Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !
Participez au swap William Shakespeare !

Partagez | 
 

 Arthur and Co. sur le petit écran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
resmiranda
Bookworm
avatar


MessageSujet: Arthur and Co. sur le petit écran   Sam 18 Mai - 9:19


La légende du roi Arthur n’a pas échappé au petit écran. Entre séries et téléfilm, ce sont des heures et des heures d’images qui sont à notre disposition pour redécouvrir ces histoires.

Quelques exemples (je vous épargne le Merlin de Gérard Jugnot tout de même Wink )

« In a land of myth, and the time of magic,the destiny of a great kingdom rests on the shoulders of a young boy, his name : Merlin. »


Tout d’abord la série de la BBC « Merlin » qu’on ne présente presque plus. Ce sont 65 épisodes de 45 minutes qui mettent en scène un Merlin jeune comme on n’a pas l’habitude de la voir qui en secret va aider Arthur à survivre et à monter sur le trône.


Camelot est une série de 10 épisodes nous venant du Canada avec un très beau casting Jamie Campbell Bower dans le rôle du roi Arthur, Joseph Fiennes dans celui de Merlin et Eva Green dans celui de Morgane. Cette série n’a pas été reconduite pour une deuxième saison.


Plus près de chez nous, inutile de vous présenter Kaamelott, génialissime série humoristique d’Alexandre Astier.

On me souffle également à l’oreille que l’on a introduit la légende et Merlin dans la série Stargate.

Il existe de nombreux téléfilms également.


Tout d’abord l’adaptation des romans des Marion Zimmer Bradley, « Les brumes d’Avalon » qui fait la part belle aux femmes de la légende. Une très jolie adaptation que j’aime beaucoup revoir. Et en plus il y a Michael Vartan qui joue le rôle de Lancelot .


Autre beau casting avec le téléfilm « Merlin » de 1995 avec Sam Neill, Helena Bonham Carter et Miranda Richardson. Ne l’ayant pas vue, je ne peux pas juger de la qualité de celui-ci.

Je suis sure que vous en connaissez d’autres et que vous n’hésiterez pas à compléter cette liste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bagatelle
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Arthur and Co. sur le petit écran   Sam 18 Mai - 11:09

Il y a aussi King Arthur avec Keira Knightley, Clive Owen, Madds Mikelsen, Hugh Dancy, Stephen Dillane, Stellan...



Bon j'en garde pas un souvenir impérissable, mais le sujet est là Very Happy
Ça me fait penser que je n'ai pas vu la dernière saison de Merlin et du coup, The Mists of Avalon me tente beaucoup Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
resmiranda
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Arthur and Co. sur le petit écran   Sam 18 Mai - 12:21

Effectivement, j'en parle brièvement dans le sujet consacré à la légende au cinéma Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bagatelle
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Arthur and Co. sur le petit écran   Sam 18 Mai - 13:29

Non mais ça c'est parce que je suis trop à fond et que j'ai mal lu le titre du sujet No Razz Vilaine moi! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandie
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Arthur and Co. sur le petit écran   Sam 18 Mai - 14:25

Le téléfilm Merlin avec Sam Neil me rappelle mon enfance : j'ai dû le voir deux ou trois fois et je l'aimais beaucoup (mais je ne sais pas si j'apprécierais autant si je le voyais maintenant Embarassed ). Je crois qu'il passe assez régulièrement à la télé, surtout à la période des Fêtes.

Une suite a été réalisée en 2006, L'Apprenti de Merlin, mais je ne l'ai pas vue donc je ne sais pas ce qu'elle vaut (l'affiche ne me donne pas vraiment envie pour être franche Razz ).


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
resmiranda
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Arthur and Co. sur le petit écran   Sam 18 Mai - 16:51

Je sais que Merlin avec Sam Neil repasse très souvent à la télé mais je ne l'ai jamais vu. Je suis d'accord avec toi Sandie, l'affiche de la suite n'est pas vraiment tentante Razz

@Bagatelle : c'est bon pour une fois lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Chocolat
Hogwarts marauder
avatar


MessageSujet: Re: Arthur and Co. sur le petit écran   Sam 18 Mai - 17:23

J'ai vu tout ce qui vient d'être citer dans ce topic, il va falloir que je donne mon avis sur tout ça.

@ Sandie, j'ai vu la suite. C'est moins bien que Merlin. Mais ça se laisse regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Arthur and Co. sur le petit écran   Dim 19 Mai - 10:05

J'ai vu The Mists of Avalon, mais, en grande fan du roman, j'avais été très déçue par cette adaptation... Sad
Par contre, il y a plein de choses que je n'ai pas vues dans les téléfilms que vous citez et qui me tentent pas mal! D'abord, malgré les critiques mitigées, je verrais bien le film avec Keira Knightley... Et pareil pour Camelot. Les critiques avaient été mauvaises, donc je ne l'avais pas vue, mais je crois que je la regarderai quand même. Par contre, je n'ai jamais accrochée avec Merlin de la BBC, je ne sais pas trop pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma
Ecrivain en herbe
avatar


MessageSujet: Re: Arthur and Co. sur le petit écran   Mar 10 Oct - 19:29

Parmi les adaptations au petit écran, il y a une série britannique des années 70 qui a eu un très grand impact et qui conserve encore beaucoup de fidèle. Il s'agit de Arthur of the Britons (Arthur, roi des Celtes, dans l'adaptation française).
Pour ma part, je la trouve hautement réjouissante, et si on passe par dessus le côté résolument "années 70" de la réalisation et la réutilisation des mêmes accessoires, les scénarios sont tout à fait prenants et les acteurs formidables. Oliver Tobias, qui joue Arthur, s'était fait connaître dans la création de Hair (à Londres), a joué dans un autre feuilleton anglais Smuggler (Le contrebandier)), et Michael Gothard, qui joue Kai, a été Locke le tueur dans Rien que pour vos yeux. On y trouve même Dave Prowse, Brian Blessed , Peter Firth etc...



C'est sorti en DVD non sous-titré. Un coffret allemand offre en plus la bande son en allemand. La version doublée en français (très mal...) pour la TV française n'a jamais été rediffusée. On en trouve quelques épisodes sur YouTube (mais l'image est déformée...)

Je me cite partiellement sur une analyse que j'avais publiée en ligne de la série :

Emma (sur son blog) a écrit:
S’il est bien vrai que les films « historiques » sont plus révélateur de leur époque que de celle qu’ils sont supposés illustrer, la série britannique Arthur of the Britons est sans doute un cas d’école. Série pour enfants (quoi que…) consistant en deux courtes saisons (1972-1973), elle fit par trois fois de brèves apparitions sur les téléviseurs français, en 1973, en 1977 puis en 1988 (où elle fut enfin diffusée en intégralité, quoiqu'en pagaille...). Son format très court (les épisodes ne durent que 25 minutes) et le faible nombre de ses épisodes (24) expliquent sans doute cette relative désaffection des programmateurs français. Elle est pourtant, tout comme un autre petit bijou oublié, Odissea (1969), une absolue réussite du genre, et sa récente réédition en DVD a confirmé son statut de série culte pour tous les anciens enfants et adolescents qui attendaient avec impatience l’épisode suivant…

Faisant table rase de la légende arthurienne, la série cherchait à retrouver une authenticité historique, toute relative, précisons-le d'emblée. Loin des exploits chevaleresques de la matière de Bretagne ou des récits de Thomas Malory, la série se déroule au VIe siècle, en plein « âge des ténèbres », bien après l’abandon de l’île de Bretagne par les troupes romaines. L’Empire romain d'Occident est alors en totale déconfiture ; Rome est tombée aux mains des barbares depuis bien longtemps, et l’ancien colonisateur n’est plus qu’un lointain souvenir dans l’île, la laissant à la merci de mouvements migratoires venus du continent.

[...]

En l'instance, foin du « Rex Quondam Rexque Futurus » ! La figure du héros tient plus du Dux bellorum qu’autre chose. Arthur [...] n’est dans cette reconstruction de la légende qu’un petit chef de tribu, plus rusé et plus idéaliste que les autres, qui utilise tous les moyens à sa disposition pour  contrer l’avancée des envahisseurs Saxons, Angles, Pictes et Scots.

Le « roi Arthur » historique, s'il exista jamais, fut sans doute un celte romanisé, chef de guerre, à qui la mémoire collective attribua cette organisation de la résistance. (L'histoire nous apprend que ce combat fut vain, les anglo-saxons finissant par dominer presque tout le territoire, avant l'arrivée des Normands.) En cela, le concept de la série s'inspire fortement des travaux de Geoffrey Ashe, très populaire dans les années 1970. [...]

Le jeune souverain peut néanmoins compter sur son mentor, Llud « à la main d'argent » (« Silver Hand ») [...] et le fils de ce dernier, Kai [...], un Saxon adopté alors qu’il était petit garçon. Quoique totalement gagné à la cause celte, soutien fraternel et lieutenant d’Arthur, son appartenance à l’ethnie ennemie est évidemment pain béni pour les scénaristes… La loyauté librement embrassée par Kai, qui n’est pas un obstacle à son intense rivalité avec Arthur (ce qui ménage certaines des scènes les plus saisissantes de la série) créent évidemment une tension dramatique utilisée avec ingéniosité, introduisant un élément exogène perturbateur dans la culture celte qui fait l'objet de la plupart des épisodes. D’adversaires caricaturaux, les Saxons gagnent d’ailleurs rapidement en complexité, au fur et à mesure qu’on entre dans leur mode de vie, agricole et sédentaire ; un mode de vie qui menace les forêts et l’économie silvestre des Celtes, telle qu'elle est soulignée dans la série.

La grande tâche d'Arthur est donc de pacifier suffisamment les chefs turbulents et belliqueux des villages voisins pour constituer une alliance plus efficace contre les incursions saxonnes. Pour ce faire, il ne bénéficie ici d'aucune aide surnaturelle ni des conseils éclairés de Merlin (qui disparaît complètement du paysage narratif.) Disparus aussi Saint Graal, quêtes chevaleresques, amour courtois et christianisation du récit. C'est une lutte pour la survie qui se déroule sous nos yeux, au sein de petites implantations humaines perpétuellement menacées, divisées par leurs lois, religions diverses (bien que le christianisme gagne), coutumes et intérêts égoïstes. Arthur n'est ainsi qu'un chef guerrier parmi d'autres, plus astucieux et plus retors que ses contemporains, qui parvient à prendre la haute main sur la coalition des Celtes, au gré d’alliances fragiles toujours remises en question.

[...]

Plongeant souvent dans des anachronismes réjouissants (des anciens « gladiateurs » se baladent aussi dans la forêt celtique), la série incorpore des préoccupations ou tournures verbales bien de leur temps (On a ainsi droit à des leçons sur le pacifisme, le droit des femmes, l’écologie, etc…).

De même, le « politiquement correct » n'ayant pas encore accompli certains de ses ravages, les allusions faites à des pratiques que la morale réprouve sont légion et assez jubilatoires dans un programme théoriquement destiné aux enfants. Entre allusions salaces, violence démonstrative et sexisme sans vergogne, les Celtes apparaissent parfois comme plus arriérés que leurs adversaires saxons. [...]

Tournée intégralement en extérieurs, notamment dans le parc de Woodchester (connu pour abriter le squelette d'un manoir pseudo-gothique laissé inachevé en 1873, qui dispute l'honneur d'être un des « lieux les plus hantés d'Angleterre » !), ainsi que dans les alentours de Bath, l’aspect visuel peut sembler désormais très toc. Cette apparence est pourtant trompeuse. A l'époque, HTV, commanditaire du programme, a investi beaucoup de moyens dans les reconstitutions et dans un tournage faits uniquement en extérieurs. Bien que le nombre des figurants (et des poulets qui traversent n'importe comment sous les pas des chevaux) soit réduit, conférant un aspect parfois étriqué aux scènes de bataille, ce n'est finalement pas l'important.

Mais ce qui importe, c'est un sentiment prégnant de « réalisme » crasseux bien palpable, magnifié par une palette dans les ocres, marrons et jaunes (parfois très caravagesque), un sentiment d'espace conféré par les nombreuses cavalcades à brides abattues (sans oublier des étriers et des selles bien anachroniques !), et des acteurs très investis dans leurs rôles, qui y vont sincèrement à fond, tant dans les passes d'armes que sur leurs montures.

Toutefois ce qui remporte le défi haut la main et transcende le côté (malgré tout) daté de la série, ce sont les relations Arthur-Kai-Llud. Elles forment le cœur des récits. L’expérience du vieux guerrier mutilé (Llud doit avoir une cinquantaine d’années) contrebalance la fougue impatiente de Kai et l’intériorisation bouillonnante d’Arthur. Les relations père-fils se déploient avec empathie et humour [...]

Entre feuilleton d’aventure et grande fresque psychologique, cette série « pour ados » mériterait une rediffusion sur les écrans français. Car c’est encore de nos jours sans doute la meilleure exploitation cinématographique du mythe avec Excalibur. Et, différences de moyens mis à part, elle n’a rien à envier pour la complexité aux séries si prisées d’HBO. [...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma
Ecrivain en herbe
avatar


MessageSujet: Re: Arthur and Co. sur le petit écran   Mar 10 Oct - 19:30

Bagatelle a écrit:
Il y a aussi King Arthur avec Keira Knightley, Clive Owen, Madds Mikelsen, Hugh Dancy, Stephen Dillane, Stellan...

J'avoue que je l'ai vu et que je ne l'ai pas trop aimé... C'est un peu trop prévisible, et hollywoodien en diable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arthur and Co. sur le petit écran   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arthur and Co. sur le petit écran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arthur and Co. sur le petit écran
» Shah Rukh Khan passe au petit écran
» Le cinoche, ok... Mais quid du petit écran?
» [AIDE]Bloqué à l'écran boot ASUS
» [SOFT] émulateur de LED, texte défilant et enfin : PHOTOS !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and drink a cup of tea :: Animations thématiques :: Autour de la Table Ronde-
Sauter vers: