Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez
 

 Rebecca, adaptation TV de 1997.

Aller en bas 
AuteurMessage
Perséphone
Bookworm
Perséphone


Rebecca, adaptation TV de 1997. Empty
MessageSujet: Re: Rebecca, adaptation TV de 1997.   Rebecca, adaptation TV de 1997. Icon_minitimeMer 3 Avr - 11:58

Rebecca est l'un de mes romans préférés! Je l'ai découvert à l'adolescence grâce à ma maman et en plus d'être tombée amoureuse de Maxim de Winter j'en ai gardé un goût très prononcé pour les romans à ambiance.
J'ai eu la chance de voir sur grand écran l'adaptation d'Hitchcock que j'ai beaucoup aimé, notamment tout le travail sur la lumière qui rend très bien l'atmosphère de Manderley. Je ne suis que moyennement convaincue par Joan Fontaine en revanche mais c'est le seul bémol que je mettrais au film puisque le reste m'a fascinée.

je viens en revanche vous parler plus en détail de la version de 1997 que j'ai eu l'occasion de voir un dimanche à la télé lorsque je vivais en Angleterre (oui le dimanche ils passent des trucs bien à la télé).

Le casting est des plus alléchant pour être honnête et c'est ce qui m'a poussée à rester devant ma télé. Emilia Fox est une actrice que j'aime beaucoup et je dois dire qu'elle correspond parfaitement à l'image que je me fais de la narratrice de Rebecca (beaucoup plus que Joan Fontaine que je trouve trop belle pour incarner l'héroïne). Très mince, les cheveux blonds foncés, une coupe au carré plate et de grands vêtements très larges, elle correspond trait pour trait à l'image de la jeune fille anglaise timide dépeinte par Daphnée du Maurier au début de son roman. Le contraste avec Maxim de Winter en est d'autant plus frappant. Charles Dance a tendance a jouer des personnages froids et cassants, ce qui convient bien à Max de Winter. Il fait plus des quarante ans réglementaires mais du coup on sent bien le décalage des âges et le côté presque ridiculement jeune de l'héroïne par rapport à cet homme qui en est à sa "deuxième vie". Cela met aussi en valeur la différence de comportement de Maxim lorsqu'il est seul avec sa femme ou en présence de monde que ce soit son conseiller ou sa soeur et son beau-frère. Il est vrai que l'adaptation joue un peu sur la niaiserie dans les moments intimes des de Winter mais après tout, pourquoi pas si cela permet d'accentuer les contrastes dans le comportement de Maxim.
Diana Rigg offre une Mrs Danvers absolument glaçante moins folle que celle de la version d'Hitchcock mais peut-être infiniment plus vicieuse et retorse qui a son mérite. Quant à Jonathan Cake il est parfaitement convaincant dans le rôle du cousin qu'on a envie de gifler dès qu'il apparait à l'écran.

Ce téléfilm en deux parties permet à l'intrigue de respecter le roman dans les moindres détails. On suit les développements de l'affaire de façon scrupuleuse et c'est une qualité que je lui trouve là où trop souvent les adaptations ont tendance à montrer un point de vue particulier au détriment de l'oeuvre dans sa globalité.

Cela dit, il y a quand même plusieurs défauts qui, s'ils ne m'ont pour être honnête pas gênés au visionnage, me dérange maintenant que j'y repense. Tout d'abord, il manque un travail certain des images. Là où chez Hitchcock on retrouve tout un jeu de lumière, ici les images sont jolies mais peu travaillées et le réalisateur se repose beaucoup sur des plans de la campagne anglaise et de la Cornouaille pour évoquer des sentiments au spectateur à sa place. La conséquence directe de cette absence de jeu de lumière ou d'ambiance est que l'adaptation passe complètement à côté de l'atmosphère du roman or si Rebecca est bien une seule chose, c'est son atmosphère. Je n'ai pas senti le poids de Rebecca dans la maison, sur la plage ou dans la cabane. Le spectateur n'est pas noué par l'attente d'un dénouement ou de révélations. C'est vraiment dommage parce que du coup ça entame un récit qui est pourtant bien mené. De plus il manque à mon sens une vraie originalité, quelques choix scénaristiques qui font que l'on se souvient de cette adaptation plus qu'une autre.

En somme ce n'est pas du tout une mauvaise adaptation puisqu'elle respecte le roman et que les acteurs sont convaincants dans leur rôle mais il lui manque un petit truc, l'atmosphère de Rebecca et une vraie patte artistique pour en faire un téléfilm que l'on retient. je m'attaque désormais à cette version de 1997 que j'ai eu l'occasion de voir un dimanche à la télé lorsque je vivais en Angleterre (oui le dimanche ils passent des trucs bien à la télé).

Le casting est des plus alléchant pour être honnête et c'est ce qui m'a poussée à rester devant ma télé. Emilia Fox est une actrice que j'aime beaucoup et je dois dire qu'elle correspond parfaitement à l'image que je me fais de la narratrice de Rebecca (beaucoup plus que Joan Fontaine que je trouve trop belle pour incarner l'héroïne). Très mince, les cheveux blonds foncés, une coupe au carré plate et de grands vêtements très larges, elle correspond trait pour trait à l'image de la jeune fille anglaise timide dépeinte par Daphnée du Maurier au début de son roman. Le contraste avec Maxim de Winter en est d'autant plus frappant. Charles Dance a tendance a jouer des personnages froids et cassants, ce qui convient bien à Max de Winter. Il fait plus des quarante ans réglementaires mais du coup on sent bien le décalage des âges et le côté presque ridiculement jeune de l'héroïne par rapport à cet homme qui en est à sa "deuxième vie". Cela met aussi en valeur la différence de comportement de Maxim lorsqu'il est seul avec sa femme ou en présence de monde que ce soit son conseiller ou sa soeur et son beau-frère. Il est vrai que l'adaptation joue un peu sur la niaiserie dans les moments intimes des de Winter mais après tout, pourquoi pas si cela permet d'accentuer les contrastes dans le comportement de Maxim.
Diana Rigg offre une Mrs Danvers absolument glaçante moins folle que celle de la version d'Hitchcock mais peut-être infiniment plus vicieuse et retorse qui a son mérite. Quant à Jonathan Cake il est parfaitement convaincant dans le rôle du cousin qu'on a envie de gifler dès qu'il apparait à l'écran.

Ce téléfilm en deux parties permet à l'intrigue de respecter le roman dans les moindres détails. On suit les développements de l'affaire de façon scrupuleuse et c'est une qualité que je lui trouve là où trop souvent les adaptations ont tendance à montrer un point de vue particulier au détriment de l'oeuvre dans sa globalité.

Cela dit, il y a quand même plusieurs défauts qui, s'ils ne m'ont pour être honnête pas gênés au visionnage, me dérange maintenant que j'y repense. Tout d'abord, il manque un travail certain des images. Là où chez Hitchcock on retrouve tout un jeu de lumière, ici les images sont jolies mais peu travaillées et le réalisateur se repose beaucoup sur des plans de la campagne anglaise et de la Cornouaille pour évoquer des sentiments au spectateur à sa place. La conséquence directe de cette absence de jeu de lumière ou d'ambiance est que l'adaptation passe complètement à côté de l'atmosphère du roman or si Rebecca est bien une seule chose, c'est son atmosphère. Je n'ai pas senti le poids de Rebecca dans la maison, sur la plage ou dans la cabane. Le spectateur n'est pas noué par l'attente d'un dénouement ou de révélations. C'est vraiment dommage parce que du coup ça entame un récit qui est pourtant bien mené. De plus il manque à mon sens une vraie originalité, quelques choix scénaristiques qui font que l'on se souvient de cette adaptation plus qu'une autre.

En somme ce n'est pas du tout une mauvaise adaptation puisqu'elle respecte le roman et que les acteurs sont convaincants dans leur rôle mais il lui manque un petit truc, l'atmosphère de Rebecca et une vraie patte artistique pour en faire un téléfilm que l'on retient.
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


Rebecca, adaptation TV de 1997. Empty
MessageSujet: Re: Rebecca, adaptation TV de 1997.   Rebecca, adaptation TV de 1997. Icon_minitimeMer 3 Avr - 19:09

Merci pour ton avis détaillé, Persephone ; j'ai tout lu avec intérêt ! Very Happy

Je me demande si on n'aurait pas intérêt à dissocier maintenant le roman de ses adaptations, en créant par exemple un topic à part sur le téléfilm à partir de ton post ? Ce topic date des tout débuts du forum, et avait au départ une vocation généraliste, comme son titre l'indique. Peut-être est-il temps de dissocier le roman, le film d'Hitchcock et l'adaptation TV. Qu'en pensez-vous ? Question

Sinon, sur le fond, c'est bien dommage que le téléfilm ne rend pas bien l'atmosphère du livre, c'est quand même un élément essentiel. Ceci dit, ça doit être intéressant de découvrir une autre adaptation, celle d'Hitchcock ne m'ayant jamais fait pleinement adhérer. Je trouve qu'il trahit un peu le texte en donnant tant d'importance à Mrs Danvers, et surtout, tout comme toi, Joan Fontaine ne m'a jamais convaincue dans ce rôle. J'aimerais assez que ce roman soit réadapté au cinéma, avec des parti-pris de réalisation différents.

_________________
Rebecca, adaptation TV de 1997. Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


Rebecca, adaptation TV de 1997. Empty
MessageSujet: Re: Rebecca, adaptation TV de 1997.   Rebecca, adaptation TV de 1997. Icon_minitimeMer 3 Avr - 19:14

Merci pour ton avis sur le téléfilm, Perséphone ! C'est une adaptation que j'ai envie de voir depuis des années même si elle est loin de faire l'unanimité. Comme toi, j'aime beaucoup le casting, en particulier Emilia Fox que j'imagine très bien sous les traits de l'héroïne. J'y jetterai bien un oeil un jour (dans le genre "adaptations mineures", je dis la même chose de l'adaptation de The Great Gatsby avec Toby Stephens Razz).

Popila a écrit :
Citation :
Je me demande si on n'aurait pas intérêt à dissocier maintenant le roman de ses adaptations, en créant par exemple un topic à part sur le téléfilm à partir de ton post ? Ce topic date des tout débuts du forum, et avait au départ une
vocation généraliste, comme son titre l'indique. Peut-être est-il temps de dissocier le roman, le film d'Hitchcock et l'adaptation TV. Qu'en pensez-vous ? Question
Ce serait une très bonne chose. On y verrait plus clair !

_________________
Rebecca, adaptation TV de 1997. Edu10
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Bookworm
Perséphone


Rebecca, adaptation TV de 1997. Empty
MessageSujet: Re: Rebecca, adaptation TV de 1997.   Rebecca, adaptation TV de 1997. Icon_minitimeMer 3 Avr - 19:20

Je suis d'accord avec ton idée Popila de séparer les topics. Je ne crois pas que ce soit une "adaptation mineure" dans le sens où elle ne trahit pas le roman et reste vraiment fidèle à l'histoire. Il lui manque un petit truc là ou celle de 1940 "surrinvestie" dans le registre effrayant. Mais ce n'était en rien désagréable à regarder. Pour moi mineure ce serait vraiment à ne regarder qu'en dernier recours or là ce n'est pas catastrophique non plus.
Cela dit je crois que Rebecca est un roman très dur à adapter!
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


Rebecca, adaptation TV de 1997. Empty
MessageSujet: Re: Rebecca, adaptation TV de 1997.   Rebecca, adaptation TV de 1997. Icon_minitimeMer 3 Avr - 19:22

Ce que je veux dire c'est qu'elle n'est pas restée dans les annales, ce qui n'est pas forcément justifié d'ailleurs ...

_________________
Rebecca, adaptation TV de 1997. Edu10
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Bookworm
Perséphone


Rebecca, adaptation TV de 1997. Empty
MessageSujet: Re: Rebecca, adaptation TV de 1997.   Rebecca, adaptation TV de 1997. Icon_minitimeMer 3 Avr - 19:25

Oui c'est vrai. Il y a une adaptation de 1988 avec Jeremy Brett, quelqu'un l'a vue? Je serai curieuse de savoir ce que vous en avez pensé!
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Bookworm
Emjy


Rebecca, adaptation TV de 1997. Empty
MessageSujet: Re: Rebecca, adaptation TV de 1997.   Rebecca, adaptation TV de 1997. Icon_minitimeMer 3 Avr - 19:28

Il y a une critique de cette adaptation sur le blog Litteranet : Arrow. J'avoue qu'elle me donne très envie ! Il y a Anna Massey en Mrs Danvers, je trouve cette actrice excellente !
Spoiler:
 

_________________
Rebecca, adaptation TV de 1997. Edu10
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Bookworm
Perséphone


Rebecca, adaptation TV de 1997. Empty
MessageSujet: Rebecca, adaptation TV de 1997.   Rebecca, adaptation TV de 1997. Icon_minitimeMer 3 Avr - 19:29

Emjy a écrit:
Il y a une critique de cette adaptation sur le blog Litteranet : Arrow. J'avoue qu'elle me donne très envie !
Spoiler:
 

Oui mais Clélie est vendue à Jeremy Brett! Razz Je vais essayer de la voir alors!
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Bookworm
Popila


Rebecca, adaptation TV de 1997. Empty
MessageSujet: Re: Rebecca, adaptation TV de 1997.   Rebecca, adaptation TV de 1997. Icon_minitimeMer 3 Avr - 19:55

Voilà, j'ai séparé les deux sujets ; j'essaierai de voir ce que je peux faire dans les jours prochains pour dissocier plus clairement les adaptations, mais je pense que le plus simple serait de créer de nouveaux topics adéquats, en précisant dans le topic sur le roman que désormais, on y parlera exclusivement du roman.

Perséphone a écrit:
Oui mais Clélie est vendue à Jeremy Brett!
Razz

En même temps, je ne lui donne pas tort : c'est un excellent acteur ! Wink

_________________
Rebecca, adaptation TV de 1997. Ban_em10
Revenir en haut Aller en bas
Shelbylee
Bookworm
Shelbylee


Rebecca, adaptation TV de 1997. Empty
MessageSujet: Re: Rebecca, adaptation TV de 1997.   Rebecca, adaptation TV de 1997. Icon_minitimeJeu 9 Jan - 19:47

Eh bien je ne vais pas être très tendre avec cette adaptation (digne d'une production française).
Je n'étais déjà pas séduite par la mise en scène complètement inexistante, par la très mièvre Emilia Fox (aucune évolution dans son jeu), par la musique tartignole, mais au moins il est vrai que le scénario était à peu près respecté.

Mais voilà, il y a eu la fin où accrochez-vous
Spoiler:
 

L'ensemble n'est pas aidé par une image qui n'a absolument pas été retravaillée pour le dvd dont les couleurs sont d'une tristesse à pleurer.

Je regrette mes 6€.

Par contre, je vais peut-être me pencher sur la version avec Jeremy Brett.

_________________
Rebecca, adaptation TV de 1997. Master11
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Rebecca, adaptation TV de 1997. Empty
MessageSujet: Re: Rebecca, adaptation TV de 1997.   Rebecca, adaptation TV de 1997. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Rebecca, adaptation TV de 1997.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and fake a British accent :: Littérature britannique contemporaine - 1900-1970 :: Daphné du Maurier-
Sauter vers: