Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez
 

 Peines d'amour perdues de Kenneth Branagh (2000)

Aller en bas 
AuteurMessage
Shelbylee
Bookworm
Shelbylee


Peines d'amour perdues de Kenneth Branagh (2000) Empty
MessageSujet: Peines d'amour perdues de Kenneth Branagh (2000)   Peines d'amour perdues de Kenneth Branagh (2000) Icon_minitimeMer 19 Mar - 20:31

Peines d'amour perdues de Kenneth Branagh (2000) Peines10

Citation :
1939, Royaume de Navarre. Le jeune souverain et ses trois compagnons se sont engagés, lors d'un serment public et solennel, à consacrer les trois prochaines années de leur vie à l'étude. Ils renoncent à toute frivolité, se passeront des plaisirs de la chair, jeûneront une fois par semaine et dormiront trois heures par nuit. Mais la charmante princesse de France et ses demoiselles de compagnie vont troubler ces bonnes résolutions...

Le roi de Navarre est joué par Alessandro Nivola et la princesse de France est Alicia Silverstone. Les compagnons d’étude du roi sont Kenneth Branagh, Matthew Lillard et Adrian Lester. Ils vont respectivement tomber sous le charme de Natascha McElhone, Carmen Ejogo et Emily Mortimer.

Peines d'amour perdues de Kenneth Branagh (2000) Love_s10

C’est une transposition moderne de la pièce Love's Labour's Lost (que je n’ai pas lue). Ce film n’a pas rencontré de succès public, ni critique à sa sortie mais je l’adore  Peines d'amour perdues de Kenneth Branagh (2000) 557349 (il faut dire que je ne suis pas très objective, j’adore tout ce que fait Kenneth Branagh, avec comme même un petit bémol pour sa carrière hollywoodienne).

C’est tout de même un film assez particulier et il vaut mieux connaître le cinéma hollywoodien des années 30 (en particulier les comédies musicales) pour savourer l’extraordinaire hommage que lui rend Kenneth Branagh.
Le film intègre en effet de nombreux numéros musicaux où les acteurs reprennent avec brio les standards des comédies musicales (The way you look tonight, They can’t take that away…) tout en dansant. On peut reconnaître des hommages à certains films comme Casablanca, Chantons sous la pluie, Top Hat ou bien encore aux ballets nautiques des Ziegfeld follies et aux chorus line.

La réalisation reprend les codes des premiers films en technicolor avec des couleurs saturées, des décors et des effets spéciaux très peu naturels, ainsi qu’un jeu parfois un peu outré ce qui peut rebuter si on n’a pas l’habitude de voir ce genre de film (c’est  aussi ce qu’à fait François Ozon avec Angel).

Les détails sont extrêmement soignés. Chaque personnage féminin à une couleur qui compose sa garde-robe (rouge ou rose pour Alicia Silverstone, bleu pour Natascha McElhone, vert pour Carmen Ejogo et orange pour Emily Mortimer). Et chaque couleur est reprise dans un détail du costume (cravate, pochette) de leurs prétendants.

Le seul petit reproche que je peux faire au film est sa fin qui est bizarrement grave pour un film aussi léger
Spoiler:
 

Je vous propose le numéro There's no business like showbusiness par Nathan Lane, mais je n'ai pas trouvé d'extraits de bonne qualité.



Avez-vous déjà vu ce film ?

_________________
Peines d'amour perdues de Kenneth Branagh (2000) Master11
Revenir en haut Aller en bas
 
Peines d'amour perdues de Kenneth Branagh (2000)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hamlet de Kenneth Branagh
» Olivia MANNING : Fortunes of War
» Un amour de marins...
» [2000 pts] liste optimisé
» Liste 2000 points ImperialFists vs Tyty

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and fake a British accent :: Littérature britannique (XIXème siècle et antérieure) :: William Shakespeare :: Les adaptations-
Sauter vers: