 

 Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd

Aller en bas 
AuteurMessage
Shelbylee
Bookworm
Shelbylee


Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Empty
MessageSujet: Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd   Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Icon_minitimeLun 28 Avr - 11:53

Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Shakes13

Tout le monde sait que l’on connaît très peu d’éléments historiques sur Shakespeare. Peter Ackroyd a donc englobé un horizon beaucoup plus vaste et nous présente tout d’abord la vie d’un petit village du centre de l’Angleterre (Stratford-upon-Avon), pour passer ensuite au portrait de la vie théâtrale à Londres aux époques élisabéthaine et jacobéenne. Celui qui s’attend à une simple vie de Shakespeare sera sans doute déçu et noyé sous les faits corollaires. Ce n’est pas non plus une analyse textuelle. Si Ackroyd évoque bien évidemment les pièces et les replace dans leur contexte, il n’en fait pas une étude littéraire.
En clair, il vaut mieux ne pas être allergique à l’histoire si vous comptez lire cette biographie.
Mais, si vous voulez avoir une compréhension globale de la période, elle me semble être un incontournable. D’une érudition sans faille, je l’ai trouvée assez simple d’accès (je connais toutefois bien la période historique concernée).

Elle a le léger défaut des biographies anglaises : l’intervention de l’auteur dans ce qu’il écrit. J’ai plutôt apprécié ce fait quand il nous donne les différentes hypothèses autour d’une problématique (par exemple sur la question de la religion de Shakespeare, l’auteur nous présente les arguments des défenseurs de l’hypothèse catholique, même s’il ne semble pas convaincu par celle-ci). Par contre, j’aime un peu moins quand l’auteur prend position sur sa conviction intime. Par exemple, Peter Ackroyd est convaincu que les premières versions des pièces que l’on a trouvées et qui datent des Lost Years ont été écrites par Shakespeare et qu’il les a ensuite lui-même remaniées. Même s’il m’a convaincu, j’aurais aimé qu’il soit un peu moins catégorique et qu’il présente davantage les autres hypothèses comme il le fait sur la plus grande majorité des sujets.

Autre petit reproche, l’auteur répète certains éléments à plusieurs reprises. Mais, c’est sans doute parce que la biographie n’a pas pour vocation d’être lue d’une traite comme je l’ai fait. Ces répétitions sont nécessaires car elle est conçue pour qu’on en relise certains passages.
Dernière chose qui n’est pas du fait de l’auteur, le texte est parsemé de coquilles, de fautes d’orthographe et même de fautes de sens (confusion entre Samuel Johnson et Ben Jonson, qui n’aurait pas dû être, vu la tournure de la phrase).

Mais, à part ces légers défauts, le nombre d’éléments que j’ai appris grâce à ce livre est faramineux.
Je ne vais pas tous les lister (j’ai pris quatre pages de notes sur l’ordi et je n’ai noté que le minimum), je vais tout simplement souligner les aspects qui m’ont le plus plu.

Dans la partie sur Stratford-upon-Avon, j’ai adoré être plongée en immersion dans la vie de cette petite ville à l’époque de Shakespeare, apprenant même jusqu’aux noms de ses voisins. On y découvre les problèmes liés aux terres et aux habitations, les fonctions politiques (puisque le père de Shakespeare est un élu de la ville), les règles religieuses (puisqu’on fait la chasse aux catholiques, en particulier ceux qui n’assistent pas aux offices, comme c’est le cas du père de Shakespeare), les principes d’éducation et ceux des alliances matrimoniales.

Dans la partie londonienne, j’ai adoré suivre la vie des théâtres. On assiste à la construction (voire à la destruction) du Theatre, du Curtain, du Rose et du Globe. On suit les remaniements des troupes de théâtre. On découvre dans les plus grands acteurs de l’époque (Richard Burbage, Edward Alleyn, Will Kempe). On entre dans la vie d’une troupe : les fermetures des théâtres, les tournées, le rythme infernal (ils jouent des pièces différentes pendant la même semaine). Les autres grands auteurs élisabéthains sont évoqués : Christopher Marlowe, Thomas Kyd, Ben Jonson… C’est le début de la reconnaissance des auteurs en tant que tels (auparavant ils étaient vus comme de simples scrivaillons au service d’une troupe). C’est aussi l’essor des théâtres publics (ce qui ne s’oppose pas complètement aux théâtres privés puisqu’à la fin la troupe des Comédiens du Roi à laquelle appartient Shakespeare investira dans un théâtre privé à Blackfriars, en plus du Globe).
On comprend comment le théâtre était interprété à l’époque avec son jeu outrancier, ses effets comiques appuyés, ses chansons, ses masques et ses gigues terminant chaque pièce. Paradoxalement, ce théâtre que j’aime tant ne m’aurait peut-être pas plu si je l’avais vu joué à l’époque (par exemple Iago était joué par le comique de la troupe !).

Peter Ackroyd replace les événements dans le contexte général. Par exemple, la fameuse tentative de soulèvement du comte d’Essex ou bien encore la conspiration des poudres avec Guy Fawkes et Robert Catesby (que je ne plaçais pas du tout là)

Au final, quel portrait de Shakespeare se dessine ?
Celui d’un personnage pragmatique avant tout. Il s’inspire de ce qui fonctionne pour écrire des pièces (voire même il recopie certains passages). Si c’est la mode des pièces historiques, il écrit des pièces historiques, si c’est celle des comédies, il écrit des comédies… C’est un grand lecteur qui trouve l’inspiration dans les auteurs classiques (Ovide) mais aussi dans les chroniques historiques comme celle d’Holinshed. Il sait plus que tout s’imprégner des sujets qui lui plaisent et leur apposer sa marque.
Il est aussi pragmatique en affaires et investit énormément dont les terres et les maisons. Il est très fidèle en amitié, puisque il restera quasiment tout le temps avec le même groupe d’acteurs et certains apparaîtront sur son testament.

C’est un ouvrage à lire absolument pour tout passionné de Shakespeare et de la période élisabéthaine. Je compte d’ailleurs en relire certains passages ultérieurement.


_________________
Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Master11
Revenir en haut Aller en bas
sandie
Bookworm
sandie


Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Empty
MessageSujet: Re: Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd   Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Icon_minitimeLun 28 Avr - 16:32

Merci pour ton avis, cette biographie semble vraiment passionnante ! J'apprécie notamment le fait que l'auteur ne se focalise pas uniquement sur Shakespeare mais prend aussi le temps de parler d'aspects plus "civilisationnels" avec le fonctionnement des théâtres à l'époque élisabéthaine.
Je pense que je lirais cet ouvrage prochainement  Smile 

_________________
Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Banwd610
Revenir en haut Aller en bas
Shelbylee
Bookworm
Shelbylee


Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Empty
MessageSujet: Re: Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd   Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Icon_minitimeLun 28 Avr - 16:42

Oui elle remet les choses dans leur contexte et permet de mieux comprendre certaines pièces.
Par exemple, pour La Tempête, j'ai mieux saisi, les chansons, le masque, les effets comiques...

Je pense que cela te plaira !

_________________
Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Master11
Revenir en haut Aller en bas
Constance
Bookworm
Constance


Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Empty
MessageSujet: Re: Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd   Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Icon_minitimeMar 29 Avr - 20:14

Merci pour ton avis Shelbylee, je compte vraiment le lire, comme tu le soulignes l'approche historique ne rend pas toujours ces livres facile à lire, je suis vraiment curieuse de lire les passages sur le théatre élisabéthain

J'ai emprunté de P Ackroyd, Londres la biographie et j'ai eu l'impression de lire un GPS littéraire sur Londres, il aime le détail et reste très précis, et je ne suis pas vraiment sure de lire ce livre jusqu'au bout, mais bon il vaut mieux que le guide du routard sur Londres.

J'ai lu Bill Bryson Shakespaere, l'anti-biographie ce week end, et je suis intriguée sur ce que tu écris les pièces écrites lors de la période des Lost Years

Shelbylee a écrit:
On comprend comment le théâtre était interprété à l’époque avec son jeu outrancier, ses effets comiques appuyés, ses chansons, ses masques et ses gigues terminant chaque pièce. Paradoxalement, ce théâtre que j’aime tant ne m’aurait peut-être pas plu si je l’avais vu joué à l’époque (par exemple Iago était joué par le comique de la troupe !).

Ah et bien moi j'aurai adoré nul doute, et je ne l'imagine pas autrement, les écrits de cette époque ( Bryson en évoque quelqu'un, en citant le journal d'un Suisse de passage à Londres) témoigne d'un vrai spectacle vivant, alors que peut être il n'a pas forcément une maitrise totale de la langue anglaise
Revenir en haut Aller en bas
Shelbylee
Bookworm
Shelbylee


Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Empty
MessageSujet: Re: Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd   Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Icon_minitimeMar 29 Avr - 21:43

Constance a écrit:
je suis intriguée sur ce que tu écris les pièces écrites lors de la période des Lost Years

Il s'agit de pièces qui sont déclarées anonymes : une mégère apprivoisée, les fameuses victoires de Henry V, le fâcheux règne du roi Jean et dont on considère qu'elles auraient pu inspirer Shakespeare mais Ackroyd y voit des premières versions de celles que l'on connaît. Plus Edmund Ironside qui selon lui pourrait être de Shakespeare.

J'aimerais en voir une représentation (comme on en voit des extraits dans Shakespeare in love ou Stage Beauty), mais je ne pense pas que je serai fan. C'est le comique en Iago qui m'a tuée  lol! 

_________________
Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Master11
Revenir en haut Aller en bas
sandie
Bookworm
sandie


Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Empty
MessageSujet: Re: Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd   Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Icon_minitimeDim 7 Sep - 14:39

J'ai moi aussi adoré cette biographie Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd 312935 D'ailleurs, je partage complètement l'avis de Shelbylee (une fois de plus  Razz ).

C'est un ouvrage vraiment passionnant et malgré le fait que ce soit un énorme pavé, on n'est jamais assommé car le propos est varié, clair et argumenté. Le principal intérêt de Shakespeare, la biographie est que Peter Ackroyd, en plus de nous retracer la vie du Barde, nous propose également une plongée très complète dans l'Angleterre élisabéthaine et des différents aspects de la vie à cette époque (le théâtre en occupant, bien entendu, la place principale). Et je dois avouer que j'ai moi aussi été très surprise de voir que les représentations des pièces de Shakespeare à notre époque n'ont rien à voir avec celles du XVIe siècle : elles étaient beaucoup plus "grandiloquentes", populaires et placées sous le signe du divertissement et de l'amusement (y compris les tragédies Shocked ). C'est également très surprenant de lire comment les acteurs interprétaient leurs rôles, à mille lieues de l'image qu'on peut en avoir à la lecture.
Les analyses sur la genèse des pièces de Shakespeare, les parallèles qui existent entre elles, leurs thèmes et les sources d'inspirations de l'auteur sont très intéressantes et donnent envie de se replonger dans la lecture des pièces pour les voir avec un regard neuf.

Mon seul petit bémol (mais c'est vraiment un détail car cette biographie est juste parfaite) : les fautes ! C'est vraiment bête que l'éditeur ait laissé autant de coquilles et d'erreurs dans la traduction car cela nuit un peu au plaisir de la lecture Evil or Very Mad

_________________
Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Banwd610
Revenir en haut Aller en bas
Shelbylee
Bookworm
Shelbylee


Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Empty
MessageSujet: Re: Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd   Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Icon_minitimeDim 7 Sep - 14:43

Je me doutais bien qu'elle te plairait ! Contente de te voir aussi enthousiaste que moi Very Happy

_________________
Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Master11
Revenir en haut Aller en bas
sandie
Bookworm
sandie


Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Empty
MessageSujet: Re: Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd   Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Icon_minitimeDim 7 Sep - 14:52

Oui !!! Et je suis également hyper impatiente de lire Will le magnifique de Stephen Greenblatt car Peter Ackroyd en parle comme un des livres qui l'a le plus aidé pour écrire sa biographie.

Sinon, je me rends compte que j'ai oublié de parler d'un petit détail sur lequel j'aimerais bien avoir ton avis : en lisant les descriptions que Peter Ackroyd fait des représentations théâtrales à l'époque, je me suis aperçue qu'il y avait beaucoup de choses qu'on retrouvait dans l'adaptation théâtrale de Shakespeare in love. Je pense notamment au fait que la tradition voulait que la représentation s'achève sur une danse des acteurs (généralement une gigue), mais aussi l'importance des intermèdes musicaux (chantés ou non) ou le fait qu'ils utilisaient certains effets sonores et visuels. Et bien entendu, les aspects comiques tendant parfois à la farce.
Du coup, je me demandais si dans la pièce Shakespeare in love, les auteurs n'en avaient pas profité pour rendre hommage au théâtre tel qu'il était joué à l'époque de Shakespeare en en réutilisant certains codes...

_________________
Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Banwd610
Revenir en haut Aller en bas
Shelbylee
Bookworm
Shelbylee


Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Empty
MessageSujet: Re: Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd   Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Icon_minitimeDim 7 Sep - 15:01

Sandie a écrit:
Oui !!! Et je suis également hyper impatiente de lire Will le magnifique de Stephen Greenblatt car Peter Ackroyd en parle comme un des livres qui l'a le plus aidé pour écrire sa biographie.

👍 Faut que je lui ouvre un topic ! J'ai lu un avis qui m'a donné très envie.

Sandie a écrit:
je me suis aperçue qu'il y avait beaucoup de choses qu'on retrouvait dans l'adaptation théâtrale de Shakespeare in love. Je pense notamment au fait que la tradition voulait que la représentation s'achève sur une danse des acteurs (généralement une gigue), mais aussi l'importance des intermèdes musicaux (chantés ou non) ou le fait qu'ils utilisaient certains effets sonores et visuels. Et bien entendu, les aspects comiques tendant parfois à la farce.
Du coup, je me demandais si dans la pièce Shakespeare in love, les auteurs n'en avaient pas profité pour rendre hommage au théâtre tel qu'il était joué à l'époque de Shakespeare en en réutilisant certains codes...

Je pense que c'est clairement le cas (comme d'ailleurs à un degré moindre dans le film; je pense au jeu outrancier de certains acteurs). La musique jouée en direct, les chants et la joyeuse danse de la fin rendent hommage au théâtre élisabéthain Very Happy

_________________
Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Master11
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Empty
MessageSujet: Re: Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd   Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Shakespeare, la biographie de Peter Ackroyd
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and fake a British accent :: Littérature britannique (XIXème siècle et antérieure) :: William Shakespeare :: La documentation-
Sauter vers: