Whoopsy Daisy Forum
Bienvenue sur Whoopsy Daisy, le forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise ! Pour profiter pleinement de notre forum, nous vous conseillons de vous identifier si vous êtes déjà membre. Et surtout n'hésitez pas à nous rejoindre si vous ne l'êtes pas encore !


Forum des amoureux de la littérature et de la culture anglaise
 
AccueilCalendrierFAQMembresRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Whoopsy Daisy

Animation spéciale sœurs Brontë pour le bicentenaire de Charlotte !

Participez à notre marathon Agatha Christie !

Whoopsy Daisy n'est pas un blog, mais un forum participatif: participez !

Partagez | 
 

 Answered prayers (Prières exaucées) de Truman Capote

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Answered prayers (Prières exaucées) de Truman Capote   Dim 3 Mar - 16:03

Dans le cadre du challenge I love New-York, j'ai lu le dernier roman, inachevé, de Capote : Answered Prayers. Le titre vient d'une phrase attribuée à Sainte Thérèse : "Answered prayers cause more tears than those that remain unanswered" (les prières exaucées causent plus de larmes que celles qui ne le sont pas). Dans ce roman, Capote a dit vouloir faire "La recherche du temps perdu" de l'Amérique des années 50, en décrivant la société new-yorkaise "fashionable" à travers les yeux d'un intrus, le narrateur, jeune auteur qui cherche à se faire publier, et qui devient prostitué pour survivre.
Je ne sais pas à quel point ce portrait de lui-même est juste, mais lorsqu'il a publié le 3ème chapitre (La côte basque), certains de ses amis se sont reconnus dans ce portrait très peu flatteur et l'ont déserté. Il y a d'ailleurs de nombreux personnages réels qui interviennent dans le roman.
Spoiler:
 
Extrait de La côte basque :
Citation :
My kind of women needs a man. Not for sex. Oh, I like a good screw. But I've had my share; I can do without it. But I can't live without a man. Women like me have no other focus, no other way of scheduling our lives; even if we hate him, even if he's an iron head with a cotton heart, it's better than this footloose routine. Freedom may be the most important thing in life, but there's such a thing as too much freedom. And I'm the wrong age, now, I can't face all that again, the long hunt, the sitting up all night's at Elmer's or Annabel's with some fat greaser swimming in a sea of stingers. All the old gal pals asking you to their little black-tie dinner and not really wanting an extra woman and wondering where they're going to find a suitable extra man for an aging broad like Ina Coolbirth. As though there were any suitable men in New-York. Or London. Or Butte, Montana, if it comes to that. They're all queer. Or ought to be. That's what I meant when I told Princess Margaret it was too bad she didn't like fags because it meant she would have a very lonely old age. Fags are the only people whe are kind to wordly old women.

Un certain nombre de femmes intervenant dans ce roman ont des points communs avec Holly Golightly : ce sont des aventurières, des femmes qui usent et abusent des hommes, mais se retrouvent toujours perdantes à la fin, écrasées par la violence de la société.
Mais une en particulier m'a rappelé l'héroïne de Breakfast at Tiffany's :
Citation :

"'Mon Dieu', said Mme Apfeldorf, making a sign of the cross. 'She must bee a very frightened woman'
'Not frightened. Despairing, even suicidal perhaps; but she wears a jovial mask convingly.' "

Et le style de Capote m'a vraiment émerveillée. C'est un style très simple, assez dépouillé, qui semble presqu'oral. Mais il a le talent pour mettre le mot juste, l'intonation juste. Quand il décrit la vie de son narrateur à Paris, pendant quelques années :
Citation :
"When I think of Paris, it seems to me as romantic as a flooded pissoir, as tempting as a strangled nude floating in the Seine. Memories of it clear and blue, like scenes emerging between a windshield wiper's languid erasures ; and I see myself leaping puddles, for it is always winter and raining, or I see myself seated alone skimming Time on the deserted terrace of the Deux Magots, for it is also always Sunday afternoon in August. [...] Admittedly, my life was not that of a workaday native; but even the French can't endure France. Or rather, they worship their country, but despise their countrymen - unable, as they are, to forgive each other's shared sins: suspicion, stinginess,envy, general meanness."
Ce "for it is always winter and raining, ... for it is always Sunday afternoon in August" sonne comme de la poésie en prose.

Dommage qu'il ne l'ait pas fini !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Answered prayers (Prières exaucées) de Truman Capote   Lun 4 Mar - 17:32

Merci pour ton avis, Akina.

J'ai essayé de lire ce livre il y a longtemps, fascinée par la légende qui entoure ce livre, mais j'ai rapidement laissé tomber : j'ai eu l'impression de lire un ramassis de ragots pas très intéressants.

Je suis peut-être passée à côté, finalement.

Je me demandais : on pourrait peut-être désolidariser ton message du reste du topic pour créer un topic consacré à ce roman, et créer un sous-forum consacré à T. Capote. Qu'est-ce que tu en penses ? Question


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akina
Bookworm
avatar


MessageSujet: Re: Answered prayers (Prières exaucées) de Truman Capote   Lun 4 Mar - 18:35

J'y ai pensé Smile Ca sera aussi l'occasion d'ouvrir un topic pour De sang froid !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popila
Bookworm
avatar


MessageSujet: Answered prayers (Prières exaucées)   Lun 4 Mar - 18:38

Akina a écrit:
J'y ai pensé Smile Ca sera aussi l'occasion d'ouvrir un topic pour De sang froid !
Exact. Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Answered prayers (Prières exaucées) de Truman Capote   

Revenir en haut Aller en bas
 
Answered prayers (Prières exaucées) de Truman Capote
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "De sang froid", Truman Capote
» Truman CAPOTE (Etats-Unis)
» De Sang-Froid - Truman Capote
» Lecture commune Petit déjeuner chez Tiffany’s/ Breakfast at Tiffany’s de Truman Capote
» [Capote, Truman] La traversée de l'été

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whoopsy Daisy Forum :: Keep calm and live the American dream :: Littérature américaine contemporaine :: Truman Capote-
Sauter vers: