Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !
-29%
Le deal à ne pas rater :
Jeu d’ambiance Dobble
7.12 € 9.99 €
Voir le deal

 

 Irène Radford : Les descendants de Merlin

Aller en bas 
AuteurMessage
Akina
Bookworm
Akina


Irène Radford : Les descendants de Merlin Empty
MessageSujet: Irène Radford : Les descendants de Merlin   Irène Radford : Les descendants de Merlin Icon_minitimeDim 9 Juin - 15:53

Irène Radford est une écrivain galloise qui s'est donné la tâche d'écriture une trilogie adaptée de la Légende du roi Arthur : Les descendants de Merlin. Je n'ai lu que les deux premiers opus, que j'ai beaucoup aimé.
J'ai surtout apprécié le premier, Wren. Voici ce que j'écrivais à l'époque sur mon blog :
Irène Radford : Les descendants de Merlin Wren10
Citation :
"Devant mes yeux, le symbole se modifia, puis se mua en une plante très rare, le fléau des druides, pétales blanc crémeux arrondis autour d'un coeur velu rouge sang."

Les Dames du Lac, puis les Brumes d'Avalon sont un des premiers romans de "grand" que j'ai lu, au sortir de l'enfance. Ma mère me l'avait conseillé, sachant mon attirance pour les contes, la mythologie et les légendes. J'avais été époustouflée, à tel point que j'ai encore du mal à différencier maintenant ce qui sort de l'imagination de Marion Zimmer Bradley, et ce qui est issu réellement de la Légende du Roi Arthur traditionnelle.
Autre manière de le dire, j'ai tellement aimé ces deux romans, que je me suis tapé avec enthousiasme toutes les préquelles, dont la qualité est ... inégale, soyons tendres.
Tout ça pour dire que, quand j'ai vu une série appelée "Les descendants de Merlin", mon coeur à chaviré : allais-je retrouver les même émois qu'avec Les Dames du Lac ?

Oui, et non.
Commençons par ce que je n'ai pas aimé. J'ai regretté la comparaison inconsciente que je fais avec MZ Bradley. J'ai regretté la comparaison consciente que fait l'éditeur avec MZ Bradley. J'ai regretté la comparaison (consciente ou inconsciente, I don't know) que fais l'auteur avec son prologue totalement bradleyien : le Merlin prophète se laisse envoûter par la Haute Prêtresse d'Avalon en une nuit de Beltane langoureuse, et compromet avec elle son voeu de chasteté, pour engendrer l'enfant voulu par la Déesse Dana.

Ceci passé, rien dans la narration n'est comme dans Les Dames du Lac. Et j'ai tôt fait d'oublier les remarques de l'éditeur et mes préjugés pour me plonger dans une fort sympathique histoire de fantasy.
On suit Gwen, fille de Merlin, ou plutôt du dernier merlin, qui parcourt les routes avec son bâton de voyageur pour accomplir les volontés des dieux (très très bien trouvés, d'ailleurs : j'ai cru parfois me retrouver dans des passages de l'Iliade, avec ces dieux querelleurs !) et mettre Arthur sur le trône.
Qui est Arthur ? A nous, lecteurs qui connaissons la fin, la réponse est assez évidente. Mais pas pour la petite Gwen, une petite furteuse adorable, qui parle aux chats et à leurs démons, qui espionne les secrets de tous et de toutes, et qui aime son papa d'un amour grand comme le ciel (oui, j'avoue, j'adore cette petite). Bien sûr, tout ne va pas être drôle dans sa vie, elle va même croiser des vilaines méchantes qui jouent avec le feu (ou plutôt les démons de Cernunos), répondant au nom de Nimuë et Morgane. Et une Guenièvre dont on nous explique enfin la fadeur et l'imbécillité !

Bref, j'ai trouvé que c'était un divertissement très agréable et léger, qui s'adapterait merveilleusement au cinéma d'ailleurs. Le style est agréable à lire, parfois même très bon. L'univers qu'elle crée est riche, complexe (peut-être même plus que celui des Dames du Lac), cohérent, et montre que l'auteur possède une très très riche culture en mythologie celte.
Même si ma jolie petite héroïne meurt à la fin (et que je ne vois pas comment l'histoire va pouvoir rebondir), j'ai quand même envie de continuer et de lire le destin de ses enfants !

Un peu moins le second, Resmiranda ( Wink ), que je trouve trop semblable au premier.

Irène Radford : Les descendants de Merlin Les-de10
Citation :
"Il était entièrement vêtu de blanc. Blanche, la soubreveste et les bottes.Blanche la cotte. Blond-blanc, les cheveux et blanche la peau juvénile. Menton glabre. Cependant, une ombre noire l'auréolait, qui émanait de lui. L'Être Noir légendaire."


Ce roman est la suite, on aurait pu s'en douter, des Descendants de Merlin number 1. Il reprend quelques centaines d'années, sous le règne tumultueux de Jean-Sans-Terre. A ses côtés, un de ses demi-frères, dans le sang duquel coule celui de démon du Chaos, s'emploie à empirer sa folie et ses outrages aux barons anglais, dans l'espoir de soulever une sédition dont il sortirait roi d'Angleterre.

Une seule personne peut se mettre en travers de son chemin : Resmiranda, la descendante des Griffin, très lointaine petite fille de Merlin et d'Arthur, une des dernières à savoir maîtriser la magie blanche. Mais elle est bien jeune, Resmiranda, et sa religion ne l'encourage pas beaucoup à utiliser la magie... Et quand ses pas croisent ceux du beau veuf Hugh Fitz Chênenoir, d'autres priorités apparaissent...



Même si c'est un roman qui se lit très agréablement, je n'ai pas retrouvé dans ce second tome l'appréciation très positive que j'avais eue à la lecture du premier. Je ne me souvenais pas très bien du premier opus, mais j'ai pourtant eu la désagréable impression que le deuxième est une réécriture du premier. Même type d'héroïne, sympathique, sans doute, mais qu'on a l'impression d'avoir déjà vue. Même type d'histoire, même type d'ennemi, même manière de résoudre les problèmes : j'aurais aimé un peu plus d'originalité.



Et puis, il faut bien avouer que l'histoire met beaucoup de temps à démarrer. La première moitié du roman m'a ennuyée : elle est longuette, et le peu qui s'y passe pourrait être résumé en quelques dizaines de pages - au lieu de 300. La seconde partie est plus intéressante et d'autant plus que Resmiranda gagne en maturité et en complexité. Et puis ! Enfin, on utilise la magie !!



Ces critiques mises à part, je lirai sans doute le volume 3 : je trouve intéressant de continuer la légende arthurienne dans l'histoire plus moderne, et je me demande comment elle peut être transposée dans l'Angleterre élisabéthaine...

Mais sans grand enthousiasme, cependant.
Revenir en haut Aller en bas
resmiranda
Bookworm
resmiranda


Irène Radford : Les descendants de Merlin Empty
MessageSujet: Re: Irène Radford : Les descendants de Merlin   Irène Radford : Les descendants de Merlin Icon_minitimeDim 9 Juin - 17:06

Je connais également cette série (sans blague ?! lol! ) dont j'ai lu les deux premiers tomes. J'avoue que je ne me souviens plus beaucoup des détails vu qu'il y a plus de dix ans que je les ai lu. Mais je sais que j'ai également préféré le premier tome au second.

Pour la petite histoire, à l'époque j'avais choisi mon pseudo car je voulais quelque chose à consonance "fantasy" et qui se termine par "A". J'ai donc parcouru ma bibliothèque à la recherche d'idée et je suis tomber sur ce roman. Je me souvenais avoir aimé le personnage et voilà Wink Maintenant, je devrais le relire, cela serait étrange de lire une histoire autour de moi Razz

Je vous conseille de vous pencher sur la série, car elle est de qualité.
Revenir en haut Aller en bas
 
Irène Radford : Les descendants de Merlin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and drink a cup of tea :: Animations thématiques :: Autour de la Table Ronde-
Sauter vers: