Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez | 
 

 La blancheur qu'on croyait éternelle : Virginie Carton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miss Virginia
Bookworm
avatar


MessageSujet: La blancheur qu'on croyait éternelle : Virginie Carton   Jeu 20 Mar - 18:20



Vous l'aurez peut-être reconnu, ce roman emprunte son titre aux paroles d'une chanson d'Alain Souchon, et nous retrouvons d'ailleurs d'autres allusions à ses chansons au fil des pages. Mais de quoi peut-il bien parler ce roman?

C'est l'histoire de deux trentenaires: Mathilde qui, malgré ses diplômes, ne trouve pas de travail à la hauteur de ses espérances et qui devient vendeuse dans une chocolaterie au grand dam de sa mère, et Lucien, un pédiatre, fan de Jean-Louis Trintignant et Deauville.

Ces deux personnages ont en commun une profonde solitude et l'impression d'être en décalage, de ne pas faire partie du monde qui les entoure, un monde qui va bien trop vite à leurs yeux.

Les deux personnages sont attachants, car ils nous ressemblent un peu, ils ont laissé passer des opportunités, ont dressé des bilans peu flatteurs, ont des difficultés à s'adapter...

Ce roman qui mêle émotion et un zeste d'humour est servi par une langue simple, pudique, sensible et juste.


Dernière édition par Miss Virginia le Jeu 20 Mar - 18:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shelbylee
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: La blancheur qu'on croyait éternelle : Virginie Carton   Jeu 20 Mar - 18:23

J'ai reconnu tout de suite les paroles, c'est ce qui m'a fait cliquer sur le sujet !

Ce qui tu écris me tente bien, je note le titre dans mon carnet  Very Happy 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Virginia
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: La blancheur qu'on croyait éternelle : Virginie Carton   Jeu 20 Mar - 18:24

lol! il y a aussi une référence au film Un homme une femme de Lelouch, mais je ne connais pas ce film...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shelbylee
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: La blancheur qu'on croyait éternelle : Virginie Carton   Jeu 20 Mar - 18:29

Je l'ai vu il y a longtemps, je ne m'en souviens pas bien, mais j'avais bien aimé (pas suffisamment toutefois pour l'acheter en dvd).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La blancheur qu'on croyait éternelle : Virginie Carton   

Revenir en haut Aller en bas
 
La blancheur qu'on croyait éternelle : Virginie Carton
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» transport carton a dessin grand format
» Coté carton coté cartoon : Le Breguet Atlantic
» Bernardin de Saint-Pierre : Paul et Virginie
» Coté carton, coté cartoon : le Martin-Baker MB5
» Sur un morceau de carton ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and French it up :: Littérature française contemporaine-
Sauter vers: