Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez
 

 Henri James : L'autre maison

Aller en bas 
AuteurMessage
tina
Delicious silence
tina


Henri James : L'autre maison Empty
MessageSujet: Henri James : L'autre maison   Henri James : L'autre maison Icon_minitimeMar 14 Juin - 11:47

L’autre maison

Un plongeon abominable au cœur de la passion amoureuse !

Servi par une brillante mise en scène théâtrale, un huis-clos irrespirable entre deux jeunes femmes éprises du même homme, deux autres hommes « rôles secondaires », Mrs Beever, la terrible douairière qui perce tous les mystères, sauf l’essentiel de ce drame ahurissant.

Ainsi que le veuf.

Sa femme morte et son enfant (binôme indissoluble).

Enfin, le médecin de famille, personnage capital.

La trame est la suivante : Tony, heureux père d’un jeune enfant, perd sa femme Julia. Celle-ci lui a fait jurer solennellement et devant témoins, qu’après sa mort, il ne se remarierait pas. Sauf dans un cas : celui du décès de son enfant, le veuf sera alors libre.

Voilà le postulat.

Sauf que Tony suscite des ardeurs enflammées et violentes. D’autant plus violentes qu’elles sont réprimées, cachées et illicites.

Aucune femme ne peut donc l’épouser, sauf à contourner « l’obstacle » imposé par la défunte...

Quand on commence ce roman exclusivement basé sur des dialogues très littéraires, on a la sensation d’évoluer dans un brouillard d’émotions contradictoires, étranges et peu avouables. En plus, James est assez habile pour nous leurrer. Les personnages passent leur temps à se mentir, se provoquer, s’observer dans la limite de la décence imposée par les conventions strictes de la bonne société Anglaise.

Mais le lecteur étouffe, car s’il ne lit pas dans les cœurs, il en entend les pulsations effrénées et chaotiques. Comme l’idée qu’un volcan va se réveiller…

A aucun moment, on réalise dans quel abîme James va nous jeter. On est pourtant anxieux…

Le dénouement a lieu en fin de livre.

Fulgurant et horrible.

Le pauvre lecteur, déjà agonisant, se trouve saisi d’effroi. Happé par la flamboyance des sentiments humains, par leur pouvoir malsain et incontrôlable, il en perd toute raison.

Je frémis encore...

…de l’extraordinaire tension psychologique de ce livre…

…de l’extraordinaire talent de James…

…de l’extraordinaire histoire qu’il a imaginée afin que je n’oublie jamais la folie destructrice des inclinations humaines !



sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
 
Henri James : L'autre maison
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Henri James : L'autre maison
» [Patterson, James] La maison au bord du lac
» un autre denier tournois d'Henri III sans atelier visible.
» [REQUETE] Lecteur de flux RSS autre que RSS Hub ?
» Le Cointreau maison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and live the American dream :: Littérature américaine (XIXème et antérieure) :: Henry James-
Sauter vers: